Suite

Comment lire et modifier la classification des valeurs de la carte thermique sur QGIS ?

Comment lire et modifier la classification des valeurs de la carte thermique sur QGIS ?


J'essaie de créer une carte thermique sur l'empiètement humain à l'aide du plugin heatmap de QGIS 2.2. Je n'ai aucun problème à créer un beau fichier raster en utilisant un rayon de 2 km, mais je n'arrive pas à trouver mon chemin autour des valeurs qui sont créées en conséquence. J'aurais besoin de valeurs dans une échelle telle que le nombre de points/km². Est-ce que quelqu'un peut m'aider avec ça? Je sais que c'est une question assez basique mais je n'arrive pas à trouver de solution.


Peut-être que vous aimeriez essayer une autre manière. Vous pouvez d'abord générer une grille vectorielle vide comme un filet de pêche (Vecteur > Outils de recherche > Grille vectorielle (Grille de sortie sous forme de polygones !)), puis vous pouvez effectuer une jointure spatiale (Vector > Outils de gestion des données > Join Attributes by Location (Prendre le résumé de entités qui se croisent ! > vous aurez besoin du champ COUNT dans le fichier de forme de résultat).

Si la taille de la cellule du filet est de 1 km² (1000 m x 1000 m), le résultat se trouve dans le champ attributaire « COUNT » (Nombre de points/km²). Si vous avez besoin d'une taille de cellule plus petite pour la grille vectorielle, vous devez calculer le nombre de points/km² avec le calculateur de champ dans une nouvelle colonne de la table attributaire. Par exemple, si la taille de la cellule est de 0,25 km² (500 m x 500 m), vous devez calculer la densité théorique pour chaque cellule : "COUNT" * 4 (0,25 km² * 4 = 1 km²).


Explorer

Vue des ordres exécutifs

Le président des États-Unis gère les opérations de la branche exécutive du gouvernement par le biais de décrets.

Vue des proclamations

Le président des États-Unis communique des informations sur les jours fériés, les commémorations, les célébrations spéciales, le commerce et la politique par le biais de proclamations.

Vue Autres documents présidentiels

Le président des États-Unis publie d'autres types de documents, y compris, mais sans s'y limiter, des mémorandums, des avis, des décisions, des lettres, des messages et des ordonnances.

  • Recherche de documents
  • Recherche avancée de documents
  • Recherche d'inspection publique
  • Indice FR
  • Aides à la lecture Accueil
  • Bureau du Registre fédéral Blog
  • Utilisation de FederalRegister.Gov
  • Comprendre le registre fédéral
  • Mises à jour récentes du site
  • Vidéos et tutoriels
  • Ressources pour les développeurs
  • Politique gouvernementale et procédures de l'OFR
  • Examen du Congrès
  • Mon compte
  • Mon presse-papiers
  • Mes commentaires
  • Mes abonnements
  • Vous connecter vous inscrire

Abstrait

Les systèmes de chauffage domestique nécessitent une transition rapide vers des options à faible émission de carbone pour atteindre les objectifs climatiques mondiaux. Nous analysons une transition de pompe à chaleur dans deux études de cas contrastées : la Finlande et le Royaume-Uni, en utilisant des données originales provenant d'entretiens, d'analyses de documents et de données d'archives en ligne. La Finlande a une transition presque achevée, tandis que le Royaume-Uni peut être considéré comme une transition au point mort. En nous appuyant sur des recherches antérieures qui ont mis en évidence l'importance du contexte, des politiques et des utilisateurs dans les transitions, nous explorons divers rôles des utilisateurs dans les transitions bas-carbone, et comment ils façonnent les processus de construction de niche et de déstabilisation de régime. Nos résultats montrent que le rôle des utilisateurs est un élément explicatif clé des différentes transitions des pompes à chaleur. Nous constatons également que les caractéristiques spécifiques d'un contexte de transition peuvent influencer les types d'utilisateurs qui émergent. Nous concluons qu'au lieu de simplement fournir des incitations, la politique devrait également viser à mobiliser les utilisateurs.


Comment lire et modifier la classification des valeurs de la carte thermique sur QGIS ? - Systèmes d'information géographique

Contexte Des augmentations de la mortalité pendant les vagues de chaleur ont été signalées dans le monde entier. L'ampleur de ces augmentations peut varier au sein des régions en fonction des caractéristiques sociodémographiques et du paysage urbain. Les objectifs de cette étude étaient d'explorer cette variation et ses déterminants, et d'identifier les zones les plus vulnérables à la chaleur en cartographiant la vulnérabilité à la chaleur.

Méthodes Nous avons effectué une analyse de cas croisés stratifiée dans le temps en utilisant la mortalité quotidienne dans la région métropolitaine de Barcelone pendant les saisons chaudes de 1999-2006. Les données de température à la date du décès ont été attribuées à chaque individu, lequel a été attribué à son secteur de résidence de recensement. Huit variables au niveau du secteur de recensement sur les caractéristiques socioéconomiques ou de l'environnement bâti ont été obtenues à partir du recensement. La résidence entourant la verdure a été obtenue à partir de données satellitaires. Le risque relatif (RR) de mortalité après trois jours chauds consécutifs (définis comme ceux dépassant le 95e centile de la température maximale) a été calculé par régression logistique conditionnelle. La modification des effets a été examinée en incluant des termes d'interaction.

Résultats Les analyses étaient basées sur 52 806 décès. L'effet de trois jours chauds consécutifs était une augmentation de 30 % de la mortalité toutes causes (RR = 1,30, IC à 95 % 1,24 à 1,38). L'hétérogénéité de cet effet a été observée dans les secteurs de recensement. L'effet de la chaleur sur la mortalité était plus élevé dans les secteurs de recensement avec un pourcentage élevé de bâtiments anciens (RR=1,21, IC à 95 % 1,00 à 1,46), les ouvriers (RR=1,25, IC à 95 % 0,96 à 1,64) et les résidents percevant peu verdeur environnant (RR = 1,29, IC à 95 % 1,01 à 1,65). Après trois jours chauds consécutifs, la mortalité a doublé dans les secteurs de recensement les plus vulnérables à la chaleur.

Conclusion Les caractéristiques sociodémographiques et du paysage urbain sont associées au risque de mortalité pendant les vagues de chaleur et sont utiles pour construire des cartes de vulnérabilité à la chaleur.


SUPERIEURS DE MONTERREY

CAMPUS MONTERREY

DIVISIN DE INGENIERÍA Y ARQUITECTURA

PROGRAMA DE GRADUADOS EN INGENIERÍA

Los miembros del Comité de Tesis recomendamos que la presente Tesis del Ing. Miguel Flores Guerrero sea aceptada como requisito parcial para obtener el grado académico de

Maestro en Ciencias con especialidad en:

SISTEMAS DE MANUFACTURA

_______________________________ David Apolinar Guerra Zubiaga, Ph.D.

______________________________ ________________________________ Héctor Javier Chapa Gómez, M.S. Ricardo A. Ramírez Mendoza, Ph. D.

_______________________________ Francisco Ángel Bello Acosta Ph. D. Directeur del Programa de Graduados en Ingeniería

Une structure de connaissances pour soutenir la gestion des connaissances tacites de fabrication

Dédicatoires

A mi Padre quien es mi orgullo y siempre ha sido y sera el mejor ejemplo y modelo a seguir de un Hombre Integra, Leal, Apasionado en su Trabajo y sobre todo el mejor Esposo, Padre, Amigo y Companero

A mi Madre que representa para mi todo el Amor, la Lucha, la Fuerza, la Motivacion de constantemente superarse como Ser Humano, y por ser la mejor Esposa y Madre del Mundo

A mi Novia y Futura Esposa, el Amor de mi Vida, quien con su llegada se convirtio en el mejor motivation para continuar con la busqueda de oportunidades para ser mejor persona en todos los aspectos de mi vida, por su apoyo y comprension para poder cumplir avec une méta importante

A mi Hermana porque siempre ha demostrado Tenacidad, por poseer un gran talento y una privilegiada inteligencia y de quien estoy orgulloso y seguro llegara a ser una Investigadora que aporte grandes contribuciones a nuestra sociedad

A mi Hermano quien siempre ha sido mi mejor Amigo y Companero, que siempre ha luchado para superar adversidades ylas convertir en oportunidades, y que es hoy un Excelente Profesionista, y que estoy seguro tendra un futuro prometorio en su vida Personal y Profesional

A mi Tia-Abuelita quien ha sido el apoyo y el amor que ha mantenido a nuestra Familia unida y siempre en torno a Dios

Une structure de connaissances pour soutenir la gestion des connaissances tacites de fabrication

Agradecimientos

A Dios por acompanarme en cada uno de los pasos de mi vida, por darme la oportunidad de vivir esta vida y por otorgarme retos como este

Al Dr David Guerra por haberme invitado a tomar este reto y fongir como mi Asesor en este trabajo, por su dedication, profesionalismo, paciencia, guia y consejos todo lo anterior ha significado para mi un gran aprendizaje

UNE Hector Chapa por haber puesto siempre su confianza en mi desde el inicio de mi carrera como Profesionista y por siempre buscar y motivar a sus colaboradores a superarse y a ser mejores profesionistas y mejores personas

Al Dr Ricardo Ramirez por formar parte del comite evaluador de este trabajo, y por sus importantes aportaciones al mismo

UNE Samantha Rodriguez por ser una excelente companera, un gran apoyo para la réalisation de este trabajo, por sus comentarios y consejos que se convirtieron en aprendizaje para mi, y a quien le deseo tenga gran exito en su vida Personal y Profesional

UNE La Empresa donde laboro por darme la oportunidad de desempenarme como profesionista y por haber depositado su confianza en mi para prepararme y ser un mejor elemento que contribuya a cumplir y superar las metas del negocio

Al I.T.E.S.M. por ser mi Alma Mater desde mis estudios como Profesionista hasta esta etapa de Maestria, porque lo aprendido en esta Institution ha sido la base solida para mi desempeno como Profesionista

Une structure de gestion des connaissances tacites de fabrication

Miguel Flores Guerrero

Le Knowledge Management est un domaine de recherche largement exploré, les recherches ont été menées dans des domaines divers, et la Manufacture ne fait pas exception, elle s'est imposée comme l'une des branches de recherche du Knowledge Management. De la branche de fabrication a été identifiée et définie une super classe de connaissances, la connaissance de la fabrication, qui a été explorée par divers auteurs proposant des modèles et développant des systèmes pour gérer les connaissances liées aux industries de fabrication d'une large gamme de produits comme la métallurgie , pharmaceutique, électronique, automobile, chimique et pétrochimique.

Le présent travail de thèse explore une étude de cas développée dans une installation chimique située dans la zone urbaine de Monterrey, cette installation est dédiée à la fabrication de fils synthétiques pour l'industrie textile. L'établissement objet d'étude, est confronté à un problème qui se traduit par la perte de connaissances de ses employés, qui n'est pas structurée et non captée, c'est-à-dire qui existe de manière tacite intangible, cette perte est soit causée par le roulement des employés ainsi que retraite des salariés. Le problème s'est transformé en opportunité, puisque la direction s'intéresse au développement d'une proposition d'outil qui gère et capture les connaissances tacites liées aux activités de fabrication, et qui réside chez les employés sous forme d'apprentissage, d'expériences et de compétences développées. .

Sur la base de recherches antérieures et dans la littérature complémentaire de ce travail de thèse est présentée une proposition d'un modèle de connaissance tacite de fabrication et d'un référentiel de connaissances, qui définit des classes de connaissances qui peuvent être facilement identifiées par les utilisateurs. Les classes définies sont basées sur la terminologie commune des différents domaines d'une installation qui sont impliqués dans le processus de fabrication.

Une structure de gestion des connaissances tacites de fabrication

Miguel Flores Guerrero Page 6

CONTENU

1.4.Environnement de recherche . 17

1.5.Organisation de la thèse . 21

2.1.Types de connaissances de fabrication . 22

2.2.Fabrication d'outils de gestion des connaissances . 25

2.3.Gestion des connaissances dans l'industrie chimique et pétrochimique . 34

2.4.Fabrication de l'information et de la modélisation des connaissances . 39

2.5 Création et partage de connaissances de fabrication . 44

2.6 Fabrication de connaissances tacites et gestion de l'apprentissage organisationnel…. 52

2.7 Connaissances en tant que ressource dans les systèmes d'aide à la décision………..55

3 Modèle de connaissance tacite de fabrication ………. 60

3.1Installation de fabrication (Entreprise Chimique-Textile) . 60

3.2 Définition des connaissances tacites de fabrication et types d'amp au sein de l'installation de fabrication (entreprise chimique-textile)………. 66

3.3 Fabrication d'une structure de connaissances tacites………. 68

3.3.1 Développement de la structure de connaissance tacite de fabrication……….68

3.3.2 Structure des connaissances tacites de fabrication………. 71

Une structure de gestion des connaissances tacites de fabrication

Miguel Flores Guerrero Page 7

4.3 Portée de démonstration de la structure et de la méthodologie……….82

4.4 Étude de cas 1 – Capture des connaissances des opérations du superviseur (apprentissage de la solution de déviation des opérations)……….82

4.5Étude de cas 2 – Édition des connaissances du responsable de la maintenance (apprentissage et expériences de la maintenance des équipements de processus pour les défaillances)………. 88

4.6 Étude de cas 3 – Équipe de développement Connaissances et apprentissage du produit 049 AX SPDX pour Clark Tissue……….93

4.7 Modèle de connaissance tacite de fabrication et contribution au référentiel de connaissances IK Textiles………..100

5 résultats, conclusions et recherches complémentaires………101

Une structure de gestion des connaissances tacites de fabrication

Miguel Flores Guerrero Page 8

LISTE DES FIGURES

Figure 1.1 Cadre de maintenance des connaissances (adapté de Guerra, 2004)……….19

Figure 1.2 Cycle de vie de la maintenance des connaissances (adapté de Guerra, 2004)………..19

Figure 2.1 – Structure des connaissances des installations (adapté de Guerra, 2004)………24

Figure 2.2 - Structure du diagramme du réseau (adapté de Hua Tan & Platts, 2004)……….27

Figure 2.3 - Structure de la méthode proposée chez Renault-Nissan (adapté de Alizon, Shooter & Simpson, 2006)……….31

Figure 2.4 - Placement des positions et de leurs éléments associés dans Co-MASS (adapté de Karacapilidis, Adamides & Evangelou, 2005)……….32

Figure 2.5 - Perte de connaissance basée sur les distributions par âge de la Society of Petroleum Engineers 2003…..36

Figure 2.6 - Mesurer la gestion des connaissances (Vestal, 2002)………37

Figure 2.7 - Un modèle de connaissance (adapté de Cañas et al., 2004)………. 40

Figure 2.8 - Exemple d'un modèle de domaine (adapté de Marian, Tomas, Jan & Robert, 1998)…………..43

Figure 2.9 – Structure de Siemens Sharenet (Voelpel & Han, 2005)………51

Figure 2.10 – Modèle de chaîne de connaissances (Lee, 2000)………55

Figure 2.11 – Phases de prise de décision par rapport aux activités de connaissance (Adapté de Jones, 2006)…………..57

Figure 3.1 Zones de fabrication dans une usine de fabrication………..62

Figure 3.2 - Les connaissances de fabrication dans l'usine de fabrication………64

Figure 3.3 - Zones de fabrication et connaissances de fabrication……….65

Figure 3.4 Relation de connaissance tacite et explicite avec le pentagone de connaissance de fabrication………. 66

Figure 3.5 Installation de fabrication, lieu de fabrication des connaissances tacites………..68

Figure 3.6 Structure des connaissances tacites de fabrication (adapté de Guerra, 2004)………..70

Figure 3.7 Structure détaillée des connaissances tacites de fabrication (adapté de Guerra, 2004)………71

Figure 3.8 Connaissances opérationnelles structurées………..72

Figure 3.9 Connaissances de maintenance structurées………. 74

Figure 3.10 Connaissances en ingénierie structurées………..75

Figure 3.11 Connaissances de qualité structurées……….77

Figure 3.12 Connaissances R&D structurées………78

Figure 4.1 - Structure MTK – identification et stockage des connaissances opérationnelles ………. 83

Figure 4.2 - Structure MTK Page principale « IK Textiles Knowledge Repository »………. 84

Figure 4.3 - Étapes de sélection des attributs de connaissance des opérations……….85

Figure 4.4 – Étapes de sélection des attributs de l'étude de cas 1………85

Figure 4.5 – Étude de cas 1 ajout de connaissances………. 86

Figure 4.6 – Représentation des connaissances de l'étude de cas 1 (1er page)………..87

Figure 4.7 – Représentation des connaissances de l'étude de cas 1 (2e page)……….……….87

Une structure de gestion des connaissances tacites de fabrication

Miguel Flores Guerrero Page 9

Figure 4.9 - Étapes de sélection des attributs de l'étude de cas 2………89

Figure 4.10 – Dépôts de classes de connaissances – CONNAISSANCES DE MAINTENANCE………90

Figure 4.11 – Affichage du moteur de recherche du référentiel de connaissances de maintenance……….91

Figure 4.12 – Liste de recherche soumise dans le référentiel de connaissances de maintenance………. 91

Figure 4.13 – Étude de cas 2 Représentation des connaissances de maintenance (1er page)……….….92

Figure 4.14 - Étude de cas 2 Représentation des connaissances de maintenance (2e page)……….92

Figure 4.15 - Étude de cas 2 Représentation des connaissances de maintenance (3e page)………..93

Figure 4.16 Structure MTK – Connaissances R&D Æ Développement de produits ………94

Figure 4.17 – Sélection des attributs de l'étude de cas 3………. 95

Figure 4.18 – Affichage du moteur de recherche du référentiel de connaissances R&D……….….96

Figure 4.19 – Liste de recherche soumise par le référentiel de connaissances R&D……….…..97

Figure 4.20 - Options de modification des connaissances R&D pour les outils de représentation……….….98

Figure 4.21 - Étude de cas 3 Représentation des connaissances R&D (1er page)……….….98

Figure 4.22 - Étude de cas 3 Représentation des connaissances R&D (2e page)……….…99

Chapitre 1 : Introduction Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 10

1.

INTRODUCTION

Dans l'économie mondiale d'aujourd'hui, poussée par une concurrence intense, une innovation rapide et des cycles de vie courts des produits, ce qu'une organisation sait et la rapidité avec laquelle elle apprend devient aussi importante que ce qu'elle produit actuellement (Nonaka, 1994). L'économie mondiale a créé des opportunités pour les entreprises des économies émergentes de rivaliser sur le marché, ce qui a entraîné des défis importants pour les entreprises bien établies des pays développés.L'économie du siècle dernier était principalement dominée par les entreprises nord-américaines et européennes qui fournissaient des biens et des services pour leur propre pays et pour les pays étrangers, mais le scénario a changé depuis l'apparition des économies émergentes, dont les pays tentent d'attirer des multi-pays. Les entreprises nationales (EMN) à investir dans leur pays, car elles essaient d'offrir des environnements compétitifs où les EMN peuvent établir leurs opérations dans la poursuite de coûts de fabrication plus compétitifs. Les entreprises multinationales (EMN) jouent un rôle central en reliant les économies riches et pauvres et en transmettant le capital, les connaissances, les idées et les systèmes de valeurs au-delà des frontières (Meyer, 2004).

