Suite

17.5 : Ressources minérales - Géosciences

17.5 : Ressources minérales - Géosciences


Sels de mer sont générés à partir de l'eau de mer évaporée dans les étangs. Le gypse et les sels de potassium, de magnésium, d'iode et de brome sont d'autres dérivés minéraux économiquement importants provenant des opérations d'évaporation de l'eau de mer.

Nodules fer-manganèse sont des roches hydrogénées qui ont précipité de l'eau de mer. Ils se forment très lentement (il faut des millions d'années pour former des nodules de la taille d'un poing, figure 17.5). Cependant, de vastes régions de plaines abyssales de l'océan profond en sont recouvertes, en particulier dans le sud de l'océan Pacifique. Les échantillons prélevés montrent qu'elles sont riches en fer, manganèse, cuivre, nickel et cobalt. L'extraction de nodules de manganèse dans les grands fonds marins n'est pas considérée comme économiquement faisable à l'heure actuelle. De même, les dépôts autour des évents en mer profonde (fumeurs noirs) sont également riches en métaux précieux mais leur extraction n'est pas économiquement faisable. Cependant, d'anciens gisements de fumeurs de dos et de nodules de manganèse ont été découverts et exploités sur terre.


Graphique 17.5. Nodules fer-manganèse sur le fond marin d'une plaine abyssale de l'océan Pacifique Sud.


17.5 : Ressources minérales - Géosciences

Tous les articles publiés par MDPI sont rendus immédiatement disponibles dans le monde entier sous une licence en libre accès. Aucune autorisation particulière n'est requise pour réutiliser tout ou partie de l'article publié par MDPI, y compris les figures et les tableaux. Pour les articles publiés sous licence Creative Common CC BY en accès libre, toute partie de l'article peut être réutilisée sans autorisation à condition que l'article original soit clairement cité.

Les articles de fond représentent la recherche la plus avancée avec un potentiel important d'impact élevé dans le domaine. Les articles de fond sont soumis sur invitation individuelle ou sur recommandation des éditeurs scientifiques et font l'objet d'un examen par les pairs avant leur publication.

L'article de fond peut être soit un article de recherche original, une nouvelle étude de recherche substantielle qui implique souvent plusieurs techniques ou approches, ou un article de synthèse complet avec des mises à jour concises et précises sur les derniers progrès dans le domaine qui passe systématiquement en revue les avancées les plus passionnantes dans le domaine scientifique. Littérature. Ce type d'article donne un aperçu des orientations futures de la recherche ou des applications possibles.

Les articles du Choix de l'éditeur sont basés sur les recommandations des éditeurs scientifiques des revues MDPI du monde entier. Les rédacteurs en chef sélectionnent un petit nombre d'articles récemment publiés dans la revue qui, selon eux, seront particulièrement intéressants pour les auteurs ou importants dans ce domaine. L'objectif est de fournir un aperçu de certains des travaux les plus passionnants publiés dans les différents domaines de recherche de la revue.


Rapport 2016-17

Au cours de l'année universitaire 2016-2017, le musée a accueilli plus de 9 900 visiteurs, dont de nombreux membres de la communauté, des groupes scolaires pK-12, des groupes 4-H, des familles et des professeurs et étudiants de Virginia Tech. Douze cours différents dans trois collèges utilisaient le Musée à des fins académiques.

Utilisation académique : 1911 étudiants de 56 sections de cours, représentant 13 cours différents, de 2 Collèges.

Utilisation programmatique (éducation et sensibilisation du public) : 3600 personnes au total. 498 adultes, 1674 jeunes de la maternelle à la 12e année, 153 éducateurs, 1273 étudiants/professeurs/personnel du VT, 46 prêts de kits ou de matériel pédagogique. La vente GeoFair et Mineral a réuni plus de 500 participants.

Le VT MoGs est un espace d'étude et d'examen préféré pour les étudiants des laboratoires de géosciences, offrant un accès à du matériel spécifique au cours ainsi qu'à un large éventail de minéraux, de roches et de fossiles de haute qualité exposés pour aider les étudiants à développer des compétences d'identification et une appréciation de ces formes naturelles remarquables. D'autres expositions éclairent des sujets géoscientifiques complexes et mettent en lumière les programmes de recherche du Ministère.

La plupart des programmes sont gratuits et ouverts au public, le public suggéré étant noté. Les laissez-passer de stationnement VT ne sont nécessaires que pendant les heures 8-5, du lundi au vendredi, disponibles gratuitement au centre d'accueil VT. Parkings et garage à proximité.
Les espaces handicapés sont situés juste à côté du bâtiment sur les deux côtés N et S.
Pas de carte de stationnement nécessaire après 5 ou week-ends.
Pour plus d'informations, consultez les autres parties de ce site Web, appelez le 540-231-6894 ou envoyez un courriel à [email protected]

Virginia Tech Science Festival. 27 septembre 2016, samedi. Plusieurs groupes VT Geoscience avaient des expositions au Moss Art Center.

Semaine des sciences de la Terre: Notre Géopatrimoine Partagé. 9-15 octobre 2016
9 octobre, dimanche- EarthCache Jour.
10 octobre, lundi - Alphabétisation en sciences de la Terre Jour : suivez @hokiesaurus sur Twitter.
11 octobre, mardi - Aucun enfant laissé à l'intérieur Jour. Allez dehors et trouvez un rocher !
12 octobre, mercredi - Journée nationale des fossiles: venez visiter le Hokiesaurus et suivez @VTmeetsPaleo.
13 octobre, jeudi - Journée des géosciences pour tous. Amène un ami.
14 octobre, vendredi - Journée de la carte géologique: voir l'affichage du couloir du deuxième étage montrant la géologie de certains des célèbres sites de randonnée et monuments autour
15 octobre, samedi - GeoFair et vente de minéraux. Collecte de fonds pour la programmation éducative et de sensibilisation du public du Musée des géosciences.
Rejoignez-nous pendant la Semaine des sciences de la Terre pour le GeoFair et vente de minéraux le samedi 15 octobre 2016 de 10h à 16h au Museum of Geosciences, 2062 Derring Hall, 1405 Perry St. sur le campus VT. Stations d'activités familiales présentées par des étudiants et des professeurs en géosciences, ainsi que des échantillons pédagogiques abordables et des articles de qualité pour collectionneurs à vendre. Les anciens du VT Don Dalton, Frank Smith et le club de géologie organisent cette vente de minéraux au profit du musée. Il y aura des spécimens appropriés pour les cadeaux, les enseignants, les enfants et les collectionneurs sérieux. Apportez vos "inconnus" à la station d'identification minérale.

