Suite

Comparer QGIS et gvSIG ?

Comparer QGIS et gvSIG ?


De nombreux utilisateurs SIG débutants me demandent lequel est le meilleur QGIS ou gvSIG. Comme j'utilise Qgis et que je n'ai aucune expérience avec gvSIG, je dis toujours que les deux sont de très bons logiciels et que le choix est une question d'aimer la vanille ou le chocolat.
Mais je veux avoir une meilleure réponse à cette question, donc j'aimerais entendre des personnes ayant une expérience sur les deux, ce qui vous a poussé à choisir l'un ou l'autre comme votre SIG de bureau open source préféré.


J'utilise à la fois gvSIG et Qgis. À mon avis, il est TRÈS difficile de dire lequel est le meilleur. LES DEUX sont très utiles et, surtout, à mon humble avis, ils sont complémentaire.

C'est l'avantage d'utiliser des logiciels open source : vous pouvez les essayer sans rien dépenser !

Ceci est ma liste personnelle. Je suis pleinement conscient que c'est très subjectif : s'il vous plaît, supportez-moi…

Avantages de gvSIG :

  • Table de navigation
  • Sextante A mon avis, les algorithmes de Sextante, grâce aux travaux de Victor Olaya, sont plus intégrés dans gvSIG que les algorithmes de Grass dans QGIS (à l'heure actuelle, pour Qgis, personne ne travaille "sérieusement" dessus); Regardez ces vidéos : http://www.youtube.com/user/sextantelibrary
  • Extension 3D Il existe également une extension pour Qgis (Qgis globe) mais elle n'est pas à la hauteur de gvSIG.
  • Les outils CAO sont plus puissants que les outils Qgis : grâce à l'extension d'outil OpenCad. Par exemple, vous pouvez créer des cercles, des ellipses, etc.
  • Sur les appareils mobiles, gvSIG est meilleur. Il existe deux projets pour cela : gvSIG mobile et gvSIG mini. Cette année, pour QGIS, il y a un projet d'été de code qui tente de combler cette lacune.
  • L'interface graphique de géoréférencement d'une image a l'air plus professionnelle et intuitive sur gvSIG (du moins si vous avez une formation ESRI…).
  • Les algorithmes de Saga sont déjà intégrés dans gvSIG (grâce à Sextante).
  • IMHO gvSIG 1.11 est plus stable que Qgis 1.7 (au moins, j'ai moins de plantages sur Windows Xp… )

Avantages de QGIS :

  • Le Gui est beaucoup plus flexible (vous pouvez déplacer facilement les barres d'outils, créer de nouveaux raccourcis, modifier les icônes à la volée, etc.) ;
  • sa gamme de plugins est magnifique: il y en a littéralement des centaines !
  • travailler sur des bases de données est beaucoup plus puissant sur QGIS. Par exemple, vous pouvez utiliser Spatialite dessus. Il y a un plugin merveilleux pour cela. Même PostGis a un plugin merveilleux (PostGis Manager).
  • Projection raster à la volée (à partir de la version 1.7);
  • la communauté est principalement basée sur l'anglais, ce qui signifie que toute la documentation (par exemple, le manuel) est d'abord écrite en anglais et ensuite traduite dans d'autres langues. la liste de diffusion des développeurs est également en anglais. (Pour gvSIG, la première langue est l'espagnol.)
  • Vous pouvez utiliser R (merci à : manageR)
  • Contexte Python (ce qui est très utile pour les débutants pour créer de nouveaux plugins) ;
  • Sous Windows, QGIS est portable (pas besoin d'avoir de privilège d'administrateur pour l'installer).
  • Sur Mac, QGIS est plus intégré que gvSIG (au moins il y a plus de développeurs qui y travaillent).

J'ai beaucoup plus d'expérience avec QGIS, mais par coïncidence, j'ai récemment décidé d'essayer gvSIG. Ci-dessous quelques observations, dont certaines sont différentes des réponses des autres. Je suppose que cela est au moins en partie lié à la plate-forme et peut-être à la configuration de la mémoire (surtout si vous travaillez sous Windows). J'utilise les deux sous Linux (Ubuntu 11.04). Quoi qu'il en soit, quelques points qui me viennent à l'esprit :

Stabilité

  • D'après l'expérience très limitée que j'ai avec gvSIG (1.11), il semble stable
  • J'utilise actuellement beaucoup QGIS (1.7) et il est très stable d'après mon expérience. Dans quelques cas, j'ai rencontré des problèmes, mais ceux-ci étaient toujours liés à l'un des plugins expérimentaux (QGIS offre la possibilité de télécharger des plugins stables et expérimentaux)

Rendu / affichage de cartes

  • Les deux rendent le raster jusqu'à 2,4 Go assez rapidement sur ma machine. Mais si le rendu des rasters devient lent dans QGIS, vous avez la possibilité de construire des pyramides, après quoi le rendu sera beaucoup plus rapide. Je pense que gvSIG propose également une telle option, mais je ne suis pas sûr
  • Les deux rendent de gros fichiers de formes sans trop de problèmes.
  • gvSIG offre une sélection beaucoup plus large de symboles de remplissage, et tous les symboles sont hautement configurables (cet aspect s'améliore rapidement dans QGIS). D'un autre côté, les options d'étiquetage dans QGIS semblent être plus complètes

Analyse spatiale

  • L'intégration avec Sextante donne à l'utilisateur de gvSIG un accès direct à une bibliothèque très impressionnante de fonctions raster, vectorielles et de base de données, y compris les fonctions SAGA.
  • QGIS propose une assez grande sélection de plugins comme mentionné ci-dessus, dont un pour l'intégration de Sextante. D'autres incluent un plugin CadTools qui fournit des fonctions de type CAO (mais comme je n'ai jamais travaillé avec la CAO, je ne peux pas juger sur la qualité ou
    Fonctionnalité). Un inconvénient est qu'il est parfois difficile de trouver le bon plugin et que la documentation à l'appui est limitée ou manque totalement pour beaucoup de plugins.

