Suite

TileMill est-il open source ?

TileMill est-il open source ?


Je lisais cette question GIS.SE pour savoir si TileMill sera remplacé par Mapbox Studio. Je me suis inquiété pour l'avenir en tant qu'utilisateur de TileMill, et la question m'est soudainement venue "est-ce que tilemill n'est pas opensource ?". Pourquoi ne pouvons-nous pas le brancher si quelque chose ne va pas. Pour vérifier, je suis allé sur leur site officiel et j'ai seulement trouvé que [TileMill est] :

Propulsé par l'open source TileMill est construit sur une suite de bibliothèques open source, y compris Mapnik…

Rien n'est dit sur le fait que TileMill lui-même est open source. Je suis allé sur le site github, et la licence dit :

Copyright (c), MapBox Tous droits réservés.

La redistribution et l'utilisation sous forme source et binaire, avec ou sans modification, sont autorisées à condition que les conditions suivantes soient remplies :

Les redistributions du code source doivent conserver l'avis de droit d'auteur ci-dessus, cette liste de conditions et la clause de non-responsabilité suivante…

Le reste du texte semble à peu près open-source. Qu'en est-il de la "MapBox Tous droits réservés". partie? Cela va-t-il à l'encontre de l'esprit open-source ?

Je ne connais pas les termes juridiques. Mais je ne vois pas de termes de licence familiers comme GPL, LGPL, apache ou BSD.

Ma question est:

TileMill est-il open source ou non ?


TileMill est publié sous la licence BSD à 3 clauses, une licence approuvée par l'OSI.

https://github.com/mapbox/tilemill/blob/master/LICENSE.md

Donc en réponse à votre question : Oui, TileMill est open source.

Mapbox Studio est publié sous des conditions similaires :

https://github.com/mapbox/mapbox-studio/blob/mb-pages/LICENSE.md

Quelques informations supplémentaires :

Cette réponse de la FAQ Mapbox Studio peut également vous intéresser :

Ai-je besoin d'un compte Mapbox pour utiliser Mapbox Studio ?

Oui, un compte Mapbox est nécessaire pour accéder aux sources de tuiles vectorielles par défaut incluses dans Mapbox Studio. Vous pouvez essayer gratuitement les fonctionnalités de Mapbox Studio, mais pour utiliser toutes les fonctionnalités, vous devez être sur le plan Mapbox Standard.

Vous n'êtes pas obligé d'utiliser Studio avec Mapbox - vous pouvez exporter des tuiles vectorielles à partir de n'importe quel projet source en tant que fichier MBTiles standard et empaqueter n'importe quel projet de style en tant que package .tm2z.


8 meilleurs logiciels SIG gratuits/Open Source pour 2020

Un système d'information géographique est un ensemble d'outils qui intègrent et relient divers composants qui permettent l'organisation, le stockage, la manipulation, l'analyse et la modélisation de grandes quantités de données du monde réel qui sont liées à une référence spatiale.

Il facilite l'intégration des aspects socioculturels, économiques et environnementaux qui conduisent à la prise de décision d'une manière plus efficace.

Le SIG fonctionne comme une base de données avec des informations géographiques (données alphanumériques) qui sont associées à un identifiant commun aux objets graphiques sur une carte numérique.

De cette façon, en pointant sur un objet ses attributs sont connus et, à l'inverse, en demandant un enregistrement de la base de données, sa localisation peut être connue dans la cartographie.

La principale raison d'utiliser un SIG est la gestion de l'information spatiale.

Le système permet de séparer les informations en différentes couches thématiques et de les stocker indépendamment, permettant de travailler avec elles rapidement et facilement, et facilitant la possibilité de relier les informations existantes à travers la topologie des objets.


Outils de visualisation

Que vous essayiez de nettoyer vos données, de repérer des modèles ou de créer une visualisation de données, de nombreux outils gratuits sont disponibles en ligne. Cependant, trouver le bon outil pour vos besoins et votre niveau de compétence peut être difficile. Nous avons testé des outils et les avons présentés ci-dessous pour vous aider à choisir ceux qui conviennent le mieux au travail que vous essayez de faire.

Choisissez ce que vous voulez faire dans le panneau de gauche. Ci-dessous, vous verrez une liste d'outils adaptés pour vous aider à y arriver.

Avec QGIS – anciennement connu sous le nom de Quantum GIS – vous pouvez créer, éditer, visualiser, analyser et publier des informations géospatiales. Il s'agit d'une application de bureau gratuite et open source.

Avec QGIS – anciennement connu sous le nom de Quantum GIS – vous pouvez créer, éditer, visualiser, analyser et publier des informations géospatiales. Il s'agit d'une application de bureau gratuite et open source.

Avec QGIS – anciennement connu sous le nom de Quantum GIS – vous pouvez créer, éditer, visualiser, analyser et publier des informations géospatiales. Il s'agit d'une application de bureau gratuite et open source.

Pure Data est un langage de programmation visuel open source conçu pour les musiciens, les artistes visuels et les interprètes afin de créer des logiciels graphiquement, sans écrire de lignes de code. Il est utilisé pour traiter et générer du son, de la vidéo, des graphiques 2D/3D, mais aussi des capteurs d'interface, des périphériques d'entrée et des fichiers MIDI à l'ancienne.

Données pures

Pure Data est un langage de programmation visuel open source conçu pour les musiciens, les artistes visuels et les interprètes pour créer des logiciels graphiquement, sans écrire de lignes de code. Il est utilisé pour traiter et générer du son, de la vidéo, des graphiques 2D/3D, mais aussi des capteurs d'interface, des périphériques d'entrée et des fichiers MIDI à l'ancienne.

Pure Data est un langage de programmation visuel open source conçu pour les musiciens, les artistes visuels et les interprètes afin de créer des logiciels graphiquement, sans écrire de lignes de code. Il est utilisé pour traiter et générer du son, de la vidéo, des graphiques 2D/3D, mais aussi des capteurs d'interface, des périphériques d'entrée et des fichiers MIDI à l'ancienne.

Avec Lyre vous pouvez créer des visualisations complexes sans avoir besoin d'un code javascript difficile.

Avec Lyre vous pouvez créer des visualisations complexes sans avoir besoin d'un code javascript difficile.

Avec Lyre vous pouvez créer des visualisations complexes sans avoir besoin d'un code javascript difficile.

Detective.io est une plateforme en ligne pour stocker, parcourir et analyser les données liées à une enquête. Il est conçu pour les journalistes, les avocats, les entreprises de veille économique et les chercheurs qui ont besoin d'organiser des données trop complexes pour des feuilles de calcul et trop volumineuses pour être stockées dans des formats de texte brut.

Détective.io

Detective.io est une plateforme en ligne pour stocker, parcourir et analyser les données liées à une enquête. Il est conçu pour les journalistes, les avocats, les entreprises de veille économique et les chercheurs qui ont besoin d'organiser des données trop complexes pour les feuilles de calcul et trop volumineuses pour être stockées dans des formats de texte brut.

Detective.io est une plateforme en ligne pour stocker, parcourir et analyser les données liées à une enquête. Il est conçu pour les journalistes, les avocats, les entreprises de veille économique et les chercheurs qui ont besoin d'organiser des données trop complexes pour les feuilles de calcul et trop volumineuses pour être stockées dans des formats de texte brut.