Une solide compréhension du rôle des EMN dans les économies émergentes est vitale à la fois pour les décideurs et pour les EMN elles-mêmes. L'attente que l'IDE (investissement direct étranger) profitera aux économies des pays émergents a incité de nombreux gouvernements à proposer des programmes d'incitation attrayants pour attirer les investisseurs (Meyer, 2004). La raison en est que les avantages sociaux de l'IDE entrant dépasseraient les avantages privés de l'IDE, et les investisseurs ne prendraient en compte que ces derniers lorsqu'ils décideraient des emplacements d'investissement (Oman, 2000 Blomstro¨m et Kokko, 2003).

Chapitre 1 : Introduction Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 11

Investment in Latin America and the Caribbean – 1999 Report by Michael Mortimore, Chief, Unit of Investment and Corporate Strategies, Production, Productivity and

Division de la gestion, CEPALC, Nations Unies. Les IDE au Mexique ont été attirés par le nouveau

nombre d'occasions d'affaires qui ont émergé depuis 1994 dans le cadre de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). En fait, l'ALENA a créé une incitation extraordinaire pour l'IED des États-Unis dans les secteurs d'exportation mexicains (électronique, ordinateurs, automobiles et vêtements), caractérisés principalement par l'assemblage de produits manufacturés pour l'exportation (maquila) (Investissements étrangers en Amérique latine et

Caraïbes, 2001). Cependant, de nos jours, ce n'est pas un secret que la Chine et l'Asie en développement attirent la plupart des IDE mondiaux, au lieu de la région de l'Amérique latine, mais il est important de mentionner que dans le rapport mentionné précédemment, le Mexique était toujours un point focal de l'industrie textile au cours de la la dernière décennie, en raison de ce segment particulier de l'industrie a démontré une croissance durable depuis les années 1980 jusqu'aux dernières années 1990, mais cette tendance a changé depuis que l'Asie attire presque tous les investissements d'IDE, en particulier dans toutes les activités liées à l'industrie textile.

Un marché qui est un bon exemple est l'industrie chimique, et plus spécifiquement l'industrie du fil textile synthétique. Ce segment au cours du siècle dernier était contrôlé par un petit nombre d'entreprises, qui développaient et possédaient des brevets de produits très demandés pour l'industrie textile les fabriquant. entreprises très rentables en raison de l'absence de concurrents importants. Cependant, les temps ont changé et, comme mentionné, ces anciennes sociétés ou nouvelles des économies émergentes réalisent des investissements importants, principalement dans la région de l'Asie en développement, faisant de cette région un concurrent important dans l'industrie textile.

Chapitre 1 : Introduction Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 12

comme un moyen de chercher des alternatives pour que leur entreprise subsiste sur le marché et soit à nouveau compétitive.

Les textiles et les vêtements (T&G) représentent un moteur essentiel de la croissance industrielle pour de nombreux pays d'Asie de l'Est. Le développement rapide de ce pays a été associé aux exportations de vêtements et de textiles. Ces secteurs illustrent également les opportunités – et les menaces – de la mondialisation. Construites dans le cadre de stratégies de substitution aux importations (textiles) et axées sur les exportations (vêtements), elles ont dû s'adapter à la libéralisation des échanges et à l'évolution de la concurrence mondiale (Nadvi & Thoburn, 2003).

Et en dehors de l'ensemble de la région Asie en développement, la Chine doit être séparée car la Chine est aujourd'hui le principal acteur de l'industrie du vêtement. Il représentait 18 % du commerce mondial total de vêtements en 2000, contre 9 % en 1990. C'est le plus grand fournisseur de l'UE et du Japon, et le deuxième (après le Mexique) du marché américain où il est sévèrement restreint par le MFA. La suppression progressive de l'AMF et l'adhésion de la Chine à l'OMC (Organisation mondiale du commerce) devraient renforcer la position de la Chine sur les marchés des États-Unis et de l'UE. La domination potentielle de la Chine se reflète dans sa part de marché de près de 75 % sur le marché japonais libéralisé de l'habillement. En revanche, sa part du marché américain de l'habillement est d'environ 13 % et dans l'UE d'un peu moins de 10 %. L'ascendance de la Chine constitue un défi pour les industries du vêtement d'exportation dans d'autres pays en développement. La domination chinoise n'est cependant pas gagnée d'avance. Les restrictions commerciales continueront (bien que diminuant) sur la Chine même après la suppression progressive de l'AMF, les coûts de la main-d'œuvre chinoise augmentent et les acheteurs mondiaux craignent de se fier uniquement aux producteurs chinois. Néanmoins, la concurrence chinoise exige une mise à niveau par d'autres fabricants de vêtements et de textiles, pour augmenter l'efficacité et produire des articles à plus forte valeur ajoutée (Nadvi & Thoburn, 2003). Des rapports supplémentaires montrent

que ces dernières années, la Chine est devenue plus attrayante pour les investisseurs étrangers que tout autre

Chapitre 1 : Introduction Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 13

électronique, équipements de télécommunications, produits pharmaceutiques, pétrochimiques et équipements de production d'électricité (Investissements étrangers en Amérique latine et dans les Caraïbes, 2001).

Cependant, comme mentionné dans le dernier paragraphe, l'horizon ne semble pas décourageant pour un ancien leader Chemical-Textile Company qui est toujours en concurrence sur le marché et dont certaines de ses opérations sont situées au Mexique. Et certains des bons aspects sont que les opérations au Mexique ont commencé il y a plus de trois décennies, ce qui en fait une organisation très expérimentée, et compte toujours sur des ressources humaines, des systèmes et des organisations reconnus et expérimentés, qui peuvent être les outils pour maintenir un entreprise compétitive dans l'industrie textile.

Comme mentionné dans le paragraphe précédent, il est bien connu que cet ancien leader de la Chemical-Textile Company a généré, accumulé et utilisé au fil du temps une quantité importante de connaissances. Plus précisément toutes les connaissances des processus de fabrication liés aux opérations, à la maintenance, aux équipements, aux matériaux, aux développements de produits et à la qualité des produits. Une partie de ces connaissances réside de manière explicite dans des manuels, des procédures, des instructions, des spécifications, etc., mais il existe également une partie de ces connaissances qui réside de manière tacite ou implicite, principalement sur leurs employés, dérivée de leurs expériences et de l'apprentissage qu'ils ont acquis leur temps de service dans une entreprise. L'existence unique de toutes les connaissances au sein de cette entreprise liées aux processus de fabrication représente un avantage par rapport aux entreprises concurrentes, mais il existe également des défis afin de rendre utile principalement les connaissances tacites qui appartiennent à l'entreprise, mais résident au sein de leurs employés.

Chapitre 1 : Introduction Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 14

Certains des principaux défis sont que dans une partie des opérations de l'entreprise, n'a pas suffisamment planifié un relais générationnel puisque leurs dirigeants d'entreprise et leurs employés les plus expérimentés sont âgés de 50 à 60 ans, et de 25 à 35 ans pour les plus jeunes professionnels. Certains de leurs employés les plus talentueux et expérimentés sont sur le point de prendre leur retraite ou sont déjà partis, ce qui signifie qu'une partie des connaissances est déjà perdue et que la structure des ressources humaines de l'entreprise est devenue plus petite, les rôles actuels incluent désormais des responsabilités plus importantes, et les jeunes professionnels finiront par prendre la direction des opérations de l'entreprise. Et en raison de tous les défis précédents, il est nécessaire de conserver les connaissances tacites qui résident chez les employés les plus expérimentés et les plus talentueux, ainsi que chez les employés les plus récents et les plus jeunes. Le départ des salariés entraîne la perte de connaissances tacites importantes liées aux Procédés de Fabrication de l'entreprise.

L'industrie chimique mexicaine ne fait pas exception aux effets des défis de la nouvelle économie mondiale. Certains d'entre eux viennent parce que le Mexique au cours des dernières décennies était une destination privilégiée pour les IDE, et une partie de cet investissement est venue pour la création et la croissance de la société mentionnée.

Les entreprises chimiques-textiles situées dans des pays émergents comme le Mexique sont confrontées à presque les mêmes défis que ceux mentionnés dans les paragraphes précédents, mais elles sont également confrontées à leurs propres défis particuliers. Certains des plus courants sont que les gestionnaires sont constamment invités à opérer avec des organisations plus légères, ce qui entraîne une réduction constante des effectifs de l'équipe, une forte dépendance du soutien des professionnels au processus de prise de décision et la présence de modèles culturels entre les membres de l'organisation qui ne sont pas habitués à partager leurs Connaissances et expériences. Ces défis ont conduit la Société à optimiser les processus, les ressources et les produits pour les rendre plus compétitifs dans une économie mondiale féroce. Et cela a également causé la perte d'importantes connaissances tacites liées aux processus de fabrication de l'entreprise.

Chapitre 1 : Introduction Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 15

pour partager leurs connaissances et leurs expériences, et l'absence de systèmes formels pour retenir les connaissances tacites qui appartiennent à l'entreprise, mais la perte de Connaissances ne pouvait pas seulement être interprétée comme la perte d'Expériences, de Compétences et de Savoir-faire, de savoir-faire. Pourquoi et savoir quoi répondre aux situations critiques, mais représente également la perte d'argent due à un processus de prise de décision potentiellement erroné.

Et puisque la perte de connaissances tacites ne se produit pas seulement parce que les gens partent, mais aussi parce que l'entreprise n'est pas préparée ou n'a pas de processus formel pour capturer, réutiliser et maintenir les connaissances tacites liées aux processus de fabrication générés par la journée. Expérience actuelle dans le support technique des processus, l'amélioration de la technologie, le développement de produits, les améliorations de processus et de produits, les opérations, la maintenance, la qualité des produits et le support client. L'opportunité est que l'entreprise sait qu'elle sait comment faire les choses correctement, mais qu'elle ne sait pas comment la traduire de manière explicite, conserver, réutiliser et maintenir les connaissances, et les rendre facilement partagées et acquises par d'autres personnes dans l'organisation.

La perte des connaissances tacites de fabrication ne peut pas être traitée comme un simple problème, c'est certainement une opportunité pour l'entreprise de se maintenir, ainsi que ses employés, compétents et compétitifs. La Connaissance est une source renouvelable, mais seulement si elle est générée, capturée, entretenue et réutilisée de manière correcte. L'entreprise doit avoir la capacité de le reconnaître, les médias pour le stocker, l'expertise pour le désinfecter et la décision de le rejeter lorsqu'il n'est plus nécessaire. La Connaissance est constamment créée à l'intérieur de l'Entreprise, et a la possibilité de sauvegarder toutes les Connaissances générées par ses employés. L'amélioration continue de l'entreprise Chemical-Textile produit souvent une grande expansion des connaissances tacites de fabrication, en conséquence, les employés continuent à utiliser leurs propres techniques pour conserver, transférer et réutiliser les connaissances. Dans ces circonstances, il est difficile d'obtenir un avantage concurrentiel en tirant parti de ce que l'entreprise « sait » en raison des connaissances clés perdues (Guerra 2004).

Chapitre 1 : Introduction Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 16

l'entretien et la réutilisation des divers types de connaissances tacites en matière de fabrication dans une entreprise, et utilise comme étude de cas l'entreprise Chemical-Textile située dans la zone urbaine de Monterrey, au Mexique.

Le succès obtenu à partir de cette proposition pourrait signifier l'opportunité d'exporter le modèle proposé au reste des usines qui appartiennent à la société holding et qui sont situées en Amérique du Nord, Amérique du Sud, Europe et Asie, toutes font partie des Fils Synthétiques Affaires de la société holding internationale mentionnée.

L'objectif de cette recherche est de proposer un modèle pour soutenir la gestion des connaissances tacites de fabrication.

• Identifier les connaissances tacites de fabrication clés.

• Fournir une structure pour accéder, stocker et réutiliser les connaissances tacites de fabrication.

• Fournir les bons formats en utilisant la connaissance tacite de fabrication à la décision

• Explorer des idées sur la façon dont la connaissance tacite de fabrication peut être conservée

Chapitre 1 : Introduction Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 17

La connaissance de la fabrication a été un domaine de recherche qui a pris de l'importance depuis que la gestion des connaissances est devenue un large thème d'intérêt pour l'industrie. Le présent travail de recherche explore les principales connaissances de fabrication impliquées dans la production d'un fil synthétique utilisé dans l'industrie textile et en particulier dans une usine située à Monterrey, au Mexique.

Les processus ou domaines de spécialité considérés comme faisant partie de ce travail de recherche sont tous ceux impliqués dans la production de fils synthétiques, et ceux-ci incluent les matières premières, les opérations, la maintenance, la R&D et la qualité. Les opérations du personnel telles que les finances, la comptabilité, le contrôle des entrepôts et le marketing ne sont pas considérées comme faisant partie de ce travail de recherche.

Le travail de recherche sera étendu aux employés de l'entreprise référée, y compris des cadres intermédiaires aux techniciens d'atelier, puisque les connaissances liées aux processus de fabrication sont détenues par les employés directement liés à ces processus.

1.4Environnement de recherche

Cette section présente une brève introduction de l'environnement de recherche dans lequel ce travail a été réalisé, et fournit les arguments liés à un travail de recherche antérieur effectué dans le domaine de la gestion des connaissances de fabrication et comment ils ont été évalués pour proposer une contribution de ce travail de thèse.

Cette recherche est un travail ultérieur d'un travail de recherche précédent lié à un "Modèle de fabrication pour permettre la maintenance des connaissances dans les systèmes d'aide à la décision" (Guerra, 2004) qui a proposé une définition des différents types de connaissances de fabrication, ainsi qu'une définition d'une information et structure de connaissances qui a permis la maintenance des connaissances et un modèle d'un système d'aide à la décision basé sur les connaissances.

Chapitre 1 : Introduction Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 18

et les plus compatibles à cet effet sont les Knowledge Based Systems (KBS), donnant une meilleure représentation des informations et des connaissances (Costa 2000).

Les KBS basés sur le modèle de fabrication proposé (Guerra, 2004) sont utilisés pour soutenir les décisions de fabrication et de conception afin de fournir un avantage concurrentiel et un effet de levier en utilisant ce que l'entreprise sait. Dans le processus de développement de produits, une quantité importante de connaissances est utilisée, créée et/ou renouvelée et généralement, l'entreprise ne dispose pas d'un système formel pour gérer toutes ces connaissances, car elles reposent sur les expériences et l'expertise acquises par les personnes et sur un moyen de tirer parti de ces connaissances. est de fournir un modèle efficace et systématique pour structurer ces connaissances.

L'environnement de recherche vise également à travailler avec la classification des différents types de connaissances, comme un moyen de faciliter l'accès des utilisateurs puisque le KBS pourrait contenir et partager de grandes quantités de connaissances facilitant la création de structures de connaissances et de méthodes pour le stockage des connaissances. , la reconnaissance, l'acquisition, le partage et la mesure et le rendre accessible via une application informatisée.

Il existe également un soutien sur les différents types de connaissances de fabrication identifiés et proposés pour soutenir le processus de prise de décision et sur la façon dont ces types de connaissances de fabrication peuvent être représentés dans des modèles faciles à comprendre pour les utilisateurs. Et une amélioration de la maintenance des connaissances dans le KBS pour fournir la capacité de traiter divers types de connaissances, et une méthode pour capturer et maintenir de nouvelles connaissances précieuses fait partie du domaine de l'environnement de recherche.

Chapitre 1 : Introduction Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 19 Figure 1.1 Cadre de maintenance des connaissances (adapté de Guerra, 2004)

La structure proposée permet le stockage et la mise à jour des informations et des connaissances dans une installation de fabrication en utilisant une méthode de maintenance et pour la maintenance des informations et des connaissances actuelles et nouvelles, une structure appliquant le cycle de vie de maintenance des connaissances est utilisée.

Figure 1.2 Cycle de vie de la maintenance des connaissances (adapté de Guerra, 2004) Tacite Fabrication

Tacite à implicite Tacite à tacite

Décider de la représentation du contexte de connaissance

Décidez de l'emplacement selon

Chapitre 1 : Introduction Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 20

Les étapes du cycle de vie de maintenance des connaissances sont les suivantes : de nouvelles informations ou des connaissances sont créées et/ou identifiées dans le cas où de nouvelles informations sont nécessaires pour localiser les informations d'origine dans le modèle et les remplacer par les nouvelles informations. Dans le cas de la connaissance suit presque la même procédure, mais il y a une étape supplémentaire dans le choix de sa représentation, explicite, tacite ou implicite. Une prémisse pour les nouvelles connaissances est qu'elles devraient avoir un contexte plus riche et offrir une meilleure capacité à la prise de décision de l'utilisateur.

La création de connaissances est un processus de synthèse par lequel une organisation interagit avec les individus et l'environnement pour transcender les contradictions émergentes auxquelles l'organisation est confrontée. Au lieu de simplement résoudre des problèmes, les organisations créent et définissent des problèmes, développent et appliquent des connaissances pour résoudre les problèmes, puis développent de nouvelles connaissances grâce à l'action de résolution de problèmes. (Nonaka et al., 2000b).

Une fois les Connaissances créées et acquises, les utilisateurs des Connaissances doivent disposer des outils pour les transférer et les partager. Le partage des connaissances lui-même est une variable organisationnelle, qui nécessite une configuration appropriée avec à la fois des propriétés stratégiques (interdépendance stratégique, lien technologique et mode d'entrée) et des conditions infrastructurelles (encapsulation des connaissances, système d'incitation et système intranet).

L'opportunité détectée concerne la création, la détection, l'enregistrement, le renouvellement, le stockage, la réutilisation et l'élimination des connaissances tacites de fabrication.

Et pour compléter l'environnement de recherche, la société choisie pour cette étude comprend une usine chimique dédiée à la fabrication de fils textiles synthétiques. L'usine visée appartient à la société holding identifiée comme IK.

Chapitre 1 : Introduction Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 21

L'hypothèse de ce travail de thèse est que le modèle de gestion des connaissances tacites de fabrication proposé résout le problème de la perte de connaissances de fabrication dans une entreprise.

1.5Organisation de la thèse

La recherche présentée dans ce travail de thèse est organisée en cinq chapitres décrits comme suit :

• Chapitre 2 – Fondements de la recherche de la thèse, résumés comme suit :

o Types de connaissances de fabrication

o Outils de gestion des connaissances de fabrication

o Gestion des connaissances dans l'industrie chimique et pétrochimique

o Modélisation des informations de fabrication et des connaissances

o Création de connaissances de fabrication et partage de connaissances

o Fabrication de connaissances tacites et gestion de l'apprentissage organisationnel

o Connaissance en tant que ressource dans les systèmes d'aide à la décision

• Chapitre 3 – Développement de la connaissance tacite de fabrication proposée

• Chapitre 4 – Études de cas développées dans l'entreprise sélectionnée pour le développement

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 22

2.