SIG HERBE

  • gvSIG (via la boîte à outils Sextante) et QGIS offrent tous deux un accès à un large éventail de fonctions GRASS GIS (dans QGIS, vous pouvez accéder à toutes en utilisant la ligne de commande intégrée)
  • Dans QGIS, vous pouvez ouvrir et modifier les données GRASS à partir de n'importe quelle base de données, emplacement et jeu de cartes GRASS (contrairement à GRASS GIS lui-même, vous pouvez sélectionner simultanément des couches à partir de différents emplacements ou même des bases de données GRASS). Pour autant que je sache, ce n'est pas possible dans gvSIG (raison numéro un pour moi d'opter pour QGIS).

A propos de logiciels libres, le dynamique de la communauté pourrait aussi être un argument de choix pour utiliser l'un ou l'autre.

Ce document compare gvSIG/Qgis et GRASS en ce qui concerne les aspects communautaires (voir le résumé en anglais de l'article ici). Je dirais que c'est intéressant mais qu'il faut le lire avec précaution. Des indicateurs pris pour analyser la participation communautaire pourraient être discutés ! Et plus précisément ici, puisque de plus en plus d'utilisateurs utilisent qgis comme interface graphique GRASS.

(Et ça pourrait être discuté sur bien d'autres points)


Sans oublier la puissante intégration de Qgis avec GRASS GIS via le plugin Qgis-GRASS !


gvSIG dispose également d'une version portable packagée par Cartolab.

En tant que l'un des développeurs de NavTable et d'OpenCADTools, je suis plutôt d'accord avec l'analyse de Silvio. gvSIG est plus robuste et a de bien meilleures performances que Qgis, mais je pense que qgis a une interface graphique plus configurable.


J'ai utilisé un peu les deux produits, alors donnez la bonne importance à mes mots.

La première chose que vous pouvez expérimenter est que travailler avec de grandes données de base avec QGis est presque impossible, en raison des faibles performances. GVSig est extrêmement plus rapide et utilise un rendu "paginé" qui est très cool lorsque vous travaillez.

GVSig a utilisé une approche d'interface utilisateur qui (my2cents) est similaire à ArcView GIS 3.X: bot extrêmement populaire et "familier" personnellement, j'aime beaucoup plus l'interface utilisateur QGis.


Qgis en ce moment est également plus léger. Mais pour les opérations lourdes, je trouve gvSIG plus utile.

La bonne question à se poser est : qu'est-ce que je veux faire ? Visualiser, éditer ou géo-calculer des trucs lourds ?


Eh bien, d'après ce que j'ai vu en utilisant à la fois QGIS et gvSIG, l'un ou l'autre ont une valeur égale. Mais votre choix dépend de ce que vous voulez faire. QGIS est une application complète pour travailler sur les SIG et elle est soutenue par une grande communauté.

Mais si vous avez besoin d'une application SIG portable (qui s'exécute sur la clé, éventuellement) ou si vous souhaitez obtenir une prise en charge des fichiers MrSID sous Linux, gvSIG pourrait être une option.


Exposé : Comparaison de logiciels de systèmes d'information géographique

Mapserver est disponible sur toutes les plateformes montrées - il est montré comme disponible sur aucune d'entre elles.

WTF ça veut dire ? Java est-il plus proche de Oui, ou plus proche de Non ?

Java est indépendant de la plate-forme, il est donc logique de penser qu'il pourrait y avoir une meilleure façon de faire cette distinction. 198.190.230.61 21:01, 14 novembre 2006 (UTC)

Il convient de préciser que la plupart des logiciels ESRI ne fonctionnent PAS sur GNU/Linux (à ma connaissance, seul le visualiseur basé sur JAVA ArcExplorer) —Commentaire précédent non signé ajouté par Bumbulski (discussion • contributions) 07:06, 27 août 2007 (UTC)

En fait, leurs produits de serveur fonctionnent sous Linux. http://www.esri.com/software/standards/linux-support.html --72.208.195.253 17:36, 23 septembre 2007 (UTC)

Global Mapper doit être ajouté à cette liste

J'ai supprimé la section Comparaison de travail des logiciels SIG, qui évaluait les fonctionnalités de plusieurs packages sur une échelle de 1 à 5 (faible à excellent). Ce n'est pas approprié pour Wikipedia car ces évaluations sont purement subjectives (voir Wikipedia:Pas de recherche originale, Wikipedia:Vérifiabilité, Wikipedia:Point de vue neutre). --Watom (discussion) 02:18, 24 juin 2008 (UTC)

Vous utilisez ici "Free" comme indication "gratis", mais vous faites référence à l'article [Free software] qui parle de la liberté de redistribuer le code source. Mieux vaut appeler cette colonne "gratuit" et ne pas créer de lien vers l'article [Logiciel gratuit] ou ajouter une colonne séparée. ACCUGLOBE, CARIS, Leica ERDAS IMAGINE, les visionneuses Leica, etc. ne sont définitivement PAS des [logiciels gratuits] ! OSGeo.org 13:46, 19 juillet 2008 (UTC)

Comme c'était manifestement faux et que personne n'y a prêté attention depuis le dernier commentaire, je l'ai modifié et il renvoie maintenant à "Freeware". J'ai également modifié le titre de la colonne en "Gratuit (gratuit)" pour être moins déroutant. 85.185.20.2 (conférence) 11h00, 26 mars 2009 (UTC)

Cet article a besoin d'une description des différentes capacités des différents logiciels. Il devrait également y avoir une distinction entre le SIG de bureau et les outils SIG Internet. —Commentaire précédent non signé ajouté par 96.50.11.170 (discussion) 02:48, 18 novembre 2009 (UTC)

