Suite

Comment définir l'étendue de la carte dans Arcgis javascript à l'aide de spatialReference 4326

Comment définir l'étendue de la carte dans Arcgis javascript à l'aide de spatialReference 4326


J'utilise l'API Javascript d'Arcgis pour ma carte et la carte provient d'Arcgis en ligne en utilisant la carte par ID.

voici le code

var startExtent = new esri.geometry.Extent(52.37615, 13.11937,52.64877,13.65801, new SpatialReference({wkid:4326}) ); var createMapOptions = { mapOptions: { extent : startExtent }, }; arcgisUtils.createMap("c997ee65fad94ce4ae3c3d9618212099","map",createMapOptions).then(function(response){ map = response.map; }} })

Je souhaite définir l'étendue de la carte en fonction de la ville de Berlin, mais cela ne fonctionne pas pour la valeur d'étendue ci-dessus et SpatialReference:4326.

Mais quand j'ai utilisé cette étendue xmin=1231772.125133422&ymin=6464953.10035588&xmax=1843268.35141480187&ymax=7103966.656819923 avec SpatialReference:102100, ça marche pour moi.

Je ne sais pas pourquoi cela ne fonctionne pas avec SpatialReference:4326.

Quelqu'un sait-il pourquoi mon code ne fonctionne pas pour SpatialReference:4326 et son étendue.

Je veux définir l'étendue de la carte selon 4326 comme indiqué dans le code.


Je pense que tu confonds tes termes.

L'étendue de la carte correspond aux coordonnées min X, max X, min Y, max Y. Ce que vous cherchez à faire, c'est changer le SRS (système de référence spatiale); ce que vous ne pouvez pas faire dans une carte Web, car tout ce que je sais utilise un WGS84 Web Mercator, qui est le SRS - 102100.

Il semble que les deux utiliseront des valeurs de coordonnées différentes pour représenter la même zone, vous devrez donc identifier où se trouve Berlin dans le format Web Mercator ; qui utilisera des coordonnées similaires à -7.09,49.69


L'approche générale serait :

  1. Prendre des coordonnées dans n'importe quel système de référence spatiale
  2. Convertissez-les au SRS utilisé par la carte Web à l'aide d'une fonction fournie par l'API Web Mapping
  3. Utilisez les coordonnées converties pour effectuer des actions sur votre carte Web.

Pour l'étape 2, vous pouvez peut-être consulter le code de https://developers.arcgis.com/javascript/jssamples/util_coordinate_converter.html et l'adapter à vos besoins ?


La page API indique que l'étendue est configurée comme ceci (notez le bon ordre)

new Extent(xmin, ymin, xmax, ymax, spatialReference). Vous avez les bonnes coordonnées mais vous avez confondu x et y. Essayez plutôt ceci.

var startExtent = new esri.geometry.Extent(13.11937, 52.37615, 13.65801, 52.64877, new SpatialReference({wkid:4326}) );

J'ai collé vos coordonnées dans Google Maps et elles fonctionnent (pour représenter une étendue autour de Berlin) car Google Maps met Y avant X donc (52.37615, 13.11937) est en bas à gauche et (52.64877, 13.65801) est en haut à droite. Il faut mettre X avant Y.


selon la référence de l'API, le système de coordonnées de votre étendue et la couche ArcGISTiledMapService doivent correspondre.

https://developers.arcgis.com/javascript/jsapi/map-amd.html#map1 "Le schéma de tuile d'un ArcGISTiledMapServiceLayer doit correspondre à la projection de la carte."

pas de problème cependant. vous pouvez utiliser webMercatorUtils.geographictowebmercator(latLngExtent) si vous souhaitez convertir votre étendue en web mercator à la volée.


Calculer l'étendue de la carte Esri à partir des coordonnées GPS

J'ajoute des marqueurs sur la carte Esri et je souhaite afficher la carte au niveau de zoom où tous les marqueurs sont visibles. J'ai calculé la lat-lng minimum et maximum et j'ai défini l'étendue. Mais ça ne marche pas. Coordonnées données lat, lon:41.984440, -87.827278 lat, lon:41.874489, -87.705772

min-max calculé : xMax : "-87.827278" xMin : "-87.705772" yMax : "41.984440" yMin : "41.874489" résultat attendu :


Conversion de lat long en référence spatiale

J'essaie de projeter des coordonnées lat-long dans une autre référence spatiale. Aucune erreur n'est renvoyée, mais j'imprime le résultat sur la console donne "undefined". Quelqu'un voit où je me trompe ?

par DanPatterson_Re fatigué

Juste pour clarifier. La latitude et la longitude se présentent sous différentes références, de sorte que les nombres eux-mêmes ont besoin d'une référence spatiale définie (telle que GCS WGS84 ou GCS NAD83) pour commencer. Vous avez besoin d'une référence spatiale définie avant que les données puissent être projetées vers une autre référence spatiale, que les unités soient identiques ou différentes.

