Suite

Créer des champs de vision séparés pour des points individuels à l'aide d'ArcGIS ModelBuilder ?

Créer des champs de vision séparés pour des points individuels à l'aide d'ArcGIS ModelBuilder ?


J'ai une classe d'entités avec 3000 points. Mon objectif est d'avoir un champ de vision, à chaque point, coupé à des tampons de 50m et 500m. Je veux pouvoir regarder le pourcentage visible/non visible pour chaque point. J'ai trouvé le lien suivant expliquant comment utiliser un itérateur, mais ce n'est pas très explicite et ma tentative de le copier ne me donne pas les résultats que je veux. Voici le lien : https://geonet.esri.com/thread/31124

La première réponse a un modèle joint que j'ai essayé de copier. J'ai joint un png de mon modèle.

Mes résultats sont un fichier raster avec tous les tampons (donc cela a plutôt fonctionné), il ne semble pas que cela ait été le cas pour chaque point individuel car un seul grand groupe de quelques centaines de points a des valeurs à la fois visibles et non visibles .

Je ne suis pas très familier avec les itérateurs et seulement modérément familier avec ModelBuilder, y a-t-il quelque chose d'évident que vous pouvez voir qui me manque ?


J'ai utilisé ModelBuilder pour effectuer une telle analyse il y a quelques années. Le modèle de la question a généralement l'air bien, mais il manque certaines opérations et bases que je passerai en revue ci-dessous.

Voici un instantané d'un modèle que j'ai configuré pour effectuer une tâche similaire (j'ai supprimé le tampon de 50 mètres pour des raisons de simplicité, mais il peut être facilement fusionné).

Notez qu'il utilise un flux de travail similaire au modèle suggéré par l'OP, à savoir : il itère l'entité dans un point plus tard et analyse un champ de vision pour chaque point. Cependant quelques différences existent :

  • J'ai utilisé une zone tampon de 500 mètres (la plus grande zone tampon) avant l'opération du bassin visuel. Les deux sont bien, mais pour les grands jeux de données raster, l'opération proposée permettra de gagner beaucoup de temps. Notez que l'outil de champ de vision a la capacité de limiter le champ de vision en fonction de la distance, mais il ne coupe le raster qu'après le calcul du champ de vision, ce qui peut prendre beaucoup de temps.

  • j'ai utilisé leNuméro de Pts(ou Value) de l'itérateur, pour nommer la sortie, en utilisant cette syntaxe :… chemin… someName_%PtsNumber%. Cette syntaxe est une référence à une variable de modèle, qui dans ce cas est le numéro de fonction. L'image ci-dessous donne un meilleur exemple du chemin.

Seule la seconde est nécessaire pour corriger le modèle de l'OP. Le résultat devrait ressembler à ceci (ce ne sont que des tampons de 500 mètres), j'ai reçu un raster de sortie pour chaque point. Dans votre cas, vous avez peut-être écrasé certains de vos rasters.

Consultez cette ressource arcGIS pour plus d'informations sur les variables de modèle en ligne, et les questions-réponses ici avec la réponse de @nmpeterson pour quelques conventions utiles et importantes sur l'utilisation des variables dans les noms de fichiers.

Enfin, quelques commentaires supplémentaires sur le constructeur de modèles et ses opportunités.

Vous remarquerez peut-être l'utilisation duPsymbole dans mon modèle, à côté des entrées Point et DEM. Il s'agit des paramètres du modèle, qui permettent à l'utilisateur de modifier les entrées à chaque activation du modèle (par double clic). Vous pouvez également ajouter des variantes de modèle et d'autres variables à utiliser comme entrées pour les outils. Par exemple, vous pouvez utiliser une variable pour permettre à l'utilisateur (ou à vous futur) de modifier la distance tampon. Il est très utile si votre objectif est de créer un outil général utilisé par plusieurs ou à plusieurs fins. Il est également très utile pour les paramètres qui nécessitent une analyse de sensibilité. Dans ce cas, vous pouvez facilement les modifier, sans modifier votre modèle. Voici l'aide d'arcGIS sur les paramètres du modèle.

Notez que vous n'êtes pas obligé de vous arrêter ici. Vous pouvez construire ce modèle vers l'avant pour compter toussortie_raster > 0avec une combinaison de calculatrice raster et d'outils de statistiques zonales. Vous pouvez ensuite utiliser un ensemble d'outils d'ajout de champ, d'obtention de valeur de champ et de calcul de champ pour ajouter ces données de comptage à votre point sélectionné. Dans un tel modèle, vos sorties seraient les points avec une nouvelle proportion de champ Visible / Non visible. Ceci est cependant plus complexe et peut être mieux fait dans un autre modèle.


Voir la vidéo: Créer un Model Builder dans ArcMap Partie 12