Suite

Calculer le gain et la perte de surface de végétation à partir de deux lignes représentant des années différentes à l'aide d'ArcGIS for Desktop ?

Calculer le gain et la perte de surface de végétation à partir de deux lignes représentant des années différentes à l'aide d'ArcGIS for Desktop ?


Comment puis-je calculer une superficie de gain et de perte de terres végétales ayant deux lignes différentes qui représentent la végétation au cours d'années différentes.

Éditer:

Il y a deux polylignes, l'une représente la lisière de végétation d'une forêt en 2010. L'autre la lisière en 2007. Je dois créer un polygone de zones où il y a un gain ou une perte de superficie.


Voici deux approches :

Approche subjective

Cette méthode peut être plus idéale pour l'analyse sur une plus petite zone d'intérêt (AOI) et ayant également une bonne connaissance de la couverture terrestre au fil du temps, mais peut s'avérer des résultats moins précis.

  1. Obtenez des images aériennes pour 2007 et 2011 (idéalement feuille haute résolution sur)
  2. Numérisez les polygones où vous voyez de la végétation (classés par année)
  3. Générer une classification des gains et des pertes à l'aide d'outils de géotraitement (par exemple, Effacer)

Approche objective

Cette méthode peut être plus idéale pour les grandes AOI et devrait donner un résultat plus précis

  1. Obtenez des images aériennes ou satellitaires pour 2007 et 2011 (idéalement une feuille à haute résolution, NAIP (avec NIR 4ème bande) ou des images Landsat. Notez que les images doivent être dans la même étendue et les centres des pixels doivent être alignés)
  2. À l'aide de la calculatrice raster, effectuez une analyse NDVI sur les deux images
  3. À l'aide du calculateur raster, effectuez une analyse de détection de changement pour mettre en évidence le gain et la perte de végétation à partir des deux résultats de l'étape 3 (Détection de changement avec le calculateur raster)
  4. Ré-échantillonner le raster en deux classes (gain et perte), puis convertir le raster en polygone

Voici une solution très simple. Commençons par un exemple graphique et une référence.

Nous dirons que la ligne verte est votre ligne de 2007 et la ligne rouge est celle de 2010. Sont-ils tous les deux dans le même fichier de formes/classe de fonctionnalités ? Quoi qu'il en soit, vous voudrez qu'ils soient tous les deux ajoutés et il serait utile qu'ils soient symbolisés différemment afin que vous puissiez les distinguer en regardant. Si dans la même classe d'entités, je suppose qu'ils ont un attribut d'année sur lequel vous pouvez symboliser.

La première étape consiste à connecter les extrémités correspondantes des deux lignes (lignes bleues dans le graphique). Si les deux lignes partagent déjà des points de terminaison, cela ne sera pas nécessaire, mais notez qu'elles doivent être accrochées ensemble sans espace. Que vous le fassiez dans l'une des/de la classe de ligne ou dans une nouvelle, c'est à vous de décider.

Ensuite, vous devez créer des polygones à partir des zones fermées (X magenta) entre les deux lignes. Vous aurez besoin d'une classe d'entités surfaciques modifiable pour ce faire. Il doit avoir au moins deux attributs - zone (double) et type (texte). Pour convertir ces zones fermées en polygones, vous pouvez utiliser l'outil Entité en polygone ou construire des polygones comme indiqué dans cette question.

Maintenant, vous devez différencier si une zone est un « gain » ou une « perte ». Ouvrez la table attributaire de polygones et commencez à saisir l'une de ces deux valeurs pour chaque forme dans le champ approprié. De gauche à droite dans l'exemple, le premier est un gain, le suivant une perte, puis un gain, et ainsi de suite. Cela fonctionnera si vous ne regardez pas une grande surface ou s'il n'y a pas un grand nombre de croisements. Sinon, voir l'alternative ci-dessous. Pour obtenir les zones, cliquez avec le bouton droit sur l'en-tête de colonne d'attribut de zone et choisissez Calculer la géométrie, choisissez la zone et les unités souhaitées, en vous assurant que vous n'avez rien sélectionné ou décochez la case qui dit de ne calculer que les enregistrements sélectionnés.

Enfin, vous avez besoin de votre résumé. S'il ne s'agit que de quelques formes, vous pouvez trier le tableau et faire le calcul à la main ou en sélectionnant un type ou l'autre et en faisant un clic droit > Statistiques (ce qui ne devrait vous donner le résultat que pour les enregistrements sélectionnés). Si beaucoup, vous pouvez utiliser l'outil Statistiques récapitulatives avec un champ CASE de 'type' (gain ou perte) et un champ statistique de zone avec le type SUM. Cela générera un tableau avec la somme des gains et des pertes. Additionnez les deux et vous obtenez un gain ou une perte net.


Maintenant, si vos polylignes sont très larges ou qu'il y a beaucoup de croisements, cela ne sera pas très efficace car vous devez identifier si une zone est en gain ou en perte. L'alternative est de transformer vos lignes elles-mêmes en polygones, ce qui signifie que vous devrez tracer une ligne d'un bout à l'autre de la ligne verte, puis de l'autre, en faisant de même pour la ligne rouge. Notez que les pièces que vous dessinez doivent être identiques/accrochées. Lorsque vous créez des polygones à partir de ces zones fermées, vous aurez un polygone 2007 et 2010. Notez que c'est différent de ci-dessus où vous créez simplement des polygones à partir des zones de chevauchement.

Une fois que vous avez deux polygones, vous lancez Union dessus. Le fichier de formes/la classe d'entités qui en résulte découperont les deux polygones partout où ils se croisent avec des attributs qui vous indiquent si la nouvelle forme provient de l'une, de l'autre ou des deux entrées. Vous devriez avoir une grande zone qui correspond à la fois à 2007 et à 2010, ce qui ne représente aucun changement. Ensuite, toutes vos zones où les lignes se chevauchent dans la première méthode seront soit 2007 soit 2010, mais pas les deux. Tout ce qui est un 2007 est une perte puisqu'il n'y a rien de chevauchement en 2010, et vice versa. Encore une fois, vous pouvez créer un attribut de zone et calculer les zones dans les unités souhaitées, et en utilisant soit Résumer dans la table attributaire ou Statistiques récapitulatives, vous devriez pouvoir obtenir le total pour chaque type de zone (bien que vous deviez peut-être faire un petit attribut manipulation pour simplifier les choses).