Suite

Renvoyer les distances en mètres à partir de l'outil Near (Analysis) d'ArcGIS for Desktop ?

Renvoyer les distances en mètres à partir de l'outil Near (Analysis) d'ArcGIS for Desktop ?


J'essaie d'écrire un programme python qui renvoie la distance entre chaque point d'un ensemble et la route la plus proche.

Plus précisément, je cherchais des points à moins de 10 mètres des routes.

Les deux ensembles de données utilisent les coordonnées WGS84.

Near_analysis fonctionne très bien et renvoie les bons résultats lors de l'utilisation"10 mètres"pour l'option de rayon, mais les distances renvoyées sont en degrés, et je les veux en mètres pour une analyse plus approfondie.

Je sais que je peux utiliser une projection différente et obtenir les mesures en mètres que je recherche, mais si Near_analysis peut rechercher un rayon mesuré en mètres, pourquoi ne peut-il pas renvoyer les résultats en mètres ?


Syntaxe

La classe d'entités ou la couche d'entités pour laquelle vous souhaitez créer des groupes.

Un champ entier contenant une valeur différente pour chaque entité du jeu de données Entités en entrée.

La nouvelle classe d'entités en sortie créée contenant toutes les entités, les champs d'analyse spécifiés et un champ indiquant à quel groupe appartient chaque entité.

Le nombre de groupes à créer. Le paramètre Rapport de sortie sera désactivé pour plus de 15 groupes.

Une liste de champs que vous souhaitez utiliser pour distinguer un groupe d'un autre. Le paramètre Rapport de sortie sera désactivé pour plus de 15 champs.

Spécifie si et comment les relations spatiales entre les entités doivent contraindre les groupes créés.

  • CONTIGUITY_EDGES_ONLY — Les groupes contiennent des entités surfaciques contiguës. Seuls les polygones qui partagent une arête peuvent faire partie du même groupe.
  • CONTIGUITY_EDGES_CORNERS — Les groupes contiennent des entités surfaciques contiguës. Seuls les polygones qui partagent une arête ou un sommet peuvent faire partie du même groupe.
  • DELAUNAY_TRIANGULATION — Les entités du même groupe auront au moins un voisin naturel en commun avec une autre entité du groupe. Les relations de voisinage naturel sont basées sur la triangulation de Delaunay. Conceptuellement, la triangulation de Delaunay crée un maillage de triangles sans chevauchement à partir des centroïdes des caractéristiques. Chaque entité est un nœud triangulaire et les nœuds qui partagent des bords sont considérés comme des voisins.
  • K_NEAREST_NEIGHBORS — Les entités du même groupe seront proches les unes des autres, chaque entité sera voisine d'au moins une autre entité du groupe. Les relations de voisinage sont basées sur les entités K les plus proches pour lesquelles vous spécifiez une valeur entière, K, pour le paramètre Nombre de voisins.
  • GET_SPATIAL_WEIGHTS_FROM_FILE — Les relations spatiales et éventuellement temporelles sont définies par un fichier de pondérations spatiales (.swm). Créez le fichier de matrice de pondérations spatiales à l'aide de l'outil Générer la matrice de pondérations spatiales.
  • NO_SPATIAL_CONSTRAINT — Les entités seront regroupées en utilisant uniquement la proximité de l'espace de données. Les entités n'ont pas besoin d'être proches les unes des autres dans l'espace ou dans le temps pour faire partie du même groupe.

Spécifie comment les distances sont calculées entre chaque entité et les entités voisines.

  • EUCLIDEAN — La distance en ligne droite entre deux points (à vol d'oiseau)
  • MANHATTAN — La distance entre deux points mesurés le long des axes à angle droit (pâté de maisons) calculée en additionnant la différence (absolue) entre les coordonnées x et y

Ce paramètre est activé chaque fois que le paramètre Spatial Constraints est K_NEAREST_NEIGHBORS ou l'une des méthodes CONTIGUITY. Le nombre de voisins par défaut est 8. Pour K_NEAREST_NEIGHBORS , cette valeur entière reflète le nombre exact de candidats voisins les plus proches à prendre en compte lors de la création de groupes. Une entité ne sera pas incluse dans un groupe à moins que l'une des autres entités de ce groupe ne soit un K voisin le plus proche. Pour les méthodes CONTIGUITY, cette valeur reflète le nombre exact de voisins candidats à prendre en compte pour les polygones d'île uniquement. Étant donné que les polygones d'île n'ont pas de voisins contigus, ils se verront attribuer des voisins non contigus mais proches.

Chemin d'accès à un fichier contenant des pondérations spatiales qui définissent les relations spatiales entre les entités.

Spécifie comment les valeurs initiales sont obtenues lorsque le paramètre de contrainte spatiale sélectionné est NO_SPATIAL_CONSTRAINT. Les graines sont utilisées pour faire pousser des groupes. Si vous indiquez que vous voulez 3 groupes, par exemple, l'analyse commencera avec trois graines.

  • FIND_SEED_LOCATIONS — Les fonctionnalités de départ seront sélectionnées pour optimiser les performances.
  • GET_SEEDS_FROM_FIELD — Les entrées différentes de zéro dans le champ d'initialisation seront utilisées comme points de départ pour développer les groupes.
  • USE_RANDOM_SEEDS — Les entités de départ initiales seront sélectionnées au hasard.

Le champ numérique identifiant les caractéristiques de départ. Les fonctionnalités avec une valeur de 1 pour ce champ seront utilisées pour développer les groupes.

Le chemin complet du fichier de rapport .pdf à créer résumant les caractéristiques du groupe. Ce rapport fournit un certain nombre de graphiques pour vous aider à comparer les caractéristiques de chaque groupe. La création du fichier de rapport peut ajouter un temps de traitement substantiel.

  • ÉVALUER — Les groupes de 2 à 15 seront évalués.
  • DO_NOT_EVALUATE — Aucune évaluation du nombre de groupes ne sera effectuée. C'est la valeur par défaut.

Localiser les données d'entrée

De nombreux facteurs contribuent à l'augmentation du risque de glissement de terrain, notamment la composition du sol, les précipitations, la végétation, la pente et l'aspect. Cette leçon se concentre sur trois points : la densité de la végétation, l'inclinaison du terrain et la quantité de précipitations.

ArcGIS Living Atlas of the World est une collection sans cesse croissante d'informations géographiques organisées et faisant autorité. Ces données peuvent être utilisées pour construire des cartes et effectuer des analyses géographiques. Vous utiliserez les données ArcGIS Living Atlas pour localiser les zones de la zone Thomas Fire qui ont moins de végétation verte, des pentes plus élevées et des niveaux de précipitations plus élevés. Tous ces facteurs contribuent à un plus grand risque de glissements de terrain.


Exigences

Pour fournir les données et l'accès appropriés pour répondre aux modèles d'utilisation ci-dessus. Il ne s'agit pas d'une liste complète des exigences, mais d'une introduction à certaines exigences importantes spécifiques aux données d'altitude. Vous devez ensuite décider si ces exigences sont applicables dans votre organisation et prendre les décisions appropriées concernant la mise en œuvre appropriée.

  • Distribuer une image, un résultat ou les données
  • Fournir un accès en interne, intranet ou Internet
  • Fournir un ou plusieurs modèles ou représentations d'élévation
  • Fournir un accès à 1, 10, 100 ou 1 million d'utilisateurs
  • Donner accès aux données sources
  • De nombreuses sources de données, gérées comme une seule
  • Accès limité à la source et à la gestion
  • Besoin de pouvoir facilement mettre à jour ou remplacer le contenu

Téléchargement et exportation de données

Il est important que les gestionnaires de données d'images et les utilisateurs finaux comprennent que tout échantillonnage de données d'altitude modifiera les données. Par exemple, si un jeu de données est affiché à une résolution autre que la pleine résolution, dans une projection ou un alignement de pixels différent, les données seront rééchantillonnées. Il n'est pas rare de suréchantillonner un jeu de données d'altitude, par exemple, en zoomant à une échelle de 1 :1 000 d'un champ de vision créé à partir d'un jeu de données d'espacement des postes de 5 mètres, c'est beaucoup trop proche.

Pour certaines applications, les utilisateurs peuvent avoir besoin d'accéder aux valeurs numériques dans une région d'intérêt (utilisation des valeurs de données). Il existe deux méthodes pour fournir les valeurs de données numériques à un client : l'exportation ou le téléchargement.

L'exportation fait référence à l'extraction de données dans une étendue et une référence spatiale spécifiques. L'exportation peut fournir les valeurs de données brutes, une version rééchantillonnée de celles-ci ou une version traitée telle qu'une image d'ombrage ou de pente. Le téléchargement fait référence à la transmission des valeurs de données d'origine (pleine résolution, non rééchantillonnées), généralement dans une zone spécifiée. Il doit être clair que le téléchargement peut entraîner le transfert d'un très grand volume de données du serveur au client (surtout si les données couvrent une très grande zone et contiennent un grand nombre d'ensembles de données). Par conséquent, des contraintes appropriées doivent être mises en œuvre pour garantir que l'utilisateur et le système sont préparés au résultat, comme la définition d'une limite sur la quantité maximale de données à transférer ou la conception d'une application Web avec un avertissement.


Comment les systèmes d'information géographique dépendent-ils de l'espace ?

Les données en temps réel des satellites d'observation de la Terre ont révolutionné la façon dont nous utilisons la technologie dans de nombreux aspects de notre vie, y compris les services de cartographie qui nous aident à localiser notre emplacement et nous aident à déterminer où nous voulons aller. Joshua Sargent, un spécialiste de l'environnement spécialisé dans les SIG, discute avec Filling Space à ce sujet.

L'un des grands avantages de s'engager dans l'espace est de mieux comprendre la Terre. Les données recueillies par les satellites éclairent notre compréhension de la relation entre l'humanité et le reste du système planétaire. Une façon particulière de donner un sens aux données recueillies dans l'espace est d'utiliser les systèmes d'information géographique. Pour en savoir plus sur ces systèmes, nous avons parlé à Joshua Sargent, un spécialiste de l'environnement spécialisé dans les SIG. Il explique comment il en est venu à acquérir cette spécialisation et comment les données recueillies dans l'espace informent la science de l'environnement.

Qu'est-ce que le SIG et en quoi dépend-il des technologies spatiales ?

Un système d'information géographique (SIG) est essentiellement un moyen de gérer des ensembles de données spatiales pour prendre des décisions et afficher des informations. Ceci peut être réalisé en utilisant une variété de produits logiciels, dont certains sont commerciaux (comme ArcGIS) et d'autres qui sont open source (comme QGIS). En général, le SIG organise deux types de données : vectorielles (« points, lignes ou polygones ») et raster (« images »). Des exemples de données vectorielles sont l'emplacement d'un arbre, le contour d'une rivière ou la limite d'une ville. Un exemple de données raster est une photographie du sol, prise depuis un avion. En plus du catalogage des données, les logiciels SIG proposent couramment plusieurs outils d'analyse pour le traitement des données.

À l'échelle mondiale, les SIG s'appuient principalement sur les technologies spatiales pour deux entrées de données clés : les données du récepteur du système mondial de navigation par satellite (GNSS) et l'imagerie satellitaire. Les données GNSS sont un jeu de données de points vectoriels et les images satellites sont des jeux de données raster. Pour plus de clarté, le terme GNSS désigne plus généralement un réseau de satellites utilisé pour le positionnement géospatial à l'échelle mondiale. Plusieurs pays ont le leur, dont la Russie, la Chine et l'Union européenne. Cependant, les données GNSS sont plus communément appelées données du système de positionnement global (GPS), du nom du système satellitaire spécifique maintenu par les États-Unis. En utilisant des calculs de temps très précis, les données GPS peuvent identifier l'emplacement des caractéristiques sur Terre. En utilisant l'emplacement comme attribut des données, ces caractéristiques peuvent être cartographiées dans le SIG.