Donc, maintenant nous avons cette page, mais elle a vraiment vraiment besoin d'être élargie. Valérie (discussion) 15:28, 14 février 2014 (UTC)

Veuillez définir le mot « remarquable » ? Je vois des applications non incluses et j'aimerais savoir pourquoi. 174.51.157.220 (conversation) 20:46, 22 mars 2011 (UTC)

Les entrées de la liste doivent être Notable pour être incluses. Ils doivent soit avoir un article Wikipédia existant, soit avoir la preuve (sources fiables, tierces et publiées) qu'ils sont remarquables. Il y a pas mal d'entrées ici qui n'ont pas d'articles Wikipedia et utilisent simplement un lien vers leur propre site Web comme preuve de notoriété. Cela prouve que le logiciel ou l'entreprise existe, pas que l'entrée de la liste respecte les normes de Wikipédia pour Notable. Ces entrées doivent être supprimées ou des sources fiables, tierces et publiées montrant une notoriété doivent y être ajoutées. Stesmo (discussion) 22:14, 10 octobre 2014 (UTC)

D'ACCORD. Je suis géographe et plusieurs de mes amis géographes me demandent des alternatives à ArcGIS ou à d'autres solutions commerciales.

Ce que ce groupe recherche, ce sont les dernières tendances dans le monde des SIG ouverts et quelles applications sont bonnes pour ces considérations.

De quelle comparaison ce groupe aurait-il besoin ?

Je pense que j'aimerais voir à quel point l'utilisation d'une application est répandue, f.x. comme le nombre d'utilisateurs.

Popularité Développeur Dernière version stable Date de sortie stable Open source Licence Langage de programmation
QGIS pas de données Équipe de développement QGIS 2.6 (Brighton) 1er novembre 2014 Oui GNU GPL C++, Python, Qt
gvSIG pas de données Association gvSIG 2.0 15 avril 2013 Oui GNU GPL Java
SIG HERBE pas de données Équipe de développement GRASS 6.4.4 25 mai 2014 Oui GNU GPL C, C++, Python, Tcl
Opticks, l'application de télédétection pas de données Ball Aerospace & Technologies Corp 4.10.0 15 octobre 2012 Oui LGPL 2.1 C++, Python

Le problème avec la colonne de popularité est que personne ne sait combien de personnes utilisent ces programmes. En tout cas je n'ai jamais vu de chiffres publiés par ces projets. Le nombre de téléchargements et le nombre de licences vendues sont également de mauvaises mesures du nombre de personnes qui utilisent un programme. Je pense qu'il serait préférable de comparer les différentes fonctionnalités entre les différents programmes. Je pense qu'ArcGIS n'a pas pris en charge Python depuis longtemps. Et je ne pense pas qu'il puisse accéder à une base de données PostGIS. Mais je ne suis pas à jour, car je n'ai pas utilisé ArcGIS depuis des années. --Tobias1984 (discussion) 15:38, 9 décembre 2014 (UTC)

Le nom du produit dans le tableau "Licence, source, & support du système d'exploitation" peut être très déroutant. Serait-il utile d'avoir une colonne "Entreprise" distincte à droite de la colonne "Logiciel SIG", où les deux seraient alors triables, et il serait beaucoup plus facile de voir qui a créé quel(s) produit(s) ? Par exemple, ArcGIS n'indique pas qu'il est fabriqué par ESRI, mais Caliper est répertorié sur tous ses produits. Je ne pense pas qu'il faudrait plus qu'un peu de temps pour régler ce problème. Actorma (discussion) 21:19, 26 juin 2015 (UTC)

Comment se fait-il que GMT ne soit pas répertorié ici ? Kileytoo (discussion) 15:27, 4 novembre 2015 (UTC)

Je viens de modifier un lien externe sur Comparaison des logiciels de systèmes d'information géographique. S'il vous plaît, prenez un moment pour revoir ma modification. Si vous avez des questions ou si vous avez besoin que le bot ignore les liens ou la page complètement, veuillez visiter cette simple FAQ pour plus d'informations. J'ai fait les modifications suivantes :

Une fois que vous avez terminé d'examiner mes modifications, vous pouvez suivre les instructions du modèle ci-dessous pour résoudre tout problème lié aux URL.

Depuis février 2018, les sections de page de discussion « Liens externes modifiés » ne sont plus générées ou surveillées par InternetArchiveBot . Aucune action spéciale n'est requise concernant ces avis de page de discussion, autre qu'une vérification régulière à l'aide des instructions de l'outil d'archivage ci-dessous. Les éditeurs sont autorisés à supprimer ces sections de page de discussion « Liens externes modifiés » s'ils souhaitent désencombrer les pages de discussion, mais consultez la RfC avant de procéder à des suppressions systématiques en masse. Ce message est mis à jour dynamiquement via le modèle <> (dernière mise à jour : 15 juillet 2018).

  • Si vous avez découvert des URL qui ont été considérées à tort comme mortes par le bot, vous pouvez les signaler avec cet outil.
  • Si vous avez trouvé une erreur avec des archives ou les URL elles-mêmes, vous pouvez les corriger avec cet outil.

Je viens de modifier un lien externe sur Comparaison des logiciels de systèmes d'information géographique. Veuillez prendre un moment pour revoir ma modification. Si vous avez des questions ou si vous avez besoin que le bot ignore les liens ou la page complètement, veuillez visiter cette simple FAQ pour plus d'informations. J'ai fait les modifications suivantes :

Une fois que vous avez terminé d'examiner mes modifications, vous pouvez suivre les instructions du modèle ci-dessous pour résoudre tout problème lié aux URL.