C'est le même jour que le Hokie BugFest : amenez la famille sur le campus pour une journée de plaisir scientifique !

Volcans de Virginie. Sarah Mazza, Géosciences
Recherche en géosciences à la mode
19 octobre 2016, mercredi, de 17h30 à 18h30 au Musée, 2062 Derring
Research A La Mode se poursuit avec des présentations par des étudiants diplômés pour que les étudiants diplômés (et d'autres!) s'exercent à communiquer leur science avec le public. Convient également aux enseignants de la maternelle à la 12e année. Gratuit, profitez du temps social autour d'une glace.

Le Grand ShakeOut ! 20 octobre à 10h20. Exercice de sécurité sismique. Laissez tomber, couvrez et tenez bon.

Géologie du mont. Massif de l'Everest : un tour des plus hautes roches du monde.
Dr Rick Law, VT Geosciences.

Conférence publique du musée
3 novembre 2016, jeudi, 19 h à 20 h 30 au Musée, 2062 Derring.
Rejoignez-nous pour cette conférence gratuite à 4069 Derring, suivie d'une séance pratique de rencontre avec les scientifiques au musée où nous verrons des cartes, des roches et des sections minces de l'Everest !
Le Dr Law est un géologue structuraliste qui a travaillé dans les ceintures montagneuses actuelles et anciennes du monde entier, de l'Alaska à l'Argentine et de l'Europe à l'Asie du Sud-Est. L'un des endroits les plus spectaculaires qu'il étudie est le mont. Everest dans la ceinture de montagnes himalayenne entre le Tibet et le Népal. Le sommet du mont. L'Everest est la plus haute altitude au-dessus du niveau de la mer sur Terre, à 8848 m, soit près de 5,5 miles. L'Himalaya s'est formé lorsque la plaque indienne est entrée en collision avec la plaque asiatique il y a environ 50 millions d'années, poussant au-dessus du niveau de la mer des roches sédimentaires initialement déposées dans l'ancienne mer de Téthys entre l'Inde et l'Asie. La collision entre les plaques indienne et asiatique est toujours en cours, comme l'ont récemment mis en évidence les tremblements de terre d'avril 2015 au Népal qui ont tué près de 9 000 personnes. Les études du Dr Law l'ont conduit sur les traces de certains des grands explorateurs du 20e siècle, dont Lawrence Wager et Sir Edmund Hillary. Les échantillons de roche de Wager collectés dans la crête NE du mont Everest en 1933 sont conservés au Musée d'histoire naturelle de l'Université d'Oxford en Angleterre, tandis que les échantillons de Hillary collectés au sommet de l'Everest lors de la première ascension réussie en 1953 sont conservés dans la collection Harker à Cambridge. Université. Les collections de Law du mont Everest résident au VT! (36, 1 enfant)

Fear Love, Greed, and Bubbles : une brève introduction aux volcans et aux informations volatiles des archives géologiques.
Présentateur Lowell Moore, VT Géosciences.
Recherche A La Mode Mercredi 16 novembre 2016 de 17h30 à 18h30 au Musée, 2062 Derring.

Les volcans sont l'expression physique de l'un des processus géologiques les plus importants, les plus anciens et les plus passionnants : le dégazage. Le dégazage volcanique nous donne l'air que nous respirons, les matériaux que nous extrayons du sol et les dangers qui menacent notre existence. Ainsi, comment le gaz est transféré de la terre profonde à l'atmosphère, ce qu'il fait sur le chemin et comment cette information est codée dans les archives géologiques sont des mystères qui méritent d'être résolus. Gratuit, et glaces ! (8 VT)

Activités à venir Hiver-Printemps 2016-17

Les femmes dans les ailes (géo)sciences Réunions 25 janvier (4), 8 février (10), 1 mars 5 avril.

Virginia Geology pour les enseignants du primaire. Lundi 27 février 2017, de 16h à 19h. Atelier de formation initiale des enseignants avec EDCI 5204. Ressources pratiques et informations spécifiques à la Virginie liées aux normes d'apprentissage de Virginie. Les présentateurs sont Llyn Sharp, Emma Tulsky et Lisa Whalen. (33)

Symposium de recherche des étudiants en géosciences GSRS 23-24 février 2017 à l'ICTAS. Banquet au Musée.

Formation des bénévoles du musée/Remise à niveau pour les accompagnateurs. 1er mars 2017. Mercredi. 14h30-15h30. préinscrivez-vous avec [email protected]

Exosquelettes de crabe et de homard : quelles fonctions remplissent les minéraux chez les animaux ? Sebastian Mergelsberg, Géosciences
Recherche à la Mode Séminaire Public
13 mars 2017, lundi, de 17h30 à 18h30 au Musée, 2062 Derring (12 VT)
Research A La Mode se poursuit avec des présentations par des étudiants diplômés pour que les étudiants diplômés (et d'autres!) s'exercent à communiquer leur science avec le public. Convient également aux enseignants de la maternelle à la 12e année. Gratuit, profitez du temps social autour d'une glace

Pertinence des musées au 21e siècle

Dr Joe Keiper, directeur, Virginia Museum of Natural History
Conférence publique du musée
23 mars 2017, jeudi de 7h00 à 20h30.
La conférence publique au 4069 Derring Hall commence à 7 heures. Rejoignez-nous ensuite pour une réception au Museum of Geosciences, 2062 Derring, pour avoir la chance de parler avec le Dr Keiper et certains des conservateurs des collections de Virginia Tech.

Joe Keiper, directeur du Virginia Museum of Natural History, discutera de l'évolution des rôles des musées au fil du temps. Dans le passé, les musées étaient des lieux sacrés pour se rassembler et mener des études sur le monde naturel. Les musées, en tant qu'institutions basées sur des collections, agissent toujours comme une ressource unique pour la recherche scientifique, stockant souvent des spécimens et des artefacts collectés au cours des siècles passés. Les méthodes modernes permettent aux spécimens collectés au fil du temps de fournir de nouvelles informations. Cependant, les musées d'aujourd'hui jouent de nouveaux rôles dans les collectivités en tant que moteurs économiques et touristiques et en tant que lien public avec la science.
Le Dr Keiper est directeur du VMNH depuis 2010, et avant cela, il était conservateur des invertébrés et directeur des sciences au Cleveland Museum of Natural History. Il a obtenu son doctorat de la Kent State University sur les insectes minuscules et a occupé un poste postdoctoral à l'Université de Californie-Riverside de 1998 à 2000. Keiper siège aux conseils d'administration de la Martinsville-Henry County Historical Society, de la Virginia Association of Museums et de l'Association of Science Museum Directors. Hist Virginia Tech connexion est qu'il siège au conseil consultatif de Reynolds Homestead dans le comté de Patrick. Il a un fils de 10 ans, AJ, deux chats et un serpent.