REVUE DE LITTÉRATURE

2.1 Types de connaissances de fabrication

Des travaux de recherche antérieurs ont été effectués sur les concepts de l'information de fabrication

et les modèles, méthodes et structures de connaissances (Harding, 1999) ont conceptualisé un modèle

destiné à fonctionner comme un collecteur d'informations de conception des entreprises de fabrication,

où les informations sur les étapes de conception sont partagées par les utilisateurs (Zhao et al. 2000)

a développé une méthode et une structure qui contiennent des informations pertinentes obtenues à partir du processus de conception et de l'étape de fabrication d'un produit, a proposé les instances de base dans la structure de données de fabrication qui servent de conteneurs d'informations de fabrication (Molina et Bell 1999) a présenté le modèle de fabrication utilisé pour décrire au moyen d'entités de termes généraux la capacité d'entreprises particulières, l'objectif du modèle de fabrication était de répondre aux besoins d'information d'une entreprise pendant la durée de vie du produit

cycle axé sur les ressources de fabrication et les procédés de fabrication (Giachetti, 1999)

a visualisé l'interaction et la collaboration à venir entre les fournisseurs, les producteurs et les clients dans la conception et la production de produits de haute qualité, et a proposé un modèle de processus de fabrication qui augmenterait et faciliterait le partage d'informations

parmi les différents acteurs des étapes de fabrication (Dorador, 2000) évoqués

qu'il existait des méthodes disponibles pour la modélisation de l'information mais qu'elles étaient limitées dans leur application, il a structuré une combinaison de deux méthodologies, l'une qui modélisait les activités et les informations de l'entreprise, une seconde avec une capacité à modéliser l'information dans des descriptions centrées sur l'objet, aboutissant à la définition de classes d'informations, attributs

et les opérations modélisées plus tard à l'aide de la structure UML (Guerra, 2004) a structuré un modèle

sur la base des recherches précédentes, dans ce modèle sont identifiés à la place des informations, des classes de connaissances liées à la fabrication, et avec une capacité supplémentaire de maintenir et de réutiliser les connaissances stockées dans le modèle (Karacapilidis, Adamides & Evangelou, 2005) le travail est un système de connaissances utilisé pour améliorer la collaboration entre les entreprises de fabrication pour le développement de stratégies de fabrication et d'exploitation, intégrant la gestion des connaissances, l'aide à la décision et le social

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 23

interaction entre des pairs ou des équipes géographiquement dispersés qui appartiennent à des entreprises multinationales, leur argument est que la réutilisation des connaissances antérieures, représentées par des expériences dans les processus de conception, pourrait améliorer la normalisation, la qualité et le contrôle des processus de fabrication, et avec le potentiel supplémentaire de réduction des coûts des projets parmi les usines ou les sites qui réutilisent les connaissances de leurs pairs, tous ont apporté une contribution importante au domaine de la recherche sur la gestion des connaissances, et en particulier au domaine de la fabrication, puisque le but de ces modèles était l'identification, le stockage, la réutilisation et la maintenance des connaissances détenues par Les installations de fabrication et d'améliorer le fonctionnement de ces installations ont été détectées dans la classification des connaissances tacites liées à la fabrication, la façon dont elles sont représentées et comment elles peuvent être validées avant qu'elles ne soient mises à disposition pour être partagées avec des pairs ou des organisations partenaires.

Plusieurs ont été écrits sur les principaux types de connaissances, qui sont mentionnés qu'ils existent au sein des organisations Connaissances explicites, tacites et implicites ainsi que les structures d'information dans les organisations. Toutes les recherches précédentes ont été très importantes, car les principaux types de connaissances ont été à la base du développement de toutes les théories autour de la gestion des connaissances. Et ont également ouvert des portes dans différents domaines comme les soins de santé, l'éducation et la fabrication pour développer des théories plus spécifiques des stratégies de gestion des connaissances dans les organisations.

Un domaine d'intérêt, et avec de larges possibilités d'application des stratégies de gestion des connaissances, sont les entreprises de fabrication, ce qui a entraîné le développement d'un domaine de recherche défini comme la connaissance de la fabrication.

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 24

La proposition de Guerra consiste en une super classe identifiée comme Facility Knowledge qui contient l'ensemble du système à l'intérieur d'une usine de fabrication, et de cette super classe dérive deux classes principales identifiées comme Process et Resource Knowledge respectivement, et de ces deux viennent les différents types de connaissances de fabrication liés et défini dans un processus spécifique (voir figure 2.1).

Figure 2.1 Classifications des connaissances des installations (Guerra, 2004)

Figure 2.1 – Structure des connaissances des installations (adapté de Guerra, 2004)

Une opportunité d'améliorer la structure proposée dans la recherche précédente a été détectée, puisque la structure de classification des connaissances de fabrication a la possibilité de contenir des classifications supplémentaires qui existent normalement dans les entreprises de fabrication, et proviennent de domaines où l'expertise est développée au sein de l'organisation et incluant la considération de mettre à disposition les connaissances liées à la fabrication à des utilisateurs issus d'installations géographiquement dispersées et de différentes cultures et langues parlées.

Les types de connaissances explicites, tacites et implicites combinés aux différentes classifications des connaissances des installations ont servi à définir la structure des connaissances sur les processus et les ressources.

Qualité Connaissance

R&D Connaissance Ingénierie

Connaissance Fabrication

Qualité Connaissance

R&D Connaissance Ingénierie

Connaissance Fabrication

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 25

La figure précédente montre un exemple des différentes classifications des connaissances sur les processus et les types de connaissances dont ils pourraient être représentés. La proposition s'applique également à la connaissance ressource et sa corrélation avec les types de connaissance puisque la connaissance ressource est l'autre classe principale dérivée de la connaissance facilité superclasse.

La recherche effectuée pour développer la structure montrée dans la figure 2.1 fournit un modèle utile qui aide à comprendre comment dans une installation de fabrication peut être identifié, défini et

modélisé toutes les connaissances liées à un certain processus. Le modèle stocke l'installation dans

trois structures principales, la connaissance des processus, la connaissance des ressources et les types de connaissances, et entre ces structures existent des relations, qui permettent par conséquent que les connaissances de fabrication liées aux processus et aux ressources (classes principales) peuvent être représentées en utilisant les types de base de connaissances ( explicite, tacite et implicite). Il comprend également les zones d'installation et les classifications de connaissances identifiées pour ce travail de thèse.

2.2 Fabrication d'outils de gestion des connaissances

Une organisation a un objectif principal de gestion des connaissances, et est d'identifier les connaissances précieuses qui résident au sein des individus et de les diffuser dans toute l'organisation (Hua Tan & Platts, 2004). Les connaissances sont à la fois des « matières premières » et des « produits finis » dans les organisations d'aujourd'hui mentionné Leonard-Barton en 1995. La connaissance au sein

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 26

Un outil de gestion des connaissances doit avoir les caractéristiques suivantes (Hua Tan & Platts, 2004) :

¾ Volume de données - capable de gérer une grande quantité de données sur des variables individuelles et les relations entre elles

¾ Structure – l'information ou la connaissance doit être structurée dans un contenu significatif et être facile à gérer par les utilisateurs

¾ Interprétation - Les affichages graphiques des informations ou des connaissances doivent être faciles à interpréter et à comprendre par les utilisateurs

¾ Facilité d'utilisation – L'outil doit être facile à manipuler, et

¾ Doit être facile pour les utilisateurs d'ajouter, de récupérer et d'analyser des données transformer les données en informations ou connaissances avec une signification accrue pour l'organisation,

Les connaissances explicites et tacites des employés sur les relations entre les variables de production sont utiles pour améliorer la capacité d'une organisation à résoudre des problèmes et à prévenir de futurs incidents qui pourraient avoir un impact sur les coûts, la qualité ou d'autres mesures importantes d'une organisation. Disposer d'un outil qui aide une entreprise à stocker sa connaissance collective des relations entre les variables de production et les plans d'action, qui aide les entreprises à développer la mémoire organisationnelle et à utiliser les connaissances stockées pour guider les activités et la prise de décision, les connaissances retenues par l'entreprise peuvent être utilisées pour résoudre des problèmes de fabrication similaires, indépendamment du temps ou de l'emplacement géographique (Hua Tan & Platts, 2004).

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 27

• 1er niveau – L'objectif ou la variable sur laquelle serait effectuée l'analyse

• 2ème niveau – Décomposition des différents aspects

• 3e niveau – Variables de connectivité pertinentes

• 4e niveau – Actions pour traiter les variables

• 5e niveau – Outils de gestion pour traiter les variables particulières.

Un exemple de la proposition est montré ci-dessous. Le but du modèle est de fournir aux gestionnaires, ou aux personnes qui dirigent les processus de prise de décision dans les organisations, un outil facile à utiliser qui leur permet de répondre aux problèmes ou d'atteindre les objectifs. L'outil donné est destiné à capturer et à partager les connaissances tacites qui réside dans une usine de fabrication.

Figure 2.2 - Structure du diagramme de réseau (adapté de Hua Tan & Platts, 2004)

Les processus de base sont définis comme ceux qui font de l'organisation ce qu'elle est. Pour une organisation de fabrication, le processus de fabrication, souvent appelé opérations de fabrication, sera certainement l'un des processus de base. Et du processus de fabrication est dérivé l'une de ses ressources de base, les connaissances détenues par l'organisation

Réduction des défaillances du personnel

Instrumentation Maintenance préventive Optimiser

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 28

liés à toutes les activités qui entourent la fabrication de biens. Une autre recherche a indiqué que toute amélioration ou ajout aux connaissances de base de l'organisation devrait produire une amélioration correspondante de la performance de l'organisation (Shaw & Edwards, 2006), cela peut être interprété comme une amélioration bidirectionnelle des connaissances et des opérations au sein d'une organisation.

Une étude de recherche développée sur deux entreprises manufacturières englobées a suivi une stratégie qui a fourni différents types de connaissances (formelles ou informelles) sous différents formats (écrit, oral et électronique) (Shaw & Edwards, 2006).

Les catégories de niveau supérieur proposées pour le contenu des connaissances dans une organisation de fabrication sont : les opérations de fabrication, la stratégie de fabrication (subdivisée en structure et infrastructure) et la stratégie d'entreprise.

Des recherches antérieures sur la gestion des connaissances dans les organisations de fabrication, qui se rapportent le mieux aux travaux de Shaw & amp Edwards étaient Collinson (1999), cet auteur a examiné le transfert de processus des meilleures pratiques entre deux organisations de fabrication, le but de ce transfert était d'améliorer les processus de fabrication dans les deux organisations celui qui partage et celui qui reçoit et utilise les connaissances partagées reflétées dans les meilleures pratiques l'amélioration des pratiques de travail dans l'entreprise bénéficiaire signifie l'amélioration du contrôle des processus, de la surveillance de la qualité, des groupes d'amélioration des processus, du travail interfonctionnel, de la communication améliorée et de l'orientation client .

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 29

Alors que le partage de connaissances informel (en particulier oral) se produit généralement dans les organisations, entre les membres qui développent constamment ce genre de tâches, la plupart du temps sans modèle ni processus établi, mais il y avait un certain désaccord dans les entreprises sélectionnées par Shaw & Edwards sur l'opportunité d'encourager le partage des connaissances. L'opposition aux processus de gestion des connaissances est principalement basée sur ce qui est constamment partagé, ce sont des potins, des opinions personnelles ou des rumeurs qui seront prises pour des faits. Le soutien aux processus de gestion des connaissances a estimé que : des relations personnelles améliorées rendront le travail plus efficace les membres partageront leurs connaissances dans un cadre plus détendu et pas nécessairement lors de réunions formelles un autre exemple de partage des connaissances sont des pensées innovantes spontanées qui pourraient être trouvées dans une conversation de couloir .

Les informations et les connaissances doivent rester à jour grâce à une mise à jour constante encourageant les individus à s'approprier les processus qui produisent les informations et les connaissances. Cependant (Collinson, 1999) a constaté que l'autonomisation des personnes peut être difficile et qu'un changement culturel est un processus lent. Pour améliorer ce processus, cet auteur a proposé la création d'un rôle de champion de la gestion des connaissances, qui promeut activement la culture collectiviste et encourage le libre partage des connaissances et de l'information (Shaw & Edwards, 2006).

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 30

Le travail collaboratif se fait soit par des interactions en face à face entre les participants à un projet, soit indirectement entre des individus ou des équipes géographiquement et temporairement dispersés. Dans le second cas, la collaboration est facilitée par la réutilisation des connaissances antérieures (c'est-à-dire les expériences, les processus de conception, etc.) (Alizon, Shooter & Simpson, 2006).

Un travail de recherche a été développé par Alizon, Shooter et Simpson sur le Groupe International Renault-Nissan, dans le but de développer une méthode de réutilisation systématique des connaissances expérientielles créées lors des processus de conception de nouveaux modèles automobiles et pour les processus de fabrication actuels. Les chercheurs ont mentionné qu'au niveau individuel, les concepteurs de processus essaient de réutiliser les informations de fabrication, mais dans la plupart des cas, cela ne les amène qu'à des modèles récents, cela peut s'expliquer par l'inexistence de systèmes formels qui conservent et structurent les connaissances antérieures, ce qui rend la recherche longue. et processus inefficace.

La réutilisation des informations et des connaissances sur les processus offre des opportunités d'amélioration de la traçabilité, de la normalisation, de la qualité et du contrôle de la fabrication, ainsi que des réductions potentielles des coûts de fabrication (Alizon, Shooter & amp Simpson, 2006). Ils ont également fait valoir que la réutilisation des connaissances peut faciliter le développement collaboratif de produits, en raison de l'utilisation d'expériences antérieures dans les conceptions ou les processus de fabrication.

Les opportunités trouvées au cours du processus de conception traditionnel chez Renault-Nissan incluent :

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Manufacturing Tacite Knowledge Management Structure and Repository Page 31 Figure 2.3 - Structure de la méthode proposée chez Renault-Nissan (adapté de Alizon, Shooter & Simpson,

Le développement de la stratégie de fabrication au sein d'une organisation est une tâche compliquée qui est entreprise par un groupe de managers (Karacapilidis, Adamides & Evangelou, 2003). L'exploitation et l'amélioration maximales des connaissances organisationnelles sont des exigences omniprésentes, car ces connaissances résident dans un ensemble évolutif d'actifs, y compris les employés, la structure, la culture et les processus auxquels les auteurs mentionnés ont fait référence sur la base d'une recherche précédente effectuée par (Van der Bent, Paauwe & Williams , 1999).

La stratégie de fabrication fait référence à l'accumulation et à la combinaison d'actifs/ressources tangibles (installations, processus, etc.) et intangibles (connaissances, routines, etc.) qui constituent un élément important pour définir la position concurrentielle de la fonction de fabrication au sein d'une organisation. Les actifs incorporels, comme les connaissances, sont accumulés dans une organisation, et nombre d'entre eux reposent sur l'expérience de son personnel. De nombreuses organisations possèdent ces actifs, mais elles ne savent pas comment identifier, enregistrer, valider, réutiliser et renouveler ces connaissances. (Karacapilidis, Adamides & Evangelou, 2003).

La proposition faite par Karacapilidis, Adamides & Evangelou est un système électronique, destiné dans ce cas à être utilisé par les dirigeants d'une organisation qui a eu l'objectif de développer une stratégie de fabrication. Le système est censé améliorer la

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 32

collaboration entre les managers, leur donnant accès à un système où ils peuvent ajouter des propositions et/ou des commentaires qui peuvent être lus, évalués et alimentés par leurs pairs ce système est un forum de discussion, qui garde une trace des discussions, et permet aux utilisateurs pour poser et répondre aux commentaires ou questions des autres utilisateurs. Le système est une sorte de référentiel de connaissances, où des graphes de connaissances sont construits et stockés. Ces graphes contiennent des connaissances codifiées, qui peuvent être connectées à d'autres graphes interdépendants via des nœuds. Le système maintient les graphiques de connaissances avec leurs informations spécifiques (type de nœud, sujet, émetteur, date de soumission, articles ou livres blancs associés, etc.) et peut être consulté à tout moment par d'autres utilisateurs, en appliquant des requêtes pour des sujets spécifiques.

• Déviation

Problème de qualité

Problème Æ Stries physiques sur le tissu (client critique) • Position Améliorer le produit actuel

» Modifier le profil de chaleur soumis par le responsable technique

» Augmenter le débit massique d'eau chaude soumis par l'ingénieur des procédés

Ressources connectées

» Changer les composants critiques soumis par le superviseur de secteur

Position Développer un nouveau produit avec différents paramètres

» Produit avec moins de débit massique soumis par l'ingénieur des procédésRessources connectées

» Produit avec différentes matières premières soumis par le superviseur de secteur

Figure 2.4 - Placement des positions et de leurs éléments associés dans Co-MASS (adapté de Karacapilidis, Adamides & Evangelou, 2005)

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 33

Il existe une hypothèse selon laquelle les connaissances de fabrication peuvent être rassemblées, qualifiées et codifiées par une seule personne, principalement par des gestionnaires, mais en pratique, cela implique des personnes de différentes disciplines, du marketing au développement de produits, car la fabrication d'un produit nécessite la participation de tous les niveaux dans une organisation, essayant de couvrir de la voix même du client à l'expertise des techniciens ou des opérateurs qui sont directement liés à la fabrication des biens proposés par une organisation (Karacapilidis, Adamides & Evangelou, 2005).

Le système proposé a été évalué sur l'un des plus grands fabricants de produits pharmaceutiques tiers en Europe, situé en Grèce et dans d'autres pays d'Europe occidentale. Les personnes sélectionnées pour évaluer le fonctionnement du système de gestion des connaissances étaient principalement des managers de différentes disciplines (Fabrication, marketing, achat, etc.) l'organisation cependant pour les auteurs mentionnés précédemment, elle a fourni des résultats intéressants. Le système est destiné à aider le développement de la stratégie de fabrication et la capture et stimule l'élicitation des connaissances. Il est rapporté que le système a été testé pendant plus d'un an, et les résultats d'une enquête appliquée à l'utilisateur sélectionné montrent qu'en général, au moins les gens avaient une position neutre sur l'utilisation d'un système de gestion des connaissances basé sur le Web.

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 34

Mais qu'est-ce que l'ontologie et à quoi sert-elle ? Une définition qui clarifie l'ontologie est une spécification formelle et explicite d'une conceptualisation partagée. Une définition donnée par Young et al., expliquée en termes simples, l'ontologie est un médium qui fournit une base pour un sens partagé.

L'ontologie est un moyen de partager des informations/connaissances à l'intérieur et entre les frontières entre des personnes appartenant à la même organisation et à des organisations différentes (Gunendran & Young, 2006). De plus, la construction d'ontologies est un processus qui transforme les connaissances tacites et internes en connaissances explicites et externes (Nonaka et Takeuchi, 1995).

Gunendran et Young font référence au fait que, dans le cas des modèles de fabrication, ils doivent capturer les informations disponibles liées aux processus, aux ressources et aux stratégies de fabrication, et leur fonction est d'être les référentiels des activités liées à la fabrication d'informations et de pouvoir partager les informations requises entre de nombreux utilisateurs. Les ontologies ont également la capacité de définir des significations de concepts qui peuvent être partagées à travers des frontières ou des environnements différents, permettant l'intégration de plusieurs contextes, qui existent dans des environnements de fabrication tels que les opérations, la maintenance, la recherche et le développement, la qualité, etc.