Depuis février 2018, les sections de page de discussion « Liens externes modifiés » ne sont plus générées ou surveillées par InternetArchiveBot . Aucune action spéciale n'est requise concernant ces avis de page de discussion, autre qu'une vérification régulière à l'aide des instructions de l'outil d'archivage ci-dessous. Les éditeurs sont autorisés à supprimer ces sections de page de discussion « Liens externes modifiés » s'ils souhaitent désencombrer les pages de discussion, mais consultez la RfC avant de procéder à des suppressions systématiques en masse. Ce message est mis à jour dynamiquement via le modèle <> (dernière mise à jour : 15 juillet 2018).


Sortie du SIG quantique "Encelade" 1.4.0

Veuillez noter qu'il s'agit d'une version de notre série de versions « de pointe ». En tant que tel, il contient de nouvelles fonctionnalités et étend l'interface de programmation sur QGIS 1.0.x et QGIS 1.3.0. Si une interface utilisateur immuable, une API de programmation et un support à long terme sont plus importants pour vous que des fonctionnalités nouvelles et non testées, nous vous recommandons d'utiliser une copie de QGIS de notre série de versions de support à long terme (LTS) 1.0.x. Dans tous les autres cas, nous vous recommandons d'utiliser cette version.

Cette version comprend environ 200 corrections de bogues, près de 30 nouvelles fonctionnalités et a reçu beaucoup d'amour et d'attention pour faire franchir à notre application SIG de bureau préférée une autre étape sur la route du nirvana SIG ! Il s'est passé tellement de choses au cours des 3 mois qui ont suivi notre dernière version qu'il est impossible de tout documenter ici. Au lieu de cela, nous allons simplement mettre en évidence quelques nouvelles fonctionnalités importantes pour vous.

La plus grande nouveauté est probablement l'ajout de la nouvelle infrastructure de symbologie vectorielle. Ceci est fourni avec l'ancienne implémentation - vous pouvez basculer à l'aide d'un bouton dans la boîte de dialogue des propriétés de la couche vectorielle. Il ne remplace pas encore complètement l'ancienne implémentation de la symbologie car il existe divers problèmes à résoudre et une grande quantité de tests est considérée comme prête.

QGIS dispose désormais d'un calculateur de champ, accessible via un bouton dans la section attributaire des propriétés du vecteur, et depuis l'interface utilisateur de la table attributaire. Vous pouvez utiliser la longueur d'entité, la zone d'entité, la concaténation de chaînes et les conversions de type dans le calculateur de champ, ainsi que les valeurs de champ.

Le compositeur de la carte a eu beaucoup d'attention. Une grille peut maintenant être ajoutée aux cartes de compositeur. Les cartes Composer peuvent maintenant être pivotées dans la mise en page. La limitation d'une seule mise en page de carte par projet a été supprimée. Une nouvelle boîte de dialogue de gestionnaire de compositeur a été ajoutée pour gérer les instances de compositeur existantes. Les feuilles de propriétés du widget composer ont été complètement remaniées pour utiliser moins d'espace à l'écran

Diverses parties de l'interface utilisateur ont été remaniées dans le but d'améliorer la cohérence et d'améliorer la prise en charge des netbooks et autres appareils à écran plus petit. Chargement et sauvegarde des raccourcis. La position peut maintenant être affichée en degrés, minutes, secondes dans la barre d'état. Les boutons d'ajout, de déplacement et de suppression de sommet sont désormais supprimés et l'outil de nœud est déplacé de la barre d'outils d'édition avancée vers la barre d'outils d'édition standard. L'outil d'identification a également subi de nombreuses améliorations.

Une capacité de mise en cache de rendu a été ajoutée à QGIS. Cela accélère les opérations courantes telles que la réorganisation des couches, la modification de la symbologie, le client WMS / WFS, le masquage / l'affichage des couches et ouvre la porte à de futures améliorations telles que le rendu des threads et la manipulation du cache de couche de pré-composition. Notez qu'il est désactivé par défaut et peut être activé dans la boîte de dialogue des options.

Les chemins de recherche SVG définis par l'utilisateur sont maintenant ajoutés à la boîte de dialogue des options.

Lors de la création d'un nouveau shapefile, vous pouvez maintenant spécifier son SCR. De plus, l'option d'éviter les intersections pour les polygones est désormais également possible avec les couches d'arrière-plan.

Pour les utilisateurs expérimentés, vous pouvez désormais créer des formes d'attributs personnalisables à l'aide des interfaces utilisateur de dialogue Qt Designer.


Une réponse à &ldquoAbout&rdquo

merhaba iyi akşamlar, ARCGIS ile ilgili bir sıkıntı yaşıyorum. Sorunum, Arcmap içinde iken eklediğimiz shp dosyasına sağ tık-open attribut dedikten sonra add field diyerek yeni oluşturduğumuz kolona yukarıdan aşağıya doğru 1-2-3-4 şeklinde sırayla rakam yazmanın eklinde sırayla rakam yazmanın ? geçen gün tek tek yazmak zorunda kaldım 2 saatimi aldı da kurcaladım anladığım kadarıyla bulamadım nasıl yapacağımı, teşekkürler iyi akşamlar…

Laisser une réponse Annuler la réponse

Vous devez être connectés pour poster un commentaire.

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Découvrez comment les données de vos commentaires sont traitées.


Où sont les utilisateurs de gvSIG ?

Ces jours-ci, un webinaire sur gvSIG sera proposé pour en savoir plus sur le projet. Bien qu'un objectif fort de ceci soit le marché lusophone tel qu'il se fait dans le cadre de l'événement MundoGEO, sa portée ira plus loin, nous en profitons donc pour analyser quelques-uns des chiffres que j'ai assimilés dans mon expérience.

GvSIG est devenu le système d'information géographique le plus répandu dans le contexte hispanophone et peut-être le projet avec une stratégie d'internationalisation plus agressive qui recherche la durabilité dans la communauté plutôt que dans le parrainage. Bien qu'il s'agisse d'un outil clairement prioritaire en tant que SIG de bureau, 100 000 téléchargements de la même version constituent un nombre intéressant d'utilisateurs de 90 pays et avec des traductions en 25 langues. Son plus grand potentiel réside dans son approche en tant que client léger d'infrastructures de données spatiales (IDE) dans lesquelles il peut compléter des projets qui tirent parti du potentiel d'autres outils Open Source.

