Suite

9 : Toxicologie - Géosciences

9 : Toxicologie - Géosciences


9 : Toxicologie - Géosciences

Enrichissement d'échantillons pour l'évaluation bioanalytique de l'eau potable désinfectée : concentration du polaire, des volatiles et des inconnus

Les méthodes d'enrichissement utilisées dans la préparation des échantillons pour l'évaluation bioanalytique de l'eau potable désinfectée entraînent la perte de sous-produits de désinfection volatils et hydrophiles (SPD) et ont donc probablement tendance à sous-estimer les effets biologiques. Nous avons développé et évalué des méthodes compatibles avec les essais biologiques, pour extraire les SPD non volatils et volatils de l'eau potable chlorée et chloraminée afin de minimiser la perte d'analytes. Pour les SPD non volatils, l'extraction en phase solide (SPE) avec TELOS ENV en tant que phase solide a donné des résultats supérieurs à ceux de dix autres sorbants. La SPE a donné une récupération supérieure à 70 % des halogènes organiques adsorbables non purgables (AOX). Pour les SPD volatils, la distillation cryogénique sous vide n'a pas été satisfaisante. La purge et le piège à froid avec de la glace pilée servant de noyaux de condensation ont permis d'obtenir des récupérations de 50 à 100 % pour les trihalométhanes et les haloacétonitriles et d'environ 60 à 90 % pour les AOX purgés de l'eau du robinet. Nous avons comparé la fraction purgeable à la fraction non purgeable en combinant l'extraction par purge et piège avec la SPE. La fraction DBP purgeable enrichie avec la méthode purge-and-trap a exercé une réponse au stress oxydatif plus faible dans les cellules de mammifères que les DBP non purgables enrichies en SPE après purge, tandis que les contributions des deux fractions à la cytotoxicité bactérienne étaient plus variables. 37 SPD quantifiés expliquaient la quasi-totalité de l'AOX dans les extraits purge et piège, mais <16 % dans les extraits SPE démontrant que la fraction non purgable est dominée par des SPD inconnus.


Robert Phinney

Les réseaux sismiques portables utilisés avec des sources de tremblements de terre et d'explosions pour l'imagerie détaillée de la croûte peuvent maintenant être appliqués à l'étude de la structure du manteau supérieur, étendant les techniques utilisées dans le profilage par réflexion. Mon principal intérêt de recherche est d'appliquer et d'étendre ces techniques dans différentes régions des États-Unis. Les principales distinctions géophysiques entre ces régions, en ce qui concerne la gravité, la topographie, l'épaisseur de la croûte et l'histoire tectonique du Cénozoïque, par exemple, doivent refléter des différences significatives dans la structure et les propriétés physiques du manteau sous-jacent. La majeure partie de l'énergie des signaux sismiques se trouve dans la coda, constituée de phases dispersées par des couches et des hétérogénéités. L'extraction de ces signaux nécessite de petits réseaux et des techniques de calcul pour la détection des signaux. Dans le projet Southern Sierra Continental Dynamics, de petits réseaux d'instruments à 3 composants seront utilisés pour détecter et identifier les signaux P et S dispersés produits par le Moho et par d'autres discontinuités dans le manteau supérieur, en utilisant à la fois des téléséismes et des tremblements de terre régionaux. Cette expérience vise à établir la nature de la racine sous la Sierra Nevada et à essayer de comprendre les forces motrices du soulèvement rapide du Pléistocène. En outre, une série de déploiements à la longue (en collaboration avec d'autres universités) d'instruments portables est prévue dans le nord-est des États-Unis pour permettre une imagerie détaillée des variations latérales de la structure du manteau supérieur.

Publications

Phinney, R. A. et K. Roy-Chowdhury, 1989, Reflection sismic studies of crustal structure in the Eastern United States, in Geophysical Framework of the United States, Mémoire 172, éd. L. Pakiser et W. D. Mooney, 613-654, Geological Society of America, Boulder.

Hennet, C. G., Luetgert, J. H. et R. A. Phinney, 1991, La structure crustale dans le centre du Maine à partir des données de réfraction traitées par cohérence, J. Géophys. Rés., 96, 12023-12038.