Vous aimez la cartographie, les cerfs-volants, les ballons et le bricolage ? Alors le kit Kite and Balloon Mapping du Public Space Lab est fait pour vous.

Cartographie du cerf-volant

Vous aimez la cartographie, les cerfs-volants, les ballons et le bricolage ? Alors le kit Kite and Balloon Mapping du Public Space Lab est fait pour vous.

Vous aimez la cartographie, les cerfs-volants, les ballons et le bricolage ? Alors le kit Kite and Balloon Mapping du Public Space Lab est fait pour vous.

Exhibit vous permet de créer facilement des pages Web avec des fonctionnalités avancées de recherche de texte et de filtrage, avec des cartes interactives, des chronologies et d'autres visualisations.

Exposition

Exhibit vous permet de créer facilement des pages Web avec des fonctionnalités avancées de recherche de texte et de filtrage, avec des cartes interactives, des chronologies et d'autres visualisations.

Exhibit vous permet de créer facilement des pages Web avec des fonctionnalités avancées de recherche de texte et de filtrage, avec des cartes interactives, des chronologies et d'autres visualisations.

Processing est un langage de programmation open source conçu pour les communautés des arts électroniques, des arts des nouveaux médias et de la conception visuelle dans le but d'enseigner les principes fondamentaux de la programmation informatique dans un contexte visuel. Le projet a été lancé en 2001 par Casey Reas et Benjamin Fry, tous deux travaillant auparavant au MIT Media Lab.

Traitement

Processing est un langage de programmation open source conçu pour les communautés des arts électroniques, des arts des nouveaux médias et de la conception visuelle dans le but d'enseigner les principes fondamentaux de la programmation informatique dans un contexte visuel. Le projet a été lancé en 2001 par Casey Reas et Benjamin Fry, tous deux travaillant auparavant au MIT Media Lab.

Processing est un langage de programmation open source conçu pour les communautés des arts électroniques, des arts des nouveaux médias et de la conception visuelle dans le but d'enseigner les principes fondamentaux de la programmation informatique dans un contexte visuel. Le projet a été lancé en 2001 par Casey Reas et Benjamin Fry, tous deux travaillant auparavant au MIT Media Lab.

Le projet R est un langage et un environnement hautement extensible pour le calcul statistique et les graphiques. Il fournit une grande variété de statistiques, telles que la modélisation linéaire et non linéaire, les tests statistiques classiques, l'analyse de séries chronologiques, la classification, le regroupement et les techniques graphiques.

Le projet R est un langage et un environnement hautement extensible pour le calcul statistique et les graphiques. Il fournit une grande variété de statistiques, telles que la modélisation linéaire et non linéaire, les tests statistiques classiques, l'analyse de séries chronologiques, la classification, le regroupement et les techniques graphiques.

Le projet R est un langage et un environnement hautement extensible pour le calcul statistique et les graphiques. Il fournit une grande variété de statistiques, telles que la modélisation linéaire et non linéaire, les tests statistiques classiques, l'analyse de séries chronologiques, la classification, le regroupement et les techniques graphiques.

RAW est une application Web qui peut être utilisée pour créer des visualisations vectorielles en s'appuyant sur une bibliothèque d3.js via une interface Web conviviale. Vous pouvez utiliser RAW pour visualiser les flux, les clusters, les hiérarchies et les corrélations en affichant les données sur l'un des nombreux graphiques complexes disponibles.

RAW est une application Web qui peut être utilisée pour créer des visualisations vectorielles en s'appuyant sur une bibliothèque d3.js via une interface Web conviviale. Vous pouvez utiliser RAW pour visualiser les flux, les clusters, les hiérarchies et les corrélations en affichant les données sur l'un des nombreux graphiques complexes disponibles.

RAW est une application Web qui peut être utilisée pour créer des visualisations vectorielles en s'appuyant sur une bibliothèque d3.js via une interface Web conviviale. Vous pouvez utiliser RAW pour visualiser les flux, les clusters, les hiérarchies et les corrélations en affichant les données sur l'un des nombreux graphiques complexes disponibles.

Il s'agit d'un outil Web pour créer des cartes interactives. Il aide les utilisateurs sans compétences en codage à créer des cartes interactives, tandis que les utilisateurs avertis en programmation peuvent utiliser son API et sa bibliothèque Javascript pour créer des cartes plus avancées.

CartoDB

Il s'agit d'un outil Web pour créer des cartes interactives. Il aide les utilisateurs sans compétences en codage à créer des cartes interactives, tandis que les utilisateurs avertis en programmation peuvent utiliser son API et sa bibliothèque Javascript pour créer des cartes plus avancées.

Il s'agit d'un outil Web pour créer des cartes interactives. Il aide les utilisateurs sans compétences en codage à créer des cartes interactives, tandis que les utilisateurs avertis en programmation peuvent utiliser son API et sa bibliothèque Javascript pour créer des cartes plus avancées.

Cet outil vous permet de créer des visualisations de données interactives de base, y compris des camemberts, des courbes, des graphiques à barres et des cartes.

Enveloppeur de données

Cet outil vous permet de créer des visualisations de données interactives de base, y compris des camemberts, des courbes, des graphiques à barres et des cartes.

Cet outil vous permet de créer des visualisations de données interactives de base, y compris des camemberts, des courbes, des graphiques à barres et des cartes.

Gephi est un outil interactif pour explorer, visualiser et comprendre de grands graphes de réseau.

Géphi

Gephi est un outil interactif pour explorer, visualiser et comprendre de grands graphes de réseau.

Gephi est un outil interactif pour explorer, visualiser et comprendre de grands graphes de réseau.

Il s'agit d'une carte du monde en ligne, créée par des personnes qui voulaient une nouvelle carte entièrement adaptable et gratuite.

OpenStreetMap (OSM)

Il s'agit d'une carte du monde en ligne, créée par des personnes qui voulaient une nouvelle carte entièrement adaptable et gratuite.

Il s'agit d'une carte du monde en ligne, créée par des personnes qui voulaient une nouvelle carte entièrement adaptable et gratuite.

Il s'agit d'un site Web qui a été conçu pour permettre aux citoyens à la fois de signaler et de recevoir des alertes sur les incidents violents survenus lors des élections au Kenya en 2007.

Ushahidi

Il s'agit d'un site Web qui a été conçu pour permettre aux citoyens à la fois de signaler et de recevoir des alertes sur les incidents violents survenus lors des élections au Kenya en 2007.

Il s'agit d'un site Web qui a été conçu pour permettre aux citoyens à la fois de signaler et de recevoir des alertes sur les incidents violents survenus lors des élections au Kenya en 2007.

Il s'agit d'un logiciel d'édition d'images pour créer de nouvelles images et éditer celles qui existent déjà.

Il s'agit d'un logiciel d'édition d'images pour créer de nouvelles images et éditer celles existantes.

Il s'agit d'un logiciel d'édition d'images pour créer de nouvelles images et éditer celles qui existent déjà.

Il s'agit d'un éditeur de graphiques vectoriels, utile pour créer des illustrations et des graphiques.

Inkscape

Il s'agit d'un éditeur de graphiques vectoriels, utile pour créer des illustrations et des graphiques.

Il s'agit d'un éditeur de graphiques vectoriels, utile pour créer des illustrations et des graphiques.