L'imagerie satellitaire est générée par un ensemble alternatif de satellites. Tout comme pour les satellites GNSS, différents réseaux sont actuellement en orbite. Alors que beaucoup d'entre eux sont maintenus par des organisations gouvernementales nationales, certains sont maintenus par l'industrie privée. En général, ils prennent un large éventail de photos de la Terre sous forme d'images multispectrales. La plupart de ces images sont prises dans le spectre visible de la lumière, mais plusieurs satellites collectent également des données dans les longueurs d'onde électromagnétiques infrarouges adjacentes. De plus, les satellites d'imagerie peuvent avoir différents niveaux de détail de résolution de pixels (entre 30 mètres et sous-mètre par pixel) et différentes résolutions temporelles (d'une image prise tous les 16 jours à tous les jours). Comme ces images sont prises depuis l'espace, elles nécessitent régulièrement des ajustements complexes avant de pouvoir être utilisées avec précision. Une fois corrigées, ces images peuvent servir d'arrière-plan aux cartes générées dans le SIG ou, si elles sont traitées ultérieurement, elles peuvent être utilisées pour identifier les caractéristiques physiques et les conditions environnementales.

Le SIG ne se limite pas aux entrées de données de technologie spatiale. Plus précisément, une grande partie de la valeur du SIG est dérivée de la combinaison de plusieurs couches de données allant de l'échelle mondiale à l'échelle locale. Il peut également incorporer des informations localisées, soit collectées (telles que les attributs d'observation sur le terrain et la photographie aérienne) ou hypothétiques et générées par les utilisateurs (telles que les modèles de zones de construction ou de gestion proposées). Les documents historiques contenant des cartes et des plans peuvent même être numérisés et intégrés au SIG pour faire de nouvelles observations sur le passé.

Quelles applications le SIG a-t-il pour les sciences de l'environnement ?

Les sciences de l'environnement sont un sujet assez vaste et sont subdivisées en cinq domaines clés : les sciences de l'atmosphère, l'écologie, la chimie de l'environnement, les géosciences et les sciences sociales de l'environnement. Bien que chaque domaine des sciences de l'environnement diffère, ils partagent le besoin commun de savoir où se trouve quelque chose ou où quelque chose s'est produit. En combinant des observations environnementales avec des emplacements, les gens peuvent observer les types de relations qui animent la recherche en sciences de l'environnement. Ceci est largement basé sur la première loi de la géographie, qui stipule que "tout est lié à tout le reste, mais les choses proches sont plus liées que les choses éloignées".

Pour des applications plus spécifiques des SIG pour les sciences de l'environnement, je peux partager quelques exemples de projets sur lesquels j'ai travaillé. À l'université, j'ai eu l'occasion d'aider à cartographier les ressources naturelles à l'aide de coordonnées GPS recueillies sur le terrain. Celles-ci variaient des classifications des sols sur un paysage, aux limites des habitats des zones humides dans une zone, et même aux emplacements des boulettes de lapin sauvage collectées pour la recherche sur l'ADN. J'ai également suivi des cours sur l'identification à distance des changements d'occupation et d'utilisation des terres à partir d'une série d'images satellite.

En tant que professionnel SIG, j'ai travaillé sur divers autres projets environnementaux. J'ai utilisé le SIG pour aider à évaluer les effets environnementaux négatifs potentiels des plans de développement proposés. J'ai travaillé sur un projet de trois ans utilisant des cartes produites avec un SIG pour calculer et communiquer aux représentants de l'industrie pétrolière des estimations des dommages causés par les risques naturels causés par les inondations côtières. Plus récemment, j'ai utilisé un logiciel SIG pour traiter l'imagerie par drone pour l'analyse des pentes des champs agricoles. Dans l'ensemble, je pense que le SIG est un excellent outil pour relier les données de localisation aux phénomènes environnementaux.

Pourquoi vous intéressez-vous aux SIG et aux sciences de l'environnement ?

Je devrais commencer par mon intérêt pour les sciences de l'environnement, car il est venu en premier. Mon intérêt pour l'environnement s'est développé à partir de mes interactions fréquentes avec la nature à travers les Boy Scouts of America. En complétant une série de badges de mérite et de voyages de camping, j'ai développé une volonté personnelle de comprendre les processus naturels et d'aider à protéger les ressources naturelles.

Au cours du lycée, j'ai décidé que je voulais devenir un scientifique de l'environnement. Heureusement, j'ai eu plusieurs professeurs qui l'ont remarqué et ont encouragé mes ambitions. Un enseignant m'a informé que pour être un bon scientifique de l'environnement, j'aurais besoin d'apprendre quatre choses clés à l'université : les procédures de travail sur le terrain, les politiques environnementales, les zones humides et quelque chose appelé « SIG ». À l'université, j'en apprendrais davantage sur toutes ces choses, en particulier les SIG.

Une fois que j'avais terminé les cours associés aux concepts de base des sciences de l'environnement, des cours sur les SIG et la télédétection m'étaient offerts en option. Pour plus de clarté, l'université a organisé ces cours sous le même département des sciences des ressources naturelles, ce qui signifie que les SIG ont été enseignés comme un ensemble de compétences du point de vue des professeurs de sciences de l'environnement. Je crois que cela m'a grandement profité. Bien qu'initialement difficile, j'ai vite découvert que j'aimais apprendre à utiliser ce logiciel comme outil de résolution de problèmes environnementaux et de prise de décision. J'ai également développé une affinité pour les cartes et l'art de la cartographie. Tout au long de mon baccalauréat et de ma maîtrise, j'organiserais mon emploi du temps pour inclure autant de ces cours que possible.

En dehors de l'université, j'ai travaillé avec des organisations environnementales étatiques, fédérales et privées à divers titres. De la collecte de données GPS sur le terrain à la synthèse de données géospatiales en cartes pour communiquer les résultats, mes compétences en SIG ont été un atout précieux pour ma formation en sciences de l'environnement. Ils se complétaient et me permettaient même parfois de travailler sur des projets pour lesquels je n'aurais pas été envisagé autrement.

Comme je suis récemment revenu à la recherche académique, je continue de bénéficier de mes connaissances en sciences de l'environnement et de l'espace. Ma recherche doctorale repose sur la modélisation des impacts historiques et potentiels des inondations sur les zones rurales de basse altitude le long de la côte néo-zélandaise. Parallèlement aux composantes environnementales, j'apprends à introduire des aspects des sciences sociales dans mon travail. Mon objectif final est de développer des modèles qui intègrent la rétroaction des systèmes humains et naturels qui aident à la prise de décision en matière d'aléa et de risque d'inondation côtière.


Renvoyer les distances en mètres à partir de l'outil Near (Analysis) d'ArcGIS for Desktop ? - Systèmes d'information géographique


Les notes pour les finales sont arrivées. Bonnes vacances de printemps ! Excellent travail d'équipe ES341 et effort supplémentaire ! Merci.

Notes de cours

Les notes de cours sont organisées selon leur ordre d'apparition tout au long de la semaine. Ils sont disponibles au format Adobe Acrobat Reader (PDF). Acrobat Reader est appelé en tant que plug-in dans l'environnement du navigateur Web. Il est disponible sur la plupart des machines de WOU. Acrobat Reader peut être téléchargé gratuitement en retournant à la page d'accueil de Taylor

Diaporamas de classe

Lectures supplémentaires (Clarke, 2003)

Liens vers les manuels

Tutoriels GTK ArcGIS supplémentaires

Exercices de laboratoire et données

Données d'exemple d'introduction

Matériel de référence de laboratoire et logiciel de support

Examen des cartes topographiques

Introduction aux systèmes d'information géographique

Exercices de projection cartographique

Géotraitement des données du didacticiel en classe

Analyste spatial et modèles d'élévation

Introduction au lidar

Instructions et données finales du projet

Hiver 2009 Projet final / Présentations d'affiches

2007 Projet final / Présentations d'affiches

Lignes directrices du portefeuille de laboratoire

Labo / Tutoriel Corrigés

Guides d'étude des examens

Cours de formation en ligne ESRI

Logiciel SIG/Ressources/Outils Arc/Téléchargements d'extensions

Liens de données SIG / Sites de téléchargement de thèmes de carte

Données de l'Oregon - Nouveaux liens

Oregon Data - Nouveaux liens pour l'hiver 2011 (Favoris de Ryan / Liens des conférenciers)

Données de l'Oregon

Données de Washington

Données californiennes

Données nationales

Liens généraux liés au SIG

Archives des annonces de cours hebdomadaires

Semaine 10 (7 mars 7 mars 9) - Événements et matériel de cours

Notes de cours pour l'examen final - Objectif de l'étude

**Ressources/résumés des conférenciers invités

**Examen de mi-session 9 février Portfolios de laboratoire à remettre avant le vendredi 11 février

**Nouveau sujet de cours-laboratoire cette semaine : Outils de base de données - Texte des prix Chapitres 4 et 5 (pas sur l'examen de mi-session ou une partie du portefeuille de mi-session)


**Nouveau sujet de cours-laboratoire cette semaine : normes nationales de métadonnées

**Haut-parleurs lun. 28 janvier, Dawn Wright, OSU 2 février, Cy Smith, Oregon Geospatial Enterprise

**Examen à mi-parcours mercredi 9 février Portefeuilles à mi-parcours dus vendredi 11 février

**Cette semaine, nous aurons deux conférenciers dans notre session thématique et continuerons à travailler sur les didacticiels de projection de cartes et de production de cartes.
Semaine 3 - Événements

**Pas de cours lundi 17 janvier, vacances MLK

**Nouvelle fonctionnalité de page Web ES341 - Faites défiler jusqu'en bas de la page pour trouver une archive des annonces de cours hebdomadaires passées !!

**Cette semaine, le mer.Le 19 janvier, nous aborderons des sujets entremêlés de projections cartographiques et de structures de données vectorielles. Nous aborderons des sujets « au choix du couturier » et des exercices en classe à partir des notes de cours suivantes :

Devoir à la maison pour la semaine 2 - commencez à utiliser le logiciel ArcGIS 9.3.1 (en laboratoire ou à la maison) et commencez à travailler sur le texte Chapitre 2 "Tutoriel sur la maîtrise des compétences

Tâche 1 - Acheter le manuel dès que possible (LIVRE DE TRAVAIL REQUIS) : Prix, Maîtriser ArcGIS 4e édition, McGraw HillI (ISBN 9780077293321)

Tâche 2 - Imprimez et révisez les notes de cours/le matériel de lecture suivants, assemblez-les dans un classeur à 3 anneaux pour une utilisation en classe au cours des 2-3 prochaines semaines :

Tâche 3 - Présentez-vous en classe, rejoignez l'équipe, retournez sur le terrain et détendez-vous pour 11 semaines d'apprentissage intensif !


Syntaxe

Les entités en entrée qui peuvent être de type point, polyligne, polygone ou multipoint.

Valeur utilisée pour rechercher les entités les plus proches à partir des entités en entrée. Il peut y avoir une ou plusieurs entrées d'entités proches, chaque entrée peut être de type point, polyligne, polygone ou multipoint. Lorsque plusieurs entrées d'entités proches sont spécifiées, un nouveau champ, NEAR_FC, est ajouté à la table en entrée pour stocker les chemins de la classe d'entités source qui contient les entités les plus proches.