Hawman, R. B. et R. A. Phinney, 1992, Structure of the crust and upper mantle under the Great Valley and Allegheny Plateau of Eastern Pennsylvania, 1, Comparaison des méthodes d'inversion linéaire pour les données de réflexion à grand angle éparses, J. Géophys. Rés., 97, 371-392.


Une revue de la toxicologie et de l'épidémiologie de la wollastonite

La wollastonite est un silicate de calcium naturel (CaSiO(3)) qui est produit à la fois sous forme de poudre et sous forme fibreuse. C'est un minéral industriel précieux utilisé dans les plastiques, les céramiques, les applications métallurgiques, les peintures et les produits de friction. Pour certaines applications, la wollastonite remplace l'amiante. À des degrés divers, les grades de wollastonite contiennent des particules/fibres respirables, dont certaines ont des longueurs et des diamètres qui pourraient être biologiquement actifs s'ils se déposent et sont retenus dans les poumons. Dans cette revue, nous fournissons des informations de base sur les propriétés de la wollastonite, les marchés, la production et l'utilisation, la classification réglementaire et les limites d'exposition professionnelle. Nous résumons également les études disponibles sur la toxicologie et l'épidémiologie de la wollastonite. Nous concluons qu'il existe des preuves insuffisantes de la cancérogénicité de la wollastonite chez les animaux et, sur la base de preuves solides que la wollastonite n'est pas biopersistante, nous pensons qu'un essai biologique par inhalation chez l'animal bien conçu aurait un résultat négatif. Les preuves épidémiologiques de la wollastonite sont limitées, mais ne suggèrent pas que les travailleurs courent un risque significatif d'une incidence accrue de fibrose pulmonaire, de cancer du poumon ou de mésothéliome. Des études de morbidité ont démontré une augmentation non spécifique de la bronchite et une diminution de la fonction pulmonaire. Il est toutefois prudent de poursuivre les efforts de gestion des produits par les producteurs de wollastonite afin de contrôler les expositions sur le lieu de travail et de surveiller les développements scientifiques.


Profil toxicologique du plomb

Objet du rapport prévu : La principale cible de la toxicité du plomb est le système nerveux. L'exposition au plomb peut également provoquer une faiblesse dans les doigts, les poignets ou les chevilles de petites augmentations de la tension artérielle anémie dommages au cerveau et aux reins mort fausse couche et production de spermatozoïdes endommagée. Le profil toxicologique de l'ATSDR caractérise succinctement les effets toxicologiques et nocifs sur la santé de la substance décrite.

Objet du rapport prévu : L'objectif du profil toxicologique est de fournir une source de données toxicologiques et épidémiologiques sur les substances dangereuses le plus souvent trouvées dans les sites de déchets dangereux et à l'appui des évaluations de santé publique sur ces sites.

Type de diffusion : ISI

Moment de l'examen (y compris les reports) : janvier février 2018

Type d'examen (panel, procédure individuelle ou alternative) : Individuel

Possibilités pour le public de commenter (comment et quand) : Une ébauche de ce profil a été mise à la disposition du public pour commentaires en juin 2019

Les pairs évaluateurs ont reçu des commentaires publics avant l'examen : Non

Nombre prévu d'examinateurs : 3

Disciplines ou expertises principales : toxicologie, santé environnementale, chimie

Réviseurs sélectionnés par (agence ou organisation externe désignée) : CDC/ATSDR

Nominations publiques demandées pour les examinateurs : Non

1. Nelly Mañay
Diplômes académiques et professionnels Doctorat
Titre de poste actuel Professeur ordinaire de toxicologie Zone &ndash Faculté de chimie
Affiliation(s) organisationnelle(s) Université de la République d'Uruguay
Domaines d'expertise, discipline, expériences pertinentes Expertise / Discipline : chimie, toxicologie environnementale, chimie pharmaceutique