De la maternelle au collège: un programme réunissant des étudiants de 5e année sur le campus pour une journée d'apprentissage et d'inspiration STEM. Le Musée des géosciences propose des programmes animés par des étudiants bénévoles sur une période de 6 semaines. 17, 24, 31 mars 7, 10 avril.

Journée de formation sur les eaux pluviales. 12 avril 2017, mercredi, 21h-14h. Christiansburg Middle School à la classe en plein air IWLA. Activités pratiques sur les bassins versants et la qualité de l'eau. Présentateurs Emma Tulsky, Rae Kuprenas.

Couleurs du passé Vertébré Paléo Titre à confirmer. Caitlin Colleary, Géosciences
Recherche à la Mode Séminaire Public
10 avril 2017, lundi, de 17h30 à 18h30 au Musée, 2062 Derring
Research A La Mode se poursuit avec des présentations par des étudiants diplômés pour que les étudiants diplômés (et autres!) s'exercent à communiquer leur science avec le public. Convient également aux enseignants de la maternelle à la 12e année. Gratuit, profitez du temps social autour d'une glace.

Portes ouvertes de l'exposition des anciens des géosciences pour le week-end des anciens. 28 avril 2017.

Repas-partage international 4 mai 2017, Journée de lecture, 12h00.

Été 2017
Le musée des géosciences a des horaires restreints en été.


Profil du programme

Principales raisons d'étudier les ressources minérales et l'exploitation minière durable

  • Une occasion rare d'étudier un enseignement de haut niveau couvrant l'ensemble de la chaîne de valeur minière.
  • L'Université d'Oulu se classe parmi les meilleures universités 76-100 dans la catégorie Mines et génie minéral dans le classement mondial des matières académiques 2021 du Shanghai Ranking.
  • Excellente infrastructure de pointe disponible pour la recherche et l'éducation - les derniers logiciels et machines.
  • Cours partagés en géosciences et en ingénierie, comprenant à la fois la théorie et la pratique.
  • Études liées au travail et à la vie personnelle en étroite collaboration avec l'industrie minière. Possibilités de stages et de thèses offertes aux étudiants.

Mineral Resources and Sustainable Mining est l'un des rares programmes au monde à couvrir l'ensemble de la chaîne de valeur minière, de l'exploration à l'exploitation minière, en passant par la concentration, le raffinage et la fermeture.

La faculté entretient une étroite collaboration avec l'industrie et l'enseignement est assuré par des enseignants hautement expérimentés et de renommée internationale. L'Oulu Mining School est impliquée dans de nombreux projets européens de haut niveau axés sur l'innovation, le développement de nouvelles méthodes et le raffinement des processus existants.

L'unité dispose également d'une petite raffinerie unique et entièrement opérationnelle à des fins d'enseignement.

Compétences et compétences de base

Excellentes compétences et compréhension de l'utilisation durable des ressources minérales et des principes d'exploitation minière et d'enrichissement durables, notamment :

  • Études théoriques en géosciences et ingénierie
  • Aspects économiques et environnementaux de l'exploitation minière
  • Pratique pratique dans le centre de recherche bien équipé de l'école minière d'Oulu et sur le terrain
  • La dernière formation en modélisation et simulation liée aux sujets
  • Compétences instrumentales en analyse minérale.

Cinq options de spécialisation au choix

Deux en géosciences

La géologie économique se concentre sur la caractérisation des gisements minéraux et des processus géologiques à l'origine de leur genèse, constituant une base pour l'exploration minérale.

La géologie du Quaternaire couvre un large éventail de sous-disciplines, notamment la géologie glaciaire, la sédimentologie, les techniques de prospection du minerai et l'hydrogéologie.

Trois en génie minier et traitement des minéraux

Le génie minier couvre un large éventail de sujets, notamment la géotechnique, les technologies minières, l'analyse de la capacité de production et le financement.

Le traitement des minéraux traite des processus permettant de séparer économiquement les minéraux de valeur des minerais.

La géophysique appliquée se concentre sur les phénomènes de base en géophysique et sur la façon d'appliquer les connaissances, par exemple dans l'exploration minérale, la cartographie et la gestion des ressources naturelles, et dans les études environnementales et techniques.


17.5 : Ressources minérales - Géosciences

Ressources minérales

L'État du Kerala est doté d'un certain nombre d'occurrences/dépôts de minéraux tels que les sables minéraux lourds (ilménite, rutile, zircon, monazite, sillimanite), l'or, le minerai de fer, la bauxite, le graphite, l'argile de Chine, l'argile réfractaire, la tuile et l'argile à brique, Sable de silice, lignite, calcaire, coquillage, pierre dimensionnelle (granit), pierres précieuses, magnésite, stéatite, etc. Cependant, les activités minières à grande échelle se limitent principalement à quelques minéraux - sables minéraux lourds, argile de Chine et dans une moindre mesure calcaire/ Chaux, sable de silice et granit. En fait, le sable minéral lourd et l'argile de Chine contribuent à plus de 90 % de la valeur totale de la production minérale de l'État.

INDUSTRIES MINÉRALES DANS L'ÉTAT

L'État possède des gisements minéraux tels que des placers, de l'argile à porcelaine (kaolin), du calcaire, du calcaire, du sable de silice, de la bauxite, du graphite, du minerai de fer, du granit, etc. Les principales industries à base de minéraux comme Indian Rare Earths Ltd., Chavara, Kerala Minerals and Metals Ltd. ., Chavara, Malabar Cements, Walayar, Travancore cements Ltd., Kottayam, Kundara Ceramics, Kollam, English Indian Clays Ltd. (EICL), Thiruvananthapuram, Excel Glass Industry, Alappuzha, Kerala Clays and Ceramic Products Ltd., Palayangadi, Kannur sont certaines des industries à base de minéraux travaillant dans l'État depuis plusieurs années. Les ressources de beaux granits ornementaux de l'état sont exportées vers différents pays.