Spécifie le rayon utilisé pour rechercher des entités proches candidates. Les entités proches dans ce rayon sont prises en compte pour le calcul de l'entité la plus proche. Si aucune valeur n'est spécifiée, c'est-à-dire que le rayon par défaut (vide) est utilisé, toutes les entités proches sont prises en compte pour le calcul. L'unité du rayon de recherche est par défaut les unités du système de coordonnées des entités en entrée. Les unités peuvent être remplacées par n'importe quelle autre unité. Cependant, cela n'a aucun impact sur les unités de NEAR_DIST qui est basée sur les unités du système de coordonnées des entités en entrée.

Spécifie si les coordonnées x et y de l'emplacement le plus proche de l'entité proche seront écrites dans les nouveaux champs NEAR_X et NEAR_Y, respectivement.

  • NO_LOCATION — Spécifie que les coordonnées x et y de l'emplacement le plus proche ne seront pas écrites. C'est la valeur par défaut.
  • EMPLACEMENT — Spécifie que les coordonnées x et y de l'emplacement le plus proche seront écrites dans les champs NEAR_X et NEAR_Y.

Spécifie si les valeurs d'angle proche en degrés décimaux seront calculées et écrites dans un nouveau champ, NEAR_ANGLE. Un angle proche mesure de l'axe x (axe horizontal) à la direction de la ligne reliant une entité en entrée à son entité la plus proche à leurs emplacements les plus proches, et il se situe dans la plage de 0 à 180 ou de 0 à -180 degrés décimaux - 0 à l'est, 90 au nord, 180 (-180°) à l'ouest et -90 au sud.

  • NO_ANGLE — Spécifie que les valeurs d'angle proche ne seront pas écrites. C'est la valeur par défaut.
  • ANGLE — Spécifie que les valeurs d'angle proche seront écrites dans le champ NEAR_ANGLE.

Que puis-je voir?

Analyse de visibilité

L'analyse du champ de vision consiste à analyser ce qui est ou n'est pas visible à partir d'un emplacement donné en fonction de la distance, du terrain et même de la couverture terrestre. C'est une opération qui vous permet d'identifier les endroits à partir desquels un point de repère particulier est visible par exemple, à partir de quelles zones d'un parc puis-je voir une rivière, ou combien de moulins à vent sont visibles depuis la place de la ville ?

Bien placer les parcs éoliens

Cette analyse du champ de vision a déterminé l'impact visuel d'un parc éolien avec quatre grandes turbines dans une zone d'étude en Angleterre. L'impact visuel de la construction d'un parc éolien dans des zones urbaines ou semi-urbaines a le potentiel de créer une controverse dans la communauté. Être capable de montrer d'où un parc de turbines serait visible avant qu'il ne soit construit aide les services publics à atténuer la réaction.

Calcul du champ de vision

Cette carte d'histoire intéressante utilise l'analyse de visibilité SIG pour raconter l'histoire fatidique de la bataille de Gettysburg pendant la guerre de Sécession. Au moment où le général Robert E. Lee (à l'œil rouge) s'est engagé à s'engager avec les troupes de l'Union, il ne pouvait voir les troupes que dans les zones claires, tout ce qui était grisé (la plus grande partie de la force de l'Union) lui était invisible à ce moment. Les historiens utilisant des comptes personnels, des cartes de la bataille et une couche d'élévation de base ont pu percer le mystère de la raison pour laquelle Lee s'est peut-être engagé dans la bataille face à de si faibles chances.


La liste des problèmes résolus décrit les bogues qui ont été signalés au support technique d'Esri et sont corrigés dans ArcGIS Pro 2.7.

Problèmes résolus dans ArcGIS Pro 2.7.4

ArcGIS Pro 2.7.4 résout les problèmes répertoriés ci-dessous et inclut les correctifs répertoriés sous 2.7.0, 2.7.1, 2.7.2 et 2.7.3.

Après avoir appliqué une requête de définition, si une expression d'arcade personnalisée est utilisée pour symboliser la couche, le nombre d'entités dans le volet Symbologie ne respecte pas la requête de définition.

Divisez les lignes COGO avec des attributs cogo incorrects pour les services d'entités.

L'outil Différence Polygone de Production Mapping ne respecte pas la capture.

ArcGIS Pro se bloque lorsque le délai d'expiration côté client est dépassé et l'arrêt de la mise à jour ne peut pas être terminé.

Les étiquettes sont placées dans les mauvaises zones lors de l'utilisation du moteur d'étiquetage Maplex dans ArcGIS Pro .

ArcGIS Pro ModelBuilder ne s'exécute pas lors de l'utilisation des distances en tant que paramètre pour l'outil de géotraitement Multiple Ring Buffer.

La fuite de verrouillage de version de branche se produit après l'ouverture du volet Conflict Manager ou Différences.

Les entités sont parfois affichées comme dupliquées ou non affichées lors de la modification d'une couche de service d'entités.

La modification de la couleur du symbole du halo réinitialise les propriétés du symbole de remplissage de texte.

Enhance permet à l'outil de géotraitement de géodatabase d'entreprise de prendre en charge la nouvelle convention de dénomination des noms de service de base de données cloud Oracle autonomes.

La mise à niveau peut créer un index conditionnel incorrect sur la table GDB_Locks.

Problèmes résolus dans ArcGIS Pro 2.7.3

ArcGIS Pro 2.7.3 résout les problèmes répertoriés ci-dessous et inclut les correctifs répertoriés sous 2.7.0, 2.7.1 et 2.7.2.

La police Dubai ne reflète pas la forme correcte du mot arabe « ».

La fonction Zoom sur du volet Rechercher des sous-réseaux ne fonctionne pas.

Ralentissement des performances lors de la modification des versions de branche pour une seule couche dans la carte ArcGIS Pro.

Les annotations ne sont pas affichées dans ArcGIS Pro 2.7 si les données sont projetées à la volée.

Un plantage se produit lorsque « Bêta : Utiliser Unicode UTF-8 pour la prise en charge des langues dans le monde entier » est activé.

Problèmes résolus dans ArcGIS Pro 2.7.2

ArcGIS Pro 2.7.2 résout les problèmes répertoriés ci-dessous et inclut les correctifs répertoriés sous 2.7.0 et 2.7.1.

Dans ArcGIS Pro , les documents PDF créés à l'aide de la fonction ExportToPDF créent un fichier corrompu si un fond de carte est présent dans la série de cartes utilisant Python (IDLE) et la fenêtre Python dans ArcGIS Pro .

La définition de cache existante ne persiste pas lors de la publication d'ArcGIS Pro 2.6 vers ArcGIS Server.

L'outil de jointure spatiale ne respecte pas l'étendue du traitement des paramètres d'environnement.

Impossible de créer un réseau utilitaire dans une instance SQL Server gérée par Azure.

Une sélection ne peut pas être effacée à l'aide de la méthode setSelectionSet et créera à la place une nouvelle sélection avec zéro enregistrement.

Lors de l'exportation d'une carte dans ArcGIS Pro à l'aide de l'extension Image Analyst avec List By Perspective et Set as Focus Image sont sélectionnés, le fichier exporté est vide.

L'outil Polygone de répartition (analyse) plante ArcGIS Pro lors du traitement des données.

Les contraintes parallèles et perpendiculaires ne fonctionnent pas pour les segments d'esquisse.

Régression - Une requête de page sur une table autonome a cessé de fonctionner.

L'outil GP d'entités fractionnées plante ArcGIS Pro 2.7 lorsqu'il est exécuté dans un modèle.

Après la mise à niveau de la géodatabase d'entreprise 10.7.1 vers 10.8.1 et l'exécution de la requête pour obtenir Next_RowID , le message d'erreur suivant est renvoyé : Msg 8144, Level 16, State 2, Procedure DBO.i13_get_ids, Line 0 [Batch Start Line 0]

La procédure ou la fonction i13_get_ids a trop d'arguments spécifiés.

Localiser l'option de résultats de recherche de volet pour ajouter aux plantages de classe d'entités avec une couche spécifique à la carte

L'outil Modifier les sommets effectue une recherche spatiale pour chaque sommet de la ligne sélectionnée pour l'opération.

Erreur de topologie non valide avec une opération de superposition parallèle spécifique uniquement sur des machines spécifiques.

Le remodelage d'un polygone provoque le blocage d'ArcGIS Pro.

Le multiplexeur vidéo FMV dans ArcGIS Pro 2.6+ ne parvient pas à calculer les coordonnées du coin du cadre.

La valeur Parent_JOB est supprimée après la modification de la description du travail - Workflow Manager .

La copie de formes avec un système de coordonnées défini par l'utilisateur peut échouer dans une base de données Oracle lorsque la tolérance d'agrégat est de 0,0.

Mettre à niveau CefSharp et CEF vers 86.0.241

Grilles : l'interface utilisateur affiche de manière incorrecte les paramètres de visibilité du composant d'étiquette précédemment sélectionné.

La couche d'entités dans ArcGIS Pro ne respecte pas la propriété definitionQuery pour les couches existantes dans le projet si aucune requête de définition ne lui est attribuée.

Problèmes résolus lors de l'interopérabilité des données ArcGIS 2.7.1

L'interopérabilité des données est une extension facultative qui peut être installée sur ArcGIS Pro . ArcGIS Data Interoperability 2.7 doit être installé avant la version 2.7.1.

Après avoir installé ArcGIS Pro 2.7, les utilisateurs ne peuvent pas démarrer Data Interoperability Workbench. L'application se bloque et renvoie une erreur de licence.

Problèmes résolus dans ArcGIS Pro 2.7.1

ArcGIS Pro 2.7.1 résout les problèmes répertoriés ci-dessous et inclut les correctifs répertoriés sous 2.7.0.

Aggregate Polygon est suspendu pour cet ensemble de données ICGC

Il manque des graphiques dans les projets ArcGIS Pro existants après les mises à jour 2.7. L'exportation d'une mise en page existante au format PDF dans ArcGIS Pro 2.7 n'exporte pas les cadres rectangulaires.

L'insertion de texte de mise en page avec la vérification orthographique activée entraîne le blocage d'ArcGIS Pro sur certaines machines du système d'exploitation non anglais.

Problèmes résolus dans ArcGIS Pro 2.7.0

Entrées doubles ou triples dans Personnaliser l'onglet Ruban dans les options du projet.

L'ajout d'un saut de ligne vierge au début ou à la fin d'une expression d'étiquette disparaît lors de l'utilisation du moteur d'étiquetage Maplex.

Ajouter à l'affichage - Ajoutez en utilisant le nom réel et non le nom d'affichage.

Le point d'interrogation ne doit pas être retourné pour RTL Hebrew LP.

Ajouter un avertissement au volet Symbologie lorsque Afficher les statistiques est sélectionné et que les enregistrements de données dépassent la taille d'échantillon maximale

L'outil Ajouter doit renvoyer un meilleur message d'erreur en cas d'échec car le champ GlobalID n'a pas d'index unique & PreserveGlobalIds=True .

Ajout de la possibilité d'utiliser la numérotation des touches pour toutes les fonctionnalités.

ArcGIS Pro Add WMS Server Connection duplique les paramètres de demande et de service dans l'URL provoquant l'échec de la connexion.

Nouvel analyseur nécessaire pour le popup s'il contient à la fois du texte et des champs.

L'outil Couche vers KML dans ArcGIS Pro ne respecte pas la structure des dossiers et sous-dossiers.

Il n'existe aucun moyen de modifier les options de géocodage, telles que la correspondance minimale et le score de candidat minimal, dans la fenêtre Rematch interactif dans ArcGIS Pro .

Autorisez les utilisateurs à modifier le contour des points pour la valeur unique de plusieurs symboles et les rendus gradués.