J'en ai parlé à plusieurs reprises, je suggère donc l'index de contenu GvSIG, vérifions maintenant où se trouvent ces utilisateurs, en utilisant pour cela près de 2 400 requêtes que j'ai reçues dans Geofumadas au cours des derniers mois, où le mot gvSIG est inclus en tant que mot-clé.

Le graphique montre les pays d'où proviennent les enquêtes. Pour une raison quelconque, il m'est difficile d'inclure l'Espagne pour des raisons d'encodage de caractères, car ne pensez pas qu'il soit si facile de mettre un graphique comme celui-ci dans une entrée de blog, avec HTML5 en survolant la souris affiche le Ratio expliqué plus tard.

À première vue, vous pouvez voir comment il s'est répandu en Amérique latine et en Espagne, mais voyez comment ils obtiennent également des consultations de pays européens et d'autres continents jusqu'où les projets auront conduit gvSIG bien qu'ils ne parlent pas espagnol, c'est la cible Geofumadas.

Dans la conscience de ceux qui sont gvSIG

Voyons maintenant cet autre graphique, où vous pouvez voir le positionnement réalisé par gvSIG. Pour ce faire j'ai pris en compte le nombre de recherches mais j'ai créé un ratio de comparaison pour chaque million d'internautes que compte chaque pays (pas d'habitants). Le rouge est le rapport, le bleu est le nombre de recherches dans l'échantillon de 2 400 requêtes.

L'Uruguay, le Paraguay, le Honduras et la Bolivie sont intéressants pour l'Espagne.

Puis un deuxième bloc où se trouvent le Salvador, l'Équateur, le Costa Rica et le Venezuela.

Et puis le Panama, la République dominicaine, le Chili et l'Argentine.

Tout le monde peut tirer ses conclusions, mais la vérité est que le meilleur positionnement se produit dans les pays aux ressources économiques limitées, bien que le peu d'accès à Internet provoque un bruit qui fait augmenter le ratio. C'est généralement plus qu'évident, mais c'est aussi encourageant puisque ce sont les pays où ils se produisent les taux de piratage les plus élevés. Où également la présence du SIG propriétaire a moins de grandes entreprises Comme nous le voyons au Pérou, en Argentine et au Chili, malgré des communautés actives d'utilisateurs de gvSIG, ils ont des entreprises qui travaillent très dur pour faire pression sur les projets pour mettre en œuvre des plates-formes non open source, principalement Esri.

Là où il y a plus d'utilisateurs gvSIG

Et enfin, regardons ce graphique. Il s'agit de savoir où se trouvent les utilisateurs de gvSIG par pays, en utilisant une relation en pourcentage du même nombre de visites qui a utilisé gvSIG comme mot clé.

La moitié des utilisateurs se trouvent en Espagne, où même s'il ne s'agit pas du seul outil gratuit, le positionnement dans les entreprises proposant des formations, les universités et les communautés d'utilisateurs mérite un examen particulier.

Ensuite, il y a un 25% qui est occupé par l'Argentine, le Mexique, la Colombie et le Venezuela En plus d'être des pays avec plusieurs millions d'utilisateurs sur Internet, les communautés d'utilisateurs de gvSIG ont également contribué à la Fondation, notamment le Venezuela et l'Argentine.

Puis le Chili, le Pérou, l'Équateur et l'Uruguay qui ajoutent ensemble 10% supplémentaires.

Il est clair qu'il s'agit d'une analyse des utilisateurs hispaniques, puisque 98% du trafic Geofumadas est hispanophone. Bien sûr, d'autres sites remplissent le trafic italien, français et d'autres pays européens qui augmente également en raison de la proximité et des communautés d'utilisateurs. Au fur et à mesure que les outils se diffusent et sont appropriés par des communautés et des institutions fortes, la Fondation fera une pause avec des préoccupations communes qui nous affligent tous, telles que :

Dans quelle mesure une crise en Europe peut-elle affecter la source de financement qui alimente encore le projet ?

Bien entendu, le meilleur défenseur de gvSIG doit être les utilisateurs qui misent sur la liberté basée sur une compétitivité juste et durable. N'oublions pas non plus le quota de fierté que nous devons avoir (malgré les désaccords individuels que nous pouvons avoir), l'internationalisation d'un outil né de notre contexte hispanique devrait nous apporter satisfaction.

Pour en savoir plus sur le projet gvSIG, vous pouvez vous inscrire au Webinaire qui aura lieu le mardi 22 mai


Standardisation

Dans une tentative d'atteindre une standardisation des types de données mentionnés, il existe l'Open Geospatial Consortium , hébergé sur http://www.opengeospatial.org/ . L'objectif est de forcer les développeurs de logiciels de SIG et de géotraitement à adopter des normes. Actuellement, il a quelques spécifications:

    – Service de carte Web – Service de fonctionnalités Web – Service de couverture Web
  • Service Web de catalogue CS-W –
  • SFS – Fonctionnalités simples – SQL – Langage de balisage géographique

À partir de 2005, avec la disponibilité gratuite de la visionneuse Google Earth , le format KMZ est devenu populaire, devenant un de facto la norme . Plusieurs SIG, en 2006, ont déjà des possibilités d'exporter et d'importer des fichiers KMZ, comme NASA World Wind.


GvSIG Batoví, la première distribution de gvSIG for Education est présentée

L'exercice d'internationalisation et d'empowerment poursuivi par la Fondation gvSIG est intéressant. Il n'y a pas beaucoup d'expériences similaires, jamais le logiciel libre n'a eu la maturité qu'il est maintenant, et le scénario de tout un continent qui partage une langue officielle est intéressant. Atteindre le niveau business a fait ses débuts, atteindre le niveau académique sera sûrement un garant de pérennité si un plaidoyer est fait sur les politiques qui le soutiennent.