DÉTAILS DES DÉPTS MINÉRAUX INDIVIDUELS

SABLE MINÉRAL

Les gisements de sable minéral lourd du Kerala contiennent un assemblage d'ilménite, de rutile, de leucoxène, de monazite, de zircon et de sillimanite. L'État possède l'un des gisements de sables minéraux de classe mondiale dans les régions côtières

entre Neendakara et Kayamkulam. Celui-ci, communément appelé gisement de Chavara, d'après la localité principale, couvre une longueur totale de 22 km et une largeur d'environ 8 km du côté nord et 6 km du côté sud. La partie du cordon littoral de Chavara contient une concentration de minéraux lourds supérieure à 60 %. Le gisement de Chavara est estimé à 127 millions de tonnes de minéraux lourds avec une teneur en ilménite de 80 millions de tonnes provenant de la réserve totale de sable brut de l'ordre de 1400 millions de tonnes. Dans la partie nord au-delà de Kayamkulam Pozhi s'étendant jusqu'à Thottappally dans le district d'Alappuzha, la réserve totale de minéraux lourds est estimée à l'ordre de 17 millions de tonnes avec une teneur en ilménite de 9 millions de tonnes provenant du sable brut de 242 millions de tonnes.

Le cordon littoral de Chavara d'une largeur de 225 m est divisé en 8 blocs numérotés de I à VIII pour séparer l'ilménite pour la fabrication de TiO2. Les blocs sont répartis entre Kerala Minerals and Metals Ltd. (KMML), une entreprise du gouvernement de l'État et Indian Rare Earths Ltd. (IRE), une entreprise du gouvernement indien relevant du ministère de l'Énergie atomique.

Outre les gisements de minéraux lourds de Chavara, un certain nombre de placers de minéraux lourds ont été délimités dans différentes parties de l'État.

# Localité Total des minéraux lourds Ilménite Rutile Zircon Monazite Sillimanite
1 Gisement majeur de Chavara
127.09 79.45 5.38 4.82 0.82 28.72
2 Contiguïté nord du gisement Chavara* 16.93 9.03 0.64 0.40 0.17 5.66
3 Sud du Kerala^
1.83 1.15 0.11 0.12 0.05 0.27
4 Nord du Kerala$
3.35 0.53 0.01 0.05 0.003 0.80

* Kayamkulam-Arattupuzha-Thrikkunnapuzha-Thottapally
^ Kannimalssery-Neendakara-Maleppuram-Odetti, Anjengo-Vettoor, Veli-Kazhakuttom, Vizhinjam-Kovalam-Pachallur
$ Valapattanam-Azhikode, Ponnani-Chavakkadu

L'or se trouve au Kerala à la fois en tant que gisements primaires et placers. Les occurrences connues se trouvent principalement dans les régions de Wayanad-Nilambur. La découverte d'or dans la vallée d'Attapady du district de Palakkad est nouvelle et prometteuse.

L'activité minière dans le champ aurifère de Wayanad a été abandonnée au début du 20e siècle. La raison principale de cela semble être la découverte de gisements d'or très riches dans le champ aurifère de Kolar au Karnataka à cette époque.
L'investigation/exploration initiée par le Geological Survey of India (GSI) au cours des années 1950 et 1960 a conclu que le gisement aurifère de Wayanad mérite des études plus détaillées et que l'exploitation minière exploratoire dans des projets sélectionnés pourrait s'avérer économiquement viable. Suite à cela, les Nations Unies ont aidé le Kerala Mineral Exploration & Development Project de l'État (maintenant fusionné avec le Département des mines et de la géologie) a étudié les placers aurifères dans les rivières Chaliyar et Punnapuzha drainant la vallée de Nilambur. L'exploration pour l'or primaire a également été entreprise, ce qui a permis de délimiter le prospect Maruda. Deux autres prospects d'intérêt ont également été identifiés à proximité de Maruda à savoir. Mannucheeni et Thannikkadavu.

Le Département des mines et de la géologie, grâce à une enquête détaillée, a établi une réserve de 0,55 million de tonnes d'une teneur de 4 g/tonne d'or à Marudp, Nilambur, dans le district de Malappuram. Une exploration plus approfondie est nécessaire pour planifier une entreprise commerciale d'extraction et d'extraction d'or.

L'exploration à travers des sondages effectués dans les dépôts de placers de la vallée de Nilambur le long des rivières Punnapuzha et Chaliyar puzha a indiqué des réserves de l'ordre de 2,5 millions de m3 de placers avec 0,1 g/m3 d'or. Des réserves possibles de l'ordre de 30 Millions de m3 de placers ont également été projetées pour la zone. Compte tenu du manque de technologie pour l'exploitation des placers aurifères dans le pays, un programme d'exploration et d'exploitation minière à l'échelle pilote a été lancé entre 1994 et 1996 par l'Assistance française (BRGM). Les études ont confirmé l'incidence de l'or dans le chenal actuel de la rivière avec une teneur moyenne de 0,1 g/m3. Le levé géochimique couvrant 570 km2 pour localiser les placers alluviaux aurifères dans la vallée de Nilambur a indiqué 15 zones d'anomalies pour des études plus approfondies.

Des enquêtes menées par le Geological Survey of India (GSI) en 1991-92 ont révélé la présence d'or primaire dans la vallée d'Attapady, district de Palakkad. la terminaison ouest de la zone de cisaillement Bhavani. Dans ces zones, 12 prospects ont été identifiés pour une prospection détaillée. Dans le prospect Kottathara, 0,08 million de tonnes d'or ont été établies sur une longueur de filon de 250 m et une largeur réelle de 2,39 m avec une teneur moyenne de 12,98 g/t. Les travaux se poursuivent dans le Naiku Padi attenant et dans les zones d'extension. Puttumala avait récupéré 0,0067 million de tonnes d'une teneur moyenne de 14,99 g/t. Compte tenu de cela, une conglomération d'un certain nombre de petits prospects pourrait être une stratégie viable de prospection et d'exploration pour les gisements aurifères d'Attapady.

Cinq gisements de minerai de fer de type quartzite à magnétite rubanée ont été identifiés dans

district de Kozhikode et un dans le district de Malappuram. Le Geological Survey of India/Department of Mining and Geology, la National Mineral Development Corporation (NMDC) et le Kerala Mineral Exploration & Development Project assisté par les Nations Unies ont exploré les gisements de minerais de fer dans ces régions.