Expérience : Professeur ordinaire (Conférencier principal) de toxicologie, Faculté de chimie, Université de la République d'Uruguay (UdelaR). Domaines d'intérêt : environnemental, analytique, médico-légal, réglementaire. Directeur du Laboratoire de Toxicologie CEQUIMTOX (Centre Spécialisé en Toxicologie Chimique). Recherche en Chimie et Géosciences et Agence Nationale pour la Recherche et l'Innovation (ANII) en Uruguay. Dirige le groupe de recherche en toxicologie analytique, les projets de recherche et les services-conseils en analyse de laboratoire. Recherche sur les impacts des polluants environnementaux sur la santé en tant que métaux et métalloïdes toxiques développant des méthodes analytiques pour les biomarqueurs d'exposition et la biosurveillance de la population dans les projets de surveillance. Recherche toxicologique sur la toxicologie environnementale et analytique, l'exposition aux métaux toxiques (méthalloïdes), la surveillance biologique et les impacts sur la santé des populations uruguayennes vulnérables. Recherche en géologie médicale et biomarqueurs metal´s.

2. Howard Hu
Diplômes académiques et professionnels MD, MPH, MS, ScD
Titre de poste actuel Professeur affilié invité (à partir de décembre 2017)
Affiliation(s) organisationnelle(s) Il est actuellement chercheur invité à l'Université de Washington, Seattle, Washington, États-Unis d'Amérique, Département des sciences de la santé au travail et de l'environnement, École de santé publique de l'Université de Washington, Seattle, WA. Il est en congé sabbatique/administratif de l'Université de Toronto du 1er juillet 2017 au 30 juin 2018, où son poste principal est celui de doyen de la Dalla Lana School of Public Health de l'Université de Toronto, Toronto, Ontario, Canada.
Domaines d'expertise, discipline, expériences pertinentes Expertise / Discipline : conseil certifié en médecine interne et en médecine du travail

Expérience : Doyen fondateur de l'École de santé publique Dalla Lana de l'Université de Toronto, Toronto, Ontario, Canada. Ses principaux intérêts de recherche sont : 1. La recherche épidémiologique environnementale et moléculaire sur les métaux lourds. 2. Perturbateurs endocriniens potentiels, autres neurotoxiques, cancérigènes. 3. Interactions gène-environnement, dérégulation épigénétique. 4. Expositions fœtales/au début de la vie et effets à long terme. 5. Interactions vieillissement-environnement. 6. Santé environnementale, inégalités en matière de santé, disparités en matière de santé et droits de la personne. 7. Santé et environnement mondial. 8. &ldquoBig Data&rdquo pour la santé de la population. 9. Sensibilités environnementales/sensibilités chimiques multiples.

3. Anthony L. Knafla
Diplômes académiques et professionnels B.Sc., MSc.
Titre de poste actuel Scientifique principal/fondateur
Affiliation(s) organisationnelle(s) Equilibrium Environmental Inc., Calgary, AB, Canada
Domaines d'expertise, discipline, expériences pertinentes Expertise / Discipline : toxicologie, biochimie

Expérience : Toxicologie, évaluation des risques, modélisation, techniques d'analyse, élaboration de plans de gestion et d'assainissement des risques et innovation en matière d'assainissement. Évaluations des risques pour la santé humaine et l'environnement (toxicologie, modélisation du devenir et du transport, modélisation cinétique) sur les sources d'impact environnemental, notamment :

  1. hydrocarbures, sels et métalloïdes dans les installations pétrolières et gazières en amont, au milieu et en aval
  2. métaux dans les installations de traitement d'armes nucléaires
  3. composés organiques chlorés dans les usines de pâtes et papiers ainsi que dans les anciens projets de l'Alberta Environment Help End Landfill Pollution
  4. mélanges chimiques dans les usines de fabrication de produits chimiques
  5. agents de guerre chimique, y compris les composés organiques chlorés sur les sites d'essai canadiens
  6. solvants chlorés dans les installations de nettoyage à sec
  7. composés organiques dans les installations de traitement du bois et,
  8. paramètres organiques et inorganiques associés à l'infrastructure de traitement des eaux usées.

Toxicologue certifié par le Conseil (Diplomate de l'American Board of Toxicology).