Lors de l'application de la symbologie des valeurs uniques pour un jeu de données raster doté d'une palette de couleurs, les couleurs ne sont pas conservées ou mises en correspondance avec les valeurs du champ Valeur désigné s'il y a des valeurs NULL.

La réponse binaire SOAP renvoie un tableau d'octets non valide.

PostgreSQL : CR319333 : Créer un index spatial sur une vue matérialisée.

Les favoris du volet Géotraitement affichent toujours les noms d'outils traduits après la désinstallation du module linguistique.

Les outils Ajouter des emplacements et Calculer des emplacements n'exposent pas les paramètres de requête de recherche dans l'interface utilisateur.

Le texte des fichiers PDF exportés depuis ArcGIS Pro via le bouton Exporter la mise en page se brouille lorsqu'il est modifié dans Adobe Acrobat Pro DC.

Référencement linéaire : problèmes avec l'outil Overlay Route Events.

I18N-RTL : les flèches avant/arrière ne doivent pas s'inverser, mais le sens fonctionnel doit être inversé.

Le validateur de l'outil de script ArcGIS Pro ne respecte pas les modifications apportées au script lors de l'utilisation de l'éditeur de script.

La sortie de l'outil Raster vers DTED (0,1, 2) est incorrecte pour -50 degrés sud.

Le KML créé via l'outil Couche vers KML dans ArcGIS Pro ne conserve pas l'arborescence des dossiers dans la liste des couches ArcGIS Earth.

Ajouter une jointure dans ArcGIS Pro génère des données erronées lors de la saisie en tant que vue ou couche avec une requête.

Fichier Kmz exporté de la couche vers l'outil de géotraitement KML dans ArcGIS Pro 2.1.3 s'ouvrant dans Google Earth sous forme de boîtes noires.

La fenêtre contextuelle dans la visionneuse de carte n'affiche pas les informations des tables associées.

La couleur noire en RVB (0,0,0) est définie sur (100,100,100,0) en CMJN au lieu de (0,0,0,100) dans ArcGIS Pro .

L'outil d'ajout d'ArcGIS Pro est très lent si la classe d'entités cible participe à une classe de relations avec la messagerie activée.

L'outil de statistiques récapitulatives renvoie l'erreur 999999 lors de l'utilisation de 29 millions d'entités en entrée.

Les caractères tchèques ne s'affichent pas correctement dans les tables attributaires d'ArcGIS Pro 2.2, bien que l'affichage soit correct sur la carte.

Dans ArcGIS Pro, lorsque arcpy.env.AddOutputsToMap est défini sur False, l'objet n'existe pas.

Lorsque vous utilisez Activer l'enroulement autour de la ligne de date dans ArcGIS Pro , la grille (graticule) appliquée à la carte enroulée ne s'étend pas sur toute l'étendue des données.

Le calcul de la géométrie lors du téléchargement d'une carte depuis ArcGIS Server échoue.

Le contrôle du calendrier du volet d'attributs n'autorise pas les dates antérieures au 01.01.100.

Dans ArcGIS Pro , les ombres des entités multipatch ne s'affichent pas correctement à certaines étendues de carte pour des données spécifiques.

La sélection par attribut ne reconnaît pas les caractères japonais dans la table attributaire.

Suggestion d'insertion/suppression en masse pour appliquer l'optimisation des modifications.

La sortie d'un modèle qui utilise une variable en ligne dans le nom de sortie affiche un nom incorrect lorsque la sortie est ajoutée à la carte s'affiche dans ArcGIS Pro .

Un accélérateur défini pour l'outil Sélection ne fonctionne pas.

Le processus de géoenrichissement sur une classe d'entités de géodatabase fichier fonctionne dans Business Analyst Desktop mais échoue avec l'erreur 999999 dans ArcGIS Pro .

Les valeurs affichées pour les champs HorizontalAlignment et VerticalAlignment ne décrivent pas correctement le mouvement du texte dans la classe d'entités annotations.

L'outil de géotraitement Table vers Excel échoue lorsque la table en entrée est la table en sortie de l'outil de géotraitement Créer une table de requête et que l'option Utiliser la description du domaine et du sous-type est cochée.

Dans ArcGIS Pro , la modification de l'heure dans un champ Date à l'aide du sélecteur Date Heure de la table attributaire rétablit la date à la date du jour actuel (aujourd'hui).

Les outils Appliquer la symbologie à partir d'une couche et Créer une couche d'entités ne fonctionnent pas dans un modèle lorsque l'entrée utilise une variable en ligne.

L'outil Jeu de données LAS vers raster renvoie l'erreur suivante : " ERREUR 000622 : Échec de l'exécution ( Jeu de données LAS vers raster ). Les paramètres ne sont pas valides. ERREUR 000628 : Impossible de définir l'entrée dans le paramètre interpolation_type ." lorsque Interpolation_Type est défini lorsqu'il est exécuté via ArcPy.

Lorsque vous utilisez la projection State Plane (US feet), la valeur de surface renvoyée dans Calculate Geometry et Field Calculator est différente.

Améliorations de l'assistant de classe d'entités.

La fonction Itérer les rasters dans un modèle ArcGIS Pro s'exécute plus lentement que le même outil dans un modèle ArcMap lors de l'itération des rasters dans une géodatabase fichier.

La couche vers KML ne prend pas en charge un ensemble de sélection sur la couche d'entrée.

Erreur 999999 lors de la dissolution de l'entité linéaire à l'aide de l'option Lignes non fractionnées de Dissoudre et l'entrée contient une géométrie nulle.

Lors de l'ajout d'un jeu de données avec une classe d'entités et un jeu de données du même nom, seule la couche portant le même nom que le jeu de données est ajoutée dans ArcGIS Pro .

Dans ArcGIS Pro Model Builder, les options de carte de champ de l'outil Table à table ne sont pas conservées si l'emplacement de sortie est modifié.

Dans ArcGIS Pro ModelBuilder , les paramètres de mappage de champ de classe d'entités à classe d'entités ne sont pas conservés lorsque la classe d'entités en entrée est modifiée.

Les échelles de visibilité des étiquettes ne sont pas respectées dans les packages/couches de tuiles vectorielles publiés à partir d'ArcGIS Pro 2.4 .

L'ajout d'un fichier de couche ( .lyrx ) à partir d'un dossier dans l'outil Couche vers KML dans ArcGIS Pro 2.4 ne crée aucune sortie.

Les fenêtres de l'analyseur ne permettent pas d'enregistrer la source de données lors de la publication d'un outil Web à partir d'une source non enregistrée.

L'outil Calculatrice raster d'ArcGIS Pro renvoie un raster de profondeur de pixel signé comme sortie d'une expression Con lorsque l'une des entrées est un raster de profondeur de pixel signé et qu'un masque est utilisé avec l'outil.

Tableaux : lorsque vous utilisez Entrée pour modifier rapidement un champ, le curseur peut se déplacer au début du texte existant.

Le message d'erreur, ERREUR 130051 : la classe d'entités en entrée n'est pas enregistrée comme versionnée est renvoyé lors de l'exécution de Calculer la géométrie pour la zone sur les couches contenant des jointures.

Les localisateurs de portail ne fonctionnent pas dans les localisateurs composites.

L'outil Combiner dans ArcGIS Pro tronque le nom du raster en entrée à 16 caractères dans la table attributaire du raster en sortie.

Dans ArcMap et ArcGIS Pro , l'outil Distance de relèvement jusqu'à la ligne génère des lignes ayant 0 degré au lieu des relèvements spécifiés lorsque la distance dépasse l'étendue de la carte près du pôle Nord.

CoordinateSystemsControl ne respecte pas les paramètres du système de coordonnées verticales si un système de coordonnées XY différent est sélectionné après avoir sélectionné un système de coordonnées verticales.

Impossible de créer une nouvelle classe d'entités lorsque la carte est définie sur ICS.

La tâche de service de géotraitement n'est pas mise à jour lors de la republication d'un service de géotraitement s'il utilise le même nom que les services précédents.

Dans ArcGIS Pro , l'outil Créer un package de tuiles vectorielles ne respecte pas le niveau d'échelle « ArcGIS_Online_Bing_Maps_Google_Maps » dans le dossier Tuilage.

Les sous-types sont supprimés après l'exécution de l'outil de géotraitement Trier dans ArcGIS Pro .

Lorsque des couches sont ajoutées à une carte par l'outil ApplySymbologyFromLayer dans un modèle, une chaîne supplémentaire '_Layer' suivie d'un chiffre arbitraire est ajoutée au nom de la couche.

Dans ArcGIS Pro 2.4.2, la sortie de l'outil Appliquer la symbologie à partir de la couche ne s'affiche pas dans la table des matières lors de l'utilisation de l'outil Créer une couche d'entités comme entrée.

L'adresse américaine 1 Blue Slip, Brooklyn, NY 11222 renvoie le mauvais emplacement dans le service de géocodage mondial.

Délimiter la zone de données TIN n'affiche pas la sortie attendue dans ArcGIS Pro .

Décalage X et Décalage Y de certaines entités linéaires non respectées par les correctifs de légende dans ArcGIS Pro .

Calculer le champ échoue si la règle d'attribut de calcul est activée et l'option Activer l'annulation est désactivée.

L'enregistrement et la fermeture d'une section de géoréférencement entraînent des décalages.

Python backstage affiche incorrectement "Impossible de modifier l'environnement Python par défaut" si vous faites cela.

SunShadowFrequency : le paramètre Heure de début affiche l'erreur 050153 lorsque seule la date est spécifiée.

Implémentez IArchivableObject afin que la fenêtre Propriétés de la couche dans ArcGIS Pro affiche correctement les informations d'archivage.

Dans ArcGIS Pro , la fermeture du volet Rematch Addresses ne met pas fin aux informations candidates de la vue cartographique.

Dans Drone2Map for ArcGIS, les résultats du calcul du volume affichent la zone mais la modification de l'unité ne modifie pas dynamiquement la zone. Cependant, l'unité à côté de la zone change.

L'outil de géotraitement Copier dans ArcGIS Pro échoue avec l'erreur " Table DBMS introuvable [ORA-04043 : l'objet n'existe pas ".

Dans ArcGIS Pro , un raster ASCII n'est pas reconnu si l'en-tête est en majuscules.

Plusieurs clics sont nécessaires pour que la liste déroulante des domaines s'affiche lors de la connexion à une géodatabase d'entreprise dans ArcGIS Pro 2.5 .

L'utilisation d'un système de coordonnées géographiques dans une scène 3D locale pour un jeu de données spécifique entraîne de graves problèmes de géométrie.

Le titre « Model Builder » et les outils d'itération ne sont pas localisés dans ArcGIS Pro .

Lorsque les couches KML sont activées et désactivées dans une mise en page dans ArcGIS Pro à partir de la fenêtre Contenu, la fenêtre cartographique ne met pas à jour les couches KML affichées.

Dans ArcGIS Pro 2.5, les points du jeu de données LAS disparaissent lors d'un zoom avant.

L'outil Distribution directionnelle (ellipse d'écart standard) ne respecte pas le paramètre ENV « La sortie a une valeur Z - Désactivée ».

L'erreur 999999 est renvoyée lorsque la classe d'entités Multipatch est utilisée pour les entités en entrée dans l'outil Mettre à jour l'entité Z dans ArcGIS Pro et ArcMap .

Créer une classe d'entités ne crée pas de sortie lorsque le modèle est exécuté en tant qu'outil Activer le suivi de l'éditeur génère l'erreur « ERREUR 000110 : n'existe pas ».

Petit décalage dans l'emplacement de l'icône Mesurer lors de la création de nouveaux événements dans Roads and Highways Event Editor.

Conserver SQLite ne fonctionne pas dans l'outil ArcGIS Pro 2.5 Consolidate Project​.