Il s'agit d'un outil gratuit pour faire des présentations de diaporama.

OpenOffice impressionner

Il s'agit d'un outil gratuit pour faire des présentations de diaporama.

Il s'agit d'un outil gratuit pour faire des présentations de diaporama.

Scribus est un programme de publication assistée par ordinateur gratuit. Vous pouvez concevoir des bulletins, des bulletins, des formulaires, des manuels, des rapports ou tout autre matériel pour la publication imprimée.

Scribe

Scribus est un programme de publication assistée par ordinateur gratuit. Vous pouvez concevoir des bulletins, des bulletins, des formulaires, des manuels, des rapports ou tout autre matériel pour la publication imprimée.

Scribus est un programme de publication assistée par ordinateur gratuit. Vous pouvez concevoir des bulletins, des bulletins, des formulaires, des manuels, des rapports ou tout autre matériel pour la publication imprimée.

Il s'agit d'un service en ligne inspiré par le fait qu'il y a de plus en plus de données dans le domaine public qui pourraient être rendues plus utiles.

Tableaux de fusion Google

Il s'agit d'un service en ligne inspiré par le fait qu'il y a de plus en plus de données dans le domaine public qui pourraient être rendues plus utiles.

Il s'agit d'un service en ligne inspiré par le fait qu'il y a de plus en plus de données dans le domaine public qui pourraient être rendues plus utiles.

Il s'agit d'une carte en ligne gratuite que vous pouvez consulter dans votre navigateur Internet. Il est en ligne depuis 2004. Il contient les types de données habituels que vous attendez d'une carte, y compris les noms de lieux, les routes et les infrastructures publiques.

Google Maps

Il s'agit d'une carte en ligne gratuite que vous pouvez consulter dans votre navigateur Internet. Il est en ligne depuis 2004. Il contient les types de données habituels que vous attendez d'une carte, y compris les noms de lieux, les routes et les infrastructures publiques.

Il s'agit d'une carte en ligne gratuite que vous pouvez consulter dans votre navigateur Internet. Il est en ligne depuis 2004. Il contient les types de données habituels que vous attendez d'une carte, y compris les noms de lieux, les routes et les infrastructures publiques.

Google Earth est une application de bureau gratuite qui vous permet d'afficher une carte du monde en trois dimensions, d'ajouter vos propres informations au globe et d'explorer des informations que d'autres

Google Earth

Google Earth est une application de bureau gratuite qui vous permet d'afficher une carte du monde en trois dimensions, d'ajouter vos propres informations au globe et d'explorer des informations que d'autres

Google Earth est une application de bureau gratuite qui vous permet d'afficher une carte du monde en trois dimensions, d'ajouter vos propres informations au globe et d'explorer des informations que d'autres

Impress.js est un outil open source en ligne pour créer vos propres présentations similaires à Prezi.

Impressionner.js

Impress.js est un outil open source en ligne pour créer vos propres présentations similaires à Prezi.

Impress.js est un outil open source en ligne pour créer vos propres présentations similaires à Prezi.

Il s'agit d'un outil pour trouver et corriger les erreurs dans les données. Tous les ensembles de données contiennent des erreurs et des incohérences.

Ouvrir Affiner

Il s'agit d'un outil pour trouver et corriger les erreurs dans les données. Tous les ensembles de données contiennent des erreurs et des incohérences.

Il s'agit d'un outil pour trouver et corriger les erreurs dans les données. Tous les ensembles de données contiennent des erreurs et des incohérences.

Il s'agit d'un tableur pour créer, stocker et analyser tout type de données, qu'il s'agisse d'informations financières sur votre organisation ou d'une liste d'entreprises condamnées à une amende pour violation des lois environnementales.

OpenOffice Calc

Il s'agit d'un tableur pour créer, stocker et analyser tout type de données, qu'il s'agisse d'informations financières sur votre organisation ou d'une liste d'entreprises condamnées à une amende pour avoir enfreint les lois environnementales.

Il s'agit d'un tableur pour créer, stocker et analyser tout type de données, qu'il s'agisse d'informations financières sur votre organisation ou d'une liste d'entreprises condamnées à une amende pour violation des lois environnementales.

Il s'agit d'un tableur en ligne qui fait partie de la suite d'outils bureautiques « Google Docs ». Son utilisation est gratuite, mais comme pour tous les outils Google, vous aurez besoin d'un compte Google.

Feuilles de calcul Google

Il s'agit d'un tableur en ligne et fait partie de la suite d'outils bureautiques « Google Docs ». Son utilisation est gratuite, mais comme pour tous les outils Google, vous aurez besoin d'un compte Google.

Il s'agit d'un tableur en ligne qui fait partie de la suite d'outils bureautiques « Google Docs ». Son utilisation est gratuite, mais comme pour tous les outils Google, vous aurez besoin d'un compte Google.

Il s'agit d'un outil en ligne qui crée des nuages ​​de mots à partir de n'importe quel texte, y compris des textes trouvés dans des articles de blog, des articles de presse ou des pages Web. Il analyse le texte que vous lui donnez et compte la fréquence d'utilisation de chaque mot.

Wordle

Il s'agit d'un outil en ligne qui crée des nuages ​​de mots à partir de n'importe quel texte, y compris des textes trouvés dans des articles de blog, des articles de presse ou des pages Web. Il analyse le texte que vous lui donnez et compte la fréquence d'utilisation de chaque mot.

Il s'agit d'un outil en ligne qui crée des nuages ​​de mots à partir de n'importe quel texte, y compris des textes trouvés dans des articles de blog, des articles de presse ou des pages Web. Il analyse le texte que vous lui donnez et compte la fréquence d'utilisation de chaque mot.

Il s'agit d'un outil pour vous aider à répondre aux questions sur le développement mondial à l'aide de données.

Gapminder

Il s'agit d'un outil pour vous aider à répondre aux questions sur le développement mondial à l'aide de données.

Il s'agit d'un outil pour vous aider à répondre aux questions sur le développement mondial à l'aide de données.

Il s'agit d'un logiciel permettant de créer des cartes, des graphiques et des diagrammes à l'aide de vos propres données. Les visualisations réalisées dans VIDI sont interactives et peuvent être intégrées à votre site Web.

Il s'agit d'un logiciel permettant de créer des cartes, des graphiques et des diagrammes à l'aide de vos propres données. Les visualisations réalisées dans VIDI sont interactives et peuvent être intégrées à votre site Web.

Il s'agit d'un logiciel permettant de créer des cartes, des graphiques et des diagrammes à l'aide de vos propres données. Les visualisations réalisées dans VIDI sont interactives et peuvent être intégrées à votre site Web.

Il s'agit de la version gratuite du logiciel commercial d'analyse et de visualisation de données appelé Tableau Desktop (qui coûte 1 000 USD). Vous pouvez l'utiliser pour créer des tableaux, des graphiques et des cartes interactifs à partir de vos données.

Tableau Public

Il s'agit de la version gratuite du logiciel commercial d'analyse et de visualisation de données appelé Tableau Desktop (qui coûte 1 000 USD). Vous pouvez l'utiliser pour créer des tableaux, des graphiques et des cartes interactifs à partir de vos données.

Il s'agit de la version gratuite du logiciel commercial d'analyse et de visualisation de données appelé Tableau Desktop (qui coûte 1 000 USD). Vous pouvez l'utiliser pour créer des tableaux, des graphiques et des cartes interactifs à partir de vos données.