Le ministre des Transports et des Travaux publics de l'Uruguay, a présenté jeudi dernier gvSIG Batoví, la première distribution uruguayenne qui donne naissance à gvSIG Educa.

gvSIG Educa est une personnalisation du système d'information géographique gratuit gvSIG Desktop, adapté en tant qu'outil pour l'enseignement de matières à composante géographique. gvSIG Educa vise à servir d'outil aux éducateurs pour faciliter l'analyse et la compréhension du territoire pour les étudiants, ayant la possibilité de s'adapter à différents niveaux ou systèmes éducatifs. gvSIG Educa facilite l'apprentissage grâce à l'interactivité des étudiants avec les informations, en ajoutant la composante spatiale à l'étude des sujets et en facilitant l'assimilation de concepts grâce à des outils visuels tels que des cartes thématiques qui aident à comprendre les relations spatiales.

gvSIG Batoví est ainsi le lancement d'un logiciel libre qui sera probablement adapté et utilisé dans un grand nombre de pays. gvSIG Batoví est un logiciel promu par la Direction nationale de la topographie du Plan Ceibal, grâce auquel les élèves du primaire et du secondaire auront accès à une multitude d'informations pédagogiques représentées par des cartes.

"Depuis la mise en œuvre du plan Ceibal, le gouvernement cherche à encourager des politiques qui favorisent le développement et le bénéfice de l'éducation des enfants, notre avenir et présent dans le pays", a déclaré Pintado, notant qu'en raison de ses caractéristiques géographiques notre pays ne peut pas produire des biens à grande échelle, "mais nous pouvons générer des connaissances illimitées de toute nature."

Lors de la présentation de ce nouvel outil, cérémonie à laquelle ont assisté le sous-secrétaire du portefeuille, M. Pablo Genta, le directeur national de l'arpentage, M. Jorge Franco et le doyen de la Faculté de génie, ing. Hector Cancela, le ministre Il a souligné qu'au-delà de ces limitations productives, "nous, les Uruguayens, pouvons nous distinguer par l'intelligence, par la capacité d'innover et d'enquêter, et lier ces connaissances au développement". "Et pour cela, ce nouveau logiciel appelé" gvSIG Batoví " sera fondamental puisqu'il permet d'accéder à un vaste univers de connaissances ", a-t-il déclaré.

Le programme "gvSIG Batoví", fruit du travail conjoint de la Direction nationale de la topographie, de la Faculté d'ingénierie et de l'Association gvSIG, permettra aux étudiants d'acquérir des connaissances en géographie grâce à l'utilisation du XO - ordinateur portable à faible coût - , également extensible à d'autres domaines de la connaissance, tels que l'histoire, la biologie, entre autres.

Le plus intéressant est la possibilité qui donne à l'enseignant et/ou à l'élève d'élaborer sa propre carte thématique à partir des différentes couches d'informations que possède le territoire. L'objectif est de favoriser l'apprentissage par la découverte, faisant du travail cartographique un savoir formatif.

Avec "gvSIG Batoví", nous présentons un premier ensemble de cartes thématiques précédemment développées du territoire uruguayen, telles que des cartes politiques et physiques, la répartition de la population, les infrastructures de transport et de communication et l'occupation du sol. La facilité d'accès à ces cartes thématiques -sous forme de plugins installables depuis l'application elle-même- permettra un partage aisé de la cartographie entre enseignants et élèves de l'ensemble de la communauté des utilisateurs de ce logiciel.

Au-delà de l'environnement pédagogique, les utilisateurs professionnels de la technologie gvSIG pourront accéder à des plug-ins vers ces nouvelles fonctionnalités de cartographie et de cartographie, ce qui en fera un nouveau moyen extrêmement simple de partager l'information territoriale.

En commotion cérébrale

Cela semble une étape importante, même si nous avons profité de l'actualité pour déposer certaines de nos impressions.

Le défi pour la Fondation gvSIG est de vendre un nouveau modèle, pas un logiciel. Personnellement, c'est ce qui m'a le plus impressionné et j'applaudis. La technique est très facile à vendre et gvSIG dans ce sens a réalisé beaucoup de choses, même si cela a également coûté beaucoup d'argent, un problème que beaucoup se posent mais il est justifié qu'il n'y ait pas de choses gratuites dans cette vie. Vendre un nouveau modèle nécessite une stratégie d'intervention sociale, politique et économique à différents niveaux. Cela demande aussi beaucoup d'argent et les résultats ne sont pas immédiats comme les preuves d'un travail technique. Là mon premier avertissement, car si l'évidence technique est remise en cause, encore moins l'évidence du modèle qui marchera avec plus de disparité et avec cette crise toute excuse est valable pour couper les subventions.

L'Amérique latine est un continent avec différents niveaux de maturité en matière de stabilité politique, de carrière administrative, de planification et de liaison entre l'universitaire, le politique et l'économique. A cet égard, un niveau d'incidence doit être travaillé pour que les efforts techniques soient liés aux politiques publiques, qui garantissent leur réalisation à moyen terme. Pas facile si l'on compare la diversité des progrès du Mexique à la Patagonie. La systématiser sera la meilleure chose à faire.

Ainsi, en incluant la géographie avec des outils informatiques dans un domaine éducatif, nous trouvons cela intéressant au niveau de l'intervention primaire, qui est presque préventive. Le Plan Ceibal est une initiative très bien rodée, mais il faut veiller à soutenir son institutionnalisation ou qu'il soit perçu comme un projet de « certains qui sont passés par ici ». Le niveau d'intervention secondaire sera un bon défi, où il faut changer la façon de penser de ceux qui prennent les décisions et bien plus au niveau tertiaire où il ne reste plus qu'à faire des efforts palliatifs face aux maux irréversibles en pratique.