Lorsque vous travaillez avec l'imagerie stéréo dans ArcGIS Pro , l'écran devient noir lorsque l'anticrénelage matériel est activé.

Tableaux : renvoient de meilleurs résultats lors du filtrage avec des champs du côté droit d'une jointure M:M.

Les paramètres de fichier DE dans un outil GP qui n'ont pas de filtre n'affichent pas tous les types de fichiers dans le navigateur d'entrée

Les demandes en double et en boucle sont générées lors de la création de nouvelles entités associées dans un service d'entités à l'aide d'ArcGIS Pro .

La vue Mise en page ne respecte pas les angles de classe d'entités dimensionnelles dans ArcGIS Pro 2.5.

[Spécifique aux données] ArcGIS Pro 2.5 ne peut pas convertir la feuille Excel jointe avec plusieurs erreurs d'exécution « Excel en table » renvoyées.

Le géocodeur mondial renvoie une suggestion pour un nom de lieu administratif qui ne peut pas être trouvé par la requête findAddressCandidate qui utilise la suggestion, si une étendue de recherche est utilisée qui coupe l'étendue du nom de lieu administratif, mais ne contient pas l'emplacement du point associé au MagicKey .

L'ère ne s'affiche pas correctement lors de l'affichage de l'attribut Date dans la mise en page avec l'attribut de série de cartes de texte dynamique.

Les champs d'expression et de bloc de code du calculateur de champs sont vides lorsque l'entrée inclut des variables en ligne dans ModelBuilder .

Le téléchargement d'une définition de service depuis ArcGIS Pro 2.5 (Version française) renvoie le message d'erreur suivant, "ERREUR 000732 : Serveur : le jeu de données HOSTING_SERVER n'existe pas ou n'est pas pris en charge". Fonction "arcpy.UploadServiceDefinition_server" utilisée avec le paramètre "HOSTING_SERVER" dans le paramètre "in_server": UploadServiceDefinition_server(in_sd_file, in_server, , , , , , , , , , )

Les 0 sont coupés des numéros de domicile dans le géocodeur Esri World.

L'outil Créer une couche d'entités échoue avec l'erreur : 000732 s'il est utilisé avec un service d'entités hébergé qui contient des espaces dans le nom de la couche.

Les noms de sortie de couche ne respectent pas la variable en ligne lorsque ModelBuilder Iterator est utilisé.

FeatureClass.search() renvoie l'erreur java.lang.NoSuchMethodError lorsqu'elle est appelée dans Server Object Extension (SOE) créée à partir du SDK ArcGIS Enterprise.

La requête n'est pas honorée lors de l'utilisation de l'outil Tabulate Area dans un script Python dans Make Feature Layer avec une requête SQL.

Reclassifier (Spatial Analyst) dans ArcGIS Pro 2.5 ne conserve pas les chemins de variables en ligne et se convertit automatiquement en chemin absolu après la première exécution.

Les outils de service GP « Prêt à l'emploi » ne renvoient pas de résultats lorsqu'ils sont exécutés dans la fenêtre ModelBuilder/Python après avoir été exécutés en premier dans le volet GP.

La fonctionnalité « Gérer » dans l'interface de mise à jour de la carte Web d'ArcGIS Online n'est pas disponible si les sources de données dans ArcGIS Pro sont passées des données stockées localement aux couches d'entités hébergées avant de publier la carte Web.

Optimisez les requêtes de pagination versionnées par branche lors de l'utilisation d'une géodatabase d'entreprise dans Oracle.

ArcGIS Pro crée une table attributaire de raster (RAT) pour les rasters avec une profondeur de plus de 16 bits, ce qui entraîne des performances médiocres par rapport à ArcMap .

Dans ArcGIS Pro 2.5.1, impossible d'ouvrir les packages de couches de scènes ( .slpk ) créés dans ArcGIS Pro 2.1 en japonais.

Les valeurs de champ inférieures ou égales à un pour cent ne s'affichent pas dans un symbole de graphique à secteurs.

Suite à l'application de transformations de datum aux cartes, l'outil Explorer d'ArcGIS Pro renvoie des coordonnées incorrectes dans des fenêtres contextuelles.

Une couche de scènes publiée dans Portal for ArcGIS a corrompu les données de certaines classes d'entités multipatch.

L'outil Modifier la fonction raster (gestion des données) n'insère pas la fonction après une exécution réussie.

La fonction géométrique n'est pas appliquée à une mosaïque Geoeye-1 lorsqu'elle est orthorectifiée via le modèle numérique d'élévation (DEM) lors de l'exécution de l'outil Ajouter des rasters à la mosaïque.

Les valeurs de mesure sont légèrement décalées dans Roads and Highways Event Editor.

L'étendue des entités ne se met pas à jour correctement après la modification des sommets.

Dans ArcGIS Pro, l'outil « Partager en tant que couche Web » ne permet pas de contrôler la mise en majuscule avec la même configuration de lettres que le dossier existant tout en essayant de créer un nouveau dossier Emplacement. [Pour 2.7]

Lorsque l'outil Créer un événement LRS à partir d'un jeu de données existant est utilisé dans un modèle dans ArcGIS Pro et que les variables d'entrée sont définies en tant que paramètres, les utilisateurs ne peuvent pas modifier les valeurs des entrées autres que la classe Parent LRS Network et Event Feature.

Temps de conduite et sonneries basés sur les données.

L'outil Calculer les attributs de géométrie ne peut pas répéter la propriété de géométrie dans un autre champ dans ArcGIS Pro .

Lorsque l'outil Activer les champs de mesure dérivés est utilisé dans un modèle dans ArcGIS Pro et que les variables d'entrée sont définies en tant que paramètres, les utilisateurs ne peuvent pas modifier les valeurs des entrées autres que la classe d'entités d'événement LRS.

Créer un paquet de tuiles de carte doit activer l'anticrénelage sur le document cartographique par défaut.

L'exportation d'une mise en page au format PDF, JPEG ou PNG ne conserve pas la même échelle de carte latérale.

La symbologie de graphique à barres basée sur des champs joints ne s'affiche pas correctement.

Les adresses en Suède ont des codes postaux obsolètes.

Les modifications de modèle ne sont pas reflétées dans l'exécution d'un outil de script Python référençant le modèle lorsque l'outil est actualisé.

Le modèle numérique d'élévation (DEM) activé avec la symbologie DRA est imprimé avec un effet de mosaïque lorsque la mise en page est imprimée à partir de l'option Microsoft Print to PDF dans ArcGIS Pro .

Lorsque vous utilisez la boîte de dialogue " Sélectionner l'emplacement de sortie " pour les outils ArcGIS Pro, autorisez le nom d'un dossier sélectionné à remplir la section " Nom " de la boîte de dialogue.

Les modèles de groupe ne prennent pas correctement en compte les tournants lorsque les points sont décalés par rapport aux sommets de l'entité linéaire principale.

Les options d'étiquette de couche dans la zone de légende ne sont pas prises en compte pour les services de carte ArcGIS dans les fichiers PDF exportés depuis ArcGIS Pro .

[Spécifique aux données] L'exécution de l'outil « Classification multivariée à contraintes spatiales » sur cette classe d'entités produit une erreur de mémoire insuffisante, quelle que soit la RAM installée.

La modification des valeurs d'une symbologie de couleurs graduées avec ArcGIS Pro 2.5.1 sur un système d'exploitation (SE) français ne respecte pas le séparateur décimal du système d'exploitation (SE) dans les paramètres régionaux de Windows .

La version actualisée ne sélectionne pas les modifications apportées à la table attributaire.

Les géodatabases fichier compressées avec des index attributaires n'affichent pas de données précises avec une requête de définition.

Les propriétés Anti-aliasing Mode et Text Anti-aliasing ne passent pas par la couche de tuiles Web lorsqu'elles sont mises en cache localement dans ArcGIS Pro .

Lors de la publication d'une couche Web à partir d'ArcGIS Pro , la seule option de serveur à choisir dans la section " Serveur et dossier " est le serveur d'hébergement actuel et non les autres serveurs fédérés. [Pour 2.7]

Lorsque GetCount est exécuté à partir d'un script autonome après ConvertLabelsToAnno sur une couche dont le nom est différent de son FC source, le DQ de la couche n'est pas respecté.

Impossible de créer un paquetage de carte mobile dans ArcGIS Pro , lorsque la carte contient des couches de différents jeux de données d'entité dans la même géodatabase fichier et que l'un des jeux de données d'entité participe à la topologie.

La résolution raster diminue lors de la conversion d'une carte en scène, ce qui entraîne des problèmes de symbologie.

La mise à jour d'entités dans la couche d'entités jointe à plusieurs tables entraîne des problèmes de performances.

Problème de performances lors de la mise à jour d'une vue versionnée de la géodatabase SQL Server dans ArcGIS 10.8, par rapport à ArcGIS 10.3.

Dans ArcGIS Pro 2.5.1, le paramètre de catégorie dans l'outil « Adresse de géocodage » s'affiche de manière incorrecte dans la version japonaise.

Lors de l'utilisation de la symbologie de classification, sélectionnez ' Plus & Ordre inverse ' n'est pas respecté.

ArcGIS Pro contacte s3.amazonaws.com lorsque plus de 100 rasters sont ajoutés à la mosaïque.

L'écriture dans un fichier CSV à l'aide de la classe 'w' dans un script Python entraîne un type de données incorrect pour le dernier champ lorsqu'il est ouvert dans ArcMap 10.8 et ArcGIS Pro 2.5.1.

Les légendes utilisant des lignes pointillées et pleines ne s'affichent pas correctement dans ArcGIS Pro car la disposition entre les traits pleins et le marqueur de forme dans la mise en page diffère de la disposition sur la carte.

L'identification sur le point photo dans l'espace de travail d'orthomappage montre une DateTaken incorrecte comme 1/1/0001 00:00:00.

L'outil Make Grids And Graticules Layer GP échoue avec l'ERREUR 000824 : L'outil n'est pas sous licence pour AO11.

La zone signalée par l'outil Statistiques zonales sous forme de tableau utilise la taille de cellule du raster de zone au lieu de la taille de cellule de l'environnement .

La méthode getDefinition() échoue dans ArcGIS Pro si la mise en page est importée depuis ArcMap avec l'annotation Marker.

Graphique à barres : les limites de l'axe Y ne sont pas correctes lors de l'utilisation du champ de date.

L'outil Créer un package de tuiles de carte ne respecte pas l'étendue spécifiée lorsque l'étendue est définie sur Étendue d'affichage actuelle .

RF - message d'erreur étrange pour l'entrée raster.

L'échelle du symbole pour la ligne et le polygone n'est pas synchronisée avec une légende dans ArcGIS Pro .

Sans la sélection d'entités, " Sélectionner une couche par emplacement " échoue avec " ERREUR 999999 : quelque chose d'inattendu a provoqué l'échec de l'outil. ".

Deux outils Calculer les attributs géométriques connectés l'un après l'autre dans le même modèle provoquent le blocage d'ArcGIS Pro.

Lors de l'exécution de l'outil " Ajouter des routes " (référencement d'emplacement) dans Python échoue et renvoie le message d'erreur suivant, " Le champ " Nom " est de type incorrect. "

L'orthomappage échoue lorsque la virgule est définie sur le séparateur décimal dans Windows.

La publication du localisateur sur Enterprise/Portal (serveur fédéré) n'est pas possible en Python.

Arcpy.management.CopyFeatures échoue lorsque l'entrée est une classe d'entités avec une jointure avec un type de jointure KEEP_COMMON.