Commentaires des pairs évaluateurs et réponse du CDC/ATSDR aux commentaires des évaluateurs :


À propos de la revue

International Journal of Scientific Research in Environmental Science and Toxicology est une publication internationale en libre accès, évaluée par des pairs, qui vise à publier des articles scientifiques sur la toxicologie.

La portée de l'IJSRET couvre un large éventail de sujets tels que la cancérogénicité, la génotoxicité, la mutagénicité, les nouvelles approches des tests toxicologiques, la toxicologie environnementale, la toxicogénomique et la toxicologie médicale. L'objectif de cette revue est d'améliorer la compréhension scientifique de la toxicité et d'aider la recherche et le développement dans ce domaine.

La toxicologie est la branche de la science qui traite de l'analyse de l'impact des toxines/xénobiotiques sur la santé humaine et implique l'étiologie, la cible, le mécanisme, la prévention et la gestion des effets toxiques. La recherche en toxicologie implique des sciences multidisciplinaires comme la chimie synthétique et computationnelle, la protéomique, la métabolomique, la biologie moléculaire et la bioinformatique, etc. La revue présentera des publications liées à tous les domaines connexes de la toxicologie comme la toxicologie clinique, chimique, environnementale et médico-légale.

Toxine, une substance chimique qui peut initier une réaction métabolique fâcheuse ou produire une réponse biologique délétère dans un organisme vivant. Le processus toxicologique s'amorce, lorsque la forme active d'un toxique interagit avec sa cible moléculaire, sur son site d'action. L'effet toxique ne sera produit qu'à une dose biologiquement efficace et il pourrait être réversible, irréversible ou irréversible avec réparation. Le processus toxicologique comprend la toxicocinétique (absorption, distribution, métabolisme et excrétion) et la toxicodymnamique (relation dose-effet et dose-réponse). La réponse pharmacodynamique de la toxine n'est évidente qu'au-dessus de la dose seuil (c'est-à-dire la dose sans effet nocif observé, NOEAL) de la toxine.

Les toxines sont classées selon leurs caractéristiques physiques ou chimiques, et divers registres toxicologiques fournissent des informations sur ces toxines (ex. CHEMTREC, TOXNET, HSDB, RTECS, MSDS, et HazDat). Plusieurs autorités de réglementation et agences de santé (comme l'ATSDR, l'EPA, le NIOSH, le NCEN, la FDA et le NRC) s'efforcent de réduire le risque des matières dangereuses pour la santé des humains et d'autres formes de vie. Les progrès de la recherche en toxicologie seront au cœur des prochains numéros qui seront publiés par International Journal of Toxicology and Environmental Health Sciences


Orientation des professeurs et des étudiants

Manuel Salgado, titulaire d'un doctorat étudiant travaillant avec le Dr Andrew Klein au Département de géographie de l'Université Texas A&M, a mené un parcours non traditionnel vers l'enseignement supérieur.

Dans le cadre du programme Geosciences Future Faculty Fellow récemment créé, le Dr Raquel Bryant est associée de recherche postdoctorale au département de géologie et de géophysique de la Texas A&M University.

Le Dr Jason Sylvan, professeur agrégé au Département d'océanographie, a récemment reçu un prix Simons de chercheur en début de carrière en écologie microbienne marine et évolution de la Fondation Simons.


Qu'est-ce que les tests toxicologiques ?

Les tests de toxicologie effectués après le décès d'une personne sont appelés tests de toxicologie médico-légale ou tests de dépistage post mortem.

C'est différent de la toxicologie clinique, selon le College of American Pathologists. Il s'agit du test de dépistage de drogue qu'un médecin urgentiste serait susceptible de prescrire, par exemple, si un patient se présente avec des signes et des symptômes de surdose ou d'abus de drogue.

D'autres types de tests toxicologiques comprennent les tests de dépistage de drogues sur le lieu de travail, qui dépistent également les drogues donnant lieu à des abus, et les tests de dépistage de drogues dans les programmes sportifs, qui détectent les substances interdites ou les drogues qui améliorent les performances.