Il s'agit d'un outil en ligne permettant de créer des présentations avec zoom avant et arrière, plutôt que de feuilleter des diapositives comme avec Microsoft Powerpoint.

Prezi

Il s'agit d'un outil en ligne permettant de créer des présentations avec zoom avant et arrière, plutôt que de feuilleter des diapositives comme avec Microsoft Powerpoint.

Il s'agit d'un outil en ligne permettant de créer des présentations avec zoom avant et arrière, plutôt que de feuilleter des diapositives comme avec Microsoft Powerpoint.

Il s'agit d'un outil qui vous aide à donner un sens aux données temporelles grâce à l'utilisation de chronologies et de chronologies.

Flux temporel

Il s'agit d'un outil qui vous aide à donner un sens aux données temporelles grâce à l'utilisation de chronologies et de chronologies.

Il s'agit d'un outil qui vous aide à donner un sens aux données temporelles grâce à l'utilisation de chronologies et de chronologies.

Il s'agit d'un outil de cartographie en ligne qui vous aide à raconter une histoire et à communiquer des informations complexes grâce à des cartes accrocheuses.

OpenHeatMap

Il s'agit d'un outil de cartographie en ligne qui vous aide à raconter une histoire et à communiquer des informations complexes grâce à des cartes accrocheuses.

Il s'agit d'un outil de cartographie en ligne qui vous aide à raconter une histoire et à communiquer des informations complexes grâce à des cartes accrocheuses.

Un service Web gratuit qui mappe automatiquement les actualités de n'importe quel flux RSS (Rich Site Summary). La seule condition est que l'actualité ou l'article de blog contienne un emplacement dans le texte du flux RSS que Google Maps puisse reconnaître.

Rssmapper

Un service Web gratuit qui mappe automatiquement les actualités de n'importe quel flux RSS (Rich Site Summary). La seule condition est que l'actualité ou l'article de blog contienne un emplacement dans le texte du flux RSS que Google Maps puisse reconnaître.

Un service Web gratuit qui mappe automatiquement les actualités de n'importe quel flux RSS (Rich Site Summary). La seule condition est que l'actualité ou l'article de blog contienne un emplacement dans le texte du flux RSS que Google Maps puisse reconnaître.

Il s'agit d'un logiciel gratuit pour Linux et MacOS qui peut créer des chronologies riches et détaillées.

TimelineSetter

Il s'agit d'un logiciel gratuit pour Linux et MacOS qui peut créer des chronologies riches et détaillées.

Il s'agit d'un logiciel gratuit pour Linux et MacOS qui peut créer des chronologies riches et détaillées.

D3 signifie « Data-Driven Documents » et est une bibliothèque JavaScript gratuite qui peut créer une grande variété de graphiques, de cartes et de diagrammes créatifs qui peuvent ensuite être intégrés dans des pages Web.

D3 signifie « Documents pilotés par les données » et est une bibliothèque JavaScript gratuite qui peut créer une grande variété de graphiques, de cartes et de diagrammes créatifs qui peuvent ensuite être intégrés dans des pages Web.

D3 signifie « Data-Driven Documents » et est une bibliothèque JavaScript gratuite qui peut créer une grande variété de graphiques, de cartes et de diagrammes créatifs qui peuvent ensuite être intégrés dans des pages Web.

Infogr.am est un service Web gratuit qui vous permet de créer des infographies et des graphiques en ligne simples pour des sites Web, des blogs ou à partager via les médias sociaux.

Infogr.am

Infogr.am est un service Web gratuit qui vous permet de créer des infographies et des graphiques en ligne simples pour des sites Web, des blogs ou à partager via les médias sociaux.

Infogr.am est un service Web gratuit qui vous permet de créer des infographies et des graphiques en ligne simples pour des sites Web, des blogs ou à partager via les médias sociaux.

TileMill est un logiciel de bureau open source qui peut transformer les données basées sur le système d'information géographique (SIG) en de belles cartes thématiques.

Moulin à tuiles

TileMill est un logiciel de bureau open source qui peut transformer les données basées sur le système d'information géographique (SIG) en de belles cartes thématiques.

TileMill est un logiciel de bureau open source qui peut transformer les données basées sur le système d'information géographique (SIG) en de belles cartes thématiques.

Dapper est un outil en ligne gratuit qui vous aide à extraire automatiquement du texte ou des images de sites Web, puis à réutiliser ce contenu sur vos propres sites ou dans le cadre de flux de données.

Pimpant

Dapper est un outil en ligne gratuit qui vous aide à extraire automatiquement du texte ou des images de sites Web, puis à réutiliser ce contenu sur vos propres sites ou dans le cadre de flux de données.

Dapper est un outil en ligne gratuit qui vous aide à extraire automatiquement du texte ou des images de sites Web, puis à réutiliser ce contenu sur vos propres sites ou dans le cadre de flux de données.

Yahoo Pipes est un service en ligne gratuit qui vous permet de récupérer, mélanger et filtrer des données. Vous pouvez afficher les résultats dans des flux, des listes ou sur des cartes.

Yahoo Pipes

Yahoo Pipes est un service en ligne gratuit qui vous permet de récupérer, mélanger et filtrer des données. Vous pouvez afficher les résultats dans des flux, des listes ou sur des cartes.

Yahoo Pipes est un service en ligne gratuit qui vous permet de récupérer, mélanger et filtrer des données. Vous pouvez afficher les résultats dans des flux, des listes ou sur des cartes.

Il s'agit d'un outil en ligne qui peut être utilisé pour reformater, nettoyer et organiser votre ensemble de données.

Data Wrangler

Il s'agit d'un outil en ligne qui peut être utilisé pour reformater, nettoyer et organiser votre ensemble de données.

Il s'agit d'un outil en ligne qui peut être utilisé pour reformater, nettoyer et organiser votre ensemble de données.

Il s'agit d'un site Web où vous pouvez visualiser des données telles que des nombres, du texte et des informations géographiques.

Beaucoup d'yeux

Il s'agit d'un site Web où vous pouvez visualiser des données telles que des nombres, du texte et des informations géographiques.

Il s'agit d'un site Web où vous pouvez visualiser des données telles que des nombres, du texte et des informations géographiques.


TileMill est-il open source ? - Systèmes d'information géographique

Nous sommes ici : un atlas d'Aotearoa

Notes techniques, sources de données et code

Ce référentiel contient du code et des données pour We Are Here: An Atlas of Aotearoa. C'est l'endroit où chercher si vous êtes curieux d'où proviennent les données et comment nous avons créé les différentes cartes et graphiques. Nous avons essayé d'inclure autant de code source que possible.

Veuillez noter que nous avons beaucoup utilisé QGIS, mais nous n'avons inclus aucun fichier de projet QGIS. Chris ne les a pas vraiment configurés en pensant à la distribution (c'est-à-dire qu'ils sont un peu en désordre).

Le référentiel est organisé en dossiers qui correspondent aux chapitres du livre. Nous y ajoutons encore des morceaux, en particulier dans les derniers chapitres. Veuillez patienter avec nous pendant quelques jours pendant que tout est en ordre.

Si vous êtes intéressé par quelque chose qui n'est pas ici, veuillez contacter Chris McDowall via Github ou via ce formulaire de contact.