Les cadres cartographiques spécifiques aux données dans un projet ArcGIS Pro utilisé dans une série de cartes ne mettent pas correctement à jour leurs étendues.

L'outil Supprimer les lignes ne supprime que 500 000 enregistrements exactement dans un fichier de formes volumineux, puis échoue avec l'erreur 999999.

Extraire des valeurs multiples en points utilise une étendue par défaut incorrecte.

Avertissement reçu lors de l'affichage de la symbologie d'une couche raster en tant que champ vectoriel à l'aide d'une symbologie personnalisée avec un saut d'intervalle de classe manuel dans ArcGIS Pro .

Une valeur Z Max personnalisée pour une classe d'entités n'est pas respectée et revient à la valeur par défaut, 900719925479.099, lors de la création d'une classe d'entités dans ArcGIS Pro 2.6 .

Recherchez le cache orphelin lors de la publication sur un serveur autonome.

Le nom de la carte n'est pas mis à jour lors de l'écrasement d'un service de carte dans ArcGIS Pro .

Lors de la saisie manuelle de valeurs dans des champs à double précision dans ArcGIS Pro , les valeurs au-delà de huit décimales sont perdues.

La vue d'ensemble de la construction sur un ensemble de données mosaik envoie une demande à s3.amazonaws.com , ce qui constitue un problème de sécurité.

Ajouter une jointure ne respecte pas plus de 200 enregistrements joints par fonctionnalité dans une jointure un à plusieurs.

Dans ArcGIS Pro , la requête de définition sur une couche avec « est égal à » ou « inférieur ou égal à » n'est pas respectée pour les valeurs décimales inférieures à un.

ArcGIS Pro se bloque lors de l'exécution d'Importer une cellule S-100 avec un fichier ENC de 1 000 Mo+.

PostgreSQL : le serveur PostgreSQL échoue et tue la connexion lorsque la colonne de géométrie a des entités de mélange.

La définition d'un point de contrôle au sol lors du géoréférencement d'une image n'est pas acceptée si Ajouter des points de contrôle est cliqué une fois.

Lors de l'utilisation de la symbologie de graphique à secteurs avec la somme des champs sélectionnés pour le type de taille, l'opération échoue si une classe d'entités de géodatabase d'entreprise contient une jointure.

Le fractionnement d'entités crée des entités supplémentaires avec une géométrie nulle.

La création d'un jeu de classes d'entités est grisée dans le menu contextuel lors de l'utilisation d'une licence ArcGIS Pro Basic.

Dans un projet ArcGIS Pro, le fait de renommer une classe d'entités dans un jeu de classes d'entités modifie la source des couches.

Les titres de mise en page sont tronqués à des périodes dans le nom PDF lorsqu'ils sont exportés au format PDF (par exemple, la mise en page nommée Figure 4-3. Les bassins d'eaux souterraines du DWR du Nevada dans les environs de la zone d'étude sont exportés en tant que Figure 4-3.pdf).

L'insertion d'un TIFF dans un rapport ou une mise en page entraîne un comportement incorrect lors de l'exportation.

Langue de vérification orthographique - " Match Microsoft Windows " fonctionne en anglais et non en tchèque.

Copier/Coller échoue lorsqu'il est extrait d'un paramètre d'outil de géotraitement.

La fonction min() Arcade est répertoriée lors de la sélection du filtre de date pour l'expression dans l'outil de géotraitement Calculer le champ dans ArcGIS Pro .

Optimisez les instructions SQL pour les requêtes versionnées par branche lors de l'utilisation d'une géodatabase d'entreprise dans Oracle .

Mauvaises performances de la scène lors de l'utilisation de grands ensembles de données sans utiliser les ressources machine disponibles.

Pyramide LAS : réduisez la taille du cache de disque temporaire et le temps de traitement pendant la génération pour les très grands ensembles de données.

Dans ArcGIS Pro 2.6 , le fait de renommer un FC dans un FDS modifie le nom FC, l'alias et le type de géométrie des couches de tous les autres FC du FDS en FC renommé.

REGRESSION : Exporter plusieurs PDF n'affichant plus la progression comme c'est le cas avec 2.5 .

Les contours découpés ne sont pas partageables.

La hauteur du géoïde n'accepte que les entiers.

[ Drone2Map for ArcGIS] I18N-HCS : Chaînes non traduites " Propriété " et " Valeur " dans le panneau Profil d'altitude.

Barre de défilement manquante dans le volet Mensuration.

Peut exécuter le traitement sans changer le chemin des images.

[ Drone2Map for ArcGIS] I18N-HCS : Chaîne non traduite Inconnue dans le volet Mensuration.

[ Drone2Map for ArcGIS] I18N-HCS : chaîne non traduite dans les info-bulles Région, Sélection et Opérations dans le ruban Modifier.

[ Drone2Map for ArcGIS] I18N-HCS : non traduit " Cliquez sur le bouton Modifier pour activer cette commande " chaîne dans les info-bulles Créer des entités et Modifier des entités.

[ Drone2Map for ArcGIS] I18N-HCS : Chaîne non traduite " Meter " dans la boîte de dialogue Options.

Le rapport de traitement reste ouvert lors du changement de projet.

Les modèles de traitement créés dans la version 2.1 ou une version antérieure ne fonctionnent pas correctement dans la version 2.2 ou ultérieure.

Les outils ArcGIS Pro Map LR ne fonctionnent pas une fois la source de données endommagée de la couche réparée.

La plupart des outils sont manquants dans le contrôle de recherche des outils GP dans les modules linguistiques JA/zh-CN/zh-TW. Outils de géotraitement populaires affiche une liste vide sous l'option Personnaliser le ruban dans l'environnement japonais dans ArcGIS Pro .

La tâche FAA 18B Reviewer Batch contient des contrôles de doublons pour certaines classes d'entités gérées par Airspace.rbj . Seuls les éléments du jeu de données d'entité Airfield doivent être inclus dans Airfield.rbj .

Lors de l'exportation en vue parallèle, l'image résultante est beaucoup plus zoomée que le paramètre, mais lors du passage à l'exportation en vue perspective, la taille de l'image est identique au paramètre.

Deep Learning : L'outil Train Deep Learning doit prendre en charge le format de métadonnées KITTI_Rectangles.

Dans la documentation de la méthode ImportDocument, veuillez mettre à jour l'explication du paramètre reuse_existing_maps.

Les lignes de sous-réseau électriques et les lignes électriques ne se chevauchent pas lorsque l'ONU est dans un GCS.

La couche du service de tuiles de carte Web (WMTS) ne s'affiche pas lors du changement de format d'image de PNG à JPEG dans ArcGIS Pro .

Les expressions personnalisées ne s'affichent pas dans les fenêtres contextuelles ArcGIS Pro 2.6 si l'option " Utiliser les champs visibles de la couche " est cochée.

FAA 18B Reviewer Batch Jobs doit utiliser les vérifications de chevauchement au lieu de vérifications d'intersection.

Viewshed 2 produit des résultats incorrects lorsqu'il existe plus de 8 points d'observation.

Le classificateur de vraisemblance maximale génère un raster mal classé dans ArcGIS Pro 2.6 .

Impossible de rouvrir la fenêtre Python si elle a été fermée dans une boucle infinie.

L'outil FAA 13A OIS doit être mis à jour vers le dossier technique 99A.

Lorsqu'un service est publié, ArcGIS Server 10.8.1 mélange les classes d'entités portant le même nom à partir de deux schémas différents.

Le géocodage échoue lorsque les entités en entrée sont des segments de ligne en plusieurs parties.

Airfield.rbj, le groupe MarkingLine a une vérification intitulée " Géométrie invalide sur MarkingArea ", qui devrait être " Géométrie invalide sur MarkingLine ".

L'utilisation de l'option « Afficher uniquement les entités visibles dans l'étendue de la carte » sur un raster avec une valeur qui affiche « toutes les autres valeurs » omet cette valeur de la légende dans ArcGIS Pro 2.6.

Solution pour "003049 : le compte connecté au portail n'est pas sous licence avec l'extension de type d'utilisateur ArcGIS Utility Network." doit inclure une référence à la compatibilité de la plate-forme ArcGIS pour un réseau de services publics

La spécification de coordonnées de sortie dans des paramètres d'environnement autres que " Identique à l'entrée " produit des valeurs de résolution et de tolérance arrondies de manière incorrecte pour les outils de géotraitement ArcMap et ArcGIS Pro.

Un emplacement de cache de pixels valide s'affiche sous la forme d'un chemin interrompu lorsqu'il est affiché dans l'outil Réparer les chemins du jeu de données en mosaïque.

Lorsque l'emplacement de stockage d'un cache de pixels est modifié dans l'outil Ajouter des rasters au jeu de données en mosaïque, l'emplacement du chemin indiqué par Réparer les chemins du jeu de données en mosaïque pointe toujours vers le dossier temporaire dans le profil utilisateur.

Mise à jour partielle de la couche de scène de construction.

Fix Airfield.rbj - RunwayArrestingArea ne chevauche pas la piste - supprimez l'opérateur Not et modifiez le titre de la vérification.

La fonctionnalité d'importation AIXM/Derive Airspace Geometry devrait identifier les problèmes de données pour éviter l'échec du traitement.- ArcGIS Pro .

Le bouton " Afficher les liens sur la carte " plantera ArcGIS Pro 2.6 si la carte et la classe d'entités ont des projections différentes.

L'outil « Générer des itinéraires » de la boîte à outils de référencement d'emplacement renvoie l'erreur 999999 lorsqu'il est utilisé sur un jeu de données réseau LRS dans les versions ArcGIS Pro postérieures à la 2.4.3.

ArcGIS Pro 2.6 se bloque lorsque le paramètre Field Mapping est ajouté à partir de l'outil Créer un localisateur.

Les fonctions SQL utilisant le type ST_Geometry échouent sur les environnements Oracle Solaris 5.11 11.4 OS - Base de données Oracle 19c - versions 10.8 et 10.8.1 Enterprise Geodatabase avec le message d'erreur suivant, " ORA-06520: PL/SQL: Error loading external library . "

Dans la documentation relative au masquage au niveau des entités dans ArcGIS Pro , veuillez ajouter des informations sur l'ordre dans lequel les classes d'entités doivent être pour créer la classe de relations plusieurs-à-plusieurs.

ArcSDESQLExecute - remplacez SE_connection_create par SE_connection_create_extendedW pour prendre en charge les propriétés de chaîne de connexion étendues.

Le champ dupliqué renvoie des valeurs nulles lorsque l'outil Jointure spatiale est exécuté pour la deuxième fois.

Les cadres cartographiques d'un projet de série de cartes ArcGIS Pro 2.6 ne conservent pas les étendues correctes lorsqu'ils sont exportés vers des mises en page.

Générez des erreurs de temps de conduite dans les zones commerciales dans ArcGIS Pro 2.6 lorsque la distance du temps de conduite est supérieure à 300 minutes et que la distance est supérieure à 1 000 milles.

L'utilisation de table à table dans ModelBuilder avec une table d'entrée de connexion OLE DB crée uniquement un champ ObjectID en sortie.

L'opération de réaffectation de route pour diviser une route sans recalibrer en aval affecte des valeurs de mesure incorrectes aux routes de sortie.

La fonctionnalité du bouton « Rendre la sélection visible » n'était pas communiquée correctement dans la documentation d'aide d'Esri.

L'éditeur de métadonnées ArcGIS Pro ne met pas à jour les métadonnées pour inclure l'identifiant du style de métadonnées utilisé lors de la modification des métadonnées d'un élément.

Le multiplexeur vidéo FMV ne renvoie pas une sortie de métadonnées vidéo correcte lorsque les paramètres de format de région sont anglais (Danemark).