Ces gisements sont estimés à 84 millions de tonnes de réserves (réserves géologiques) avec une teneur en fer variant de 32 à 41 %. Les réserves et le pourcentage de teneur en Fe sont les suivants :

Localité Oxydé (million de tonnes) % de Fe Non oxydé (millions de tonnes)
% de Fe
Total (millions de tonnes)
Eleyettimala 14.7 39.4 4.5 31.5 19.2
Naduvallur
6.1 39.8 3.7 33.7 9.8
Nanminda
4.3 41.2 - - 4.3
Cheruppa 3.2 35.5
7.5 31.7 10.7
Alampara 9.0 35.6 26.2 35.2 35.2
Korattimala 1.9 37.7 2.5 33.6 4.4

La bauxite se trouve en étroite association avec la latérite tout le long de la côte ouest de l'État. Des traces de bauxite sont observées dans presque toutes les couvertures de latérite. Mais les gisements de bauxite d'importance économique dans le sud du Kerala sont quelques-uns et sont situés à Sooranad, Vadakkumuri, Chittavattom et Adichanallur dans le district de Kollam et dans les régions de Mangalapuram, Chilambil, Sasthavattom et Attipra du district de Thiruvananthapuram. Geological Survey of India (GSI) et Mineral Exploration Corporation Ltd. (MECL) ont mené des études approfondies sur la présence de bauxite dans les districts de Kasargod et de Kannur dans le nord du Kerala entre 1968 et 1974, y compris la cartographie géologique, le forage, le forage et l'échantillonnage.

Sur la base de diverses enquêtes, les réserves totales de bauxite de l'État sont estimées à 12,5 millions de tonnes. Les plus grands gisements de bauxite se trouvent à Nileswaram avec une réserve de 5,32 millions de tonnes d'une teneur d'environ 45% AI2O3 et SiO2 inférieure à 5%.

L'argile de Chine (kaolin) composée principalement de kaolinite est l'un des minéraux industriels les plus sophistiqués avec une multitude d'applications, à savoir, dans les céramiques, les réfractaires, le revêtement du papier, la charge pour le caoutchouc, les insecticides, le ciment, la peinture, les textiles, les engrais et autres, y compris abrasifs, produits à base d'amiante, fibre de verre, produits chimiques, cosmétiques, produits pharmaceutiques, appareils électriques, fonderie et verre.

Le ministère des Mines et de la Géologie à travers leurs campagnes d'investigation passées dans certaines parties du Kerala,

a identifié deux grandes zones d'argile à porcelaine, à savoir la zone d'argile à porcelaine du sud entre Thiruvananthapuram et Kundara (districts de Thiruvananthapuram et de Kollam) et la zone d'argile à porcelaine du nord entre Kannapuram Madayi - Cheruthazham dans le district de Kannur et Nileswarm - Manjeshwaram dans le district de Kasargod. Une réserve estimée à 172 millions de tonnes (réserve probable de 80 millions de tonnes et réserve possible de 92 millions de tonnes) de kaolin d'origine sédimentaire et résiduelle a été établie.


L'argile de porcelaine du Kerala est l'une des argiles de la plus haute qualité et est de classe mondiale. En fait, le Kaolin commercialisé par English Indian Clays Ltd. (EICL), Thiruvananthapuram prétend avoir des propriétés similaires voire meilleures par rapport aux argiles importées.

Production
L'argile de qualité pour revêtement de papier est produite par English Indian Clays Ltd., Thiruvananthapuram et Kerala Ceramics Ltd., Kundara. L'argile de porcelaine de haute qualité de qualité céramique est produite par Kerala Clays and Ceramic Products Ltd. (KCCP) à partir de leurs mines de Kannapuram et Pazhayangadi, district de Kannur et Pudukai, district de Kasargod.

Parmi les 25 mines de kaolin en activité au Kerala, 17 se trouvent à Thiruvananthapuram, 4 à Kollam et 2 chacune à Kannur et dans les districts de Kasargod, et elles ont produit ensemble 447 000 tonnes au cours de l'exercice 2000-2001. Le Kerala occupe une place de choix dans la carte d'argile raffinée du pays, contribuant à environ 58% de la production annuelle nationale.
Étant le plus grand producteur de kaolin traité de haute qualité, l'énorme potentiel d'exportation et l'infrastructure relativement bonne comme les ports, les routes et les voies ferrées, le Kerala n'a pas encore fait sa marque dans l'exportation de kaolin. Malgré un quadruple saut dans la production de R.O.M. ou d'argile brute au cours des deux dernières décennies, l'augmentation correspondante de la production d'argile transformée n'a été que de trois fois.

Potentiel pour les industries chinoises de l'argile

Les très grandes réserves de kaolin, identifiées et prouvées par le Département, appellent de nouvelles entreprises minières et des industries basées sur l'argile. Le référentiel de données du département et le livre de données sur l'argile du Kerala du laboratoire de recherche régional, Thiruvananthapuram, disposent de données et d'informations adéquates sur l'argile à porcelaine au Kerala. Conjointement, ces bases de données fournissent les données de base les plus utiles, telles que la couleur, la plasticité, la résistance à la traction et la taille des particules, à divers utilisateurs et industries.

On trouve de l'argile synthétique (réserve présumée de 5,67 millions de tonnes) dans certaines zones des districts de Kollam, Alappuzha, Ernakulam, Thrissur et Kannur. Bien qu'il ne soit pas conforme aux spécifications des argiles à billes, il est néanmoins considéré comme un bon substitut. À l'heure actuelle, il n'y a pas de production commerciale.

Les occurrences d'argile réfractaire sont associées à des sédiments tertiaires dans les terres côtières et la réserve présumée s'élève à 11,50 millions de tonnes. Cependant, cette ressource attend d'être exploitée.

TUILE ET ARGILE À BRIQUE

Les argiles à tuiles et à briques sont généralement de faible qualité et à combustion rouge. Les principales conditions sont qu'ils doivent se mouler facilement et brûler dur à basse température. Il existe environ 400 fabriques de tuiles et environ 5 000 fours à briques répartis dans tout l'État pour fabriquer des tuiles et des briques. Les vastes ressources d'argiles alluviales des rizières et des zones de remplissage des vallées sont utilisées par cette industrie dans l'État. Les argiles disponibles pour la fabrication de tuiles se trouvent principalement dans les districts de Thrissur, Kozhikode, Ernakulam, Kollam, Thiruvananthapuram, Kannur et Palakkad.