D'accord, je vois ce que tu veux dire. Définir le point avec WGS GCS 1984 de la manière suivante me laisse cependant toujours indéfini.

var lat = window.myMap.extent.getCenter().getLatitude().toFixed(2)
var long = window.myMap.extent.getCenter().getLongitude().toFixed(2)

var latLong = "Latitude : " + lat + " - Longitude : " + long

var rgpfSixSudSR = new SpatialReference ( <
wkid : 3297
>)

var wgsGCSEightFourSR = new SpatialReference ( <
wkid : 4326
>)

var geometryService = new GeometryService(" http://192.168.1.209:6080/arcgis/rest/services/Utilities/Geometry/GeometryServer ")
var inputPoint = new Point(lat, long, wgsGCSEightFourSR)
var prjParams = new ProjectParameters ()
prjParams.geometries = [point d'entrée]
prjParams.outSR = rgpfSixSudSR

geometryService.project(prjParams, fonction (point de sortie) <
console.log('Conversion terminée')
X = point de sortie[0].x
Y = point de sortie[0].y

var centre = "X : " + X + " - Y : " + Y

Dan Patterson a écrit :

Juste pour clarifier. La latitude et la longitude sont disponibles dans différentes références, de sorte que les nombres eux-mêmes ont besoin d'une référence spatiale définie (telle que GCS WGS84 ou GCS NAD83) pour commencer. Vous avez besoin d'une référence spatiale définie avant que les données puissent être projetées vers une autre référence spatiale, que les unités soient identiques ou différentes.


Remarques

La référence spatiale est une combinaison d'un ellipsoïde, d'un système de référence et d'un système de coordonnées utilisé pour afficher les données géographiques de la Terre en trois dimensions sur une surface en deux dimensions (telle qu'un morceau de papier d'un écran d'ordinateur). Un bon article pour décrire le fonctionnement d'une référence spatiale peut être trouvé ici.

La SpatialReference est déterminée par la première couche de la carte qui a cette propriété définie. Lorsque plusieurs couches sont ajoutées à une carte, toutes les couches suivantes (si elles prennent en charge la reprojection à la volée depuis ArcGIS Server) sont reprojetées sur la même référence spatiale que la première couche afin que les données spatiales se superposent correctement. Le diagramme suivant montre pour chaque type de couche si sa SpatialReference peut être re-projetée ou non :

Le SpatialReference de la carte peut être remplacé (ce qui signifie que vous pouvez définir le Map.SpatialReference) en définissant explicitement la propriété Map.Extent avec une enveloppe qui a un Envelope.SpatialReference défini. L'initialisation de la référence spatiale d'une carte via la propriété Map.Extent doit être effectuée avant que des couches ne soient ajoutées à la carte. Une fois la SpatialReference d'une carte définie et les couches chargées, la SpatialReference ne peut plus être modifiée. Si vous devez modifier SpatialReference à la volée, vous pouvez à la place créer une nouvelle instance de Map, déplacer les couches vers cette Map et remplacer l'instance de Map précédente.

Les services de cartes tuilées (en particulier : ArcGISTiledMapServiceLayer et Client.Toolkit.DataSources.OpenStreetMapLayer) ne prennent pas en charge la reprojection à la volée et ne seront pas affichés si Map.SpatialReference ne correspond pas au service de cartes tuilées SpatialReference. Étant donné que les services de carte tuilée sont généralement la première couche d'une carte à servir de couche de base pour que d'autres couches dessinent dessus, la couche de service de carte tuile devient souvent la référence spatiale par défaut pour la carte.

Si une couche est ajoutée à la carte et que la référence spatiale de cette couche ne correspond pas à la référence Map.Spatial et qu'il n'est pas possible que cette couche soit re-projetée à la volée, cette couche ne s'affichera pas dans la carte.