ArcGIS Pro 2.6 se bloque lors de l'ajout d'un format de transmission d'images nationales (NITF) pan-sharpened dans la vue de mise au point d'une couche NITF panchromatique.

Une réaffectation qui divise un itinéraire suivi d'un recalibrage viole le comportement de l'événement « Rester sur place ».

CustomizeOIS, les fichiers JSON personnalisés créés avec les paramètres de la région turque dans Windows ne fonctionnent pas correctement dans l'outil de surfaces d'identification d'obstruction (OIS).

La page de documentation "Créer le réseau intérieur" induit les utilisateurs en erreur en supposant que l'outil Thin Indoor Pathways crée toujours le jeu de données réseau final.

Les attributs dont les valeurs sont égales ou inférieures à 1 % ne s'affichent pas correctement lorsque la symbologie du graphique à secteurs est affectée.

Python window_ utilisant la fenêtre Send to Python de l'élément Calculate Field History avec l'horloge de code génère une syntaxe qui échoue avec " SyntaxError: EOL while scanning string literal " car elle est divisée sur 2 lignes.

Le bouton de l'outil Localiser l'itinéraire et les mesures ne s'ancre pas de façon permanente sur la barre d'outils d'accès rapide dans ArcGIS Pro .

Les produits de sortie d'ArcGIS Drone2Map 2.2 sont situés à environ 30 000 mètres des points photo et des lignes de vol lorsque des GCP dans un système coordonné planaire sont utilisés.

L'outil Ajouter avec la cible dans un réseau géométrique provoque le blocage d'ArcGIS Pro.

La modification du fichier DWG dans AutoCAD Civil 3D, l'enregistrement des modifications et le zoom sur les données dans ArcGIS Pro modifient la position des données.

ALIGN : des points d'ancrage sont créés là où les liens devraient être.

L'outil Copier les lignes vers échoue lorsque la classe d'entités linéaires cible contient plus de champs que la classe d'entités source.

L'avertissement 'Invalid Query' a été rencontré lors de la vérification de la vérification SQL Query- RunwayEnd - Non-critical dans le FAA18B Airfield.rbj .

Les voxels générés à partir de l'outil Table vers NetCDF ne s'affichent pas correctement lorsque le nouveau système de coordonnées RD est utilisé.

Après la mise à jour vers la version 1.8.2 de l'API ArcGIS pour Python , les blocs-notes s'affichent de manière incorrecte dans ArcGIS Pro 2.6.1 en partie hors écran.

La jointure des couches d'entités ArcGIS Online dans ArcGIS Pro produit des couches qui suivent le nom de la classe d'entités de test (un nombre) au lieu du nom du service, renvoyant le message d'erreur « Le nom du champ ne doit pas commencer par un nombre ».

Impossible de créer un réplica d'extraction vide à l'aide d'une requête de définition.

Après avoir regroupé une zone de texte dans le cadre cartographique d'une vue de mise en page, les valeurs d'intervalle X/Y ne peuvent être modifiées qu'une seule fois.

Les entités ou les relations dans les diagrammes de liens se bloquent dans ArcGIS Pro 2.6.1.

Le pack de langue japonaise ArcGIS Drone2Map 2.0 est installé même après le téléchargement du pack de langue japonaise ArcGIS Drone2Map 2.2 à partir de My Esri .

Ralentissement des performances lors de l'utilisation de l'outil Fusionner pour modifier plus de 100 valeurs dans une symbologie unique dans ArcGIS Pro 2.6.

Les rapports liés ne parviennent pas à exporter les données si la relation est générée GlobalID vers Guid.

- L'outil GP " Table vers domaine " dans ArcGIS Pro plantera le client si le paramètre " Table d'entrée " est une URL de service d'entités lorsque l'outil est exécuté.

ArcGIS Pro 2.6.1 « Afficher les données XY » échoue lorsque les noms de champ contiennent des caractères non latins.

ArcGIS Pro ne valide pas les requêtes SQL complexes contrairement au système de gestion de base de données (SGBD) sous-jacent.

Les classes d'entités définies en tant que tables de propriétés étendues dans un gestionnaire de workflow (classique) n'apparaissent pas dans l'onglet « Propriétés étendues » de la vue de la tâche dans ArcGIS Pro 2.6.1 .

Erreur 999999 lors de l'utilisation de l'outil Classifier le raster dans ArcGIS Pro 2.6, après la mise à niveau depuis ArcGIS Pro 2.5.

Dans ArcGIS Pro , la suppression des onglets intégrés sous les options Personnaliser le ruban après l'importation d'un fichier de personnalisation entraîne la disparition de tous les onglets.

TextElement.elementHeight se bloque en tant qu'outil Web sur le serveur autonome 10.8.1 avec adaptateur Web.

ArcGIS Pro ne peut pas ajouter de connexion à un portail configuré avec un fournisseur d'identité SAML doté d'une authentification à plusieurs facteurs (mot de passe à usage unique).

Lors du chargement de fichiers TXT ou CSV dans ArcGIS Pro , les valeurs numériques comportant trois décimales ne sont pas correctement interprétées. Les valeurs numériques avec moins ou plus de décimales sont correctement interprétées.

Annulez la désinscription en tant que branche versionnée en cas d'échec.

Impossible de trouver les boîtes à outils avec l'outil « Analyse des outils pour Pro » lors de l'utilisation de la fonction Parcourir le dossier dans ArcGIS Pro.

Propriétés du localisateur - Crash avec le localisateur personnalisé et les paramètres de langue allemande.

Les enregistrements nuls de la table CSV jointe passent à « 0 » lorsqu'ils sont exportés depuis ArcGIS Pro .

Erreur 500 : erreur lors du traitement de l'opération validateNewTopology si le correctif de sous-réseau de mise à jour du réseau utilitaire ArcGIS Server 10.8 est installé.

Désactivez le réglage de l'altitude si l'utilisateur a des points de contrôle qui ne sont pas dans noConv VCS.

Ne supprimez pas le DM et les données de projet avant le début du retraitement.

L'importation du modèle de caméra ne fonctionne pas.

Le bouton radio Importer depuis la couche d'entités hébergée doit être désactivé s'il n'y a pas de portail de partage.

La règle de domaine ArcGIS Pro Data Reviewer est manquante " Objectif de recherche " dans le volet.

Couches d'événements et vues tabulaires ajoutées à partir d'une connexion OLE DB dans un projet sans titre lors de l'enregistrement du projet.

Lors de l'étiquetage d'objets à l'aide de « Étiqueter les objets pour l'apprentissage en profondeur » d'un service d'imagerie, le message d'erreur : « Les exemples d'objets étiquetés n'ont pas pu être enregistrés pour l'exécution ». est retourné.

L'outil Mettre à jour par champs d'ID alternatifs ne remplit pas les champs de bordure dans ArcGIS Pro 2.6.x.

L'ajout d'une nouvelle entité qui insère un sommet à une entité existante dans un service avec à la fois les couches Réseau de distribution et Système de référencement d'emplacement échoue avec une erreur de verrouillage.

Les légendes des couches de tuiles d'ArcGIS Server 10.7.1 et versions antérieures ne s'affichent pas dans les sorties du service d'impression.

Les zones de placement des points ne sont pas suivies dans l'ordre.

La sortie de l'outil 'Créer des informations multidimensionnelles' est incorrecte et ne crée pas de nouvelles colonnes dans ArcGIS Pro 2.6.

Le volet Attribut d'ArcGIS Pro ne peut pas faire la différence entre un STRING et un CLOB , ce qui peut provoquer un plantage.

Le projet ArcGIS Pro se bloque à l'ouverture.

Champs décalés pour l'ensemble de données avec jointure après modification de la version.

La réponse de l'opération "Statistiques" du service d'imagerie Rest API a une faute de frappe.

Le message d'erreur « ERREUR 999999 : quelque chose d'inattendu a provoqué l'échec de l'outil » est renvoyé lors de l'exécution de l'outil Ajouter des rasters à un jeu de données en mosaïque dans le cadre de la création d'une mosaïque dynamique dans ArcGIS Drone2Map .

Impossible d'exécuter Calculate Fields ou Calculate Geometry Attributes , dans ArcGIS Pro 2.6.1 sur une copie locale (Télécharger la carte) d'une couche d'entités lorsque les pièces jointes sont activées.

L'outil « Cut Fill » ne fonctionne pas lorsque seule une licence 3D Analyst est attribuée pour ArcGIS Pro.

Sortie vide créée à l'aide de LASD sur l'outil Stack Profile GP.

LSA : l'ajustement signale un échec sur la structure référencée, bien que le fichier journal indique une convergence.

La documentation sur l'ajout de localisateurs par défaut dans ArcMap ne fournit pas suffisamment de spécifications sur la configuration correcte des paramètres et les limitations lors de l'ajout d'un service de géocodage.

Données XMP incorrectement écrites dans le fichier .p4d avec DJI RTK Drone.

Killtask.exe tel qu'appelé dans une customAction dans le programme d'installation d'ArcGIS Pro 2.6 n'est pas signé.

La valeur de " Date exportée " n'est pas correcte dans le fichier de sortie

L'outil Import AIXM 5.1 Message GP ne doit pas indiquer à l'utilisateur qu'il a réussi lors de l'utilisation d'une géodatabase cible vide.

Attributs de modèle perdus lors de la mise à jour en masse des propriétés du modèle.

L'outil Table à table dans Model Builder supprime les champs d'un tableau Excel dans la section Carte des champs de l'outil.

L'outil Importer AIXM 5.1 Message GP n'importe pas correctement la géométrie.

Documentation pour l'édition des pixels thématiques et classés manquant de clarification.

Les sauvegardes de récupération de projet déclenchent des modifications de sauvegarde lorsque « Enregistrer les modifications lors de l'enregistrement d'un projet » est activé dans les options d'édition.

L'outil Calculer la géométrie ne renvoie pas les degrés décimaux lorsqu'il est utilisé sur une classe d'entités utilisant UTM pour un système de coordonnées.

Supprimez la fonction supérieure sur les colonnes GUID dans les requêtes d'atelier parcellaire sur les géodatabases d'entreprise Oracle.

Simplifier le problème de crash de polygone 1791.

Impossible de modifier les valeurs de couleur graduée dans ArcGIS Pro si la langue du système d'exploitation est le suédois avec « point » comme symbole décimal.

Impossible d'accéder aux propriétés du jeu de données réseau StreetMap Premium Custom Roads 2020 dans ArcGIS Pro .

L'outil de rapprochement des versions GP ne respecte pas le paramètre défini pour continuer lorsque des conflits sont détectés.

L'exécution de l'outil Couche vers KML dans ArcGIS Pro 2.6 et versions ultérieures produit une sortie de 1 Ko lorsque la couche est un service de carte.

Risque d'arrêt de RepositoryManager.

Les textures de brique dans le modèle Revit sont inclinées lorsqu'elles sont importées dans ArcGIS Pro .

Lors de l'exportation d'une mise en page avec une carte contenant un nouveau graphique de liens, une « référence d'objet non définie sur une instance de l'objet » apparaît.

Impossible d'écraser un service dans un serveur ArcGIS autonome à partir d'ArcGIS Pro s'il se trouve dans un dossier nommé « services ».

ArcGIS Pro se bloque après l'importation de certains points de contrôle au sol (GCP) dans un espace de travail d'orthocartographie.

Les DEM ne sont pas rajoutés à la carte lorsque Conserver sur la carte est sélectionné.

Le GSD défini par l'utilisateur du DTM peut être inférieur à l'ortho GSD, ce qui entraîne l'échec du traitement.

Résultats de mesure manquants après application du filtre.

La zone de découpe au format shapefile peut ne pas apparaître dans le navigateur de fichiers.