Il existe deux principaux types d'argiles à tuiles et à briques dans l'État, les lacustres et les plaines inondables. Les premiers sont confinés au district de Kannur. Les argiles sont généralement du plastique fin à blanc terne à couleurs panachées et se trouvent dans les dépressions de la latérite près de Pattuvam, Alakode, Thaliparamambu, etc. Les dépôts de plaine inondable, qui se produisent à proximité des rivières, se trouvent dans un certain nombre de districts.

Les unités de fabrication de carreaux sont concentrées dans certaines zones de l'État, principalement la région de Feroke du district de Kozhikode, Amballur, Ollur du district de Thrissur, Aluva du district d'Ernakulam, Chathannur du district de Kollam et Amaravila du district de Thiruvananthapuram.

Le graphite se présente dans la nature sous forme de veine, de dissémination (floconneuse) et de variété amorphe. Les deux premiers types d'occurrences se trouvent au Kerala. Le graphite de type filonien extrait plus tôt autour de Veli, Vellanad et Changa est confiné uniquement au district de Thiruvananthapuram. Le graphite en flocons est répandu dans les districts de Thiruvananthapuram, Kollam, Kottayam, Idukki et Ernakulam qui ont été étudiés par le Geological Survey of India et sont assez proches du célèbre graphite en flocons extrait en République malgache. Le graphite se présente sous forme d'éclats minces répartis plus ou moins uniformément dans la roche constituant en moyenne environ 5 à 10 % de la masse de la roche, bien que des poches riches ne soient pas rares. Les études dans divers laboratoires dans le pays et à l'étranger concernant les échantillons en vrac collectés dans les gisements de graphite lamellaire de Vadakode, Nagapuzha (Muvattupuzha taluk, district d'Ernakulam) et Chirakkadavu (Kanjirappally taluk, district de Kottayam) indiquent de bonnes caractéristiques d'enrichissement, une forte récupération du carbone fixe (environ 85 %) et conservation d'une taille de flocon appropriée facilitant leur utilisation dans des applications industrielles clés à valeur ajoutée comme la fabrication de creusets, etc. La position de réserve concernant les gisements de graphite floconneux des districts d'Ernakulam et de Kottayam est indiquée ci-dessous :

SABLE DE SILICE

La région côtière entre Alappuzha et Aroor dans le district d'Alappuzha contient de vastes gisements de sable de silice. Les meilleurs gisements sont confinés à l'étroite bande de terre prise en sandwich de chaque côté par le lac Vembanad et s'étendant de Cherthala à Arookutti sur une distance d'environ 35 km. En outre, il existe également des gisements plus petits dans d'autres districts du Kerala.

Le dépôt de sable comprend des étendues sablonneuses plates à légèrement inclinées, généralement à environ 5 m au-dessus du niveau moyen de la mer.

Séquence verticale
0-0,75 m sous le niveau du sol Sable blanc mélangé à de la terre
0,75-2,50 m sous le niveau du sol sable blanc
2,50-10,00 m sous le niveau du sol Sable brun

Réserves de gisement Sur la base de l'évaluation récente effectuée par le Département des mines et de la géologie sur la zone ouverte susceptible d'être disponible pour l'exploitation minière, les réserves présumées de sable de silice dans les villages sont estimées comme suit :

Village Superficie approximative en hectares Réserve en millions de tonnes
Pallipuram 300 18.40
Thycauttuserry 120 6.50
Panavally 50 3.50
Le total 470 28.40

Qualité du sable

Des recherches menées au Laboratoire régional de recherche (RRL), Thiruvananthapuram ont révélé que le sable de silice de Pallippuram est supérieur par rapport aux sables de certains autres pays (Mdina et Baraboo des États-Unis et de l'Allemagne) comme matière première pour la silice réfractaire. L'analyse chimique indique que le sable est de haute qualité adapté à la fabrication du verre. Les sables bruns présents sous le sable blanc dans la région de Varanad ont également montré qu'ils sont de qualité supérieure au sable blanc de la même région et conviennent à la fabrication de verre. Le sable de Varanad pourrait être utilisé pour fabriquer du verre incolore de haute qualité tel que le verre de cristal, la vaisselle, etc. La possibilité d'enrichissement du sable a établi son utilité dans l'industrie du verre optique et ophtalmique. Les produits conviennent aux spécifications de fabrication de verre roulé et poli selon le Bureau of Standards des États-Unis.

Lignite, the only fuel mineral discovered recently in the State assumes special significance. Since no coal deposits have been identified and the landed cost of coal remains high, the possibility of substitution of coal and fire wood by lignite in the user industries would be worth pursuing. As per the recommendations of the task force on lignite constituted for Kerala, the erstwhile Kerala Mineral Exploration & Development Project had carried out detailed investigation for lignite in Madai area, Kannur district.

Detailed exploration including drilling taken up revealed that lignite occurs in multiple seams having an average cumulative thickness of 4.65 m. Calorific values ranges from 1583 to 4556 K cal/kg and the average is 2830 K cal/kg. A reserve of 5.40 MT have been estimated from this area of 1.19 km2. Small as well as pilot scale tests on the lignite samples established fluidised bed combustion and a high combustion efficiency (more than 96%) of lignite.

Detailed exploration carried out by the department in NileswaramAnkakalari-Palayi-Chathamath area in Kasargod district has identified lignite seams at a depth of 18 m. The average cumulative thickness is about 4 m,

and the average calorific value is about 2250 K Gal/kg. The reserves estimated tentatively are of the order of 250 million tonnes. The exploration also indicated 2 million tonnes of China clay and 3 million tonnes of plastic clay in the area.

Drilling at Kadankottumala, near Cheruvathur has indicated that lignite seams of average cumulative thickness of 2.85 m occur in the sedimentaries in the depth range from 16.70 m and 33.40 m. A reserve of 1 million tonnes of lignite has been estimated tentatively. In Kayyur-Klayicode area east of Nileswaram a reserve of 0.55 million tonnes of lignite with clay has also been estimated.

LIMESTONE

Crystalline Limestone

Kerala State is deficient in crystalline limestone and only a few bands of crystalline limestone in Palakkad and Idukki districts have been located in addition to the limestone deposit proved at Pandarathu, Walayar, Palakkad district. The Pandarathu limestone deposit (24 million tonnes) is now the captive mine producing limestone for M/s. Malabar Cements Ltd., the Portland cement plant in Kerala.