Le rapport de toxicologie qui est finalement publié dans les tests de toxicologie médico-légale "est le résultat des procédures de laboratoire identifiant et quantifiant les toxines potentielles, qui incluent les médicaments sur ordonnance et les drogues d'abus et les interprétations des résultats", explique Howard S. Robin, MD. Il est le directeur médical des services de laboratoire au Sharp Memorial Hospital de San Diego et est un pathologiste certifié.

Les tests de toxicologie font partie du rapport d'autopsie, dit Robin. "Une autopsie complète devrait avoir un certain niveau d'études toxicologiques."


Toxicologie environnementale et moléculaire

Le Département de toxicologie environnementale et moléculaire offre aux étudiants du baccalauréat de l'Oregon State University une mineure de premier cycle en toxicologie. Il existe un intérêt croissant pour la protection de la santé humaine et environnementale, la toxicologie environnementale et la toxicologie computationnelle, ce qui en fait un domaine d'études contemporain pour les étudiants de premier cycle. Le domaine de la toxicologie est hautement multidisciplinaire, ce qui en fait une excellente mineure pour tous les diplômes liés aux sciences et à la technologie. La mineure en toxicologie vise à fournir aux étudiants de premier cycle une compréhension de la façon dont les produits chimiques et les agents physiques peuvent nuire aux systèmes biologiques et à l'environnement, y compris les mécanismes de toxicité induite chimiquement, la source, le devenir et les effets des produits chimiques dans l'environnement et l'évaluation des produits chimiques. dangers et risques.

La réussite d'une mineure permet aux étudiants de :

  • Comprendre les concepts de base de la science de la toxicologie, y compris l'identification des dangers, l'évaluation de l'exposition, l'évaluation de la dose-réponse et une compréhension des mécanismes d'action et des effets des produits chimiques toxiques à plusieurs niveaux d'organisation biologique
  • Développer des approches techniques et expérimentales dans la recherche toxicologique, les tests et l'évaluation des risques
  • Communiquer et mener des analyses scientifiques, y compris la capacité d'analyser les relations, de tirer des conclusions appropriées étayées par des données et d'articuler par écrit et oralement une perspective critique en utilisant des preuves comme support
  • Relier le rôle de la toxicologie dans la société, y compris l'importance de l'analyse, de la gestion et de la communication des risques
  • Identifier et discuter des problèmes contemporains en toxicologie

Cours pour obtenir une mineure en toxicologie

Une mineure en toxicologie de premier cycle nécessite un minimum de 28 heures de crédit (CR). Dix heures de crédit sont des cours obligatoires, 6 cours au choix de toxicologie restreints, et les douze heures restantes sont constituées de crédits soit du Recherche ou alors Didactique option. La répartition des cours est la suivante :

Cours obligatoires (10 crédits)

TOX 360 Le monde des poisons (3) Quartier d'automne
TOX 411 Fondements de la toxicologie (3) Quartier d'automne
ST 351* Introduction de méthodes statistiques (4) Quartier d'automne
TOX au choix Jusqu'à 6 crédits d'options TOX (6) N'importe quel terme

*Substitutions acceptables : ST 201 et ST 202 [Principles of Statistics 8 CR total] OU ALORS ST 314 [Introduction à la statistique pour les ingénieurs 3 CR]

Au choix en toxicologie restreinte (6 crédits)

TOX 429 Substance toxique dans les aliments (3) À déterminer
TOX 430 Comportement chimique dans l'environnement (3) Quartier d'automne
TOX 435 Gènes et produits chimiques en agriculture : valeur et risque (3) Quartier de printemps
TOX 455 Écotoxicologie et évaluation des risques : systèmes aquatiques (3) Quartier d'hiver
TOX 480 Évaluation des risques pour la santé humaine et toxicologie computationnelle (3) Quartier de printemps
TOX 490 Chimie médico-légale environnementale (3) Quartier d'hiver

Option Mineure (12 crédits)

Comme la toxicologie est une science appliquée avec des questions pertinentes dans de nombreuses disciplines scientifiques différentes, l'objectif est de s'assurer que les étudiants ont une expertise et une exposition plus larges dans les sciences. Ainsi, nous ne permettons pas de choisir tous les cours au choix d'un même département, mais tous les cours non généraux de la division supérieure des matières ci-dessous s'appliqueraient.