Soyez averti que ce code a été écrit pour faire le travail plutôt que pour un public à l'esprit. Il y a des bords rugueux et des morceaux déroutants. Bonne chance, aventurier !

Continuez à faire défiler pour un aperçu des outils, des logiciels, des formats de données et des projections cartographiques.

Nous avons utilisé une grande variété d'outils et de formats de données pour créer cet atlas. À l'exception des produits de conception Adobe, tous les logiciels sont gratuits et open source.

    : un langage de programmation généraliste. Nous l'avons largement utilisé pour récolter, préparer et transformer les données. Python était la colle et le couteau suisse du projet. : une bibliothèque Python pour transformer des documents semi-structurés en données. : un langage de programmation de haut niveau qui est une technologie de base du Web moderne. : une bibliothèque JavaScript pour le traitement et la visualisation des données. De nombreux graphiques personnalisés ont été créés avec D3.js.
    : un environnement logiciel libre pour le calcul statistique et graphique. R a été créé en 1993 par Ross Ihaka et Robert Gentleman à l'Université d'Auckland. Aujourd'hui, R est l'un des langages de programmation les plus populaires au monde. Nous avons utilisé R pour les analyses statistiques, la transformation des données et la création de graphiques. : un package qui étend R pour ranger les données « désordonnées ». : un package qui étend la fonctionnalité de manipulation de données de R. : un package qui étend les capacités de visualisation des données de R. Tidyr et ggplot2 ont tous deux été développés par le Néo-Zélandais Hadley Wickham et font partie de la suite d'outils tidyverse.
    : un système d'information géographique (SIG) open source. La plupart des cartes du livre ont été créées avec QGIS. : la bibliothèque d'abstraction géospatiale facilite la lecture et l'écriture des données géographiques. : logiciel de rendu de cartes à l'aide de code de programmation et de règles de style. Nous avons utilisé Mapnik pour créer certaines des cartes les plus délicates du livre. : un outil de conception de cartes open source. Nous avons utilisé TileMill pour concevoir des styles pour Mapnik. : un outil de simplification de forme sensible à la topologie.

Les seuls logiciels propriétaires que nous avons utilisés étaient trois outils de conception et de publication d'Adobe :

  • Adobe Illustrator: un éditeur pour travailler avec des graphiques vectoriels. Nous avons préparé chaque diffusion individuelle dans Illustrator.
  • Adobe Photoshop: un éditeur pour travailler avec des graphiques raster.
  • Adobe InDesign: un éditeur pour la PAO et la composition. Les planches individuelles ont été rassemblées dans InDesign pour la publication.

Formats de données et terminologie

  • CSV: une feuille de calcul en texte brut où toutes les valeurs sont séparées par un caractère spécial, généralement une virgule. CSV signifie valeurs séparées par des virgules.
  • JSON: la notation d'objet JavaScript est un format de fichier qui utilise du texte lisible par l'homme pour représenter des objets de données.
  • XML: le langage de balisage extensible est un langage flexible pour l'encodage et l'annotation de documents.
  • PNG: les graphiques réseau portables sont un format d'image sans perte.
  • JPEG: une méthode courante de compression d'images avec perte développée par le Joint Photographic Experts Group.
  • SVG: les graphiques vectoriels évolutifs sont un format de texte brut pour décrire les graphiques vectoriels.
  • PDF: le format de document portable est un format de fichier populaire pour la présentation de documents. Nous avons parfois utilisé des fichiers PDF comme format d'échange entre les progiciels.
  • Couche: un jeu de données spécifique sur une carte, souvent unifié autour d'un thème. Par exemple, il peut y avoir une couche pour les routes et une autre pour les lacs.
  • Fichier de formes: un format populaire pour stocker et partager des données vectorielles dans un système d'information géographique.
  • LiDAR: une technique qui utilise des lasers pour échantillonner et mesurer la surface de la terre. Nous avons utilisé des nuages ​​de points de terrain LiDAR (détection de lumière et télémétrie) pour créer certaines cartes.
  • DEM: les modèles altimétriques numériques sont des représentations maillées d'une surface de terrain.
  • Relief ombré: une couche cartographique qui représente les surfaces du terrain à travers la lumière et l'ombre.
  • CartoCSS: un langage de formatage pour contrôler l'apparence des cartes numériques.
  • KML: Le langage de balisage Keyhole est une notation XML permettant de décrire et de partager des données géographiques.

Les projections cartographiques sont des systèmes permettant de traduire la surface 3D de la Terre sur une surface 2D, comme une page ou un écran. Presque toutes les cartes de ce livre sont représentées à l'aide de New Zealand Transverse Mercator 2000 (NZTM2000). Land Information New Zealand recommande d'utiliser NZTM2000 lors de la création de cartes en Nouvelle-Zélande continentale. Les exceptions sont notées dans les notes techniques pour des spreads spécifiques.


Termes SIG et inspiration

Les nouveaux utilisateurs de SIG doivent avoir une compréhension de base de l'analyse des données et se familiariser avec une partie du jargon du domaine avant de se lancer dans un projet SIG.

Glossaire SIG

DONNÉES NUMÉRIQUES : des données qui incluent une composante géographique, telles que des informations de recensement, et sont représentées dans l'espace sur des cartes SIG.

DONNÉES VECTORIELLES : données spatiales représentées par des points, des lignes ou des polygones et cartographiées à l'aide des coordonnées X et Y. Les données numériques sont associées à des données vectorielles pour les visualiser sur une carte.

DONNÉES RASTER : surfaces représentées par des grilles et des cellules, y compris des types d'images tels que des photographies aériennes, des modèles d'élévation ou des cartes numérisées.

COUCHES: catégories de données vectorielles et raster qui sont combinées pour créer des cartes SIG. Les cartes SIG permettent aux utilisateurs de visualiser les couches séparément ou en tandem.

FONCTIONNALITÉS: catégories communes d'informations que chaque couche partage. Les entités sont cartographiées à l'aide de points, de lignes et de polygones.

LES ATTRIBUTS: détails qui décrivent une caractéristique.

FICHIER DE FORME : le type de fichier géospatial le plus courant. Les fichiers de formes sont une collection de données vectorielles contenant des informations sur l'emplacement et les attributs des entités géographiques.

Logiciel SIG Open Source

Il existe de nombreux outils gratuits et open source pour commencer à créer des cartes SIG. Les plates-formes peuvent être utilisées sur mobile, ordinateur de bureau ou sur le Web.

Ces 20 plates-formes et outils, dont beaucoup incluent des didacticiels, ne sont que quelques-unes des options open source disponibles pour la création de cartes SIG.