Ma proposition est presque la même. Méfiez-vous d'être trop "taliban". Dans ce monde, les exercices extrêmes sont difficiles à maintenir malgré leur efficacité. Les écosystèmes des technologies actuelles doivent être maintenus en coexistence avec les initiatives propriétaires et Open Source. Dans le premier moment où les secteurs économiques qui dominent de nombreux pays d'Amérique latine se sentent attaqués par un modèle, ils ferment les portes même si pour cela ils doivent faire un coup d'État ou renoncer à la coopération internationale. Et puis il y aura, ce qui est systématisé, ce qui est lié à travers les politiques publiques, les usagers qui défendent ce qu'ils ont compris du modèle.


Vous avez trouvé notre liste de logiciels SIG utile ? Nous sommes là pour vous aider à faire le bon choix et à automatiser vos processus métier. Découvrons quelques-uns des facteurs essentiels que vous devez considérer pour prendre une décision plus intelligente !

Qu'est-ce qu'un logiciel SIG ?

Informations géographiques Le logiciel SIG est conçu pour gérer, exposer, stocker, tester et analyser toutes sortes de données géographiques et spatiales. Le logiciel SIG est utilisé pour obtenir des cartes et d'autres données géographiques à des fins de recherche et d'analyse.

Avec l'aide d'un logiciel SIG, vous pouvez créer des recherches interactives créées par l'utilisateur, éditer des cartes pour les données, suivre les informations spatiales et créer un rapport de tous les résultats. Le SIG a un certain nombre d'applications dans le domaine de la cartographie, de l'ingénierie, des pratiques agricoles, de la gestion et du transport/logistique. Il est également utilisé dans les services bancaires et d'assurance, les télécommunications et les réseaux, l'analyse des accidents, la gestion et l'atténuation des catastrophes, l'arpentage et la gestion et la maintenance des actifs. It’s a great tool for demography studies, natural resource management, urban planning, and environmental analysis.

Characteristic features of Best GIS Software

Some of the noteworthy features of GIS software are listed below:

RealTime Positioning and Easy Accessibility

GIS Software provides access to maps with data needed about the location inbuilt in the software. It eases the work of those organizations which want data on a specific geographic area.

Mobile App Support

The availability of GIS software services on mobile phones helps the user leverage the benefits of the app at any place, position, and time.

Data Capture

Data capture feature helps in importing digital data from a disk, network or database, or from peripheral devices.

Data Analysis of GI

The best GIS software searches answers to your questions. GIS is customarily used to answer questions related to spatial aspects. A GIS should be able to provide tools to solve queries and retrieve data, along with functions for data integration and modeling.

Gestion de données

Data management is an extension of the data capturing process. It includes data editing with tools for adding, duplicating, and deleting spatial data. It also helps with the development and management of metadata along with detecting errors and performing transformations.

Visualisation de données

GIS software collects and analyzes data and offers it in a presentable way. It provides tools to present data in several ways, ranging from displaying tabular information, over graph/chart production, to printing maps (or heat maps). GIS offers advanced visualization in 3Dmodeling. The output is sharable by storing it on a disk or a web server, which allows for dynamic viewing of the data.

Incorporation of Field Devices

A state of the art GIS can be integrated with field devices like cameras and sensors to the map for enhanced data capturing and analysis.

Customization of features

Top GIS systems provide the user with the option to customize its features according to their organizational needs.

What are the Advantages of GIS Software?

The advantages of using a geographic information system GIS Software include:


9. Open Orientering Mapper

OpenOrienteering Mapper is an orienteering mapmaking program, thought as a free alternative to the existing proprietary solution. Its main advantages compared to it are:Open Source: the program is completely free, every programmer can improve it.Cross-platform: the program works on Windows, Mac OS X and Linux. An Android version is being. TpSort Score | 51,800,000


Gis Alternative

Gis Alternative. Searching for suitable software was never easier. We are currently experiencing a boom in many technologies and brands whose application in geographical.

All these alternative software of 2gis which can be the best option for the os like window, mac or linux. Igismap is number 1 alternative to arcgis online. Let getapp help you determine if the competition offer better features or value for money. We have listed 14 alternatives for 2gis which have similar features like 2gis including commercial, freemium, free and open source alternatives. Mobile topographer gis app offers features that let you complete surveys without any limitations of the volume of data.

GIS Consulting Services Company USA | GIS Mapping Services . from www.viedtech.com Likewise both tend to achieve the same purpose, i.e even without gis skills you can. The best 2gis alternatives are google maps, openstreetmap and google earth. Verified information about restaurants, bars, hotels and any. Gis tools offer users the possibility. Mobile topographer gis makes it effortless to complete surveys without any tension of getting into complexity and the volume of data.

What are the best 2gis alternatives?

Let getapp help you determine if the competition offer better features or value for money. Compare features, ratings, user reviews, pricing. Find out which similar solutions are better according to industry experts and actual users. What's difficult is finding out whether or not the software you choose is right for you. Compare gis alternatives for your business or organization using the curated list below. In the same industry, its main rivals include esri, geomedia, manifold, and mapinfo gis products. Geographic information systems stack exchange is a question and answer site for cartographers, geographers and gis professionals. Global mapper by itself has all the features of a gis, and can simplify the complex problems. And, searching for a suitable software was not simple matter. Awesome gis is a collection of geospatial related sources, including cartographic tools, geoanalysis tools, developer tools, data, conference. Discover alternatives, similar products and apps like 2gis that everyone is talking about. Fortunately, gis users have a few choices for using open source tools to design maps and work with spatial data for many people, discovering qgis is the end of their search for an arcgis alternative. Searching for suitable software was never easier.