Une liste des valeurs bien connues SpatialReference WKID Integer et WKT String est disponible pour les systèmes de coordonnées projetées et les systèmes de coordonnées géographiques.


AGSRasterLayer spatialReference

Mon code génère un fichier .png local accompagné d'un fichier mondial .pgwx. Je souhaite le superposer en tant que couche opérationnelle ou couche de référence de fond de carte. Je suis capable de générer l'objet calque à l'aide d'AGSRasterLayer. Et je peux l'ajouter à map.operationalLayers. Mais rien ne se voit. Le débogage me montre qu'il n'hérite pas de la référence spatiale de la carte. C'est peut-être pour ça que ça ne s'affiche pas. Comment définir la spatialReference d'un nouvel AGSRasterLayer ?

par SuganyaBaskaran 1

Le png ordinaire n'a pas de référence spatiale, et donc l'ajouter en tant que couche opérationnelle dans une carte ne rend pas la couche. Il peut être ajouté en tant que couche de carte de base.

Il y a une exception cependant. Si le fichier png est créé à partir du bureau ArcGIS et est fourni avec un fichier de métadonnées .aux.xml, les informations de référence spatiale et d'étendue peuvent être stockées dans un fichier XML, auquel cas les informations peuvent être lues.

Pour le cas le plus courant où il s'agit simplement d'un fichier png, il n'y a pas de référence spatiale.

Je viens d'ajouter le fichier .aux.xml dans le même répertoire que les fichiers .png et .pgwx. J'obtiens toujours le même résultat, qui n'est pas une référence spatiale sur le calque. J'utilise AGSRaster(fileURL:) pour charger le raster. Voici les fichiers du répertoire :

L'application que je construis est 100% AGSSpatialReference.webMercator(). Existe-t-il un moyen de vérifier qu'il essaie de charger le fichier .aux.xml ?

par SuganyaBaskaran 1

Je me suis mal exprimée. La capacité de définir ou de définir une référence spatiale n'est pas présente dans la V100.0. Vous pourrez le faire dans une prochaine version. Mes excuses pour le derangement.

Je suis plutôt confus quant à la façon dont nous supposions d'ajouter le raster d'image aux couches opérationnelles, étant donné ce code, il est dit de l'ajouter en tant que fond de carte, mais cela n'est clairement pas fait.


La géométrie ne peut pas être convertie en référence spatiale de la carte

J'ai essayé d'utiliser la suggestion d'Adam Skoog dans ce premier fil (66936) mais quand j'arrive à ce qui apparaît comme ligne # 07. Dans son code, j'obtiens une erreur comme suit :

Uncaught TypeError : impossible de lire la propriété 'spatialReference' d'undefined

Ce qui semble étrange puisque tout cela se trouve à l'intérieur d'un bloc requis qui inclut Map, ProjectParameters, SpatialReference, Extent, Geometry, GeometryService etc. etc.

// J'ai envoyé xMin, xMax, yMin, yMax dans ce fichier php et il semble que j'ai besoin de Number() fx pour obtenir des nombres réels

// Ceci imprime ce qui suit sur la console.

// -8819410.666559163 4792613.494165327 -8813596.67509507 4794481.424044095 pmeasure.js:50

// -8816503.670827117 4793547.459104711 pmeasure.js:51

// ET SI LE BLOC COMMENÇANT PAR "var defer min-height: 8pt padding: 0px">

var moyX = ((Nombre(xMin) + Nombre(xMax)) / 2)

var avgY = ((Nombre(yMin) + Nombre(yMax)) / 2)

console.log(xMin, yMin, xMax, yMax)

var passéExtent = new esri.geometry.Extent(Number(xMin), Number(yMin), Number(xMax), Number(yMax), new esri.SpatialReference() )

var projectParams = new esri.tasks.ProjectParameters()

projectParams.outSR = new esri.SpatialReference() // map.spatialReference ummmmm map pas encore défini

projectParams.spatialReference = new esri.SpatialReference() // map.spatialReference

// var defer = esri.config.defaults.geometryService.project(projectParams)

// dojo.when(defer, function (projectedGeometry) <

// if (projectedGeometry.length > 0) <

centre : [moyX, avgY], // centre : [-79.23, 39.51],

par Robert Scheitlin __GISP

Ce sont certainement déjà Web Mercator.

par Robert Scheitlin __GISP

Peut-être que je lis mal, mais projectParams n'a pas de propriété spatialReference.