    (Geographic Resources Analysis Support System) a été développé à l'origine par une branche de l'US Army Corps of Engineers. propose des outils SIG pour les plates-formes de bureau, Web, serveur et mobiles. est une bibliothèque de code Java qui permet aux utilisateurs de créer leur propre SIG. propose des plates-formes SIG de bureau et mobiles. est un SIG de bureau développé à l'origine par Vivid Solutions. comprend un logiciel SIG de bureau et des plug-ins. permet aux utilisateurs de visualiser les relations entre deux points. (Generic Mapping Tools) est une collection d'outils permettant de créer des cartes et des animations SIG. a été développé par l'Institut national de recherche spatiale du Brésil. est conçu pour les étudiants. La version gratuite et exclut certaines des fonctionnalités de ses produits professionnels. est une plate-forme de bureau qui permet la visualisation et l'édition SIG. est un serveur SIG open source qui permet d'ouvrir et de modifier des projets SIG. est une collection d'outils et de bibliothèques SIG gratuits et open source. is a web-based GIS platform. allows users to create maps for webpages. is an open-source map design platform designed as part of the 2010 Knight News Challenge. GIS, short for System for Automated Geoscientific Analyses, is a desktop GIS tool. is a desktop GIS designed for geospatial analysis and geomatics-based education. is a GIS developed by French researchers for research. is a geospatial database extender for PostgreSQL, an object-relational database system, and can be used in conjunction with other open-source tools.

Five Sources of Inspiration for Your Next GIS Project

There are different types of maps users can create using GIS, depending on what users wish to visualize and the problems they want to solve. Popular types of GIS maps include heat maps, category maps, quantity maps, bubble maps, or dot density maps. The examples below reveal just some of the different applications of GIS.

Dot Density Map:

MARICOPA COUNTY ANIMAL CARE & CONTROL MAP
shows dogs and cats that have been lost and found within the past three days in Maricopa County, Arizona.

Source: Maricopa County Animal Care and Control

Bubble Map:

THE SUN ALSO RISES: A DRINKING MAP
documents the number of drinks characters had in different locations in Ernest Hemingway’s Le soleil se lève aussi.

Category Map:

FCMAPS
is a tool used by the city of Fort Collins, Colorado, to map two dozen different categories of data points, including the economic health of its neighborhoods.

Source: City of Fort Collins, CO, GIS

Heat Map:

PUBLIC RENTAL BIKE TRIPS
in Guadalajara, Mexico, were mapped by Hennessy Becerra.

Quantity and Dot Density Map:

THE CAPITAL AREA FOOD BANK’S HUNGER HEAT MAP
shows how food insecure different areas in the Washington, D.C., region are, as well as locations of food distribution centers. The food bank was assisted by GISCorps in creating the map.

Source: GISCorps/Capital Area Food Bank


TileMill

TileMill is a design environment developed by MapBox for cartography, constituting Mapnik as a renderer, CartoCSS as a stylesheet language, and a locally-served web interface with node.js as a server and based on Backbone.js for the client. Older versions up to 0.10.x are available with a native GUI on all supported platforms. The newer versions since 1.0.x use the browser for the GUI and require a node.js installation, and work on Mac, Ubuntu and Windows.

TileMill works well to load OSM data from a PostGIS database, in addition to loading shapefiles, GeoTIFFs, GeoJSON files, CSV files, both locally and from URLs.

TileMill supports exporting to multiple formats: MBTiles, PDF, PNG, JPG and Mapnik XML configuration files. Mercator is the main supported projection.

In 2015, TileMill was no longer under active development by Mapbox, which replaced it with Mapbox Studio, an online system that uses vector tiles.

In 2016, Mapbox transferred management of the TileMill project to a community of volunteer developers who continue to maintain it. The significant enhancements have been upgrading the library dependencies to keep pace with Mapnik and Carto, as well as improving the static map export functionality. The Kosmtik project is another actively developed alternative to TileMill.

TileMill works well for individuals looking to render their own custom OpenStreetMap based maps using a simplified interface. The main hurdle to getting a TileMill-OSM environment running is setting up a Postgres database, but which is covered in the installation instructions.


Open Access and the Public Domain in Digital Data and Information for Science: Proceedings of an International Symposium (2004)

30 Open-Source Geographic Information Systems Software: Myths and Realities

National Institute for Space Research, Brazil, and University of Maine, United States

INTRODUCTION

The development of open-source software has received substantial attention recently. Following the successful examples of projects such as Linux, Apache, and Perl there has been substantial interest by policy makers and researchers on the dynamics of the production of open-source software (Benkler, 2003). A topic of particular interest is the adoption of open-source software systems in developing nations, as a means of reducing licensing costs and of promoting indigenous technological development by having access to the source code of these systems. A recent survey on intellectual property rights and international development commissioned by the government of the United Kingdom underpins such policies with an explicit recommendation.

Developing countries and their donor partners should review policies for procurement of computer software, with a view to ensuring that options for using low-cost and/or open-source software products are properly considered and their costs and benefits carefully evaluated. (Barton et al., 2002)

Many studies that discuss the development of open-source software portray an idealized view that considers such software to be a product of a committed group of individuals. These individuals would operate on a distributed network, where each programmer works on a small but meaningful module. The programmers are isolated, communicating by means of a central repository and mailing lists. The incentives to participate operate on an individual level (Weber, 2002). Some authors go as far as identifying in open-source software a new mode of organizational structure denoted by commons-based peer production (Benkler, 2003). Others claim that the globally distributed skill induced by open source will loosen the grip of the richest countries on innovation (Kogut and Metiu, 2001).

This paper analyzes in detail one segment of the open-source software market in an attempt to find out the true extent of such claims and to establish the basis for a realistic view of the open-source movement. We will focus on geoinformation technology, which includes geographical information systems (GIS), location-based services, and remotely sensed image processing. We have chosen the geoinformation market for two main reasons. First, it is a key technology for developing nations, given its vast range of applications in areas such as environmental protec-

Director for Earth Observation, National Institute for Space Research (INPE), Brazil. Web: http://www.dpi.inpe.br/Gilberto.

National Center for Geographic Information and Analysis and Department of Spatial Information Science and Engineering, University of Maine, Orono, ME 04469-5711, USA, [email protected]

tion, urban management, agricultural production, deforestation mapping, public health assessment, crime fighting, and socioeconomic measurements. Secondly, the authors are experts on the area, with a substantial experience on geoinformation software development, and are in a qualified position to assess the different products.

We consider the following questions: (1) What are the conditions of open-source software development? (2) Who builds geoinformation open-source software products? (3) Is there a need for innovative open-source software applications in geoinformation applications? (4) How can developing countries obtain geoinformation open-source software to meet their national needs?

Our survey indicates that the view of open-source software as a product of a team of committed individuals is not realistic, at least for the geoinformation market. Most products are built either by a very small team of individuals or by corporations, and large collaborative networked teams are responsible for a small number of products. Most projects reverse-engineer existing designs or comply with standards, and few products are innovative. Therefore, there is much scope for new ideas, especially considering recent advances in geographical information science and spatial databases and the much-increased availability of Earth observation satellites. Given the constraints in open-source software production, such advances will not happen spontaneously and will require public intervention to fund innovation.

In order to support our claims we first examine the need for innovative geoinformation tools. We consider different models of open-source software production from an intellectual property viewpoint, and then review the process of open-source geoinformation software production. Lastly, we propose a model for open-source projects in the developing world based on networks of government-financed institutions.

THE NEED FOR INNOVATION ON GEOINFORMATION TECHNOLOGY

One of the motivations for our survey on open-source GIS software is to identify the extent of innovation in the community. There are three main drivers for innovation in geoinformation technology: (1) the evolution of database management systems to handle spatiotemporal data types (2) the availability of a new generation of Earth observation satellites and (3) the recent advances in geographical information science.