2.3Gestion des connaissances dans l'industrie chimique et pétrochimique

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 35

Un concept clé de la gestion des connaissances le plus recommandé pour les entreprises chimiques est la « communauté virtuelle », ce qui signifie compter avec une expertise fonctionnelle en temps réel et répartie dans toute l'entreprise. L'idée serait de former différentes communautés, ingénieurs, scientifiques et autres réseaux, quelles que soient les unités commerciales pour lesquelles ils travaillent ou leur lieu de résidence géographique. Cependant, partager librement des informations est souvent perçu comme une arme à double tranchant, car le référentiel de connaissances pourrait toujours être bloqué dans l'état d'esprit «la connaissance, c'est le pouvoir», a également commenté Calvin Cobb.

Une observation importante faite à la firme de consultants CGEY a défini la connaissance cumulée comme un atout critique, et à cette fin cette firme a établi des métriques pour mesurer ses employés dans la création, la réutilisation et le partage de connaissances surveiller le trafic dans les bases de données, les créateurs d'enregistrements, les utilisateurs, soumissions aux meilleures pratiques, méthodologies ou techniques.

Une autre incitation qui pousse les entreprises chimiques à mettre en œuvre des programmes de gestion des connaissances est le vieillissement des cadres intermédiaires et des techniciens supérieurs, avec un nombre important proche de l'âge de la retraite, et le défi est clair pour cette industrie : « Comment leurs connaissances peuvent-elles être capturées ? , préservé et positionné pour être réutilisé avant qu'il ne sorte de la porte ? », selon l'interview de Calvin Cobb pour le Chemical Market Reporter.

Les sociétés pétrolières et gazières reconnaissent de plus en plus la gestion des connaissances comme une compétence d'entreprise de base. Il est défini comme « une approche intégrée pour identifier, gérer et, surtout, partager les actifs informationnels d'une organisation, y compris les bases de données, les documents, les politiques et les procédures, ainsi que l'expertise non documentée résidant chez les travailleurs individuels ». (Capgemini Expertise en Amont Gestion de l'information et Systèmes de gestion des rapports de documents électroniques, 2004).

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 36

fait en 2003 par la Society of Petroleum Engineers, a déclaré que « … l'industrie E&P

connaîtra un taux d'attrition de 44 % parmi les ingénieurs pétroliers d'ici 2010, et 231 000

des années d'expérience et de connaissances cumulatives seront perdues pour l'industrie au cours des 10 prochaines

années en raison de retraite." Le défi deviendra plus grand avec l'industrie E&P

tendance à l'utilisation accrue des opérations à distance, à la prise de décision centralisée, à la réduction du personnel et à de nombreuses sources de données, l'objectif principal mentionné dans les paragraphes précédents est de développer les outils permettant de conserver l'expérience et les connaissances cumulatives de leurs employés.

Figure 2.5 - Perte de connaissances d'après les répartitions par âge de 2003 de la Society of Petroleum Engineers

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 37 Figure 2.6 - Mesure de la gestion des connaissances (Vestal, 2002)

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 38

Certaines des entreprises leaders mondiales mentionnées ont mis en œuvre des outils de gestion des connaissances tels que :

Solutions globales Shell, a un centre de connaissances sur sa page Web avec accès à

Clients Shell où sont tenues à jour les connaissances sur les développements technologiques de Shell et l'utilisation de la technologie Témoignages de clients de projets communs dans

différents domaines comme le raffinage, les produits chimiques, le gaz et le GNL, etc. et un large éventail de clients

Web (CWW) qui offre une connexion directe à une base de connaissances mondiale via un canal Web. Il s'agit d'une ressource qui permet aux clients de lire des rapports techniques et commerciaux, de participer à des forums de discussion et d'exécuter diverses applications, un espace de travail virtuel.

BASF,créé un espace dédié à la Médecine et Santé du Travail

La Gestion des Connaissances, appelée Centres d'Excellence où l'entreprise met à disposition toutes les connaissances liées à la protection de la santé pour ses employés et ses clients.

BAYER,affirme que la connaissance est l'une des ressources les plus importantes dans un

compagnie. Pour s'assurer que le précieux savoir-faire et l'expérience accumulés au fil des ans ne se perdent pas à cause de fluctuations ou de restructurations, ils comptent et peuvent développer pour son système de gestion de la connaissance client (KMS). Les services offerts s'étendent du conseil et du développement de concepts à l'assistance au processus et à la mise en œuvre d'un système de gestion des connaissances personnalisé pour rassembler, gérer et mettre à la disposition des autres les connaissances qui existent au sein d'une entreprise, Organisation d'ateliers, Mise en place et soutien de communautés de pratique , système d'aide à la performance orienté processus (entrepôt de connaissances).

SOCIÉTÉ CHIMIQUE DOW,a lancé un Answer Center, un outil en ligne

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 39

des questions. Si le système est incapable de répondre à une question, le problème est envoyé par e-mail à un expert technique de Dow.

2.4 Fabrication de l'information et de la modélisation des connaissances

Les modèles sont des outils qui aident à apprécier et à comprendre les systèmes complexes, et cela leur permet d'examiner des zones particulières du système, les modèles sont également destinés à faciliter la communication entre les membres d'une organisation, ils capturent et décomposent les caractéristiques essentielles des systèmes , qui sont convertis en parties plus maniables, faciles à comprendre et à manipuler. En plus pratique et condensé

termes, il est dit que «Un modèle est une simplification de la réalité» (Abdullah, Benest, Evans &

Kimble, 2002). Même si la connaissance est un concept abstrait, pour une organisation qui a intérêt à retenir les connaissances essentielles de ses membres, un travail doit être fait pour structurer un modèle qui peut capturer cette connaissance, un modèle doit se décomposer du général au particulier connaissances et doit donner la possibilité aux membres de l'organisation d'identifier facilement les types de connaissances ou les classes qu'ils connaissent.

Certains des outils de modélisation des connaissances qui sont couramment utilisés sont les cartes conceptuelles et les ontologies.

2.4.1 Cartes conceptuelles

Les cartes conceptuelles sont le résultat des recherches de Novak et Gowin (1984) sur l'apprentissage humain et la construction des connaissances. Novak (1977) a proposé que les principaux éléments de

les connaissances sont notions et les relations entre notions sommes propositions, définissant

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 40 Figure 2.7 - Un modèle de connaissances (adapté de Cañas et al., 2004)

Les cartes conceptuelles sont censées être un moyen de représenter ce qu'une personne comprend ou sait d'un certain domaine de connaissances. L'utilisation des technologies de l'information facilite la construction et la modification de la représentation des connaissances et permet à des groupes de personnes de participer à la construction des cartes conceptuelles (Cañas et al., 2004). Le but des cartes conceptuelles est de permettre aux utilisateurs, individuellement ou en collaboration, de représenter leurs connaissances, de les partager avec leurs pairs et collègues, et de les publier, les cartes conceptuelles sont également liées aux cartes conceptuelles connexes et à d'autres types de médias (par exemple, images, vidéos, pages Web, etc.). La collaboration entre les utilisateurs leur permet de participer à la construction ou à la rénovation de cartes conceptuelles, de favoriser les commentaires, les critiques et l'évaluation par les pairs. Les référentiels publics donnent lieu à une collection de modèles de connaissances, construits par des utilisateurs dans une variété de domaines de connaissances et à partir de différents emplacements physiques.

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 41

À l'Institute of Human & Machine Cognition (IHMC) aux États-Unis, les efforts de recherche trouvent leur origine dans l'utilisation de la cartographie conceptuelle pour l'élicitation des connaissances. L'IHMC a développé une boîte à outils pour l'acquisition de connaissances et le développement de systèmes experts. L'un des développements particuliers est un système expert de cardiologie nucléaire NUCES (Ford, Cañas, Andrews et al., 1991 Ford et al., 1996) les auteurs mentionnés voulaient étendre l'utilisation des cartes conceptuelles au-delà de la représentation des connaissances, et servir de base de navigation. interface avec un domaine de connaissance. NUCES a utilisé un navigateur basé sur une carte conceptuelle comme interface pour le sous-système d'explication du système expert. Cette interface basée sur une carte conceptuelle a fourni un moyen d'organiser et de parcourir les connaissances sur n'importe quel domaine inclus dans la carte (Cañas, Ford, & Coffey, 1994), les cartes conceptuelles donnent accès à divers outils de représentation des connaissances tels que des images, des vidéos, de l'audio, des textes, etc. (Voir figure 2.7).

Les connaissances sont dispersées dans divers documents au sein des organisations, et il est possible que les connaissances de l'organisation soient stockées sans possibilité d'être récupérées et réutilisées, car elles ne sont pas correctement structurées par l'utilisation de guides ou de cartes, ce qui fait que ces connaissances ne seront pas partagées et éventuellement oubliées après il a été inventé ou découvert. Il est devenu important pour les « organisations apprenantes » d'utiliser au mieux les informations recueillies à partir de diverses sources, comme les documents, les pratiques, les utilisateurs à l'intérieur des organisations et également de sources externes comme les fournisseurs, les clients. Les organisations sont soucieuses de préserver les connaissances en leur sein (Marian, Tomas, Jan & Robert, 1998). Les auteurs ont évoqué trois étapes dans le cycle de vie de l'information : la recherche (l'acquisition), l'organisation et le partage.

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 42

• pour définir les termes les plus couramment utilisés dans un domaine spécifique, construisant ainsi un

squelette qui contient des identifications de connaissances communes pour une organisation,

• permettre le partage et la réutilisation des connaissances à la fois dans l'espace et dans le temps, donnant

privilèges aux utilisateurs qui possèdent et créent des connaissances au sein de l'organisation

L'ontologie permet à un groupe de personnes de se mettre d'accord sur la signification de certains termes de base, à partir desquels de nombreuses instanciations, affirmations et requêtes individuelles différentes peuvent être construites. Une fois qu'il y a un consensus sur la compréhension de ce que signifient des « mots » particuliers, les connaissances représentées par ces mots peuvent être adaptées à des fins particulières. Les connaissances doivent être définies sans ambiguïté car différentes personnes dans la structure organisationnelle d'une organisation doivent les utiliser avec le même sens. Ainsi, il est possible de réutiliser et de partager les connaissances une fois que les gens ont compris les représentations faites par les ontologies utilisées.

Chapitre 2 : Revue de la littérature Miguel Flores Guerrero

Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication Page 43 Figure 2.8 - Exemple d'un modèle de domaine (adapté de Marian, Tomas, Jan & Robert, 1998)

Organisation et peut fournir des termes d'ontologies facilement identifiables pour le reste des membres, qui ne seront que les utilisateurs et non les concepteurs du modèle qui stockera les connaissances des membres de l'organisation.

Avec une pression croissante sur les cadres supérieurs pour obtenir des résultats, ils reconnaissent que l'environnement commercial d'aujourd'hui est alimenté par une ressource appelée connaissance, mais certains perçoivent encore les réseaux de connaissances comme une autre mode de gestion du mois, ainsi que les communautés de pratique, sont considérés comme une autre chose « à la mode » dans la gestion des connaissances ont été rejetés par les gestionnaires comme une activité qui échappe à leur contrôle et ne présente aucun avantage réel pour l'organisation, la précédente est soutenue par Costa et Young, 2001. Il est également soutenu que la connaissance les réseaux augmentent l'innovation et améliorent l'efficacité organisationnelle, et peuvent avoir de plus grands avantages s'ils sont structurés et reçoivent des conseils de gestion.

Un outil couramment utilisé pour la modélisation des ontologies-connaissances est le langage de modélisation unifié (UML), il est considéré comme un véhicule pour la conception et l'analyse orientées objet de

CONNAISSANCE INTRANET

OPÉRATIONS QUALITÉ RESSOURCES


Les gènes ayant un impact important sur la condition physique sont rares

Dans le domaine de la physiologie environnementale, la transcriptomique a été présentée comme une approche indépendante de la découverte ou de l'hypothèse (Gracey et Cossins, 2003 Feder et Walser, 2005) - un moyen de dépister des milliers de gènes simultanément afin d'isoler ceux qui jouent un rôle majeur. pour déterminer la tolérance environnementale (Feder et Mitchell-Olds, 2003). Cependant, l'efficacité de la transcriptomique pour isoler les gènes consécutifs à la fitness pendant le stress environnemental a été contestée (Feder et Walser, 2005). Il ne fait aucun doute que la transcriptomique peut être utilisée pour identifier des gènes ayant des impacts majeurs sur des traits écologiquement pertinents (Gracey, 2007). L'identification de la calmoduline en tant que régulateur de la morphologie du bec des pinsons de Darwin en est un exemple marquant. Dans ce cas, l'analyse par microréseau a révélé que la calmoduline était exprimée à des niveaux plus élevés chez les oiseaux au bec long et pointu que chez ceux au bec plus épais et plus robuste. Une analyse fonctionnelle ultérieure a démontré que la surexpression de la calmoduline dans la proéminence frontonasale des embryons de poulet provoquait un allongement du bec supérieur qui récapitulait la morphologie du bec pointu du pinson (Abzhanov et al., 2006). Le profilage transcriptionnel des souris obèses a également identifié la stéaroyl-CoA désaturase-1 hépatique comme un régulateur clé du dépôt de graisse, et cette fonction hypothétique a été confirmée dans des expériences ultérieures de perte de fonction (Cohen et al., 2002 Xu et al., 2007). Cependant, Feder et Walser (2005) suggèrent que la probabilité de telles découvertes est très faible et que la question la plus pertinente pour la physiologie environnementale n'est pas de savoir si la transcriptomique peut faciliter ces découvertes, mais plutôt la fréquence à laquelle elles se produisent. Aborder cette affirmation directement, même uniquement dans le domaine de la physiologie environnementale, est difficile car cela nécessite à la fois une liste complète d'études transcriptomiques et une compréhension de la fréquence à laquelle les gènes candidats de chaque étude ont eu un impact sur l'aptitude dans les expériences fonctionnelles suivantes. Alternativement, la probabilité que la transcriptomique isole les gènes qui ont un impact sur la fitness peut être estimée à partir de criblages de mutagenèse à l'échelle du génome qui inhibent systématiquement l'expression d'un seul gène, recherchent un phénotype, puis répètent ce processus pour chaque gène codant pour une protéine sur l'ensemble du génome. (Carpenter et Sabatini, 2004). Bien que les gènes supprimés ne présentant pas de phénotype manifeste puissent toujours influencer la fitness, ces criblages fournissent néanmoins une estimation de la proportion de gènes qui contribuent au changement phénotypique manifeste et sont donc plus susceptibles d'influencer la fitness. Feder et Walser (2005) citent un grand nombre de ces criblages de mutagenèse comme preuve que les coûts de remise en forme associés à la perte de fonction dans un seul gène sont le plus souvent négligeables, et donc la probabilité que la transcriptomique isolerait l'un de ces gènes rares est faible ( Feder et Walser, 2005). Par exemple, l'interférence ARN a été utilisée pour éliminer systématiquement les fonctions de plus de 16 000 gènes chez le ver nématode Caenorhabditis elegans. Remarquablement, 89 % des gènes à copie unique ne montrent aucun effet phénotypique détectable (Conant et Wagner, 2004). Dans le modèle végétal Arabidopsis thaliana, 96 % des 25 500 gènes dépistés étaient considérés comme superflus (May et Martienssen, 2003). Dans les cellules embryonnaires cultivées de la mouche Drosophila melanogaster, un criblage fonctionnel de 19 470 gènes inhibés par ARN interférence (91 % des gènes codant pour les protéines présents dans le Drosophile génome) n'ont signalé que 483 gènes essentiels à la croissance et à la viabilité (Boutros et al., 2004). Comme le résume Feder et Walser (2005) : « Ainsi, la plupart des gènes sont remarquables pour ne pas être essentiels » (Feder et Walser, 2005). Les études publiées depuis soutiennent l'hypothèse que la plupart des gènes codant pour les protéines ne sont pas essentiels lorsqu'ils sont supprimés individuellement, du moins dans les conditions de l'expérience. Une analyse de 4836 mutants de délétion dans les levures Schizosaccharomyces pombe et Saccharomyces cerevisiae ont révélé que 83 % des orthologues à copie unique dans les deux levures avaient conservé leur dispensabilité (Kim et al., 2010). Criblage phénotypique d'un grand nombre de mutations d'épissage non-sens et essentielles chez le poisson zèbre Danio rerio ont révélé que seulement 6 % (74 sur 1216) provoquaient un phénotype discernable au cours des 5 premiers jours du développement embryonnaire (Kettleborough et al., 2013).Dans la souris Mus musculus, une analyse de près de 3 900 gènes inactivés individuellement a révélé qu'environ la moitié étaient essentiels à la fois sous forme de singletons et de doublons (Liao et Zhang, 2007).

Plusieurs hypothèses ont été formulées pour expliquer le nombre relativement faible de gènes essentiels codés dans les génomes eucaryotes. L'une de ces explications, l'hypothèse de la fonction contingente, affirme que les gènes ont des phénotypes conditionnels qui ne se manifestent que sous certains états cellulaires (Thatcher et al., 1998). Cette hypothèse a une pertinence évidente pour la transcriptomique et la physiologie environnementale car elle atteste que des gènes jugés inutiles dans des conditions de non-stress peuvent néanmoins avoir des conséquences majeures sur la fitness lorsque les conditions environnementales s'écartent des optima. Il est important de noter que la capacité de la transcriptomique à isoler les gènes qui influencent fortement la tolérance environnementale augmenterait s'il était démontré qu'un plus grand nombre de gènes ont un impact sur la forme physique pendant un stress environnemental que dans des conditions de non-stress (c'est-à-dire de contrôle). Mais est-ce que plus de gènes ont des fonctions contingentes pendant les réponses adaptatives à l'environnement que dans des conditions de non-stress ? Les expériences visant à répondre à cette question sont relativement peu nombreuses et se limitent actuellement à de simples organismes modèles de laboratoire. Cependant, les résultats suggèrent que chez ces espèces, la probabilité qu'un gène ait une influence significative sur la valeur adaptative, même dans des conditions environnementales changeantes, est faible. Dans la levure S. cerevisiae, l'exposition de 4783 souches de délétion d'un seul gène à un stress thermique aigu (augmentation de la température de 30 à 50 °C) n'a produit que 55 délétions (1,2 % des gènes analysés) qui différaient significativement en termes de sensibilité à la chaleur par rapport aux populations témoins (Gibney et al., 2013 ). Des tendances similaires semblent également sous-tendre la thermotolérance acquise chez la levure, où l'exposition à un stress initial léger confère une résistance à un stress ultérieur plus sévère. Le prétraitement de la même collection de souches de délétion de levure à 37°C avant d'augmenter la température à 50°C, n'a identifié que 10 gènes (0,2% des gènes analysés) capables de modifier la thermotolérance acquise. Ces 10 souches étaient en grande partie un sous-ensemble des 55 gènes dont il a été démontré qu'ils influencent la tolérance au stress thermique aigu, ce qui suggère que seul un petit nombre de gènes sous-tend la thermotolérance innée et acquise chez la levure (Gibney et al., 2013). Des analyses supplémentaires à l'échelle du génome dans S. cerevisiae appuyer cette conclusion. Un criblage séparé de 4786 délétions haploïdes viables a identifié un nombre tout aussi petit de gènes (N=38) capable d'altérer la sensibilité au stress thermique (Mir et al., 2009). Des études sur la levure suggèrent également qu'un nombre relativement faible de gènes sont capables de modifier la sensibilité à d'autres facteurs abiotiques. Un criblage de 4828 souches de délétion de levure n'a identifié que 95 gènes (2% des gènes testés) qui altèrent la sensibilité à l'éthanol, 42 gènes (0,9% des gènes testés) capables de modifier la tolérance au stress osmotique, et 30 gènes (0,6% des gènes testés) qui modifient la tolérance au stress oxydatif (Auesukaree et al., 2009). Au moins chez la levure, seul un petit sous-ensemble de gènes codant pour des protéines semble capable de modifier la tolérance aux facteurs abiotiques.

