Suite

Installer GeoNetwork ?

Installer GeoNetwork ?


J'ai installé GeoNetwork à l'aide du programme d'installation de Windows, mais lorsque j'essaie d'ouvrir, le message d'erreur ci-dessous s'affiche :

Exception levée lors de l'initialisation de la ressource main-db dans C:Program Files (x86)geonetworkwebgeonetworkWEB-INFconfig.xml. Sauté. Impossible de créer PoolableConnectionFactory (Exception IO : "java.io.FileNotFoundException : C:Program Files (x86)geonetworkjettygeonetwork.lock.db (Access isfused)" ; "C:Program Files (x86)geonetwork jettygeonetwork.lock.db" [90031-152]) org.apache.commons.dbcp.SQLNestedException : impossible de créer PoolableConnectionFactory (Exception IO : « java.io.FileNotFoundException : C:Program Files (x86)geonetwork jettygeonetwork.lock.db (L'accès est refusé)" ; "C:Program Files (x86)geonetworkjettygeonetwork.lock.db" [90031-152]) Fournisseur jeeves.resources.dbms.ApacheDBCPool Stack org .apache.commons.dbcp.SQLNestedException : Impossible de créer PoolableConnectionFactory (Exception d'IO : "java.io.FileNotFoundException : C:Program Files (x86)geonetworkjettygeonetwork.lock.db (Access est refusé)" ; "C :Program Files (x86)geonetworkjettygeonetwork.lock.db" [90031-152]) sur org.apache.commons.dbcp.BasicDataSource.createPoolableConnectionFactory(BasicDataSource.java:1549) sur org.apache.commons. dbcp.BasicData Source.createDataSource(BasicDataSource.java:1388) sur org.apache.commons.dbcp.BasicDataSource.getConnection(BasicDataSource.java:1044) sur jeeves.resources.dbms.Dbms.connect(Dbms.java:89) sur jeeves.resources .dbms.AbstractDbmsPool.open(AbstractDbmsPool.java:142) à jeeves.server.JeevesEngine.initResources(JeevesEngine.java:528) à jeeves.server.JeevesEngine.loadConfigFile(JeevesEngine.Jeeves.java:335) à jeeves.server.JeevesEngine.loadConfigFile(JeevesEngine.Jeeves.java.335) init(JeevesEngine.java:192) sur jeeves.server.sources.http.JeevesServlet.init(JeevesServlet.java:91) sur javax.servlet.GenericServlet.init(GenericServlet.java:241) sur org.eclipse.jetty.servlet .ServletHolder.initServlet(ServletHolder.java:477) à org.eclipse.jetty.servlet.ServletHolder.doStart(ServletHolder.java:293) à org.eclipse.jetty.util.component.AbstractLifeCycle.start(Abstract64LifeCycle.java: ) sur org.eclipse.jetty.servlet.ServletHandler.initialize(ServletHandler.java:739) sur org.eclipse.jetty.servlet.ServletContextHandler.startContext(ServletContextHandler.java : 254) à org.eclipse.jetty.webapp.WebAppContext.startContext(WebAppContext.java:1238) à org.eclipse.jetty.server.handler.ContextHandler.doStart(ContextHandler.java:683) à org.eclipse.jetty.webapp .WebAppContext.doStart(WebAppContext.java:480) à org.eclipse.jetty.util.component.AbstractLifeCycle.start(AbstractLifeCycle.java:64) à org.eclipse.jetty.deploy.bindings.StandardStarter.processBinding(StandardStarter.ja :39) sur org.eclipse.jetty.deploy.AppLifeCycle.runBindings(AppLifeCycle.java:186) sur org.eclipse.jetty.deploy.DeploymentManager.requestAppGoal(DeploymentManager.java:494) sur org.eclipse.jetty.deploy. DeploymentManager.addApp(DeploymentManager.java:141) sur org.eclipse.jetty.deploy.providers.ScanningAppProvider.fileAdded(ScanningAppProvider.java:145) sur org.eclipse.jetty.deploy.providers.ScanningAppProvider$1. :56) sur org.eclipse.jetty.util.Scanner.reportAddition(Scanner.java:609) sur org.eclipse.jetty.util.Scanner.reportDifferences(Scanner.java:54 0) sur org.eclipse.jetty.util.Scanner.scan(Scanner.java:403) sur org.eclipse.jetty.util.Scanner.doStart(Scanner.java:337) sur org.eclipse.jetty.util.component .AbstractLifeCycle.start(AbstractLifeCycle.java:64) sur org.eclipse.jetty.deploy.providers.ScanningAppProvider.doStart(ScanningAppProvider.java:121) sur org.eclipse.jetty.util.component.AbstractLifeCycle.start.jasvava:121) :64) sur org.eclipse.jetty.deploy.DeploymentManager.startAppProvider(DeploymentManager.java:555) sur org.eclipse.jetty.deploy.DeploymentManager.doStart(DeploymentManager.java:230) sur org.eclipse.jetty.util. component.AbstractLifeCycle.start(AbstractLifeCycle.java:64) sur org.eclipse.jetty.util.component.AggregateLifeCycle.doStart(AggregateLifeCycle.java:81) sur org.eclipse.jetty.server.handler.AbstractHandler.doStart(AbstractHandler. java:58) sur org.eclipse.jetty.server.handler.HandlerWrapper.doStart(HandlerWrapper.java:96) sur org.eclipse.jetty.server.Server.doStart(Server.java:275) sur org.eclipse.jetty .util.compo nent.AbstractLifeCycle.start(AbstractLifeCycle.java:64) sur org.eclipse.jetty.xml.XmlConfiguration$1.run(XmlConfiguration.java:1266) sur java.security.AccessController.doPrivileged(Méthode native) sur org.eclipse.jetty .xml.XmlConfiguration.main(XmlConfiguration.java:1189) à sun.reflect.NativeMethodAccessorImpl.invoke0 (méthode native) à sun.reflect.NativeMethodAccessorImpl.invoke (source inconnue) à sun.reflect.DelegatingMethodAccessorImpl.invoke (source inconnue) à java.lang.reflect.Method.invoke(source inconnue) sur org.eclipse.jetty.start.Main.invokeMain(Main.java:472) sur org.eclipse.jetty.start.Main.start(Main.java:620) ) à org.eclipse.jetty.start.Main.main(Main.java:95) Causé par : org.h2.jdbc.JdbcSQLException : IO Exception : "java.io.FileNotFoundException : C:Program Files (x86) geonetworkjettygeonetwork.lock.db (L'accès est refusé)" ; "C:Program Files (x86)geonetworkjettygeonetwork.lock.db" [90031-152] à org.h2.message.DbException.getJdbcSQLException(DbException.java:327) à org.h2.message.DbException .get(DbException.java:156) sur org.h2.message.DbException.convertIOException(DbException.java:313) sur org.h2.store.fs.FileSystemDisk.openFileOutputStream(FileSystemDisk.java:382) sur org.h2. store.FileLock.save(FileLock.java:203) sur org.h2.store.FileLock.lockFile(FileLock.java:335) sur org.h2.store.FileLock.lock(FileLock.java:134) sur org.h2 .engine.Database.open(Database.java:535) à org.h2.engine.Database.openDatabase(Database.java:218) à org.h2.engine.Database.(Database.java:213) à org.h2 .engine.Engine.openSession(Engine.java:56) sur org.h2.engine.Engine.openSession(Engine.java:159) sur org.h2.engine.Engine.createSessionAndValidate(Engine.java:138) sur org. h2.engine.Engine.createSession(Engine.java:121) à org.h2.engine.Engine.createSession(Engine.java:28) à org.h2.engine.SessionRemote.connectEmbeddedOrServer(SessionR emote.java:285) à org.h2.jdbc.JdbcConnection.(JdbcConnection.java:114) à org.h2.jdbc.JdbcConnection.(JdbcConnection.java:98) à org.h2.Driver.connect(Driver.java :72) sur org.apache.commons.dbcp.DriverConnectionFactory.createConnection(DriverConnectionFactory.java:38) sur org.apache.commons.dbcp.PoolableConnectionFactory.makeObject(PoolableConnectionFactory.java:582) sur org.apache.commons.dbcp. BasicDataSource.validateConnectionFactory(BasicDataSource.java:1556) at org.apache.commons.dbcp.BasicDataSource.createPoolableConnectionFactory(BasicDataSource.java:1545)… 49 de plus Causé par : java.io.FileNotFoundException : C:Program Files (x86) geonetworkjettygeonetwork.lock.db (l'accès est refusé) sur java.io.FileOutputStream.open (méthode native) sur java.io.FileOutputStream. (source inconnue) sur java.io.FileOutputStream. (source inconnue) sur org .h2.store.fs.FileSystemDisk.openFileOutputStream(FileSystemDisk.java:374)… 68 de plus