The complete integration of spatial data types in database management systems is bound to change completely the development of GIS technology, enabling a transition from the monolithic systems of today (that contain hundreds of functions) to a generation of spatial information appliances, small systems tailored to specific user needs (Egenhofer, 1999). Coupled with the data-handling capabilities of a new generation of database management systems, rapid application development environments will enable the construction of &ldquovertically integrated&rdquo solutions, directly tailored to user needs. Therefore, an important challenge for the GIS community is finding ways to take advantage of the new generation of spatially enabled database systems to build &ldquofaster, cheaper, smaller&rdquo GIS technology.

A second reason for developing open-source spatial analysis tools is the need to resolve the &ldquoknowledge gap&rdquo in the process of deriving information from images and digital maps. This knowledge gap has arisen because our capacity to build sophisticated data-collecting instruments (such as remote-sensing satellites, digital cameras, and GPS) is not matched by our means of producing information from these data sources (MacDonald, 2002). To a significant extent we are failing to exploit the potential of the spatial data we collect. For example, there are very few techniques for image data mining in remote-sensing archives, and thus we are failing to use the information available in our large Earth observation data archives. Much of this knowledge gap has resulted from a substantial imbalance in public expenditure in geoinformation technology. Major Earth observation satellite programs such as ENVISAT and EOS have budgets in the billion-dollar range, where the vast majority of the money is spent on building and operating the satellites and sensors.

An additional challenge is how to incorporate recent advances from geographical information science into mainstream GIS. A number of important results have been produced in research areas such as spatiotemporal data models (Erwig et al., 1999), geographical ontologies (Fonseca et al., 2002), spatial statistics and spatial econometrics (Anselin et al., 1999), cellular automata (Batty, 2000), and environmental modeling (Burrough, 1998). These results have largely been outside of the reach of the user community because of a lack of widely available tools and systems that support them.

MODELS OF INFORMATION PRODUCTION IN OPEN-SOURCE SOFTWARE

From an intellectual property viewpoint we distinguish three models of information production for open-source software: (1) the postmature model (2) the standards-led model (3) the innovation-led model.

The postmature model exists in strongly consolidated markets. In many cases one proprietary product has a very large market share. As this product becomes popular its functionality and conceptual model becomes well established, and it becomes part of the public commons. Switching costs will prevent a new commercial product from capturing market share even if sold at lower prices. In this case there is a strong incentive for newcomers to license their products as open source. Many users will consider that the perceived benefits of open source will outweigh the cost of switching from the commercial product they might be using. One example is the Open Office productivity suite. Alternatively a private corporation may decide to license a product previously associated with private intellectual property rights as open-source software. Such is the case for the Mozilla browser.

The standards-led model exists when the establishment of standards consolidates a technology and allows compatible solutions from different producers to compete in the marketplace, thus opening an opportunity for open-source products. Newcomers can benefit from the substantial intellectual effort that goes into establishing a standard. An example is the SQL database standard, which has motivated products such as mySQL. Another example is the POSIX standard for operating system interfaces, which has reduced switching costs from other UNIX-based environments to Linux.

The innovation-led model results when universities, public institutions, and corporations produce work that has no direct equivalent in the commercial sector. As we shall see later, innovation is the product of the private sector, either directly (e.g., the Qt multi-platform interface system) or by a spin-off of a successful research project. As an example of the latter the University of California developed the Postgres database management system as a research project (Stonebraker and Rowe, 1986). After an unsuccessful commercialization attempt a private company took over the development of Postgres, added SQL support, named the resulting product PostgreSQL, and made it available as open source.

WHO BUILDS OPEN-SOURCE GIS SOFTWARE?

In order to conduct a more detailed analysis of the GIS open-source software developers, we conducted a survey of 70 GIS open-source projects, mainly using a listing provided by the freegis.org site, 3 a repository for open-source software. Based on size, geographical distribution, and affiliation we distinguished three categories of open-source software-development teams:

Individual-led projects. The project team consists of one to three individuals, usually from the same location and working in their spare time. The software products usually are small specialized applications that address specific requirements. In general the developer of the software is also its first user. Examples include the Vis5D visualization tool (Hibbard et al. 1994), the Gstat geostatistical package (Pebesma and Wesseling, 1998), and the shapelib library for reading ArcView® shapefiles.

Collaborative networks. The project core team consists of a team of 15 to 30 individuals geographically distributed. The developers usually have a separate job and do their work in their spare time, or in part-time allocated in agreement with their employer. Examples include the GRASS spatial analysis toolkit and the R collection of statistical functions.

Corporation-based. The project core team is part of an institution and is usually a group of three to eight programmers. There can be outside collaborators, but the main design decisions are made within the institution and in some cases should also address the commercial objectives of these corporations. Examples include the PostGIS extension to the PostgreSQL database management system, and the TerraVision systems for terrain visualization on the Internet.

For additional information, see the FreeGIS project at http://www.freegis.org/.

We characterized each product according to its intellectual-property model and its development team. The results contradict the naïve view of open-source projects as a product of committed teams, based on peer pressure. More than half of the projects are led by individuals, and only four (6 percent) are based on a loose network of collaborators. The presence of corporation-based projects is very strong, with 41 percent of all cases examined. The results are further proof that all software, either open or closed source, is constrained by the essential properties of its development process: conceptual design, program granularity, cohesion of the programming team, and dissemination strategy.

The relatively small proportion of innovative projects (19 percent) indicates that the design of most open-source software products is based on the postmature and standards-led production models, where the main aim is not directly to produce innovation but to lower licensing costs and to break commercial monopolies. The strong presence of standards-led products is also a direct reflection of the influence of the OpenGIS consortium in the developer&rsquos community. This result further illustrates the notion that the hardest part of software development is the conceptual design of the intended product (Brooks, 1987). The two innovative projects developed by a networked team of programmers are GRASS and R. Both products have a simple and well-understood conceptual design, and their innovative contribution lies not in their design but in the analysis functions that scientists develop using these environments.

Out of the 29 corporation-based institutions involved in developing open-source GIS, 17 are private companies, 8 are government institutions, and only 4 are universities. This result indicates that the research community is usually not interested in a direct involvement in long-term, open-source projects. Maintaining and supporting an open-source software project requires considerable resources beyond the reach of most university groups. For a research prototype to evolve into an open-source product a team of developers must take over from the original research team and establish a support and maintenance infrastructure for the product.

Problem granularity is another important factor for open-source projects, and each type of software induces a different breakdown strategy. In most cases there is a strong limit on module size, which forces successful open-source products to be the products of small teams. The fact that GRASS consists of a set of independent executables is evidence that open-source development by distributed teams requires a software structure that can be broken into small, manageable parts.

Our survey of the open-source GIS projects also considered the maturity, support, and functionality of each product. We measured the maturity of a project by three factors: (1) the number of software releases (2) the amount of changes in each release and (3) the achievement of the project&rsquos stated goals. For assessment of support we investigated whether the project had an established maintenance team, and evaluated the mailing lists, bug indicators, and improvement requests. Evaluation of the concept of functionality considered the number of modules and the difficulty of the algorithms involved. Each project was graded on a scale from 1 to 5, where 5 is best.