Fortunately, gis users have a few choices for using open source tools to design maps and work with spatial data for many people, discovering qgis is the end of their search for an arcgis alternative. Using arcgis, you can understand the geographic context of your data. Sourceforge ranks the best alternatives to gis in 2021. Global mapper by itself has all the features of a gis, and can simplify the complex problems. L'inscription ne prend qu'une minute.

Figure 6 from SELECTION OF ALTERNATIVE LANDFILL SITE IN . from ai2-s2-public.s3.amazonaws.com Looking for reliable edams gis alternatives? A geographic information system or geographical information system (gis) is a system designed to capture, store, manipulate, analyze, manage, and present all types of spatial or geographical data. 2gis is offline first maps for windows machines with a best local phone book of organizations. With reviews, features, pros & cons of 2gis. Tons of people want other transportation software.

Global mapper by itself has all the features of a gis, and can simplify the complex problems.

Discover alternatives, similar products and apps like 2gis that everyone is talking about. It allows users to calculate accurate orthometric height while on the fly using the egm. Awesome gis is a collection of geospatial related sources, including cartographic tools, geoanalysis tools, developer tools, data, conference. Compare alternatives to pandell gis side by side and find out what other people in your industry are using. With reviews, features, pros & cons of 2gis. Find your best replacement here. Un système d'information géographique (SIG) est un cadre conceptualisé qui permet de saisir et d'analyser des données spatiales et géographiques. We have listed 14 alternatives for 2gis which have similar features like 2gis including commercial, freemium, free and open source alternatives. Global mapper by itself has all the features of a gis, and can simplify the complex problems. 14 best mapwindow gis alternatives for windows, mac, linux, iphone, android and more. Mobile topographer gis is a significant tool presented in the. Mobile topographer gis makes it effortless to complete surveys without any tension of getting into complexity and the volume of data. Searching for suitable software was never easier.

All these alternative software of 2gis which can be the best option for the os like window, mac or linux. Fortunately, gis users have a few choices for using open source tools to design maps and work with spatial data for many people, discovering qgis is the end of their search for an arcgis alternative. Mapwindow gis alternative list source: Discover alternatives, similar products and apps like 2gis that everyone is talking about. Mobile topographer gis app offers features that let you complete surveys without any limitations of the volume of data.

GIS Expert Contributes to Eminent Domain Dispute from www.expertinstitute.com Igismap is number 1 alternative to arcgis online. 14 best mapwindow gis alternatives for windows, mac, linux, iphone, android and more. We have listed 14 alternatives for 2gis which have similar features like 2gis including commercial, freemium, free and open source alternatives. Find out which similar solutions are better according to industry experts and actual users. Using arcgis, you can understand the geographic context of your data.

Compare features, ratings, user reviews, pricing.

In the same industry, its main rivals include esri, geomedia, manifold, and mapinfo gis products. L'inscription ne prend qu'une minute. Searching for suitable software was never easier. Awesome gis is a collection of geospatial related sources, including cartographic tools, geoanalysis tools, developer tools, data, conference. Geographic information systems stack exchange is a question and answer site for cartographers, geographers and gis professionals. Looking for reliable edams gis alternatives? And, searching for a suitable software was not simple matter. With reviews, features, pros & cons of 2gis. Global mapper by itself has all the features of a gis, and can simplify the complex problems. Also 2gis alternative software for mac and in ubantu you can install it with almost same features. Tons of people want other transportation software. Fortunately, gis users have a few choices for using open source tools to design maps and work with spatial data for many people, discovering qgis is the end of their search for an arcgis alternative. Gvsig is a geographic information system (gis), that is, a desktop application designed for capturing, storing, handling, analyzing and deploying any kind of referenced geographic.

8 alternatives to 2gis you must know. In the same industry, its main rivals include esri, geomedia, manifold, and mapinfo gis products. Mobile topographer gis makes it effortless to complete surveys without any tension of getting into complexity and the volume of data. Mobile topographer gis is a significant tool presented in the. And, searching for a suitable software was not simple matter.

Alternatives in 2gis for android, iphone, android tablet, ipad, chrome os, web, blackberry, apple watch, mac os x, windows, linux, bsd, kindle fire, windows phone, firefox os, blackberry 10. Tons of people want other transportation software. Compare alternatives to pandell gis side by side and find out what other people in your industry are using. Searching for suitable software was never easier. Mapwindow gis and its alternatives are some of these applications.

There are many benefits of using igismap over arcgis online. Geographic information systems stack exchange is a question and answer site for cartographers, geographers and gis professionals. We get blasted by truckloads of information each day. Discover alternatives, similar products and apps like 2gis that everyone is talking about. Using arcgis, you can understand the geographic context of your data.

Discover alternatives, similar products and apps like 2gis that everyone is talking about. Gis tools offer users the possibility. Looking for reliable edams gis alternatives? Verified information about restaurants, bars, hotels and any. Awesome gis is a collection of geospatial related sources, including cartographic tools, geoanalysis tools, developer tools, data, conference.

We are currently experiencing a boom in many technologies and brands whose application in geographical. Arcgis is geographic information system (gis) software for visualizing, managing, creating, and analyzing geographic data. Find your best replacement here. Let getapp help you determine if the competition offer better features or value for money. Looking for alternatives to gis routing?

We get blasted by truckloads of information each day.

Since the normal user does not have the opportunity to review these alternatives, we post the best alternatives here to ensure that.

Global mapper by itself has all the features of a gis, and can simplify the complex problems.

Fortunately, gis users have a few choices for using open source tools to design maps and work with spatial data for many people, discovering qgis is the end of their search for an arcgis alternative.


15. gvSIG Desktop

gvSIG is a Geographic Information System (GIS), that is, a desktop application designed for capturing, storing, handling, analyzing and deploying any kind of referenced geographic information in order to solve complex management and planning problems.gvSIG is known for having a user-friendly interface, being able to access the most common formats. TpSort Score | 78,900,000


Voir la vidéo: Comparing ArcGIS Desktop and QGIS