Les levures sont des eucaryotes unicellulaires relativement simples, et les tendances décrites ci-dessus peuvent ne pas être conservées chez les espèces eucaryotes plus complexes. Caenorhabditiselegans est le seul métazoaire où des criblages à haut débit comparables pour les gènes impliqués dans la thermotolérance ont été effectués. Dans un écran d'interférence ARN à l'échelle du génome pour les régulateurs de la réponse au choc thermique dans C. elegans, sept gènes ont été identifiés comme requis pour l'induction d'une réponse au choc thermique, ainsi que 52 gènes qui agissent comme des régulateurs négatifs et dont le knock-down conduit à une activation constitutive de la réponse au choc thermique. La réponse au choc thermique est une caractéristique déterminante de la réaction moléculaire au stress thermique, est hautement conservée à travers les taxons et est un indicateur biochimique important des limites de tolérance thermique (Tomanek, 2010). Ces données suggèrent que seulement 59 gènes composent le réseau de régulation du choc thermique dans C. elegans (Guisbert et al., 2013). Des criblages similaires à l'échelle du génome ont été utilisés pour identifier des modificateurs génétiques de la protéostase, c'est-à-dire des gènes capables d'augmenter la capacité cellulaire de repliement des protéines, d'empêcher les protéines de s'agréger ou de supprimer la toxicité des protéines. Les protéines dépliées (c. Dans C. elegans, un criblage d'interférence ARN à l'échelle du génome a identifié 88 gènes qui modifiaient l'agrégation des protéines (Silva et al., 2011), attestant qu'une très faible proportion des quelque 20 000 gènes codant pour les protéines dans le C. elegans génome (Hillier et al., 2005) sont en effet capables de modifier cet aspect clé de la réponse au stress thermique.

Analyses fonctionnelles géniques systématiques à l'échelle du génome chez la levure et C. elegans indiquent qu'un petit nombre de gènes individuels sont considérés comme essentiels dans des conditions de non-stress, et que peu de gènes individuels semblent capables de modifier la thermotolérance ou des aspects de la réponse au choc thermique dans ces deux organismes modèles. L'hypothèse de la fonction contingente est impossible à rejeter car il n'est pas possible de tester expérimentalement tous les contextes fonctionnels. Cependant, dans les conditions spécifiques utilisées dans ces études, un nombre relativement petit de gènes se sont avérés avoir des effets de fitness dépendants de la température. Par conséquent, la probabilité que la transcriptomique isole ces gènes avec des impacts majeurs sur la fitness n'augmenterait pas en raison de fonctions contingentes dans les conditions testées. La plupart des études portant sur les réponses transcriptomiques au stress environnemental aigu rapportent une expression différentielle significative dans des centaines à des milliers de transcrits, bien supérieure au nombre de gènes essentiels ou conditionnellement importants suggérés pour la levure ou C. elegans. Les données de ces études de délétion d'un seul gène suggèrent que les listes de gènes exprimés de manière significativement différentielle provenant d'une expérience transcriptomique typique peuvent être biaisées en faveur de gènes qui : (1) sont vraiment superflus, (2) sont redondants dans leur fonction (hypothèse de « bénéfice marginal » Thatcher et al., 1998) et/ou (3) apportent de petites contributions à la condition physique (Feder et Walser, 2005). Les concepts de redondance fonctionnelle des gènes et de petites contributions de gènes individuels à la valeur adaptative ont des implications importantes pour l'adaptation environnementale, car ils impliquent que la tolérance environnementale dépendra du nombre de gènes modifiés, en plus de ceux-ci. Par exemple, la perte de fonction d'une seule protéine chaperon peut ne pas influencer la thermotolérance si un paralogue ou une protéine fonctionnellement apparentée est capable de compenser son absence. Il existe des preuves suggérant que les gènes à copies multiples présentent moins souvent des phénotypes de perte de fonction que les gènes à copie unique (Chen et al., 2012). La protéine de choc thermique 70 (Hsp70) et le facteur de choc thermique (HSF) sont nuls Drosophile les mutants conservent un certain degré de thermotolérance, suggérant une compensation fonctionnelle d'autres protéines chaperons (Gong et Golic, 2006). Thermotolérance en Drosophile augmente également linéairement avec le nombre de copies Hsp70 (Bettencourt et al., 2008). Bien que ces études révèlent des tendances importantes en matière d'adaptation environnementale et soulignent le besoin de criblages fonctionnels à l'échelle du génome dans un plus large éventail d'organismes, elles ne sont bien sûr pas sans avertissements. Les résultats des écrans fonctionnels sont influencés par la métrique de fitness utilisée et par la gravité du changement environnemental administré. Les études qui ne recherchent que les gènes qui modifient les maxima thermiques supérieurs ne tiennent pas compte des gènes qui influencent la fitness par des changements sublétaux dans la croissance, la reproduction ou tout autre trait écologiquement pertinent. De même, les gènes nécessaires pour faire face à un stress abiotique léger peuvent ne pas être les mêmes que ceux requis pour un stress sévère (Logan et Somero, 2010).


Commencez à apprendre en moins de 60 secondes

Vous vous demandez comment étudier l'anatomie? Kenhub fournit de nombreuses ressources d'apprentissage de l'anatomie humaine couvrant l'anatomie brute, clinique et transversale, l'histologie et l'imagerie médicale. Notre approche dynamique, efficace et guidée de l'apprentissage de l'anatomie vous est proposée via un atlas d'anatomie complet, des articles de fond, des vidéos et une variété de quiz qui peuvent être adaptés à votre niveau. Les cours sont divisés en régions du corps, ce qui rend votre apprentissage encore plus facile. Découvrez des sujets populaires et couramment examinés comme l'omoplate, l'humérus et le deltoïde avec nos conférences sur l'anatomie des membres supérieurs et la cuisse et le tibia avec nos conférences sur les membres inférieurs.

Choisissez parmi plusieurs autres sujets dans nos conférences sur le dos, la tête et le cou, le thorax, l'abdomen et le bassin et la neuroanatomie comme le cœur, le cerveau, le crâne, le pancréas, le foie, le diaphragme, l'hippocampe et les nerfs crâniens. Si vous êtes un débutant complet en anatomie humaine, nos cours de base vous aideront à poser les bases sur des sujets tels que le squelette, les os et le système endocrinien. Kenhub convient à tous les professionnels de la santé, des médecins aux physiothérapeutes en passant par les ostéopathes. Notre plateforme est également le premier outil d'apprentissage d'anatomie et d'histologie optimisé pour le daltonisme. Si vous souhaitez utiliser nos images à des fins pédagogiques ou autres, nous proposons des licences sur mesure.


Entraînement

Introduction

Les séparations de solides, de liquides et de gaz sont des opérations indispensables pour élaborer des réactions et isoler des produits. Dans de nombreux schémas de réaction publiés, seuls les réactifs et les solvants pour une transformation sont affichés, sans aucune indication des traitements, mais les détails des traitements sont extrêmement importants pour des opérations de mise à l'échelle robustes, efficaces et efficientes. Étant donné que le traitement contribue grandement aux coûts d'exploitation, aux dépenses en capital, à la productivité et au coût des marchandises, un traitement inefficace conduit souvent à la désélection d'un itinéraire ou d'une étape pour la mise à l'échelle [2] . Les coûts d'exploitation sont réduits en développant des traitements simples mais efficaces qui nécessitent relativement peu d'heures de travail et conduisent à des produits isolés qui n'ont pas besoin d'être retravaillés pour augmenter la qualité du produit. Les coûts d'investissement sont réduits en utilisant un équipement polyvalent qui peut être utilisé pour traiter plus d'un produit ou intermédiaire. L'optimisation des séparations peut être la clé pour minimiser le coût des marchandises [3] .

Le traitement comprend les opérations après que la réaction a été déclarée terminée. De telles opérations comprennent l'extinction de la réaction à la fois pour éliminer les impuretés et faciliter l'isolement du produit et pour permettre une manipulation SRE des flux de processus, même après l'isolement du produit. Certaines opérations de traitement typiques sont présentées dans le tableau 11.1 .

TABLEAU 11.1 . Quelques opérations de préparation typiques

Espèces réactives de trempeElimination des solvants par distillation
Ajustement du pHElimination des solvants par membranes
Filtration (récupération des réactifs et élimination des impuretés)Déionisation
Précipitation des sous-produits et filtrationTraitement au charbon actif ou autres adsorbants
ExtractionsChromatographie
Azéotropie pour éliminer les composants volatils, y compris les solvantsFiltration polonaise

Le choix du meilleur traitement dépend de l'utilisation du produit de réaction. Une option consiste à télescoper une étape dans la suivante, en transférant les flux de processus sous forme d'extraits ou de concentrés et en n'isolant pas le produit de réaction. Le télescopage, également appelé concaténation ou traitement continu, est une option intéressante pour les intermédiaires, tant que les impuretés transmises avec l'intermédiaire ne causent pas de difficultés dans les purifications en aval et que ces opérations sont cohérentes avec les processus déposés auprès des autorités réglementaires. Avec le télescopage, il y a moins d'opérations, donc moins de risques de pertes physiques et de contamination des flux de processus. Habituellement, moins de pièces d'équipement sont utilisées, libérant ainsi l'équipement pour d'autres utilisations. Si un changement de solvant est nécessaire, la poursuite d'un solvant à point d'ébullition inférieur avec un solvant à point d'ébullition plus élevé nécessite moins de temps et d'énergie (voir la discussion autour de la figure 8.10 a). Le télescopage diminue également l'exposition des opérateurs à des matériaux puissants et toxiques [4] . Par azéotropie H2O les flux de processus et l'équipement peuvent être séchés pour l'étape suivante les flux de processus peuvent être traités avec Na2ALORS4, MgSO4, ou des tamis moléculaires si les températures requises pour l'élimination azéotropique de H2O ne peut être toléré (voir chapitre 5 ). Les sous-produits volatils et les réactifs peuvent être éliminés sans traitement extractif, comme dans la formation de l'urée asymétrique sur la figure 11.1 [5] . (Cette approche pourrait rationaliser la préparation de bibliothèques de composés.) Si un produit ou un sous-produit doit être isolé sous forme de solide, les conditions de cristallisation doivent être développées afin de contrôler les caractéristiques physiques et chimiques des solides, car les précipités peuvent filtrer lentement. . Les précipitations ont été optimisées pour isoler les peptides à grande échelle [6] . Les isolements directs sont plus productifs que l'isolement après des traitements extractifs (voir la discussion avec la figure 3.21) [7] . Avec l'isolement direct, le produit est cristallisé à partir du mélange réactionnel, souvent par l'ajout d'un antisolvant [8] . Les traitements extractifs sont souvent utilisés pour éliminer les impuretés gênantes ou pour augmenter le rendement global en éliminant les impuretés qui entravent la cristallisation. La chromatographie préparative peut également être utilisée pour faciliter l'approvisionnement en matériaux pour les études initiales, mais peut être coûteuse pour la fabrication de routine à grande échelle. La chromatographie a été couramment utilisée pour purifier des peptides fabriqués à grande échelle [6] .

FIGURE 11.1 . Une réaction avec des réactifs volatils et des sous-produits adaptés au télescopage.


Une structure de connaissances pour soutenir la gestion des connaissances tacites de fabrication : une étude de cas d'une entreprise chimique

(1) INSTITUTO TECNOLOGICO Y DE ESTUDIOS SUPERIORES DE MONTERREY CAMPUS MONTERREY. DIVISION DE L'INGÉNIERIE ET ​​DE L'ARCHITECTURE. UNE STRUCTURE DE CONNAISSANCES POUR SOUTENIR LA GESTION TACITE DES CONNAISSANCES DE FABRICATION : UNE ÉTUDE DE CAS D'UNE ENTREPRISE CHIMIQUE. TESIS PRESENTADA COMO REQUISITO ACADEMICO PARCIAL PARA OBTENER EL GRADO ACADEMICO DE:. MAESTRO EN CIENCIAS CON ESPECIALIDAD EN. SISTEMAS DE MANUFACTURA. POR : MIGUEL FLORES GUERRERO. MONTERREY, N.L. A 30 DE NOVEMBRE DE 2007.

(2) INSTITUTO TECNOLOGICO Y DE ESTUDIOS SUPERIORES DE MONTERREY CAMPUS MONTERREY. DIVISIÓN DE INGENIERÍA Y ARQUITECTURA PROGRAMA DE GRADUADOS EN INGENIERÍA Los miembros del Comité de Tesis recomendamos que la presente Tesis del Ing. Miguel Flores Guerrero sea aceptada como requisito parcial para obtener el grado académico de Maestro en Ciencias con especialidad en:. SISTEMAS DE MANUFACTURA Comité de Tesis. _______________________________ David Apolinar Guerra Zubiaga, Ph.D. Asesor. ______________________________ Héctor Javier Chapa Gómez, M.S. Sinodale. ______________________________ Ricardo A. Ramíacuterez Mendoza, Ph. D. Sinodal. APROBADE. _______________________________ Francisco Ángel Bello Acosta Ph. D. Directeur del Programa de Graduados en Ingeniería Diciembre 2007.

(3) Une structure de connaissances pour soutenir la gestion des connaissances tacites de fabrication. Dedicatoria A mi Padre quien es mi orgullo y siempre ha sido y sera el mejor ejemplo y modelo a seguir de un Hombre Integra, Leal, Apasionado en su Trabajo y sobre todo el mejor Esposo, Padre, Amigo y Companero A mi Madre que representa para mi todo el Amor, la Lucha, la Fuerza, la Motivacion de constantemente superarse como Ser Humano, y por ser la mejor Esposa y Madre del Mundo A mi Novia y Futura Esposa, el Amor de mi Vida, quien con su llegada se convirtio en el mejor motivation para continuar con la busqueda de oportunidades para ser mejor persona en todos los aspectos de mi vida, por su apoyo y comprension para poder cumplir con esta importante meta A mi Hermana porque siempre ha demostrado Tenacidad, por poseer un gran talento y una privilegiada inteligencia y de quien estoy orgulloso y seguro llegara a ser una Investigadora que aporte grandes contribuciones a nuestra sociedad A mi Hermano quien siempre ha sido mi mejor Amigo y Companero, que siempre ha luchado para superar adversid ades y convertirlas en oportunidades, y que es hoy un Excelente Profesionista, y que estoy seguro tendra un futuro prometorio en su vida Personal y Profesional A mi Tia-Abuelita quien ha sido el apoyo y el amor que ha mantenido a nuestra Familia unida y siempre en torno a Dios. Miguel Flores Guerrero. Page I.

(4) Une structure de connaissances pour soutenir la gestion des connaissances tacites de fabrication. Agradecimientos A Dios por acompanarme en cada uno de los pasos de mi vida, por darme la oportunidad de vivir esta vida y por otorgarme retos como este. Al Dr. David Guerra por haberme invitado a tomar este reto y fongir como mi Asesor en este trabajo, por su dedication, profesionalismo, paciencia, guia y consejos todo lo anterior ha significado para mi un gran aprendizaje. A Hector Chapa por haber puesto siempre su confianza en mi desde el inicio de mi carrera como Profesionista y por siempre buscar y motivar a sus colaboradores a superarse y a ser mejores profesionistas y mejores personas. Al Dr. Ricardo Ramirez por formar parte del comite evaluador de este trabajo, y por sus importantes aportaciones al mismo. A Samantha Rodriguez por ser una excelente companera, un gran apoyo para la réalisation de este trabajo, por sus comentarios y consejos que se convirtieron en aprendizaje para mi, y a quien le deseo tenga gran exito en su vida Personal y Profesional. A La Empresa donde laboro por darme la oportunidad de desempenarme como profesionista y por haber depositado su confianza en mi para prepararme y ser un mejor elemento que contribuya a cumplir y superar las metas del negocio. Al I.T.E.S.M. por ser mi Alma Mater desde mis estudios como Profesionista hasta esta etapa de Maestria, porque lo aprendido en esta Institution ha sido la base solida para mi desempeno como Profesionista. Miguel Flores Guerrero. Page II.

(5) Une structure de gestion des connaissances tacites de fabrication. RÉSUMÉ Le Knowledge Management est un domaine de recherche largement exploré, les recherches ont été menées dans des domaines divers, et la Manufacture ne fait pas exception, elle s'est imposée comme l'une des branches de recherche du Knowledge Management. De la branche de fabrication a été identifiée et définie une super classe de connaissances, la connaissance de la fabrication, qui a été explorée par divers auteurs proposant des modèles et développant des systèmes pour gérer les connaissances liées aux industries de fabrication d'une large gamme de produits comme la métallurgie , pharmaceutique, électronique, automobile, chimique et pétrochimique.. Le présent travail de thèse explore une étude de cas développée dans une installation chimique située dans la zone urbaine de Monterrey, cette installation est dédiée à la fabrication de fils synthétiques pour l'industrie textile. L'établissement objet d'étude, est confronté à un problème qui se traduit par la perte de connaissances de ses employés, qui n'est pas structurée et non captée, c'est-à-dire qui existe de manière tacite intangible, cette perte est soit causée par le roulement des employés ainsi que retraite des salariés. Le problème s'est transformé en opportunité, puisque la direction s'intéresse au développement d'une proposition d'outil qui gère et capture les connaissances tacites liées aux activités de fabrication, et qui réside chez les employés sous forme d'apprentissage, d'expériences et de compétences développées. ..Sur la base de recherches antérieures et dans la littérature complémentaire de ce travail de thèse est présentée une proposition d'un modèle de connaissance tacite de fabrication et d'un référentiel de connaissances, qui définit des classes de connaissances qui peuvent être facilement identifiées par les utilisateurs. Les classes définies sont basées sur la terminologie commune des différents domaines d'une installation qui sont impliqués dans le processus de fabrication. Le produit final de ce travail de thèse, nommé IK Textiles Knowledge est destiné à être un outil qui peut capturer les connaissances du employés, être également la source des recherches de connaissances lorsque les employés le demandent pour améliorer la prise de décision et prévenir les événements potentiels et également fournir des privilèges aux employés pour modifier et contester les connaissances stockées dans le référentiel. Miguel Flores Guerrero. Page 5.