The results indicate a significant difference in all three aspects (maturity, support, and functionality) between individual-led products and corporation-based ones. This indicates that the corporate environment is better suited for long-term software development than an individual&rsquos perspective. Individuals are constrained by their duties, which very rarely include a full-time support for open-source software development, whereas many corporations rely on earning indirect revenues (e.g., consultancy fees) from their open-source products. In many cases the corporation might be performing a public service or developing the product based on public funding. The results also indicate that the difference between a corporation and a collaborative network team is much smaller. This is consistent with the overall picture of the open-source world, that a committed team of individuals can produce results that are comparable (or better) than that produced by corporations.

USING AND PRODUCING OPEN-SOURCE SOFTWARE IN DEVELOPING NATIONS

The preceding sections have examined the nature of open-source software development and outlined the main characteristics of its production. We have argued that most mature and successful products require the establishment of organizational structures dedicated to their production. The consequences for developing nations are significant. Many developing nations are currently actively considering policies to support or enforce the adoption


Creating SQLite database files

  1. To begin, download the 2010 District of Columbia Census Tract TIGER/Line shapefile from the U.S. Census Bureau. Select Census Tracts and District of Columbia for Census Tract (2010). Choose District of Columbia in the final menu. A zipped shapefile will be downloaded.
  2. Unzip the shapefile and open it up in QGIS.
  3. Right-click on the layer named tl_2010_11001_tract10 within the Couches la fenêtre. Cliquez sur Enregistrer sous.
  4. Sélectionner SQLite pour le Format, and enter dc-census-tracts for the Save as Nom. You can browse to select the directory to save the file.
  5. Download Census Tract data for the District of Columbia from the CENSUS.IRE.ORG. Select P1. Total Population and download as CSV.
  6. For a smooth import into a SQLite database, we need to clean up the headers within the CSV. Open the CSV in a text editor. The first line is the header line. Within the header line, remove any periods (“.”). Enregistrez vos modifications.
  7. To work with an SQLite file, we need an editor to create, edit, and browse through the database files. There are several free or inexpensive programs. One open source, free program is the SQLite Database Browser. It is available for Mac OSX, Linux, or Windows. Download, unzip, and run the file to install.

Note: SQLite Editors

There are many spreadsheet-like GUI editors available for OSX, Linux, and Windows. You can download an editor to work with your SQLite files, or alternatively, you can edit and manipulate SQLite through the command-line utility named, sqlite3 ( sqlite3.exe on Windows). </small>

  1. Open SQLite Browser and create a new database by choosing File > New du menu. Save your new database as dc-census-data.sqlite . A create table window will pop up and ask you to create a table, click Cancel to by-pass this step.
  2. Choisir File > Import > Table from CSV File du menu. Locate the all_140_in_11.P1.csv file and click Ouvert.
  3. Enter data in the New table name field and check the box for Extract field names from first line. Cliquez sur Create. Enregistrez vos modifications.
  4. Move your newly creating SQLite files to the /Mapbox/Data/ folder for use in TileMill.

Optimizing shapefiles

In this guide we will be downloading shapefiles from a single source, manipulating these to match a same map projection and optimizing these for performance in TileMill. To demonstrate how to alter a shapefile to use only what we need from it, I’ll cover how to create a custom layer from an existing source in step 3.

Downloading shapefiles across resources on the web will invariably be formatted differently. For consistency it’s a good idea to ensure they all conform to the single spatial reference system. For performance reasons, we’ll make sure this is the same as the final output SRS.

To get started, let’s download the ESRI shapefiles provide here: a collection of Shapefiles from Toronto http://toronto.ca/open.

Note for beginners: “ESRI shapefile” a popular format that is comprised of at least three separate files that must be kept together. Generally when using them with TileMill they are kept together in a zip archive. To manipulate them, we’re going to unzip them and once we have formatted the data for our purposes the files will be archived again and imported into TileMill. See the TileMill manual for more details.

GDAL, an open source set of command line tools that let you quickly manipulate geospatial data. This will allow us to keep our shapefiles consistent by formatting them to the same spatial reference.

Quantum GIS, an open source Geographic Information System. For our purposes this will let us quickly load in shapefiles to preview the ones we want to use and create a custom one for our use in a map.

As a base layer, I’ll be using admin_0_countries.zip which is provided out of the box with TileMill. Its SRS is the same as TileMill’s output projection, Google Mercator (or ‘EPSG:900913’). By running a quick command we can see the SRS definitions of each shapefile we downloaded:

ogrinfo Neighbourhoods.shp -al -so The arguments -al and -so are flags to display this information as fields with sort order

The output of that command gives us this:

The important line here is the Layer SRS WKT value, which is a well-known text definition of the SRS. The first value is a description: NAD_1927_UTM_Zone_17N , which is different from our base layer that has a value of Google_Maps_Global_Mercator . GDAL provides an extremely helpful command that will quickly convert this shape file into a new, specified srs. Here’s that command:

ogr2ogr formatted_neighbourhoods.shp Neighbourhoods.shp -t_srs EPSG:900913
To expand on this command we first state our output filename followed by the input filename (the file we wish to manipulate). -t_srs is the reproject/transform on output and ESPG:900913 is the code for the SRS we wish to set.

Now if we run ogrinfo formatted_neighbourhoods.shp -al -so our new file looks like this:

Quick tip: For a listing of all ogr2ogr supported formats you can type ogr2ogr --formats

##Step 2. Optimize with a shapeindex

There’s one last step I want to perform before I archive each of my shapefiles and import into a TileMill project. I will create an index file for Mapnik to utilize. There’s more on its performance benefits here.

##Step 3. Create a custom layer

To give a geographical context to Toronto and its surroundings I want to include the lake of Ontario. Tilemill provides us with a lakes of the world shapefile lakes.zip out of the box but its more than what we need. I’m going to load this file into Quantum GIS and extract just the polygon of ontario lake as a geojson file. The GeoJSON format is great for this purpose as the data file is small and creating a file like this is quick and easy. See also this detailed tutorial on GeoJSON.

Here’s a quick rundown of those steps on a Mac:

Import Lakes.shp into QGIS by selecting command-shift V. This key command will import vector layers.

When the file has loaded into QGIS we should should see the polygons visually projected on the canvas. From the toolbar, press and hold the “Select Features” icon. Choose “Select Features by Polygon” to capture what I wish to use.

With the mouse over the selection, press ctrl and select to highlight a selection. I have now set a selection on Ontario to capture its polygon.

Alternatively, I could have saved this as an ESRI file, then ran ogrinfo and ogr2ogr . For simplicity sake let’s keep this as a .geojson file for now.

An optional step but with our new shapefiles I’ll package these neatly into a new directory called toronto.

At this point I am all set to begin designing in TileMill. Be sure to manually set the projection of your GeoJSON layer to 900913, as SRS autodetection is not yet functional for GeoJSON files. Happy Mapping!


Related Resources:

OSGeo
Also referred to as the Open Source Geospatial Foundation, this entity supports the collaborative development of open source GIS software.

Open Source Imagery Processing
Open source software for processing imagery.

State of Open Source GIS
Intensive survey by Paul Ramsey published in September of 2007 that reviews open source GIS grouped by programming language. The survey looks at C, Java, .NET and web-based GIS.

This list is a work in progress: Do you know of an open source GIS software that's missing from this page or see outdated information listed here? Email the details to [email protected] .

This article was originally published on May 4, 2003 and was last updated on March 20, 2016.


Voir la vidéo: TileMill with OpenStreetMap Data