La ligne qui donne l'erreur est cette ligne.

var defer = esri.config.defaults.geometryService.project(projectParams)

projectParams.spatialReference = new esri.SpatialReference()

mais si je commente cela, j'obtiens toujours cette erreur en rouge. En fait, c'est pourquoi je l'ai ajouté (dans une faible tentative de corriger l'erreur).

Uncaught TypeError : impossible de lire la propriété 'spatialReference' d'undefined

par Robert Scheitlin __GISP

projectParams.geometries = passExtent est supposé être un tableau de géométries comme :

Ok - Merci pour votre aide - si je l'envoie ceci.

spatRef = new esri.SpatialReference()

var projectParams = new ProjectParameters()

Maintenant, j'obtiens cette erreur à la place.

Uncaught TypeError : impossible de lire la propriété 'wkid' de undefined

qui est en fait où j'étais plus tôt. et je reçois toujours ceci.

Carte : la géométrie (wkid : 102685) ne peut pas être convertie en référence spatiale de la carte (wkid : 102100)

J'ai noté aussi que les parenthèses n'ont pas d'importance, j'obtiens exactement le même résultat de toute façon avec

Est-ce que je formate mal l'« Etendue » ? Il me semble que je le formate comme dans ce guide Définition et utilisation des étendues dans une carte | Guide | API ArcGIS pour JavaScript

par Robert Scheitlin __GISP

Pouvez-vous me donner un exemple des nombres d'étendue que vous essayez de passer (et décrire où cette étendue devrait être dans le monde) et son wkid 102685 ou 2248. J'ai besoin de rassembler un échantillon pour voir ce qui se passe.

par Melita Kennedy

Je ne sais pas quel est le problème, mais je voulais vérifier les références spatiales (systèmes de coordonnées) que vous utilisez. wkid:102685 et wkid:2248 sont tous deux NAD 1983 (pieds américains) State Plane Maryland. Vous devriez pouvoir utiliser l'un ou l'autre wkid à moins que vous n'utilisiez un très ancien service de géométrie, et nous avons changé le wkid de 102685 à 2248 il y a quelque temps. Êtes-vous certain que les valeurs/l'étendue que vous transmettez sont dans ce système de coordonnées ou dans Web Mercator ? Remarque : il se peut que les systèmes de coordonnées carte vs source/couche soient inversés. S'ils étaient en fait Web Mercator ou lat/lon, cela peut provoquer des erreurs telles que "ne peut pas convertir".

Une autre possibilité est qu'il se plaint des deux GCS différents : NAD83 et WGS84, mais alors il devrait y avoir un moyen de définir une transformation géographique/datum.

Merci pour votre réponse - Oui, j'utilise MD State Plane. Voici un lien vers le service que j'essaie d'utiliser.

C'est une bonne information parce que je ne savais pas laquelle utiliser ou pourquoi elle figurait deux fois sur la liste (maintenant je sais). Il est probablement préférable d'utiliser 2248 s'il est plus à jour.

Il est possible (peut-être probable maintenant que je regarde l'étendue de mon service) que ces coordonnées soient Web Mercator et non wkid : 2248

donc peut-être que je ne devrais pas essayer de les projeter de toute façon, mais je n'ai pas eu de chance plus tôt en essayant de définir l'étendue de la carte, par exemple.

mais peut-être que je devrais revenir en arrière et travailler à partir de cela à la place.

centre : [moyX, avgY], // centre : [-79.23, 39.51],

les xMin, xMax, yMin et yMax que j'obtiens dans console.log ressemblent à ceci

par Robert Scheitlin __GISP

Ce sont certainement déjà Web Mercator.

Eh bien, je suis heureux de dire que j'ai réussi à faire fonctionner cela comme je le voulais. J'ai crédité Robert pour la bonne réponse car il a été diligent pour m'aider, même si Melita m'a mis sur la bonne voie. Grâce aux conseils de Robert et Melita, j'ai confirmé que les coordonnées que j'obtenais étaient déjà Web Mercator, donc je n'ai pas eu besoin d'essayer de les projeter. J'ai supposé que ma carte était dans Web Mercator et que le fond de carte des rues était dans Web Mercator, mais il m'est venu à l'esprit que lorsque j'ai créé la variable de carte, je réglais le centre sur [-79,2, 39,5] que je sais être des coordonnées géographiques wkid :4326. Je ne sais pas comment ni pourquoi la carte utilise 4326.