Un minimum de 4 cours au choix en sciences de la division supérieure qui constituent jusqu'à un minimum de 12 crédits. Il est fortement recommandé qu'un cours optionnel TOX soit une composante de l'option didactique.

  • Pas plus de 6 crédits peuvent être sélectionnés à partir du même préfixe de cours
  • Les cours vides ne peuvent pas être appliqués à cette exigence

Les options de cours au choix de ces préfixes de sujet (c'est-à-dire : BRR, TOX) sont acceptables :


Nommer des membres pour les postes de direction SOT 2021 et 2023

Opportunités de prix SOT pour les étudiants diplômés et les post-doctorants : Les post-doctorants SOT et les étudiants diplômés sont invités à postuler pour les bourses NEXT et STEP.

Match de mentorat SOT
Connectez-vous avec un mentor ou un mentoré en fonction de sujets tels que l'expertise, l'éducation et le développement de carrière, le leadership, etc. Gratuit pour les membres SOT.

Conférences sur la recherche scientifique et conférences sur les catalyseurs du FASEB
La Fédération des sociétés américaines de biologie expérimentale (FASEB) recherche des propositions pour sa série de conférences sur la recherche scientifique 2023 ainsi que pour ses conférences sur les catalyseurs 2021 et 2022.


Tests de laboratoire sur les drogues d'abus d'urine

Notre objectif est d'aider nos clients à détecter et à prévenir l'abus de drogues et d'alcool en leur fournissant des tests d'urine pratiques, fiables et précis.

Notre personnel de laboratoire professionnel effectue le dépistage et la confirmation avec une technologie et un équipement de pointe. Après le dépistage initial des présomptions positives, une confirmation quantitative/qualitative peut être effectuée par chromatographie en phase gazeuse-détecteur à ionisation de flamme, chromatographie en phase gazeuse-spectrométrie de masse ou chromatographie en phase liquide-spectrométrie de masse en tandem.

  • Dépistage et confirmation d'urine avec des résultats rapides et précis
  • Large gamme de panels de tests de dépistage de drogue disponibles
  • L'analyse en laboratoire fournit des preuves confirmatives de l'utilisation et des résultats défendables
  • Délai d'exécution rapide à partir de la réception de l'échantillon
  • Services de support client sans frais avec accès à des toxicologues agréés

De nombreuses options de rapport disponibles, y compris une solution de gestion des tests basée sur le Web pour tous les clients

Tests de routine

Abbott utilise certains des équipements et technologies les plus sophistiqués, sensibles et spécifiques disponibles pour dépister, confirmer et quantifier les drogues d'abus dans l'urine. Nos méthodologies fournissent des résultats très précis et juridiquement défendables. Comme pour toutes nos options de test, un support client complet est fourni.

Les tests de dépistage et de confirmation sont effectués à l'aide de différentes méthodologies qui nécessitent des seuils différents. Les niveaux de coupure d'un test de dépistage immunologique sont généralement plus élevés que ceux d'un test de confirmation GC-MS ou LC-MS/MS plus sensible, car ils recherchent un groupe plus important de composés parents, de métabolites et d'autres composés structurellement similaires.

Si un test immunologique détecte un médicament (au-dessus du seuil de détection), l'échantillon présumé positif peut être envoyé à un test de confirmation GC-MS ou LC-MS/MS. Plusieurs fois, ces composés individuels sont présents à des concentrations bien inférieures à la réponse totale du dosage immunologique, ce qui entraîne des niveaux de coupure inférieurs pour le test GC-MS ou LC-MS/MS.

Métabolite de la cocaïne (benzoylecgonine)

LSD (acide lysergique diéthylamide)

Opiacés (Morphine et Codéine)

Tests synthétiques/ésotériques

Nous proposons également une large gamme de tests spécialisés, notamment : des tests de dépistage de drogue complets, des stimulants de synthèse (sels de bain), du glucuronide d'éthyle/sulfate d'éthyle (EtG/EtS), du fentanyl, de la gabapentine, de l'acide γ-hydroxybutyrique (GHB), du kratom, des stéroïdes/des sports drogues, cannabinoïdes synthétiques, tramadol et héroïne/6-MAM.