A number of small bands have also been identified in other localities in Nattuvanki, Athurasram, Vannamadai, Thavalam in Palakkad district and in a few localities in Idukki district.

Kankar Limestone

Limestone of Kankar variety has been reported from Chittoor- Kozhinjampara area in Palakkad district. The economic significance of low-grade limestone has not been indicated by the studies conducted so far. The 16 km2 area between Thavalam and near Anaiketty shows that kankar caps the amphibolite over 0.3 km2.

Fossiliferous Limestone

Fossiliferous Limestone is known to occur in various parts of Kollam district such as Kallurkadavu, Mughathala, Kannanallur, Kottiyam, Mayyanad, Nedumgandam and Edava in Thiruvananthapuram district. The occurrence of shell limestone is in the form of discontinuous lenses intercalated with black carbonaceous clay in the Tertiary formations.

The State is deficient in high-grade limestone. Consequently the requirement of lime for chemical industry is depended on the limeshell resources occurring in the backwaters/estuaries, river mouths and lagoons along the coastal tract.

By far the largest reserves of lime shell are known to occur in Vembanad lake and adjoining portions comprising parts of Alappuzha, Ernakulam and Kottayam Districts. The Department of Mining and Geology by its detailed investigation in certain parts of Vembanad lake and adjoining areas have established a reserve of 3.29 million tonnes as shown below:

Locality Reserve in million tones
Vembanad Lake 2.50
Kualsekharamanagalam 0.18
Pallipuram
0.10
Vechoorpadam
0.26
Thannirmukkom 0.25

The lime shell resources next in importance to Vembanad lake are those in Kannur and Kasargod districts in North Kerala.

The department had also investigated on the occurrence of limeshell in Thrissur, Malappuram and Kannur districts and the reserves indicated are as follows:

Area Reserve in million tones
Thrissur District: Naduvullikara,
Vadanapalli, Chettuva, and Kappad
0.33
Kannur District: Payyannur, Cheruvathur, and Thrikkarippur 0.29
Malapuram District: Kanhiramukku 0.14
Iswaramangalam, and Edappal

A total possible reserve of 0.037 million tonnes has been estimated in Mulli-Salayur areas, Attappadi in Palakkad District by the Department of Mining and Geology. In Salayur area, magnesite veins varying in thickness from 10 to 30 m were observed in pits. The average recovery of magnesite was assessed as 100 kg/m3 of magnesite - bearing rocks and samples on analysis were found to contain 43.05 to 46.73% MgO, 1.51 to 6.59% of Si02 and 0.29 to 0.59% of CaO.

STEATITE / TALC

It is consumed in many manufacturing industries of paper, insecticide, textile, fertilizers, ceramics, rubber products, cement, asbestos etc.

Several steatite occurences have been identified in Thalassery Taluk of Kannur district. The total reserves estimated are of the order of 7.94 million tonnes.

GRANITE (DIMENSION STONE)

An important aspect of recent trend in architecture and construction is the increasing use of a

host of crystalline rocks as dimension stones after being cut and polished for enhancing aesthetics and decor of buildings and monuments. In this regard a number of rock types broadly grouped as"Granite" that exist in various parts of Kerala are utilised for this purpose.

The major granite belt of Kerala can be classified by its geologic setting into three categories:

  • Charnockite-Khondalite belt of Thiruvananthapuram, Kollam, Pathanamthitta and Kottayam districts (colour ranges from pale green with mottled red, bluish green with cordierite, deep dark green, greyish white).
  • True intrusive or anatectic granites and associated migmatites of Proterozoic age from Idukki, Palakkad, Kannur, Kasargod and Wayanad districts (colour: Pink, light pink, Gray, yellowish white and bluish pink with wavy .patterns).
  • Dolerite-Gabbro dykes, Proterozoic intrusive hypabasal dyke swarms from Kottayam, Palakkad, Malappuram and Kozhikode districts (colour: dark greenish blue, black and dark gray with black spots).

In Kerala, the importance of exploration of granites has been recognised rather late although investigations have been initiated right from 1976. There has been a spurt in quarrying leases for granite dimension stone in the early nineties that resulted in creatiol"1 of international market for green and white coloured granites of Kerala. Though Kerala has large resources of dimension stone granite in most of the districts amenable for being cut and polished, there are only 19 quarries producing 3589 cbm annually (2001-'02) which is low compared to the production of other southern States of Tamilnadu, Karnataka and Andhra Pradesh.

In Kerala, the importance of exploration of granites has been recognised rather late although investigations have been initiated right from 1976. There has been a spurt in quarrying leases for granite dimension stone in the early nineties that resulted in creatiol"1 of international market for green and white coloured granites of Kerala.

Though Kerala has large resources of dimension stone granite in most of the districts amenable for being cut and polished, there are only 19 quarries producing 3589 cbm annually (2001-'02) which is low compared to the production of other southern States of Tamilnadu, Karnataka and Andhra Pradesh.

There are three different geological setting in which gemstones occurs in Kerala viz.

- the pegmatites traversing the crystalline rocks
- in association with gravels in the river channels of the present day
- in the older gravels which are often consolidated and lateritised

These settings have fairly extensive geographical distribution in Thiruvananthapuram district, the localities of importance are Andoorkonam, Aruvikkara, Balaramapuram, Bonaccord Estate, Braemore Estate, Changa, Chullimanur, Madathara, Manickkal, Pirappancode, Venjaramoodu, Venganoor, Vembayam, Thonnakkal, Uzhamalakkal, Manvila, Mudakkal, Nedumangad, Vellanad, Nettani, Ooroottambalam, Pothencode and in Kollam, the main gem bearing localities are Adukkalamula, Podiattuvila, Kulathupuzha, and Talachira. Besides these localities several stretches of rivers like Kallar- Vamanapuram Ar, Karamana Ar, Neyyar in Thiruvanathapuram District and Kulathupuzha, Kallada rivers in Kollam district are also subjected to sporadic mining activities, though there is no legalized gem mining in the State.


Critical Minerals

Critical minerals are those that are essential to the economy and whose supply may be disrupted. Critical minerals also tend to be those on which a country is heavily import-reliant, so the minerals that are deemed critical will vary from country to country. Demand for many of these minerals has skyrocketed in recent years with the spread of high-tech devices that use a wide variety of materials.