J'ai également appris en lisant à ce sujet que je n'avais pas besoin de toute l'étendue (c'est apparemment une ancienne façon de le faire), j'avais juste besoin du centre et du niveau de zoom qui sont disponibles via les fonctions getCenter et getLevel. J'utilise la v3.10 de l'API javascript arcgis d'ailleurs.

J'ai utilisé webMercatorUtils pour convertir mes coordonnées centrales en latitude/longitude, et j'ai obtenu le niveau de zoom et j'ai réussi à charger la carte pour charger le fichier php avec l'étendue du fichier html de la carte d'origine.

J'ai trouvé ce lien où j'ai obtenu l'extrait de code ci-dessus pour être très utile.


Présentation de la méthode

Renvoie un clone profond de l'objet de référence spatiale.

Vérifie si l'objet de référence spatiale spécifié a le même wkid ou wkt que cet objet de référence spatiale.

Crée une nouvelle instance de cette classe et l'initialise avec les valeurs d'un objet JSON généré à partir d'un produit de la plateforme ArcGIS.

Convertit une instance de cette classe en sa représentation JSON du portail ArcGIS.

Détails de la méthode

Renvoie un clone profond de l'objet de référence spatiale.

Vérifie si l'objet de référence spatiale spécifié a le même wkid ou wkt que cet objet de référence spatiale.

La référence spatiale à laquelle comparer.

TaperLa description
booléenRenvoie true si l'objet de référence spatiale en entrée a le même wkid ou wkt que cet objet de référence spatiale.

Crée une nouvelle instance de cette classe et l'initialise avec les valeurs d'un objet JSON généré à partir d'un produit de la plateforme ArcGIS. L'objet transmis au paramètre json d'entrée provient souvent d'une réponse à une opération de requête dans l'API REST ou d'une méthode toJSON() d'un autre produit ArcGIS. Consultez la rubrique Utilisation de fromJSON() dans le Guide pour des détails et des exemples de quand et comment utiliser cette fonction.

Une représentation JSON de l'instance au format ArcGIS. Consultez la documentation de l'API REST ArcGIS pour obtenir des exemples de structure de divers objets JSON d'entrée.

Convertit une instance de cette classe en sa représentation JSON du portail ArcGIS. Consultez la rubrique Utilisation de fromJSON() dans le Guide pour plus d'informations.


Présentation de la méthode

Renvoie un clone profond de l'objet de référence spatiale.

Vérifie si l'objet de référence spatiale spécifié a le même wkid ou wkt que cet objet de référence spatiale.

Crée une nouvelle instance de cette classe et l'initialise avec les valeurs d'un objet JSON généré à partir d'un produit de la plateforme ArcGIS.

Convertit une instance de cette classe en sa représentation JSON ArcGIS Portal.

Détails de la méthode

Cloner ()

Renvoie un clone profond de l'objet de référence spatiale.

Est égal à (spatialReference)

Vérifie si l'objet de référence spatiale spécifié a le même wkid ou wkt que cet objet de référence spatiale.

La référence spatiale à laquelle comparer.

TaperLa description
booléenRenvoie true si l'objet de référence spatiale en entrée a le même wkid ou wkt que cet objet de référence spatiale.

DeJSON (json) statique

Crée une nouvelle instance de cette classe et l'initialise avec les valeurs d'un objet JSON généré à partir d'un produit de la plateforme ArcGIS. L'objet transmis au paramètre json d'entrée provient souvent d'une réponse à une opération de requête dans l'API REST ou d'une méthode toJSON() d'un autre produit ArcGIS. Consultez la rubrique Utilisation de fromJSON() dans le Guide pour des détails et des exemples de quand et comment utiliser cette fonction.

Une représentation JSON de l'instance au format ArcGIS. Consultez la documentation de l'API REST ArcGIS pour obtenir des exemples de structure de divers objets JSON d'entrée.

Vers JSON ()

Convertit une instance de cette classe en sa représentation JSON ArcGIS Portal. Consultez la rubrique Utilisation de fromJSON() dans le Guide pour plus d'informations.


Présentation de la méthode

Centre l'étendue sur le point spécifié.

Crée un clone profond de l'objet Etendue.

Vérifie si la géométrie en entrée est contenue dans l'étendue.

Indique si l'étendue en entrée est égale à l'étendue de test.