Les stimulants synthétiques sont produits dans des laboratoires clandestins et vendus en ligne ou disponibles à l'achat dans les magasins de tabac. Présenté comme « sels de bain », « produits chimiques de recherche » ou « aliments végétaux », l'étiquetage des produits tente de contourner la réglementation en suggérant qu'ils ne sont pas destinés à la consommation humaine. De plus, certaines formes de stimulants de créateurs peuvent être vendues sous le nom de MDMA « légale » (Legal X), ou vendues et voilées sous forme de comprimés de MDMA.

Butylone
(β-céto-N-méthylbenzodioxolylpropylamine, bk-MBDB)

cathinone
(Khat ou Benzoylethanamine)

Éthylone
(3,4-méthylènedioxy-N-éthylcathinone, MDEC, bk-MDEA)

MBDB
(Méthylbenzodioxolylbutanamine, Méthyl-J, « Eden »)

MDA
(3,4-Méthylènedioxyamphétamine, ténamfétamine)

MDEA
(3,4-Méthylènedioxy-N-éthylamphétamine, MDEA, MDE, « Eve »)

MDMA
(3,4-Méthylènedioxyméthamphétamine, ecstasy, "E", "X")

MDPV
(Méthylènedioxypyrovalérone, Cloud 9, Vague d'ivoire, Eclair blanc)

Méphédrone
(4-méthylméthcathinone [4-MMC], 4-méthyléphédrone, "Meph", "MCat")

Méthcathinone
(α-méthylamino-propiophénone, peut être confondu avec la méphédrone)

4-Méthylethcathinone
([RS]-2-éthylamino-1-[4-méthylphényl]propan-1-one, « 4-MEC »)

Méthylone
(3,4-méthylènedioxy-N-méthylcathinone, bk-MDMA, MDMC, « M1 »)

-pyrrolidinopentiophénone
([RS]-1-phényl-2-[1-pyrrolidinyl]-1-pentanone, PVP)

TFMPP
(3-Trifluorométhylphénylpipérazine, « Legal X »)

Nous pouvons affirmer avec confiance que nous sommes à la pointe de la recherche et de l'identification des cannabinoïdes synthétiques. Nous avons été l'un des premiers laboratoires au monde à développer un test de métabolite à base d'urine pour la « cannabis synthétique ».

Souvent jusqu'à 4 à 100 fois plus forts que la marijuana, les utilisateurs se tournent vers ces produits à base de plantes à fumer commercialisés sous des noms de marque tels que K2, K3 Legal, Syn, Spice et bien d'autres pour éviter d'être détectés par les tests de dépistage standard.

5-fluoro-AB-PINACA (et/ou métabolites)

5-fluoro-ADBICA (et/ou métabolites)

5-fluoro-ADB-PINACA (et/ou métabolites)

5-fluoro-AKB-48 (et/ou métabolites)

5-fluoro-AMB (et/ou métabolites)

5-fluoro-PB-22 (et/ou métabolites)

AB-CHMINACA (et/ou métabolites)

AB-FUBINACA (et/ou métabolites)

AB-PINACA (et/ou métabolites)

BAD-PINACA (et/ou métabolites)

FDU-PB-22 (et/ou métabolites)

FUB-PB-22 (et/ou métabolites)

MAM-2201 (et/ou métabolites)

THJ-2201 (et/ou métabolites)

La plupart des gens prennent leurs médicaments de manière responsable, cependant, on estime que 52 millions de personnes ont utilisé des médicaments sur ordonnance pour des raisons non médicales. 1

Le test complet de dépistage des drogues d'Abbott détecte des centaines d'ordonnances de marque, de drogues illicites et d'alcool. Nos tests ciblent un large éventail d'ordonnances couramment utilisées qui passent avec succès la plupart des tests d'urine de routine. Les tests complets sont parfaits lorsque la détection et la surveillance de médicaments spécifiques sont essentielles. Exigez plus de votre test de dépistage de drogue.

