Suite

Créer de grands jeux de données réseau à partir d'OpenStreetMap dans ArcGIS ?

Créer de grands jeux de données réseau à partir d'OpenStreetMap dans ArcGIS ?


J'essaie de créer un "grand" jeu de données réseau à partir de données OSM dans ArcGIS. Tout faire en même temps prend "beaucoup de temps" et il semble qu'il y ait une grande opportunité pour qu'il échoue à un moment donné, ce qui m'obligerait à recommencer. J'aimerais pouvoir ingérer un ensemble de données plus petit afin que le traitement ne prenne pas si longtemps.

Est-il possible de fusionner plusieurs ensembles de données réseau plus petits en un seul ensemble de données (qui ne nécessite pas de reconstruire l'ensemble du réseau) vers lequel je peux acheminer des appels ? Ou peut-être pour acheminer les appels sur plusieurs ensembles de données réseau ?

Pour référence, l'ensemble de données que j'ai utilisé était un extrait OSM pour toute la Californie. Il s'agit de 11 Go de xml. Il m'a fallu 4,5 jours pour transformer cela en classes d'objets. Il a fallu encore 5,5 jours pour créer le jeu de données réseau. Le gdb est maintenant de 19,6 Go. Cela fonctionnait sur un m3.medium. J'aimerais éventuellement pouvoir router n'importe où aux États-Unis.


En réponse aux deux commentaires d'Uffe Kousgaard sur "ce que contient le fichier de 18 Go" par rapport à un fichier de formes routable, et une réponse possible à cette question :

  • Vous ne l'indiquez pas explicitement, mais je suppose que vous avez utilisé l'éditeur ArcGIS pour OpenStreetMap pour convertir vos données. Sinon, je recommande vraiment d'y jeter un coup d'œil, car il contient une option dédiée pour créer des réseaux routables des données converties.
  • L'éditeur convertit par défaut toutes les données du fichier OSM, ce qui signifie que vous vous retrouvez non seulement avec tous les éléments de ligne d'autoroute nécessaires à la construction de votre réseau, mais également avec tous les autres éléments tels que l'utilisation des terres et la construction de polygones. La ligne Feature Class contiendra également d'autres éléments, comme les voies navigables. Cela explique la taille des données de 11 à 18 Go par rapport à un réseau routier léger et routable.
  • Vous pouvez donc envisager de sélectionner des fonctionnalités avec un autoroute=x uniquement et les exporter vers une classe d'entités dédiée, de préférence également dans une géodatabase fichier distincte. Veuillez noter (je n'ai jamais créé moi-même de réseau routable à l'aide des outils de l'éditeur ArcGIS pour OpenStreetMap), que vous devrez peut-être également exporter d'autres entités, en fonction des fonctionnalités requises par l'éditeur pour créer un réseau routable.
  • Si vous êtes simplement intéressé par le routage pour Véhicules, la suppression de Highway=footway, Highway=bridleway, Highway=cycleway, Highway=pedestrian, Highway=steps et Highway=path devrait également réduire considérablement la taille du réseau routable.
  • Je recommanderais fortement de généraliser légèrement vos fonctionnalités avant de créer un réseau. Cela éliminera beaucoup de détails / sommets / nœuds inutiles qui n'ajoutent rien au réseau routable en dehors du ballast. Cependant (!), si vous faites cela, vous doit utilisez les options de maintien de la topologie pendant la généralisation. L'outil Simplifier la ligne d'ArcGIS a une option pour cela. Vous devez définir :
    1. BEND_SIMPLIFY si vous souhaitez conserver les formes initiales aussi précisément que possible, POINT_REMOVE pour la vitesse.
    2. Définissez CHECK pour "error_checking_option"
    3. Définissez RESOLVE_ERRORS pour l'option "error_resolving_option". Veuillez noter que cette option peut augmenter considérablement le temps de traitement de la généralisation, mais étant donné qu'elle est vitale pour maintenir la topologie du réseau routable, vous doit utilise le.
    4. Définissez une tolérance appropriée. Vous pouvez commencer avec quelque chose comme 25 mètres comme tolérance. 25 mètres peuvent sembler beaucoup si l'on considère par ex. petits carrefours ou ronds-points détaillés, mais veuillez noter que puisque vous sélectionnez RESOLVE_ERRORS, ArcGIS réduira itérativement cette tolérance chaque fois que les entités de connexion deviendront topologiquement rompues, jusqu'à ce que les entités généralisées soient topologiquement correctes tout en étant encore quelque peu généralisées. Ainsi, même les valeurs de réglage supérieures à 25 mètres (par exemple 100 mètres) devraient toujours conserver la topologie de base du réseau à l'aide de l'option RESOLVE_ERRORS. Cependant, même en définissant une tolérance de 25 mètres, il est probable que la taille de votre classe d'entités soit réduite d'environ 90 %.

Voir la vidéo: Tutoriel - Umap. Openstreetmap carte enrichie + 2e tuto plus simple en descripton