Développe l'étendue par le facteur donné.

Crée une nouvelle instance de cette classe et l'initialise avec les valeurs d'un objet JSON généré à partir d'un produit de la plateforme ArcGIS.

Réduit l'étendue d'origine à l'intersection avec l'étendue en entrée.

Teste pour valider si la géométrie en entrée coupe l'étendue et renvoie une valeur booléenne.

Renvoie un tableau avec soit une étendue qui a été déplacée à +/- 180 ou deux étendues si l'étendue d'origine croise la ligne de date internationale.

Modifie la géométrie de l'étendue sur place avec des décalages X et Y en unités de carte.

Convertit une instance de cette classe en sa représentation JSON ArcGIS Portal.

Développe l'étendue d'origine pour inclure l'étendue de l'étendue d'entrée.

Détails de la méthode

CentreEn (point)

Centre l'étendue sur le point spécifié. Cette méthode modifie la géométrie de l'étendue sur place. Vous devez cloner l'objet d'étendue avant d'appeler cette méthode le cas échéant.

Le point pour centrer l'étendue.

Cloner ()

Crée un clone profond de l'objet Etendue.

Contient (géométrie)

Vérifie si la géométrie en entrée est contenue dans l'étendue.

Géométrie d'entrée pour tester si elle est contenue dans l'étendue.

Est égal à (étendue)

Indique si l'étendue en entrée est égale à l'étendue de test.

Développer (facteur)

Développe l'étendue par le facteur donné. Par exemple, une valeur de 1,5 étendra l'étendue jusqu'à 50 % plus grande que l'étendue d'origine. Cette méthode modifie la géométrie de l'étendue sur place. Vous devez cloner l'objet d'étendue avant d'appeler cette méthode le cas échéant.

DeJSON (json) statique

Crée une nouvelle instance de cette classe et l'initialise avec les valeurs d'un objet JSON généré à partir d'un produit de la plateforme ArcGIS. L'objet transmis au paramètre json d'entrée provient souvent d'une réponse à une opération de requête dans l'API REST ou d'une méthode toJSON() d'un autre produit ArcGIS. Consultez la rubrique Utilisation de fromJSON() dans le Guide pour des détails et des exemples de quand et comment utiliser cette fonction.

Une représentation JSON de l'instance au format ArcGIS. Consultez la documentation de l'API REST ArcGIS pour obtenir des exemples de structure de divers objets JSON d'entrée.

Intersection (étendue)

Réduit l'étendue d'origine à l'intersection avec l'étendue en entrée. Cette méthode modifie la géométrie de l'étendue sur place. Vous devez cloner l'objet d'étendue avant d'appeler cette méthode le cas échéant. Si l'étendue d'origine et l'étendue en entrée n'ont pas d'intersection, l'étendue n'est pas modifiée et la valeur null est renvoyée.

L'étendue en entrée à croiser.

Se croise (géométrie)

Teste pour valider si la géométrie en entrée coupe l'étendue et renvoie une valeur booléenne.

La géométrie utilisée pour tester l'intersection. Il peut s'agir d'un point, d'une polyligne, d'un polygone, d'une étendue ou d'un multipoint.

Normaliser ()

Renvoie un tableau avec soit une étendue qui a été déplacée à +/- 180 ou deux étendues si l'étendue d'origine croise la ligne de date internationale.

Cette méthode modifie la géométrie de l'étendue sur place. Vous devez cloner l'objet d'étendue avant d'appeler cette méthode le cas échéant.

Décalage (dx, dy, dz)

Modifie la géométrie de l'étendue sur place avec des décalages X et Y en unités de carte. Vous devez cloner l'objet d'étendue avant d'appeler cette méthode le cas échéant.

La distance de décalage en unités de carte pour la coordonnée X.

La distance de décalage en unités de carte pour la coordonnée Y.

La distance de décalage en unités de carte pour la coordonnée Z.

Vers JSON () hérité

Convertit une instance de cette classe en sa représentation JSON ArcGIS Portal. Consultez la rubrique Utilisation de fromJSON() dans le Guide pour plus d'informations.

Union (étendue)

Développe l'étendue d'origine pour inclure l'étendue de l'étendue d'entrée. Cette méthode modifie la géométrie de l'étendue sur place. Vous devez cloner l'objet d'étendue avant d'appeler cette méthode le cas échéant.