Amphétamines
- Amphétamine
- Méthamphétamine
- Méthylènedioxyamphétamine (MDA)
- Méthylènedioxyméthamphétamine (MDMA)
- Méthylènedioxyéthylamphétamine (MDEA)

Anticonvulsivants
- Carbamazépine
- 10,11-Dihydroxycarbazépine
- Oxcarbazépine
- 10-Hydroxycarbazépine

Antidépresseurs
- Amitriptyline
- Nortriptyline
- Hydroxybupropion
- Citalopram/Escitalopram
- Désipramine
- Imipramine
- Doxépine
- Desméthyldoxépine
- Fluoxétine
- Norfluoxétine
- Maprotiline
- Paroxétine
- Sertraline
- Norsertraline
- mCPP
- Hydroxy-mCPP
- Trazodone
- Hydroxytrazodone
- Venlafaxine
- O-Desméthylvenlafaxine

Barbituriques
- Amobarbital
- Butabarbital
- Butalbital
- Pentobarbital
- Phénobarbital
- Sécobarbital

Benzodiazépines
- alpha-hydroxyalprazolam (Alprazolam)
- 7-Aminoclonazépam (Clonazépam)
- 7-Aminoflunitrazépam (Flunitrazépam)
- 2-Hydroxyéthyl flurazépam (Flurazépam)
- Lorazépam
- alpha-hydroxymidazolam (Midazolam)
- Nordiazépam
- Oxazépam
- Témazépam
- alpha-hydroxytriazolam (Triazolam)

Narcotiques/Opiacés
- Buprénorphine
- Norbuprénorphine
- Butorphanol
- Hydroxybutorphanol
- Codéine
- Fentanyl
- Hydrocodone
- Hydromorphone
- Kétamine
- Norkétamine
- Dehydronorketamine
- Norpéridine
- Méthadone
- Métabolite de la méthadone (EDDP)
-Morphine
- Nalbuphine
- Noroxycodone
- Oxycodone
- Oxymorphone
- Pentazocine
- Propoxyphène
- Norpropoxyphène
- Tramadol
- O-Desméthyl-cis-Tramadol

Agents sédatifs/hypnotiques
- Carisoprodol
- Méprobamate
- Zolpidem
- Carboxyzolpidem

THC (marijuana)
- THC-COOH (Marijuana)
- Rapport THC-COOH/Créatinine

1. Volkow ND. National Institute on Drug Abuse: Prescription Drugs—Abuse and Addiction [lettre]. Série de rapports de recherche NIDA. https://www.drugabuse.gov/sites/default/files/rxreportfinalprint.pdf [pdf 6,79 Mo]

EtG est un métabolite direct de l'alcool (éthanol). Sa présence dans l'urine peut être utilisée pour détecter une ingestion récente d'éthanol, même après que l'éthanol n'est plus mesurable. La présence d'EtG dans l'urine est un indicateur que l'éthanol a été ingéré et peut être détecté dans l'urine jusqu'à 80 heures après l'ingestion.

En plus de l'EtG, des études scientifiques ont identifié le sulfate d'éthyle (EtS) comme deuxième métabolite ou biomarqueur spécifique de l'éthanol. Pour cette raison, Abbott teste et rapporte l'EtS, conjointement avec l'EtG, pour confirmer l'ingestion ou l'exposition récente à l'éthanol. La détection d'EtG et d'EtS offre une plus grande sensibilité et précision pour la détermination de l'ingestion récente d'éthanol, que par la détection de l'un ou l'autre des biomarqueurs seuls.

Le fentanyl et ses analogues sont des analgésiques narcotiques synthétiques à action extrêmement rapide, d'une puissance élevée. Ces médicaments ont des propriétés de dépendance similaires à celles de la morphine. Le fentanyl et ses dérivés sont devenus une crise de santé publique au cours des dernières années en raison de la présence accrue de fentanyl illicite et de l'ajout de fentanyl illicite et de ses dérivés à l'héroïne.

L'utilisation du fentanyl, à l'origine pour la douleur chronique, a augmenté dans l'usage illicite de la rue et parmi les travailleurs de la santé en raison des effets euphorisants du médicament et de sa facilité d'accès.


Voir la vidéo: Magnitude 9: The Largest Earthquakes on Earth Happen in BC