(10) Chapitre 1 : Introduction. Miguel Flores Guerrero. 1. INTRODUCTION 1.1 Contexte. Dans l'économie mondiale d'aujourd'hui, poussée par une concurrence intense, une innovation rapide et des cycles de vie courts des produits, ce qu'une organisation sait et la rapidité avec laquelle elle apprend devient aussi importante que ce qu'elle produit actuellement (Nonaka, 1994). L'économie mondiale a créé des opportunités pour les entreprises des économies émergentes de rivaliser sur le marché, ce qui a entraîné des défis importants pour les entreprises bien établies des pays développés. L'économie du siècle dernier était principalement dominée par les entreprises nord-américaines et européennes qui fournissaient des biens et des services à leur propre pays et à l'étranger, mais le scénario a changé depuis l'apparition des économies émergentes, dont les pays tentent d'attirer les entreprises multinationales. (EMN) à investir dans leur pays, car ils essaient d'offrir des environnements compétitifs où les EMN peuvent établir leurs opérations dans la poursuite de coûts de fabrication plus compétitifs. Les entreprises multinationales (EMN) jouent un rôle central dans la mise en relation des économies riches et pauvres et dans la transmission des capitaux, des connaissances, des idées et des systèmes de valeurs au-delà des frontières (Meyer, 2004). Une solide compréhension du rôle des EMN dans les économies émergentes est vitale à la fois pour les décideurs et pour les EMN elles-mêmes. L'attente que l'IDE (investissement direct étranger) profitera aux économies des pays émergents a incité de nombreux gouvernements à proposer des programmes d'incitation attrayants pour attirer les investisseurs (Meyer, 2004). La raison en est que les avantages sociaux de l'IDE entrant dépasseraient les avantages privés de l'IDE, et les investisseurs ne prendraient en compte que ces derniers lorsqu'ils décideraient des emplacements d'investissement (Oman, 2000 Blomstro¨m et Kokko, 2003). les tendances montrées dans les investissements réalisés dans les pays émergents, l'Amérique latine et la région d'Asie en développement ne font pas exception jusqu'en 1998, l'IDE en Amérique latine et en Asie en développement avait des montants similaires selon la structure et le référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication étrangère. Page 10.

(11) Chapitre 1 : Introduction. Miguel Flores Guerrero. L'investissement en Amérique latine et dans les Caraïbes &ndash 1999 Rapport de Michael Mortimore, Chef, Unité des stratégies d'investissement et d'entreprise, Division de la production, de la productivité et de la gestion, CEPALC, Nations Unies. L'IED au Mexique a été attiré par la nouvelle génération d'opportunités commerciales qui ont émergé depuis 1994 dans le cadre de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). En fait, l'ALENA a créé une incitation extraordinaire pour les IDE des États-Unis dans les secteurs d'exportation mexicains (électronique, ordinateurs, automobiles et vêtements), caractérisés principalement par l'assemblage de produits manufacturés pour l'exportation (maquila) (Investissements étrangers en Amérique latine et dans les Caraïbes, 2001) . Cependant, de nos jours, ce n'est pas un secret que la Chine et l'Asie en développement attirent la plupart des IDE mondiaux, au lieu de la région de l'Amérique latine, mais il est important de mentionner que dans le rapport mentionné précédemment, le Mexique était toujours un point focal de l'industrie textile au cours de la la dernière décennie, en raison de ce segment particulier de l'industrie a démontré une croissance durable depuis les années 1980 jusqu'aux dernières années 1990, mais cette tendance a changé depuis que l'Asie attire presque tous les investissements d'IDE, en particulier dans toutes les activités liées à l'industrie textile. Un seul marché c'est un bon exemple est l'industrie chimique, et plus spécifiquement l'industrie du fil textile synthétique, ce segment au cours du siècle dernier était contrôlé par un petit nombre d'entreprises, qui développaient et possédaient des brevets de produits très demandés pour l'industrie textile, les rendant très rentables entreprises en raison de l'absence de concurrents importants. Cependant, les temps ont changé et, comme mentionné, ces anciennes entreprises ou nouvelles des économies émergentes réalisent des investissements importants principalement dans la région de l'Asie en développement, faisant de cette région un concurrent important de l'industrie textile. les régimes commerciaux, les préoccupations concernant les normes du travail, les nouveaux concurrents et les formes de concurrence. Ces défis ont un impact différencié sur les producteurs et les travailleurs des pays en développement, créant des &lsquowinners&rsquo et des &lsquolosers&rsquo (Nadvi & Thoburn, 2003). La forte concurrence a contraint certaines de ces anciennes entreprises leaders à se retirer du marché et, dans certains cas, certaines de ces entreprises renouvellent leurs processus, leur philosophie et leurs stratégies, leur structure de gestion des connaissances tacite et leur référentiel. 11.

(12) Chapitre 1 : Introduction. Miguel Flores Guerrero. comme un moyen de chercher des alternatives pour que leur entreprise subsiste sur le marché et soit à nouveau compétitive. Les textiles et l'habillement (T&G) représentent un moteur essentiel de la croissance industrielle pour de nombreux pays d'Asie de l'Est. Le développement rapide de ce pays a été associé au vêtement et au textile exportations. Ces secteurs illustrent également les opportunités et les menaces de la mondialisation. Construites dans le cadre de stratégies de substitution aux importations (textiles) et axées sur les exportations (vêtements), elles ont dû s'adapter à la libéralisation des échanges et à l'évolution de la concurrence mondiale (Nadvi & Thoburn, 2003). Et à part l'ensemble de la région Asie en développement, la Chine a à démonter puisque la Chine est aujourd'hui le principal acteur de l'industrie du vêtement. Il représentait 18 % du commerce mondial total de vêtements en 2000, contre 9 % en 1990. C'est le plus grand fournisseur de l'UE et du Japon, et le deuxième (après le Mexique) du marché américain où il est sévèrement restreint par le MFA. La suppression progressive de l'AMF et l'adhésion de la Chine à l'OMC (Organisation mondiale du commerce) devraient renforcer la position de la Chine sur les marchés des États-Unis et de l'UE. La domination potentielle de la Chine se reflète dans sa part de marché de près de 75 % sur le marché japonais libéralisé de l'habillement. En revanche, sa part du marché américain de l'habillement est d'environ 13 % et dans l'UE d'un peu moins de 10 %. L'ascension de la Chine constitue un défi pour les industries du vêtement d'exportation dans d'autres pays en développement. La domination chinoise n'est cependant pas gagnée d'avance. Les restrictions commerciales continueront (bien que diminuant) sur la Chine même après la suppression progressive de l'AMF, les coûts de la main-d'œuvre chinoise augmentent et les acheteurs mondiaux craignent de se fier uniquement aux producteurs chinois. Néanmoins, la concurrence chinoise exige une mise à niveau par d'autres fabricants de vêtements et de textiles, pour augmenter l'efficacité et produire des articles à plus forte valeur ajoutée (Nadvi & Thoburn, 2003). Des rapports supplémentaires montrent que ces dernières années, la Chine est devenue plus attrayante pour les investisseurs étrangers que tout autre pays en développement. Son adhésion à l'OMC a amélioré et consolidé sa position aux yeux non seulement des investisseurs coréens, taïwanais et japonais, mais aussi des principales multinationales mondiales. En raison de sa politique d'IDE, le portefeuille d'investissement de la Chine est passé des secteurs à forte intensité de main-d'œuvre dans les années 80 à des industries à forte intensité de technologie et de capital dans les années 90. Les principaux investisseurs en Chine aujourd'hui sont les leaders mondiaux des ordinateurs, la structure de gestion des connaissances tacites et le référentiel de fabrication. 12.

(13) Chapitre 1 : Introduction. Miguel Flores Guerrero. l'électronique, les équipements de télécommunications, les produits pharmaceutiques, pétrochimiques et les équipements de production d'électricité (Investissements étrangers en Amérique latine et dans les Caraïbes, 2001). Cependant, comme mentionné dans le dernier paragraphe, l'horizon n'est pas décourageant pour un ancien leader de la Chemical-Textile Company qui est toujours en concurrence. sur le marché et certaines de ses activités sont situées au Mexique. Et certains des bons aspects sont que les opérations au Mexique ont commencé il y a plus de trois décennies, ce qui en fait une organisation très expérimentée, et compte toujours sur des ressources humaines, des systèmes et des organisations reconnus et expérimentés, qui peuvent être les outils pour maintenir un entreprise compétitive dans l'industrie textile. Comme mentionné dans le paragraphe précédent, il est bien connu que cet ancien leader de l'entreprise chimique-textile a généré, accumulé et utilisé au fil du temps une quantité importante de connaissances. Plus précisément toutes les connaissances des processus de fabrication liés aux opérations, à la maintenance, aux équipements, aux matériaux, aux développements de produits et à la qualité des produits. Une partie de ces connaissances réside de manière explicite dans des manuels, des procédures, des instructions, des spécifications, etc., mais il existe également une partie de ces connaissances qui réside de manière tacite ou implicite, principalement sur leurs employés, dérivée de leurs expériences et de l'apprentissage qu'ils ont acquis leur temps de service dans une entreprise. L'existence unique de toutes les connaissances au sein de cette entreprise liées aux processus de fabrication représente un avantage par rapport aux entreprises concurrentes, mais il existe également des défis afin de rendre utile principalement les connaissances tacites qui appartiennent à l'entreprise, mais résident au sein de leurs employés. Le grand changement d'équipage, qui plane sur l'industrie pétrolière depuis des années, est maintenant à nos portes. L'âge moyen des travailleurs offshore en mer du Nord et en Amérique du Nord est de plus de 50 ans. Les réductions de recrutement, le manque de politiques actives de maintien en poste, les retraites anticipées et les mesures de rationalisation ont tous joué un rôle dans les pénuries chroniques de personnel. Le défi est maintenant de savoir qui remplacera la main-d'œuvre d'aujourd'hui ? (Stockwell, 2007). Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication. 13.

(14) Chapitre 1 : Introduction. Miguel Flores Guerrero. Certains des principaux défis sont que dans une partie des opérations de l'entreprise, n'a pas suffisamment planifié un relais générationnel puisque leurs dirigeants d'entreprise et leurs employés les plus expérimentés sont âgés de 50 à 60 ans, et de 25 à 35 ans pour les plus jeunes professionnels. Certains de leurs employés les plus talentueux et expérimentés sont sur le point de prendre leur retraite ou sont déjà partis, ce qui signifie qu'une partie des connaissances est déjà perdue et que la structure des ressources humaines de l'entreprise est devenue plus petite, les rôles actuels incluent désormais des responsabilités plus importantes, et les jeunes professionnels finiront par prendre la direction des opérations de l'entreprise. Et en raison de tous les défis précédents, il est nécessaire de conserver les connaissances tacites qui résident chez les employés les plus expérimentés et les plus talentueux, ainsi que chez les employés les plus récents et les plus jeunes. Le départ des employés entraîne la perte d'importantes connaissances tacites liées aux processus de fabrication de l'entreprise. L'industrie chimique mexicaine ne fait pas exception aux effets des défis de la nouvelle économie mondiale. Certains d'entre eux viennent parce que le Mexique au cours des dernières décennies était une destination privilégiée pour les IDE, et une partie de cet investissement est venue pour la création et la croissance de la société mentionnée. les mêmes défis que ceux mentionnés dans les paragraphes précédents, mais ils sont également confrontés à leurs propres défis particuliers. Certains des plus courants sont que les gestionnaires sont constamment invités à opérer avec des organisations plus légères, ce qui entraîne une réduction constante des effectifs de l'équipe, une forte dépendance du soutien des professionnels au processus de prise de décision et la présence de modèles culturels entre les membres de l'organisation qui ne sont pas habitués à partager leurs Connaissances et expériences. Ces défis ont conduit la Société à optimiser les processus, les ressources et les produits pour les rendre plus compétitifs dans une économie mondiale féroce. Et cela a également causé la perte d'importantes connaissances tacites liées aux processus de fabrication de l'entreprise. La principale source de perte de connaissances liées aux processus de fabrication reste dans les personnes suivantes, talentueuses et expérimentées quittant l'entreprise, Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication. Page 14.

(15) Chapitre 1 : Introduction. Miguel Flores Guerrero. pour partager leurs connaissances et leurs expériences, et l'absence de systèmes formels pour retenir les connaissances tacites qui appartiennent à l'entreprise, mais la perte de Connaissances ne pouvait pas seulement être interprétée comme la perte d'Expériences, de Compétences et de Savoir-faire, de savoir-faire. Pourquoi et savoir quoi répondre aux situations critiques, mais représente également la perte d'argent due à un processus de prise de décision potentiellement erroné. Et puisque la perte de connaissances tacites ne se produit pas seulement parce que les gens partent, mais aussi parce que l'entreprise préparé ou n'ont pas de processus formel pour capturer, réutiliser et maintenir les connaissances tacites liées aux processus de fabrication générées par l'expérience quotidienne dans le support technique des processus, l'amélioration de la technologie, le développement de produits, les améliorations de processus et de produits, les opérations, la maintenance, Qualité des produits et support client. L'opportunité est que l'entreprise sait qu'elle sait comment faire les choses correctement mais qu'elle ne sait pas comment la traduire de manière explicite, conserver, réutiliser et maintenir les connaissances, et les rendre facilement partagées et acquises par d'autres personnes dans l'organisation. La perte de la connaissance tacite de fabrication ne peut pas être traitée comme un simple problème, c'est certainement une opportunité pour la société de se maintenir et de maintenir ses employés compétents et compétitifs. La Connaissance est une source renouvelable, mais seulement si elle est générée, capturée, entretenue et réutilisée de manière correcte. L'entreprise doit avoir la capacité de le reconnaître, les médias pour le stocker, l'expertise pour le désinfecter et la décision de le rejeter lorsqu'il n'est plus nécessaire. La Connaissance est constamment créée à l'intérieur de l'Entreprise, et a la possibilité de sauvegarder toutes les Connaissances générées par ses employés. L'amélioration continue de l'entreprise Chemical-Textile produit souvent une grande expansion des connaissances tacites de fabrication, en conséquence, les employés continuent à utiliser leurs propres techniques pour conserver, transférer et réutiliser les connaissances. Dans ces circonstances, il est difficile d'obtenir un avantage concurrentiel en tirant parti de ce que l'entreprise « connaît » en raison des connaissances clés perdues (Guerra 2004). , sélection, stockage, structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication. Page 15.

(16) Chapitre 1 : Introduction. Miguel Flores Guerrero. la maintenance et la réutilisation des divers types de connaissances de fabrication tacites dans une entreprise, et utilise comme étude de cas la société Chemical-Textile située dans la zone urbaine de Monterrey, au Mexique. Le succès obtenu de cette proposition pourrait signifier l'opportunité d'exporter le projet proposé modèle au reste des usines qui appartiennent à la société holding et qui sont situées en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Europe et en Asie, elles font toutes partie de l'activité de fils synthétiques de la société holding internationale mentionnée. 1.2 But et objectifs. Objectif L'objectif de cette recherche est de proposer un modèle pour soutenir le Manufacturing Tacite Knowledge Management. Objectifs : &bull. Pour identifier les connaissances tacites de fabrication clés.. &bull. Fournir une structure pour accéder, stocker et réutiliser Manufacturing Tacite Knowledge.. &bull. Pour fournir les bons formats en utilisant la connaissance tacite de fabrication au processus de prise de décision.. &bull. Explorer des idées sur la façon dont les connaissances tacites de fabrication peuvent être mises à jour. 1.3 Portée. La recherche donnée fournit un modèle pour la gestion des connaissances tacites de fabrication dans une entreprise chimique-textile qui produit des fils synthétiques pour l'industrie textile, faisant partie d'une société holding internationale (identifiée dans cette thèse comme IK) qui détient des entreprises qui fabriquent des fils synthétiques, des produits chimiques Intermédiaires, Polymères, Résines & Spécialités Chimiques. Cette thèse explore et propose les différents types de connaissances de fabrication qui existent dans une entreprise chimique. Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication. Page 16.

(17) Chapitre 1 : Introduction. Miguel Flores Guerrero. La connaissance de la fabrication a été un domaine de recherche qui a pris de l'importance depuis que la gestion des connaissances est devenue un large thème d'intérêt pour l'industrie. Le présent travail de recherche explore les connaissances de fabrication clés impliquées dans la production d'un fil synthétique utilisé dans l'industrie textile et en particulier dans une usine située à Monterrey, au Mexique. Les processus ou domaines de spécialité considérés comme faisant partie de ce travail de recherche sont tous ceux impliqués dans la production de fils synthétiques, y compris les matières premières, les opérations, la maintenance, la R&D et la qualité. Les opérations de personnel telles que la finance, la comptabilité, le contrôle d'entrepôt et le marketing ne sont pas considérées comme faisant partie de ce travail de recherche. Les processus de fabrication sont possédés par les employés directement liés à ces processus. 1.4 Environnement de recherche. Cette section présente une brève introduction de l'environnement de recherche dans lequel ce travail a été réalisé, et fournit les arguments liés à un travail de recherche antérieur effectué dans le domaine de la gestion des connaissances de fabrication et comment ils ont été évalués pour proposer une contribution de ce travail de thèse. Cette recherche est un travail ultérieur d'un travail de recherche précédent lié à un &ldquoManufacturing Model to Enable Knowledge Maintenance in decision Support Systems&rdquo (Guerra, 2004) qui a proposé une définition des différents types de connaissances de fabrication, ainsi qu'une définition d'une structure d'informations et de connaissances. qui a permis la maintenance des connaissances et un modèle d'un système d'aide à la décision basé sur la connaissance. structures de connaissances, Fabrication Tacite Kno Structure de gestion de wledge et référentiel. Page 17.

(18) Chapitre 1 : Introduction. Miguel Flores Guerrero. et les plus compatibles à cet effet sont les systèmes basés sur les connaissances (KBS), donnant une meilleure représentation des informations et des connaissances (Costa 2000). Les KBS basés sur le modèle de fabrication proposé (Guerra, 2004) sont utilisés pour soutenir les décisions de fabrication et de conception un avantage concurrentiel et un effet de levier en utilisant ce que l'entreprise sait.Dans le processus de développement de produits, une quantité importante de connaissances est utilisée, créée et/ou renouvelée et généralement, l'entreprise ne dispose pas d'un système formel pour gérer toutes ces connaissances, car elles reposent sur les expériences et l'expertise acquises par les personnes et sur un moyen de tirer parti de ces connaissances. est de fournir un modèle efficace et systématique pour structurer ces connaissances. L'environnement de recherche vise également à travailler avec la classification des différents types de connaissances, comme un moyen de faciliter l'accès des utilisateurs puisque le KBS pourrait contenir et partager de grandes quantités des connaissances facilitant la création de structures de connaissances et de méthodes pour le stockage, la reconnaissance, l'acquisition, le partage et la mesure des connaissances et les rendre accessibles via une application informatisée. processus et comment ces types de connaissances de fabrication peuvent être représentés dans des modèles faciles à comprendre pour les utilisateurs. Et une amélioration de la maintenance des connaissances dans le KBS pour fournir la capacité de traiter différents types de connaissances, et une méthode pour capturer et maintenir de nouvelles connaissances précieuses fait partie du domaine de l'environnement de recherche. Le cadre de maintenance des connaissances proposé dans la recherche précédente le travail sera utilisé comme base pour la proposition faite sur ce travail de thèse. Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication. Page 18.

(19) Chapitre 1 : Introduction. Miguel Flores Guerrero. Figure 1.1 Cadre de maintenance des connaissances (adapté de Guerra, 2004). La structure proposée permet le stockage et la mise à jour des informations et des connaissances dans une installation de fabrication en utilisant une méthode de maintenance et pour la maintenance des informations et des connaissances actuelles et nouvelles, une structure appliquant le cycle de vie de maintenance des connaissances est utilisée. Connaissances tacites de fabrication Identifier de nouvelles connaissances. Décidez de la représentation du contexte de connaissance. Décidez de l'emplacement en fonction du contexte. Tacite à Explicite. Tacite à Tacite. Tacite à Implicite. Mettre à jour les connaissances tacites. Figure 1.2 Cycle de vie de la maintenance des connaissances (adapté de Guerra, 2004). Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication. Page 19.