Basics

Critical minerals are mineral resources that are essential to the economy and whose supply may be disrupted. The 'criticality' of a mineral changes with time as supply and society's needs shift. Table salt, for example, was once a critical mineral. Today, many critical minerals are metals that are central to high-tech sectors. They include the rare earth elements and other metals such as lithium, indium, tellurium, gallium, and platinum group elements. Read more


DENR7 employees strengthen knowledge on management of mineral resources

Embedded personnel of the Department of Environment and Natural Resources (DENR) 7 have reinforced and strengthened their knowledge on the environment, particularly on the management of mineral resources through its ENR Frontline Course through virtual presentation on January 14.

Mines and Geosciences Bureau (MGB) 7 Director Armando Malicse shared his knowledge and expertise on mineral resource management services to the event participants from PENR and CENR Offices.

He emphasized that as DENR focal persons, employees must also know about the country’s rich natural resources under the ground and the different mining companies that help harness the full potential out of these resources.

This way, they can help implement and spread the information about the various mining laws and regulations in the country aimed to protect these resources, Malicse added.

A total of 25 DENR personnel attended the nine-day learning event. They were equipped with basic information on (a) Introduction to Mining, (b) Status of Mining and Minerals Industry in the Philippines, (c) Introduction to the RA 7942 and DAO 2010-21, (d) SHES Provision at Each Stage of Mining Operation, (e) Financial Mechanisms for the Implementation of Environmental Programs, and (f) Common Lapses of Contractors/ Permittees/Permit Holders in SHES & Mining Tenements Components (IO).


17.5 Human Interference with Shorelines

There are various modifications that we make in an attempt to influence beach processes for our own purposes. Sometimes these changes are effective, and may appear to be beneficial, although in most cases there are unintended negative consequences that we don’t recognize until much later.

An example is at the beach near Comox (described above), which has been armoured with rip-rap and concrete blocks in an attempt to limit the natural erosion that is threatening the properties at the top of the cliff (Figure 17.19). As already noted, the unintended effect of this installation will be to starve Goose Spit of sediment. As long as the armour remains in place, which might be several decades, there is a risk that the spit will start to erode, which will affect many of the organisms that use that area as their habitat, and many of the people who go there for recreation.

Seawalls, like the one around Vancouver’s Stanley Park (Figure 17.28), also help to limit erosion and can be very pleasant amenities for the public, but they have geological and ecological costs. When a shoreline is “hardened” in this way, important marine habitat is lost and sediment production is reduced, and that can affect beaches elsewhere. Seawalls also affect the behaviour of waves and longshore currents, sometimes with negative results.

Figure 17.28 The seawall at Stanley Park, Vancouver [https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Seawall2.jpg]

Another example is at Sunset Beach in Vancouver. As shown in Figure 17.29, a series of rip-rap breakwaters (structures parallel to the shore) were built in the 1990s and sand has accumulated behind them to form the beach. The breakwaters have acted as islands and the sand has been deposited in the low-energy water behind them, in the same way that a tombolo forms. This can be seen from a photograph taken from the Burrard Bridge in 2015 (Figure 17.30). The two benefits of this project are that a pleasant beach has been created, and some of the sediment that previously would have been moved into False Creek, and could have blocked its entrance, has been trapped in English Bay. The negative impacts are probably not well understood, but have likely involved loss of marine animal habitat.

Figure 17.29 Map of the impact of breakwaters (or groynes) on beach formation at Sunset Beach, Vancouver [SE] Figure 17.30 Photograph of the impact of breakwaters on beach development at Sunset Beach, Vancouver [by Isaac Earle, used with permission]

Groynes (or groins in the U.S.) have an effect that is similar to that of breakwaters, although groynes are constructed perpendicular to the beach (Figure 17.31), and they trap sediment by slowing the longshore current.

Figure 17.31 A groyne at Crescent Beach, Surrey, B.C. [https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Cresbeach-groyne.jpg]

Most of the sediment that forms beaches along our coasts comes from rivers, so if we want to take care of beaches, we have to take care of rivers. When a river is dammed, its sediment load is deposited in the resulting reservoir, and for the century or two while the reservoir is filling up, that sediment cannot get to the sea. During that time, beaches (including spits, baymouth bars, and tombolos) within tens of kilometres of the river’s mouth (or more in some cases) are at risk of erosion.


Chapter 11 - Finland’s Mineral Resources : Opportunities and challenges for future mining

This chapter provides an overview of Finland’s metallic mineral resources, including past production and presently identified and assumed resources. We also discuss the exploration potential and challenges for future mining in Finland.

Forty-seven metallogenic areas have been defined in Finland, and there are more than 30 different genetic types of mineral deposits. Mining in Finland focused on Fe and Cu in past centuries, and gradually also included Zn, Ni, Cr, and Au from the 1930s to the 1980s. Currently, 12 metal mines are in operation. Ore production has increased to an all-time high for Cr, Au, and Ni, and there are interesting occurrences for numerous other commodities. The ultimate resources of various mineral commodities are impossible to accurately define. Most deposits are insufficiently studied or have not been discovered, therefore forming untapped reserves for future mining. Changing needs of raw materials and improving mining and processing technologies allow new types of deposits to be excavated.

Mine development is becoming increasingly difficult because of growing competition with other land use purposes and tightening regulations. The green mining concept was developed in Finland as a tool to promote future sustainable and acceptable mining.


In 2005, South Carolina’s nonfuel raw mineral production was valued at $659 million, based upon annual U.S. Geological Survey (USGS) data. This was a nearly 24% increase from the State’s total nonfuel mineral value of $532 million in 2004, which was up 4.7% from 2003. South Carolina was 28th in rank (27th in 2004) among the 50 States in total nonfuel mineral production value and accounted for more than 1% of the U.S. total.
(Text taken from the 2005 Minerals Yearbook.)

South Carolina's state gem stone is the Amethyst. Amethyst is a light or dark purple variety of quartz. Typically, it is translucent, and the better specimens will have fine-pointed, six-sided crystal terminations. One of the best specimens of amethyst ever found was on a property near Due West, South Carolina, and it is currently displayed at the American Museum of Natural History. Amethyst crystals have also been found near Lowndesville and Antreville in Abbeville County.

An earth science study kit containing 24 South Carolina minerals and rocks with a 22-page booklet is available for purchase.


Voir la vidéo: Kelsey Privett - Exploration Project Geologist