Présentation de la méthode

Centre l'étendue sur le point spécifié.

Crée un clone profond de l'objet Etendue.

Vérifie si la géométrie en entrée est contenue dans l'étendue.

Indique si l'étendue en entrée est égale à l'étendue de test.

Développe l'étendue par le facteur donné.

Crée une nouvelle instance de cette classe et l'initialise avec les valeurs d'un objet JSON généré à partir d'un produit de la plateforme ArcGIS.

Réduit l'étendue d'origine à l'intersection avec l'étendue en entrée.

Teste pour valider si la géométrie en entrée coupe l'étendue et renvoie une valeur booléenne.

Renvoie un tableau avec soit une étendue qui a été déplacée à +/- 180 ou deux étendues si l'étendue d'origine croise la ligne de date internationale.

Modifie la géométrie de l'étendue sur place avec des décalages X et Y en unités de carte.

Convertit une instance de cette classe en sa représentation JSON du portail ArcGIS.

Développe l'étendue d'origine pour inclure l'étendue de l'étendue d'entrée.

Détails de la méthode

Centre l'étendue sur le point spécifié. Cette méthode modifie la géométrie de l'étendue sur place. Vous devez cloner l'objet d'étendue avant d'appeler cette méthode le cas échéant.

Le point pour centrer l'étendue.

Crée un clone profond de l'objet Etendue.

Vérifie si la géométrie en entrée est contenue dans l'étendue.

Géométrie d'entrée pour tester si elle est contenue dans l'étendue.

Indique si l'étendue en entrée est égale à l'étendue de test.

Développe l'étendue par le facteur donné. Par exemple, une valeur de 1,5 étendra l'étendue à 50 pour cent de plus que l'étendue d'origine. Cette méthode modifie la géométrie de l'étendue sur place. Vous devez cloner l'objet d'étendue avant d'appeler cette méthode le cas échéant.

Crée une nouvelle instance de cette classe et l'initialise avec les valeurs d'un objet JSON généré à partir d'un produit de la plateforme ArcGIS. L'objet transmis au paramètre json d'entrée provient souvent d'une réponse à une opération de requête dans l'API REST ou d'une méthode toJSON() d'un autre produit ArcGIS. Consultez la rubrique Utilisation de fromJSON() dans le Guide pour des détails et des exemples de quand et comment utiliser cette fonction.

Une représentation JSON de l'instance au format ArcGIS. Consultez la documentation de l'API REST ArcGIS pour obtenir des exemples de structure de divers objets JSON d'entrée.

Réduit l'étendue d'origine à l'intersection avec l'étendue en entrée. Cette méthode modifie la géométrie de l'étendue sur place. Vous devez cloner l'objet d'étendue avant d'appeler cette méthode le cas échéant. Si l'étendue d'origine et l'étendue en entrée n'ont pas d'intersection, l'étendue n'est pas modifiée et la valeur null est renvoyée.

L'étendue en entrée à croiser.

Teste pour valider si la géométrie en entrée coupe l'étendue et renvoie une valeur booléenne.

La géométrie utilisée pour tester l'intersection. Il peut s'agir d'un point, d'une polyligne, d'un polygone, d'une étendue ou d'un multipoint.

Renvoie un tableau avec soit une étendue qui a été déplacée à +/- 180 ou deux étendues si l'étendue d'origine croise la ligne de date internationale.

Cette méthode modifie la géométrie de l'étendue sur place. Vous devez cloner l'objet d'étendue avant d'appeler cette méthode le cas échéant.

Modifie la géométrie de l'étendue sur place avec des décalages X et Y en unités de carte. Vous devez cloner l'objet d'étendue avant d'appeler cette méthode le cas échéant.

La distance de décalage en unités de carte pour la coordonnée X.

La distance de décalage en unités de carte pour la coordonnée Y.

La distance de décalage en unités de carte pour la coordonnée Z.

Convertit une instance de cette classe en sa représentation JSON du portail ArcGIS. Consultez la rubrique Utilisation de fromJSON() dans le Guide pour plus d'informations.

Développe l'étendue d'origine pour inclure l'étendue de l'étendue d'entrée. Cette méthode modifie la géométrie de l'étendue sur place. Vous devez cloner l'objet d'étendue avant d'appeler cette méthode le cas échéant.


Voir la vidéo: Using the ArcGIS REST JS Libraries and the ArcGIS REST APIs