(20) Chapitre 1 : Introduction. Miguel Flores Guerrero. Les étapes du cycle de vie de maintenance des connaissances sont les suivantes : de nouvelles informations ou des connaissances sont créées et/ou identifiées dans le cas où de nouvelles informations sont nécessaires pour localiser les informations d'origine dans le modèle et les remplacer par les nouvelles informations. Dans le cas de la connaissance suit presque la même procédure, mais il y a une étape supplémentaire dans le choix de sa représentation, explicite, tacite ou implicite. Une prémisse pour les nouvelles connaissances est qu'elles doivent avoir un contexte plus riche et offrir une meilleure capacité de prise de décision à l'utilisateur. La création de connaissances est un processus de synthèse par lequel une organisation interagit avec les individus et l'environnement pour transcender les contradictions émergentes auxquelles l'organisation est confrontée. Au lieu de simplement résoudre des problèmes, les organisations créent et définissent des problèmes, développent et appliquent des connaissances pour résoudre les problèmes, puis développent de nouvelles connaissances grâce à l'action de résolution de problèmes. (Nonaka et al., 2000b). Une fois la Connaissance créée et acquise, les utilisateurs de la Connaissance doivent disposer des outils pour la transférer et la partager. Le partage des connaissances lui-même est une variable organisationnelle, qui nécessite une configuration appropriée avec à la fois des propriétés stratégiques (interdépendance stratégique, lien technologique et mode d'entrée) et des conditions infrastructurelles (encapsulation des connaissances, système d'incitation et système intranet). L'opportunité détectée est sur la création, détecter, enregistrer, renouveler, stocker, réutiliser et éliminer les connaissances tacites de fabrication. Et pour compléter l'environnement de recherche que la société a choisi pour cette étude comprend une usine chimique dédiée à la fabrication de fils textiles synthétiques. L'usine visée appartient à la société holding identifiée comme IK.. IK a comme l'un de ses cinq principaux principes les systèmes de connaissances et a développé une philosophie sur la connaissance. L'intention de cette thèse est également d'explorer les sujets développés par IK et d'appliquer ceux-ci qui s'inscrivent dans la proposition de ce travail de thèse. Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication. Page 20.

(21) Chapitre 1 : Introduction. Miguel Flores Guerrero. L'hypothèse de ce travail de thèse est que le modèle de gestion des connaissances tacites de fabrication proposé résout le problème de la perte de connaissances de fabrication dans une entreprise. 1.5 Organisation de la thèse. La recherche présentée dans ce travail de thèse est organisée en cinq chapitres décrits comme suit : &bull. Chapitre 1 &ndash Introduction. &taureau. Chapitre 2 &ndash Les fondamentaux de la recherche de la thèse, résumés comme suit : o Types de connaissances de fabrication o Outils de gestion des connaissances de fabrication o Gestion des connaissances dans l'industrie chimique et pétrochimique o Modélisation des informations et des connaissances de fabrication ƒ. Cartes conceptuelles. . Les ontologies. o Création de connaissances de fabrication et partage de connaissances o Connaissances tacites de fabrication et gestion de l'apprentissage organisationnel o Connaissances en tant que ressource dans les systèmes d'aide à la décision o Discussion et bull. Chapitre 3 &ndash Développement du modèle de connaissance tacite de fabrication proposé. &taureau. Chapitre 4 &ndash Étude de cas développés dans l'entreprise sélectionnée pour l'élaboration de ce travail de thèse,. &taureau. Chapitre 5 &ndash Rapports, résultats, conclusions et travaux ultérieurs. Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication. Page 21.

(22) Chapitre 2 : Revue de la littérature. Miguel Flores Guerrero. 2. REVUE DE LA LITTÉRATURE 2.1 Types de connaissances de fabrication. Des travaux de recherche antérieurs ont été effectués sur les concepts d'informations de fabrication et de modèles de connaissances, de méthodes et de structures (Harding, 1999) ont conceptualisé un modèle destiné à fonctionner comme un collecteur d'informations de conception d'entreprises de fabrication, où les informations sur les étapes de conception sont partagées par les utilisateurs (Zhao et al. 2000) ont développé une méthode et une structure qui contiennent des informations pertinentes obtenues à partir du processus de conception et de l'étape de fabrication d'un produit, ont proposé les instances de base dans la structure de données de fabrication qui servent de conteneurs d'informations de fabrication (Molina et Bell 1999) a présenté le modèle de fabrication utilisé pour décrire à travers des entités de termes généraux la capacité d'entreprises particulières, l'objectif du modèle de fabrication était de répondre aux besoins d'information d'une entreprise pendant le cycle de vie du produit axé sur les ressources de fabrication et les processus de fabrication, (Giachetti, 1999) visualisé l'interaction et la collaboration à venir entre les fournisseurs, les producteurs et les clients dans la conception et la production de produits de haute qualité, et a proposé un modèle de processus de fabrication qui augmenterait et faciliterait le partage d'informations entre les différents participants aux étapes de fabrication (Dorador, 2000) a mentionné qu'il existait des méthodes disponibles pour la modélisation de l'information mais dont l'application était limitée, il a structuré une combinaison de deux méthodologies, l'une modélisant les activités et les informations de l'entreprise, l'autre capable de modéliser l'information dans des descriptions centrées sur l'objet, aboutissant à la définition de classes d'informations, d'attributs et les opérations modélisées plus tard à l'aide de la structure UML (Guerra, 2004) ont structuré un modèle basé sur les recherches précédentes, dans ce modèle sont identifiées à la place des informations, des classes de connaissances liées à la fabrication, et avec une capacité supplémentaire de maintenir et de réutiliser les connaissances stockées dans le modèle (Karacapilidis, Adamides & Evangelou, 2005) wo rk est un système de connaissances utilisé pour améliorer la collaboration entre les entreprises de fabrication pour le développement de stratégies de fabrication et d'exploitation, intégrant la gestion des connaissances, l'aide à la décision et les interactions sociales entre les utilisateurs (Alizon, Shooter & Simpson, 2006) ils ont exploré la connaissance tacite de fabrication Structure de gestion et référentiel. Page 22.

(23) Chapitre 2 : Revue de la littérature. Miguel Flores Guerrero. interaction entre des pairs ou des équipes géographiquement dispersés qui appartiennent à des entreprises multinationales, leur argument est que la réutilisation des connaissances antérieures, représentées par des expériences dans les processus de conception, pourrait améliorer la normalisation, la qualité et le contrôle des processus de fabrication, et avec le potentiel supplémentaire de réduction des coûts des projets parmi les usines ou les sites qui réutilisent les connaissances de leurs pairs, tous ont apporté une contribution importante au domaine de la recherche sur la gestion des connaissances, et en particulier au domaine de la fabrication, puisque le but de ces modèles était l'identification, le stockage, la réutilisation et la maintenance des connaissances détenues par Les installations de fabrication et d'améliorer le fonctionnement de ces installations ont été détectées dans la classification des connaissances tacites liées à la fabrication, la façon dont elles sont représentées et comment elles peuvent être validées avant qu'elles ne soient mises à disposition pour être partagées avec des pairs ou des organisations partenaires. Plusieurs ont été écrits ab sur les principaux types de connaissances, qui sont mentionnés qu'ils existent au sein des organisations Connaissances explicites, tacites et implicites ainsi que les structures d'information dans les organisations. Toutes les recherches précédentes ont été très importantes, car les principaux types de connaissances ont été à la base du développement de toutes les théories autour de la gestion des connaissances. Et ont également ouvert des portes dans différents domaines comme les soins de santé, l'éducation et la fabrication pour développer des théories plus spécifiques des stratégies de gestion des connaissances dans les organisations. a apporté le développement d'un domaine de recherche défini comme la connaissance de la fabrication. Comme indiqué dans un travail de recherche précédent, plusieurs chercheurs ont exploré des stratégies de fabrication organisant les informations sur les installations pour soutenir les décisions, mais ils n'ont pas exploré comment les connaissances de fabrication liées aux processus et aux ressources peuvent être structuré à l'aide de différents types de connaissances pour soutenir la décision permettant le maintien des connaissances (Guerra, 2004).. Fabrication Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites. Page 23.

(24) Chapitre 2 : Revue de la littérature. Miguel Flores Guerrero. La proposition de Guerra consiste en une super classe identifiée comme Facility Knowledge qui contient l'ensemble du système à l'intérieur d'une usine de fabrication, et de cette super classe dérive deux classes principales identifiées comme Process et Resource Knowledge respectivement, et de ces deux viennent les différents types de connaissances de fabrication liés et défini dans un processus spécifique (voir figure 2.1). Connaissances de fabrication. Figure 2.1 Classifications des connaissances des installations (Guerra, 2004) Connaissance de la qualité. Connaissances en ingénierie. R&D Connaissances. Figure 2.1 &ndash Facility Knowledge Structure (adapté de Guerra, 2004). Une opportunité d'améliorer la structure proposée dans la recherche précédente a été détectée, puisque la structure de classification des connaissances de fabrication a la possibilité de contenir des classifications supplémentaires qui existent normalement dans les entreprises de fabrication, et proviennent de domaines où l'expertise est développée au sein de l'organisation et incluant la considération de mettre à disposition les connaissances liées à la fabrication à des utilisateurs d'installations situées géographiquement dispersées et de cultures et de langues parlées différentes. .. Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication. Page 24.

(25) Chapitre 2 : Revue de la littérature. Miguel Flores Guerrero. La figure précédente montre un exemple des différentes classifications des connaissances sur les processus et les types de connaissances dont ils pourraient être représentés. La proposition s'applique également à la connaissance des ressources et à sa corrélation avec les types de connaissances puisque la connaissance des ressources est l'autre classe principale dérivée de la connaissance des installations de super classe. La recherche effectuée pour développer la structure montrée dans la figure 2.1 fournit un modèle utile qui aide comprendre comment dans une usine de fabrication peut être identifié, défini et modélisé toutes les connaissances liées à un certain processus. Le modèle stocke l'installation dans trois structures principales, la connaissance des processus, la connaissance des ressources et les types de connaissances, et entre ces structures, il existe des relations, qui permettent par conséquent que les connaissances de fabrication liées aux processus et aux ressources (classes principales) peuvent être représentées en utilisant les types de connaissances de base (explicites, tacites et implicites). Il comprend également les zones d'installation et les classifications de connaissances identifiées pour ce travail de thèse. 2.2 Outils de gestion des connaissances de fabrication. Une organisation a un objectif principal de gestion des connaissances, et est d'identifier les connaissances précieuses qui résident au sein des individus et de les diffuser dans toute l'organisation (Hua Tan & Platts, 2004). La connaissance est à la fois &ldquoraw matériaux&rdquo et &ldquofinished products&rdquo dans les organisations d'aujourd'hui, a mentionné Leonard-Barton en 1995. La connaissance au sein des organisations est un outil qui est utilisé par leurs membres et il est précieux car il offre une capacité à prendre de meilleures décisions et à prendre des mesures sur la base de la connaissance. Mais la plupart du temps, les connaissances résident au sein des membres de l'organisation, et c'est pourquoi chaque jour, les connaissances essentielles aux organisations sortent de la porte, et une grande partie ne revient jamais, ce qui entraîne des coûts pour une organisation, une perte de temps et de clients (Hua Tan & amp Platts, 2004). Mais le départ des membres n'est pas la seule cause de perte de connaissances, des facteurs supplémentaires comme la distance géographique, les querelles politiques, la concurrence interne et les mauvais systèmes d'incitation entravent également la propagation des idées, a-t-il été mentionné par Hua Tan & Platts de (Building an Innovative Factory , Hargadon & Sutton, 2000).. Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication. Page 25.

(26) Chapitre 2 : Revue de la littérature. Miguel Flores Guerrero. Un outil de gestion des connaissances doit avoir les caractéristiques suivantes (Hua Tan & Platts, 2004) : ¾ Volume de données &ndash capable de gérer une grande quantité de données sur des variables individuelles et les relations entre elles ¾ Structure &ndash les informations ou les connaissances doivent être structurées dans un contenu significatif et facile à gérer par les utilisateurs ¾ Interprétation &ndash Les affichages graphiques des informations ou des connaissances doivent être faciles à interpréter et à comprendre par les utilisateurs ¾ Facilité d'utilisation &ndash L'outil doit être facile à manipuler, et ¾ Doit être facile pour que les utilisateurs ajoutent, récupèrent et analysent des données transforment les données en informations ou connaissances ayant une signification accrue pour l'organisation. La connaissance explicite et tacite des employés sur les relations entre les variables de production est utile pour améliorer la capacité d'une organisation à résoudre des problèmes et à prévenir de futurs incidents qui pourraient avoir un impact sur les coûts, la qualité ou d'autres mesures importantes d'une organisation. Disposer d'un outil qui aide une entreprise à stocker sa connaissance collective des relations entre les variables de production et les plans d'action, qui aide les entreprises à développer la mémoire organisationnelle et à utiliser les connaissances stockées pour guider les activités et la prise de décision, les connaissances retenues par l'entreprise peuvent être utilisées pour résoudre des problèmes de fabrication similaires, indépendamment du temps ou de l'emplacement géographique (Hua Tan & Platts, 2004). Hua Tan & Platts propose un modèle pour la gestion des connaissances de fabrication basé sur le modèle de connectivité Burbidge (1984) pour la gestion de la production, le modèle original est un diagramme qui, grâce à des règles inductives sur l'effet directionnel des changements de paramètres sur les variables de production, et prédit les relations qualitatives entre les variables dans un schéma de production. Certaines modifications ont été apportées au modèle de connectivité, il se compose essentiellement de cinq niveaux qui mènent aux actions ou variables souhaitées, les niveaux proposés contiennent :. Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication. 26.

(27) Chapitre 2 : Revue de la littérature. &taureau. Miguel Flores Guerrero. 1er niveau &ndash L'objectif ou la variable sur laquelle serait effectuée l'analyse. &taureau. 2ème niveau &ndash Décomposition des différents aspects. &taureau. 3e niveau &ndash Variables de connectivité pertinentes. &taureau. 4ème niveau &ndash Actions pour traiter les variables. &taureau. Outils de gestion de niveau 5 pour traiter les variables particulières. Un exemple des propositions est présenté ci-dessous. Le but du modèle est de fournir aux gestionnaires, ou aux personnes qui dirigent les processus de prise de décision dans les organisations, un outil facile à utiliser qui leur permet de répondre aux problèmes ou d'atteindre les objectifs. L'outil donné est destiné à capturer et à partager les connaissances tacites qui réside dans une usine de fabrication. Optimisez le contrôle des composants critiques. Améliorer la maintenance préventive de l'instrumentation. Réduire les échecs de démarrage. Réduisez les échecs de fonctionnement. Défaillances d'équipement. Qualité (Attributs). Propriétés hors spécifications. Outils de gestion. Actions. Défaillances du personnel. Déviations de fonctionnement. Déchets de production. Variables. Aspect objectif. Objectif. Figure 2.2 - Structure du diagramme du réseau (adapté de Hua Tan & Platts, 2004). Les processus de base sont définis comme ceux qui font de l'organisation ce qu'elle est. Pour une organisation de fabrication, le processus de fabrication&mdashoften appelé opérations de fabrication&mdash sera certainement l'un des processus de base. Et du processus de fabrication est dérivé l'une de ses ressources de base, les connaissances détenues par l'organisation Manufacturing Tacite Knowledge Management Structure and Repository. 27.

(28) Chapitre 2 : Revue de la littérature. Miguel Flores Guerrero. liés à toutes les activités qui entourent la fabrication de biens. Une autre recherche a indiqué que toute amélioration ou ajout aux connaissances de base de l'organisation devrait produire une amélioration correspondante des performances de l'organisation (Shaw & Edwards, 2006), cela peut être interprété comme une amélioration bidirectionnelle des connaissances et des opérations au sein d'une organisation. Une étude de recherche développée sur deux entreprises manufacturières englobées a suivi une stratégie qui a fourni différents types de connaissances (formelles ou informelles) dans différents formats (écrit, oral et électronique) (Shaw & Edwards, 2006).. Les catégories de niveau supérieur proposées pour le contenu des connaissances dans une organisation de fabrication sont : les opérations de fabrication, la stratégie de fabrication (subdivisée en structure et infrastructure) et la stratégie d'entreprise.Des recherches antérieures sur la gestion des connaissances dans les organisations de fabrication, qui se rapportent le mieux aux travaux de Shaw & amp Edwards étaient Collinson (1999), cet auteur a examiné le transfert de processus des meilleures pratiques entre deux organisations de fabrication, le but de ce transfert était d'améliorer les processus de fabrication dans les deux organisations celui qui partage et celui qui reçoit et utilise les connaissances partagées reflétées dans les meilleures pratiques l'amélioration des pratiques de travail dans l'entreprise bénéficiaire signifie une amélioration du contrôle des processus, de la surveillance de la qualité, des groupes d'amélioration des processus, du travail interfonctionnel, de la communication améliorée et de l'orientation client. La mise en œuvre d'une initiative de gestion des connaissances impliquera un changement de processus dans l'organisation, c'est un défi pour les organisations qui ne sont pas familiarisées avec ces termes, mais nécessitera également un changement de culture ou de perspective : l'initiative descendante doit être associée à l'engagement et l'enthousiasme de bas en haut, cela signifie e à l'initiative de la direction doit montrer l'engagement du sommet de l'organisation pour être capté et bien reçu par le reste des employés, ceci est basé sur (Knowledge Management Sans Frontieres, recherche effectuée par J.S. Edwards et J.B. Kidd, 2003b). Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication. 28.

(29) Chapitre 2 : Revue de la littérature. Miguel Flores Guerrero. Alors que le partage de connaissances informel (en particulier oral) se produit généralement dans les organisations, entre les membres qui développent constamment ce genre de tâches, la plupart du temps sans modèle ni processus établi, mais il y avait un certain désaccord dans les entreprises sélectionnées par Shaw & Edwards sur l'opportunité d'encourager le partage des connaissances. L'opposition aux processus de gestion des connaissances est principalement basée sur ce qui est constamment partagé, ce sont des potins, des opinions personnelles ou des rumeurs qui seront prises pour des faits. Le soutien aux processus de gestion des connaissances a estimé que : des relations personnelles améliorées rendront le travail plus efficace les membres partageront leurs connaissances dans un cadre plus détendu et pas nécessairement lors de réunions formelles un autre exemple de partage des connaissances sont des pensées innovantes spontanées qui pourraient être trouvées dans une conversation de couloir .. Les informations et les connaissances doivent rester à jour grâce à une mise à jour constante encourageant les individus à s'approprier les processus qui produisent les informations et les connaissances. Cependant (Collinson, 1999) a constaté que l'autonomisation des personnes peut être difficile et qu'un changement culturel est un processus lent. Pour améliorer ce processus, cet auteur a proposé la création d'un rôle de champion de la gestion des connaissances, qui promeut activement la culture collectiviste et encourage le libre partage des connaissances et de l'information (Shaw & Edwards, 2006). Shaw et Edwards mentionnent également que même le l'engagement était présent et le leadership pris, il y avait des limitations et des obstacles comme les gens estimaient que la communication des connaissances était parfois inefficace (longues réunions, mauvaises personnes impliquées, abus de l'e-mail et les briefings n'étaient pas de la bonne information) ou un sentiment de frustration et de désespoir en raison de l'énormité de la tâche. Les barrières peuvent être levées avec le changement progressif de la culture des gens sur le partage entre pairs de leurs connaissances obtenues à partir de l'apprentissage et des expériences. Une limitation de l'étude de Shaw et Edwasrds est qu'il n'a fallu que deux organisations pour développer l'étude, et également un nombre limité de participants. Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication. Page 29.