Dossiers non actualisés lors de l'importation à partir de la couche d'entités hébergée.

Image Links Editor zoome au centre de l'image au lieu de la vue.

Le texte dans les zones de texte de description ne commence pas sur la première ligne.

Le point-virgule dans le nom du projet entraîne l'échec du traitement.

Les valeurs des options ne peuvent pas être zéro.

Le traitement échoue si GCP a une précision nulle.

Unité de mesure du point Z non traduite en français LP.

Définir ortho sur GSD défini par l'utilisateur désactive les produits DEM.

Problèmes de suppression de produits du disque.

Long mal traduit en LP français.

Filtrer par étendue sur le graphique de profil d'altitude ne fonctionne pas.

Impossible d'ajouter une requête de définition dans ArcGIS Pro et un message d'erreur est renvoyé : « Une erreur s'est produite avec l'expression. »

Les valeurs pour wcs:coverageid doivent être une valeur de type NCName.

Dans le cluster RA, la création du CRF échoue car tous les travailleurs n'ont pas accès au dossier de travail.

L'appel WCS getcoverage doit prendre les caractères traduits.

L'outil de service ClassifyObjects n'utilise pas de GPU.

Un blocage se produit lorsque la réconciliation est exécutée alors que la table de destination n'est pas enregistrée comme versionnée.

La réconciliation de plusieurs versions dans le réseau de distribution à l'aide de l'outil de réconciliation des versions fait planter l'instance ArcSOC.exe.

Injection SQL aveugle dans la clause orderBy.

Erreur de documentation dans l'outil Créer un package de couches de scènes de nuages ​​de points dans ArcGIS Pro pour les valeurs par défaut de XY Max Error(m) et Z Max Error (m) .

L'exécution de l'outil Darcy Velocity dans ArcGIS Pro 2.6.2 fait planter le client.

L'outil FAA FAR 77 à 2.6.2 n'utilise pas la valeur JSON personnalisée pour la largeur de la surface principale.

La réconciliation échoue sur une version de branche avec l'erreur "la version est toujours en cours d'utilisation" car le verrou de version sur la version de branche n'a pas été libéré après la fin d'une session de mise à jour dans une autre session ArcGIS Pro

La mise à jour du sous-réseau sur un réseau de services publics de référence spatiale du système de coordonnées géographiques (GCS) échoue la deuxième fois pour les lignes courtes.

La fenêtre de directions dans ArcGIS Pro affichait le nom de la jonction dans Pro 2.5.2, mais ne le fait plus dans Pro 2.6 ou version ultérieure

L'outil Extraire plusieurs valeurs en points GP donne -9999 (aucune donnée) dans ArcGIS Pro .

Dans ArcGIS Pro ModelBuilder, si la suppression des données intermédiaires n'est pas activée et que le modèle s'exécute en mode d'édition, la suppression des données intermédiaires est activée pour les exécutions suivantes

Blocage de la vue Conflits après conflit lors de la réconciliation implicite (version traditionnelle).

[ORACLE] L'utilisation de shape.area dans une requête de définition avec pagination échoue sur une classe d'entités versionnée par branche.

MultipatchBuilderEx ne définit pas la référence spatiale lors de l'appel de ToGeometry .

La réconciliation échoue sur une version de branche avec l'erreur "Une ligne avec cet OID existe déjà"

Les noms d'étiquette préférés n'apparaissent pas dans les propriétés du localisateur pour les localisateurs StreetMap Premium.

L'importation d'une carte ArcMap 10.8 conservée à partir de versions antérieures entraîne l'arrêt de la réponse d'ArcGIS Pro.

Supprimez les redondances lors de l'enregistrement de projets pour améliorer les performances

Veuillez fournir un moyen de forcer les chiffres clés à dessiner indépendamment de l'échelle de la carte et du niveau de regroupement/chevauchement des données.

Créez un outil Pipette dans ArcGIS Pro .

Fractionner : permet de fractionner des segments de ligne 3D verticaux à l'aide de l'outil Fractionner les entités et de l'outil Fractionner la ligne dans ArcGIS Pro.

Ajoutez la fonctionnalité « Afficher uniquement ces échelles lors d'un zoom » à ArcGIS Pro .

Permet aux utilisateurs de spécifier un nom et un displayName pour les paramètres dans ModelBuilder .

Ajoutez les limites de caractères du nom de champ SQLite à la documentation "Définition des champs dans les tables".

Fournir un mécanisme permettant aux administrateurs SIG de déployer les paramètres user.config pour leurs utilisateurs.

Implémentez une option avec des tuiles vectorielles pour permettre aux étiquettes avec une rotation de pivoter avec la fenêtre cartographique dans ArcGIS Pro .

Offre la possibilité d'utiliser des barres de défilement dans une page de mise en page dans ArcGIS Pro .

Créez un exemple de code Python dans la documentation arcpy.PointGeometry() pour travailler avec les valeurs Z.

Clarifiez la différence entre ce qui est renvoyé par les jetons [email protected] et [email protected] lorsqu'ils sont dans un curseur sur une couche d'entités.

Prend en charge l'entrée de surface d'élévation (services d'imagerie) dans l'outil Interpoler la forme, comme le font déjà de nombreux autres outils non 3danalyst.

Mettez à jour la documentation Drone2Map "Gérer GCP's" pour expliquer le comportement d'ajustement.

Les variables ACS sont disponibles dans ArcGIS Pro (à l'aide d'Enrich Layer ) mais leurs variables de marge d'erreur ne sont pas disponibles. La même chose est disponible dans ArcMap .

Activez la symbologie « Couleurs non classées » pour être actualisée par programme pour mettre à jour les plages/étiquettes.

Deuxième partie : ENH-000123878 ArcGIS for Desktop ne reconnaît pas un grand nombre de types de fichiers CADRG/ECRG par défaut.

Navigation : incluez le texte de coordonnées (facultatif) avec les graphiques de la carte Go To XY.

Mettez à jour le service de géocodage mondial ArcGIS pour la région du Texas aux États-Unis.

Les outils qui appliquent automatiquement la même symbologie que l'entrée ( Copier les entités , etc.) doivent écrire cette symbologie dans les métadonnées du jeu de données.

Veuillez permettre à un utilisateur administrateur de modifier les métadonnées d'une couche Web dans ArcGIS Pro .

Attribuez les icônes aux commandes du menu contextuel pour activer/désactiver tous les calques lorsque plusieurs calques sont sélectionnés.

Mettre à jour la documentation sur le fonctionnement de la densité de ligne pour clarifier la nature de voisinage de la sortie.

Prise en charge de l'enregistrement des fichiers de définition de service.

Implémentez le SDK ArcGIS Pro pour accéder aux métadonnées d'une couche de carte.

SDK - Aucun moyen de convertir les coordonnées de la carte en coordonnées de mise en page.

Implémentez la documentation concernant les fonctionnalités de la fonction de données de la console d'Arcade dans ArcGIS Pro.

Ajoutez le type de mesure à la documentation de la méthode ArcPy PointGeometry.distanceTo().

Ajoutez l'outil Activer la géodatabase au menu contextuel de la base de données.

Offre la possibilité de tracer plusieurs lignes de cheminement indépendamment des valeurs COGO des lignes lors du traçage de lignes de parcelles existantes dans ArcGIS Pro .

RÉPLICATION : ajoutez l'option d'enregistrement des données existantes à l'outil Créer une réplique GP.

Mettez à jour la documentation « Données temporelles dans des tableaux séparés » pour indiquer précisément dans quel format de stockage les données doivent être pour que l'outil Ajouter une jointure fonctionne.

Les demandes de modification adressées aux services d'entités doivent être groupées pour améliorer les performances.

[IGN][ENH] - Maplex - Privilégiez les sections les plus droites des contours sans échelle.

Ajoutez un point d'ancrage de ligne de repère supplémentaire pour « À l'intérieur de la limite ».

Veuillez mettre à jour la documentation de l'outil BA Generate Desire Lines pour donner les valeurs distance_type éligibles.

CR338946 - Ajouter un onglet Définition à la page de propriétés des vues.

ANNO - Alignement défini au centre alors qu'il doit être à gauche ou à droite pour les annotations en dehors des polygones.

La boîte de dialogue de l'outil Régression pondérée géographiquement (GWR) dans ce didacticiel est très différente de celle affichée pour l'outil dans ArcGIS Pro 2.5.1. https://desktop.arcgis.com/en/analytics/case-studies/fair-lending-3-pro-workflow.htm.

Mettez à jour le document « Gardez votre localisateur à jour » pour inclure le chemin d'accès au répertoire du serveur.

Ajoutez des couches raster contenues dans les services de carte à une carte dans ArcGIS Pro en tant que couche individuelle à l'aide de l'URL REST d'ID de couche pour le service.

Ajoutez une option pour écrire des balises GeoTiff dans la méthode Layout.exportToTiff d'ArcPy dans ArcGIS Pro .

FONCTIONNALITÉ : Lisez les informations « structurelles » pour les murs en tant qu'attributs.

FONCTIONNALITÉ : Lisez les attributs du tableau des matériaux et des finitions (murs et sols).

Ajoutez une section liée dans la documentation des exigences du système de base du SGBD aux exigences/limitations des bases de données dans le cloud.

Ajoutez une barre de défilement à l'étape 2 de l'assistant d'évaluation des sites dans ArcGIS Pro .

Autorisez l'utilisation de la fonction d'enregistrement automatique dans ArcGIS Notebooks .

Ajoutez des informations à la page d'aide pour Générer des points à partir des listes d'entreprises indiquant que s'il existe des entités sélectionnées sur la couche utilisée pour les entités de recherche en entrée, seules les entités sélectionnées seront utilisées.

Ajouter une option pour choisir les champs de sortie à renvoyer pour géocoder une table.

Mettez à jour la documentation des métadonnées INSPIRE et les workflows via ArcGIS Pro pour être conforme au validateur INSPIRE.

La possibilité d'autoriser des espaces dans les noms de champs et de tables dans ArcGIS Pro .

Modifiez la documentation pour indiquer que l'authentification du système d'exploitation n'est pas prise en charge lors de la connexion aux bases de données PostgreSQL dans le cloud.

N'exécutez pas de requête SQL " create table tst_tab " et " drop table tst_tab " lorsque vous vous connectez en tant qu'utilisateur en lecture seule à une base de données Oracle dans ArcGIS Pro .

Prend en charge et expose des propriétés supplémentaires dans la boîte de dialogue des propriétés.

Incluez une référence à la possibilité d'arrêter un script Python lors de son exécution dans la fenêtre Python d'ArcGIS Pro.

Mise à jour de la documentation d'aide relative à : https://pro.arcgis.com/en/pro-app/help/projects/connect-to-bim-cloud-connection.htm pour inclure les étapes requises du côté BIM 360 .

Améliorer la sélection dans la boîte de dialogue Changements de version.

Demande d'ajout d'exemples de code dans les extraits de code pro pour l'outil de géotraitement Snap_edit.

Ajoutez que l'option dans les options de géotraitement d'ArcGIS Pro pour « ajouter des jeux de données à une carte ouverte » remplace les GPExecuteToolFlags du SDK ArcGIS Pro dans la documentation.

Dupliquer le modèle de groupe : la modification des générateurs perd le modèle d'entité jusqu'à sa fermeture/rouverture.

CR335908 - Pour les vues de base de données, mettez à jour la barre de titre de la page de propriétés pour l'afficher en tant que propriétés de vue (accessible via le volet Projet).

Un bug dans la projection polaire NIM088920.

Les autorisations ne sont pas propagées à une table intermédiaire de la deuxième classe de relations M:N.