(30) Chapitre 2 : Revue de la littérature. Miguel Flores Guerrero. Le travail collaboratif se fait soit par des interactions en face à face entre les participants à un projet, soit indirectement entre des individus ou des équipes géographiquement et temporairement dispersés. Dans le second cas, la collaboration est facilitée par la réutilisation des connaissances antérieures (ie expériences, processus de conception, etc.) (Alizon, Shooter & Simpson, 2006). Un travail de recherche a été développé par Alizon, Shooter et Simpson sur le Groupe International Renault -Nissan, dans le but de développer une méthode pour la réutilisation systématique des connaissances expérientielles créées lors des processus de conception de nouveaux modèles de voitures et pour les processus de fabrication actuels. Les chercheurs ont mentionné qu'au niveau individuel, les concepteurs de processus essaient de réutiliser les informations de fabrication, mais dans la plupart des cas, cela ne les amène qu'à des modèles récents, cela peut s'expliquer par l'inexistence de systèmes formels qui conservent et structurent les connaissances antérieures, ce qui rend la recherche longue. et processus inefficace. La réutilisation des informations et des connaissances sur les processus offre des opportunités d'amélioration de la traçabilité, de la normalisation, de la qualité et du contrôle de la fabrication, ainsi que des réductions potentielles des coûts de fabrication (Alizon, Shooter & amp Simpson, 2006). Ils ont également fait valoir que la réutilisation des connaissances peut faciliter le développement collaboratif de produits, en raison de l'utilisation d'expériences antérieures dans les conceptions ou les processus de fabrication. Les opportunités trouvées au cours du processus de conception traditionnel chez Renault-Nissan incluent :. Une partie intéressante de la proposition pour Renault-Nissan est la méthode de recherche et de réutilisation des informations de conception existantes pour que cela soit accompli, il est essentiel que les caractéristiques de fabrication du produit existant soient disponibles pour les concepteurs de processus. La manière dont la recherche et la réutilisation sont effectuées consiste essentiellement en ce que le concepteur entre les caractéristiques souhaitées pour le produit à développer, qui sont utilisées comme demande, elles sont ensuite mises en correspondance avec les caractéristiques existantes, les informations à l'intérieur du référentiel sont filtrées et les conceptions pertinentes sont livrés. Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication. Page 30.

(31) Chapitre 2 : Écart ou amélioration de la revue de la littérature. Miguel Flores Guerrero Conception ou développement. Connaissance tacite de la fabrication. Figure 2.3 - Structure de la méthode proposée chez Renault-Nissan (adapté de Alizon, Shooter & Simpson, 2006). Le développement de la stratégie de fabrication au sein d'une organisation est une tâche compliquée qui est entreprise par un groupe de managers (Karacapilidis, Adamides & Evangelou, 2003). L'exploitation et l'amélioration maximales des connaissances organisationnelles sont des exigences omniprésentes, car ces connaissances résident dans un ensemble évolutif d'actifs, y compris les employés, la structure, la culture et les processus mentionnés par les auteurs mentionnés sur la base d'une recherche précédente effectuée par (Van der Bent, Paauwe & Williams , 1999).. La stratégie de fabrication fait référence à l'accumulation et à la combinaison d'actifs/ressources tangibles (installations, processus, etc.) et intangibles (connaissances, routines, etc.) qui constituent un élément important pour définir la position concurrentielle de l'industrie manufacturière. fonction au sein d'une organisation. Les actifs incorporels, comme les connaissances, sont accumulés dans une organisation, et nombre d'entre eux reposent sur l'expérience de son personnel. De nombreuses organisations possèdent ces actifs, mais elles ne savent pas comment identifier, enregistrer, valider, réutiliser et renouveler ces connaissances. (Karacapilidis, Adamides & Evangelou, 2003).. La proposition faite par Karacapilidis, Adamides & Evangelou est un système électronique, destiné dans ce cas à être utilisé par les dirigeants d'une organisation qui avait pour objectif de développer une stratégie de fabrication. Le système est censé améliorer la structure et le référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication. 31.

(32) Chapitre 2 : Revue de la littérature. Miguel Flores Guerrero. collaboration entre les managers, leur donnant accès à un système où ils peuvent ajouter des propositions et/ou des commentaires qui peuvent être lus, évalués et alimentés par leurs pairs ce système est un forum de discussion, qui garde une trace des discussions, et permet aux utilisateurs pour poser et répondre aux commentaires ou questions des autres utilisateurs. Le système est une sorte de référentiel de connaissances, où des graphes de connaissances sont construits et stockés. Ces graphes contiennent des connaissances codifiées, qui peuvent être connectées à d'autres graphes interdépendants via des nœuds. Le système maintient les graphiques de connaissances avec leurs informations spécifiques (type de nœud, sujet, émetteur, date de soumission, articles ou livres blancs associés, etc.), et peut être consulté à tout moment par d'autres utilisateurs, en appliquant des requêtes pour des sujets spécifiques. &bull Écart Æ Problème de qualité &ndash Problème Æ Stries physiques sur le tissu (client critique) &bull Position Æ Améliorer le produit actuel &ndash Activités connectées » Modifier le profil thermique soumis par le responsable technique » Augmenter le débit massique d'eau thermique soumis par l'ingénieur de processus &ndash Ressources connectées » Changer les composants critiques soumis par le superviseur de secteur. &bull Position Æ Développer un nouveau produit avec différents paramètres &ndash Activités connectées » Produit avec un débit massique inférieur soumis par l'ingénieur de processus &ndash Ressources connectées » Produit avec différentes matières premières soumises par le superviseur de zone. Figure 2.4 - Placement des positions et de leurs éléments associés dans Co-MASS (adapté de Karacapilidis, Adamides & Evangelou, 2005). L'avantage observé dans cette proposition est qu'elle fournit un outil utile pour conserver des connaissances de fabrication spécifiques sur les processus de prise de décision et de cette façon, la discussion sur les problèmes ou les opportunités fondées et téléchargées, n'a pas besoin d'être prise personnellement, et les informations peuvent être conservées et accessible à tout moment. Cela peut être un bon système pour un processus de prise de décision, et peut également être étendu à d'autres domaines plutôt que la gestion comme le développement de produits, les opérations, la maintenance, les matières premières, la qualité, etc. Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication. Page 32.

(33) Chapitre 2 : Revue de la littérature. Miguel Flores Guerrero. Il existe une hypothèse selon laquelle les connaissances de fabrication peuvent être rassemblées, qualifiées et codifiées par une seule personne, principalement par des gestionnaires, mais en pratique, cela implique des personnes de différentes disciplines, du marketing au développement de produits, car la fabrication d'un produit nécessite la participation de tous les niveaux dans une organisation, essayant de couvrir de la voix même du client à l'expertise des techniciens ou opérateurs qui sont directement liés à la fabrication des biens proposés par une organisation (Karacapilidis, Adamides & Evangelou, 2005). Le système proposé , ont été évalués sur l'un des plus grands fabricants de produits pharmaceutiques tiers en Europe, situé en Grèce et dans d'autres pays d'Europe occidentale. Les personnes sélectionnées pour évaluer le fonctionnement du système de gestion des connaissances étaient principalement des managers de différentes disciplines (Fabrication, marketing, achat, etc.) l'organisation cependant pour les auteurs mentionnés précédemment, elle a fourni des résultats intéressants. Le système est destiné à aider le développement de la stratégie de fabrication et la capture et stimule l'élicitation des connaissances. Il est rapporté que le système a été testé pendant plus d'un an, et les résultats d'un sondage appliqué à l'utilisateur sélectionné montre qu'en général, au moins les gens avaient une position neutre sur l'utilisation d'un système de gestion des connaissances basé sur le Web. les recherches sur le partage de l'information et des connaissances ont montré comment les méthodes de structuration de l'information peuvent fournir une base pour le partage de l'information. Cependant, ceux-ci ont deux limitations importantes : les utilisateurs de ces structures doivent être disposés à se mettre d'accord sur une structure commune pour les informations nécessaires les développeurs de systèmes et les utilisateurs doivent partager une compréhension commune de la sémantique, ou de la signification, des éléments structurels à capturer (Gunendran et Young, 2006). Ces auteurs ont fait une proposition alternative pour le processus de partage des connaissances entre les organisations, et c'est l'utilisation d'ontologies. Fabrication Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites. Page 33.

(34) Chapitre 2 : Revue de la littérature. Miguel Flores Guerrero. Mais qu'est-ce que l'ontologie et à quoi sert-elle ? Une définition qui clarifie l'ontologie est une spécification formelle et explicite d'une conceptualisation partagée. Une définition donnée par Young et al., expliquée en termes simples, l'ontologie est un médium qui fournit une base pour un sens partagé. Gunendran et Young, 2006). De plus, la construction d'ontologies est un processus qui transforme les connaissances tacites et internes en connaissances explicites et externes (Nonaka et Takeuchi, 1995). et stratégies, et leur fonction est d'être les référentiels des activités liées à la fabrication d'informations, et de pouvoir partager les informations requises entre de nombreux utilisateurs. Les ontologies ont également la capacité de définir des significations de concepts qui peuvent être partagées à travers des frontières ou des environnements différents, permettant l'intégration de plusieurs contextes, ce qui existe dans des environnements de fabrication tels que les opérations, la maintenance, la recherche et le développement, la qualité, etc. 2.3 Gestion des connaissances dans l'industrie chimique et pétrochimique. Certaines entreprises chimiques ont travaillé à la mise en place de programmes de gestion des connaissances en tant qu'outils pour la réalisation de processus d'intégration post-fusion et le développement de nouveaux produits, a écrit Bo Glasgow, rédacteur en chef du Chemical Market Reporter dans un article intitulé &ldquoKnowledge Management trouve sa place dans l'industrie chimique&rdquo. Calvin Cobb, vice-président de la pratique chimique Cap Gemini Ernst & Young (CGEY) a souligné que pour les entreprises chimiques, la gestion des connaissances est une fonction des personnes, des processus et de la technologie, où la culture d'entreprise enracinée présente souvent plus de défi que la viabilité de ensembles de solutions de haute technologie. Structure et référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication. Page 34.

(35) Chapitre 2 : Revue de la littérature. Miguel Flores Guerrero. Un concept clé de Knowledge Management le plus recommandé pour les entreprises chimiques est la &ldquocommunauté virtuelle&rdquo, ce qui signifie compter avec une expertise fonctionnelle en temps réel et répartie dans toute l'entreprise. L'idée serait de former différentes communautés, ingénieurs, scientifiques et autres réseaux, quelles que soient les unités commerciales pour lesquelles ils travaillent ou leur lieu de résidence géographique. Cependant, partager librement des informations est souvent perçu comme une arme à double tranchant, car le référentiel de connaissances peut toujours être bloqué dans l'état d'esprit &ldquknowledge is power&rdquo, a également été commenté par Calvin Cobb. Une observation importante faite au cabinet de conseil CGEY a défini la connaissance cumulative comme un atout essentiel, et à cette fin cette entreprise a établi des métriques pour mesurer ses employés dans la création, la réutilisation et le partage des connaissances, surveiller le trafic dans les bases de données, les créateurs d'enregistrements, les utilisateurs, les soumissions aux meilleures pratiques, méthodologies ou techniques. Une autre incitation qui conduit Les entreprises chimiques dans la mise en œuvre des programmes de gestion des connaissances est le vieillissement des cadres intermédiaires et des techniciens supérieurs, avec un nombre important proche de l'âge de la retraite, et le défi est clair pour cette industrie, &ldquoComment leurs connaissances peuvent-elles être capturées, préservées et positionnées pour réutiliser avant qu'il ne sorte ?&rdquo, selon l'interview de Calvin Cobb pour le Chemi cal Market Reporter.. Les sociétés pétrolières et gazières reconnaissent de plus en plus la gestion des connaissances comme une compétence d'entreprise de base. Il est défini comme une « approche intégrée pour identifier, gérer et surtout partager les actifs informationnels d'une organisation, y compris les bases de données, les documents, les politiques et les procédures, ainsi que l'expertise non documentée résidant chez les travailleurs individuels. » (Capgemini Expertise in Upstream Information Management and Electronic Document Report Management Systems, 2004). Les connaissances latentes détenues par les individus deviennent un enjeu majeur pour de nombreuses sociétés E&P, dont les effectifs approchent rapidement de l'âge de la retraite. Cela rend le processus de capture et de transfert des connaissances essentiel au maintien des opérations quotidiennes. Une étude sur la structure et le référentiel de gestion des connaissances tacites de fabrication. Page 35.


Discussion

De nombreux invertébrés sont sans doute plus faciles à travailler dans des conditions expérimentales à la fois en laboratoire et sur le terrain que les vertébrés et devraient donc constituer des sujets idéaux pour prouver l'adaptation évolutive ou la plasticité phénotypique sous le changement climatique. Pourtant, même dans ce groupe d'organismes, comme le montre notre revue, peu de cas convaincants pour l'un ou l'autre ont été rapportés. Nous avons divisé notre revue de la littérature en cinq sections : (i) les changements dans la façon dont un organisme traite comportementalement et écologiquement avec son environnement externe après le changement climatique, (ii) les changements dans l'interface entre l'environnement interne et externe d'un organisme (c'est-à-dire dans la couleur de sa peau ou de sa carapace) après le changement climatique, (iii) les changements dans la façon dont un organisme traite physiologiquement son environnement interne après le changement climatique, (iv) les changements qui se produisent dans les endosymbiotes d'une espèce, plutôt que dans l'hôte lui-même, et enfin, nous avons également brièvement examiné (v) les changements notables associés au changement climatique dans les marqueurs génétiques « anonymes » dont la fonction est inconnue.

Pour commencer par le dernier d'entre eux, la base génétique des polymorphismes d'allèle et d'inversion dans Drosophile est, par définition, incontesté. Cependant, comme seules des preuves corrélatives existent, une conclusion ferme d'évolution adaptative sous l'influence du changement climatique ne peut pas être tirée, bien qu'il semble probable que beaucoup de ces marqueurs soient associés à des gènes qui affectent la tolérance à la chaleur et d'autres caractéristiques liées au climat. De même, les changements dans les endosymbiotes d'une espèce sont ténus. Le stress thermique peut détruire les bactéries endosymbiotiques, avec des effets sur le métabolisme de l'hôte (dans le cas, par ex. Buchnera dans les pucerons) ou la reproduction (Wolbachia chez certains insectes), mais la présence ou l'absence d'endosymbiotes elle-même n'est pas facilement classée comme génétique ou plastique. Cependant, étant donné le temps de génération court de ces symbiotes, l'adaptation est une possibilité probable. En fait, nous suggérons qu'une plus grande attention soit accordée au rôle des symbiotes dans les réponses aux contraintes de température chez les invertébrés en général (voir aussi Reusch et al. 2014 ).

Étant donné que la couleur tégumentaire chez les invertébrés et son rôle dans la médiation de la température corporelle sont au centre de la génétique des populations et de l'écologie depuis près d'un siècle, il n'est pas surprenant qu'une grande quantité de données existe pour ces systèmes de traits. Les preuves d'une base génétique de ces caractères sont généralement bonnes, bien qu'il soit important de noter que l'impact de la plasticité phénotypique varie considérablement, même parmi les espèces étroitement apparentées, alors que la couleur de la coquille dans Cepaea est presque entièrement héréditaire, chez l'escargot hélicoïdal apparenté Le BA, il semble y avoir un certain degré de plasticité phénotypique. De même, les coccinellidés Adalia et Harmonie diffèrent par la taille de la composante génétique dans la mélanisation de leurs élytres.Par conséquent, bien que la majeure partie des données suggèrent que le changement de couleur du corps sous le changement de température est fermement associé à l'adaptation évolutive, nous suggérons qu'il existe un risque d'ignorer l'alternative de la plasticité phénotypique. Nous suggérons donc que l'héritabilité du trait de couleur soit mesurée dans chaque espèce individuelle et non à extrapoler à partir d'espèces apparentées. De plus, l'impact de la couleur du corps (et le changement concomitant de la température corporelle) sur le comportement est également souvent ignoré. Le travail en Cepaea et Tetrix suggère qu'il existe des interrelations complexes et que la tradition d'étudier le polymorphisme des couleurs indépendamment des traits comportementaux devrait être abandonnée.

Les changements de comportement sous le changement de température sont étonnamment variés. Ceux-ci comprennent le choix du microhabitat, ainsi que des taux de dispersion plus élevés à la limite d'une aire biogéographique en expansion. Ce dernier sélectionne également des traits liés à la dispersion tels que la longueur des ailes et l'investissement dans les muscles du vol. La preuve que les changements de comportement sont adaptatifs est relativement bonne, bien qu'il existe des liens complexes avec des traits tégumentaux, tels que les curieux complexes génétiques de comportement et de couleur chez les sauterelles pygmées (Forsman et al. 2002 ). Des situations similaires sont susceptibles d'exister dans d'autres systèmes également.

Les traits physiologiques et d'histoire de vie sont sans doute les plus importants dans le contexte du changement climatique. Pour les traits d'histoire de vie, de vastes ensembles de données temporelles existent, mais la plupart des études se concentrent sur les modèles de corrélation entre les traits et le climat plutôt que d'examiner ce qui motive les modèles observés. Pour les traits de stress physiologique, les ensembles de données temporelles n'existent tout simplement pas, et les données qui existent sont fortement axées sur Drosophile seulement. Dans l'ensemble, selon les espèces, des réponses génétiques et plastiques existent dans la phénologie et d'autres traits d'histoire de vie et ces traits changent en réponse au climat. Cependant, des expériences testant explicitement les réponses génétiques et plastiques sont nécessaires. Les données d'études en laboratoire suggèrent le potentiel de réponses évolutives pour la dessiccation des traits de stress et la résistance au froid pour les espèces répandues, tandis qu'une absence de variance génétique chez les espèces tropicales suggère des contraintes au changement évolutif. Bien que généralement, ces traits semblent hautement plastiques, davantage de données contrastant les réponses plastiques chez les espèces restreintes par rapport aux espèces répandues sont nécessaires. Les tendances émergentes suggèrent que la résistance à la chaleur peut être limitée de manière évolutive généralement à travers les espèces, et des travaux supplémentaires sont nécessaires pour confirmer si ce modèle est général. La plasticité phénotypique de la résistance à la chaleur peut également être limitée, mais encore une fois, des travaux supplémentaires sont nécessaires, en particulier sur un large éventail de taxons. Le défi est d'étendre les études génétiques quantitatives aux non-Drosophile systèmes, mais aussi de passer d'estimations de laboratoire à des estimations sur le terrain du potentiel évolutif.


Voir la vidéo: QGIS - Créer une couche de points depuis un fichier Excel