Comment puis-je réparer ça?


Il essaie de créer la base de données H2 sur "java.io.FileNotFoundException: C:Program Files (x86)geonetworkjettygeonetwork.lock.db (Access est refusé)". Il semble donc que vous ayez un problème de privilèges.

La chose la plus rapide pour résoudre ce problème est de modifier le fichier config.xml pour pointer l'URL de la base de données vers un autre endroit où vous savez que votre utilisateur Tomcat a un accès en écriture.


Caractéristiques¶

GeoNetwork fournit une interface Web facile à utiliser pour rechercher des données géospatiales dans plusieurs catalogues. La recherche fournit une recherche en texte intégral ainsi qu'une recherche à facettes sur des mots-clés, des types de ressources, des organisations, une échelle, … Les utilisateurs peuvent facilement affiner la recherche et accéder rapidement aux enregistrements qui les intéressent.

Des couches géospatiales, mais aussi des services, des cartes ou encore des jeux de données non géographiques peuvent être décrits dans le catalogue. Parcourez facilement les enregistrements et recherchez des sources ou des services publiant un ensemble de données.


GeoNetwork peut fonctionner soit sur MS Windows , Linux ou alors Mac OS X .

Certaines exigences générales du système pour que le logiciel s'exécute sans problème sont répertoriées ci-dessous :

Processeur : 1 GHz ou plus

Mémoire (RAM) : 512 Mo ou plus

Espace disque : 30 Mo minimum. Cependant, il est suggéré d'avoir un minimum de 250 Mo d'espace disque libre. De l'espace supplémentaire est requis en fonction de la quantité de données spatiales que vous prévoyez de télécharger dans la géodatabase interne.

Autres exigences logicielles : Un environnement d'exécution Java (JRE 1.5.0). Pour les installations de serveur, Apache Tomcat et un SGBD dédié compatible JDBC (MySQL, Postgresql, Oracle) peuvent être utilisés à la place de Jetty et McKoiDB respectivement.

Logiciel supplémentaire¶

Le logiciel répertorié ici n'est pas requis pour exécuter GeoNetwork, mais peut être utilisé pour des installations personnalisées.

  1. SGBD MySQL v5.5+ (Tous) [1]
  2. SGBD Postgresql v7+ (Tous) [1]
  3. Apache Tomcat v5.5+ (Tous) [1]
  4. Druid v3.8 (All) [1] pour inspecter la base de données

Navigateurs pris en charge¶

GeoNetwork devrait fonctionner normalement avec les navigateurs suivants :


Les métadonnées normalisées aident les utilisateurs à accéder aux données de manière efficace et efficiente en utilisant un ensemble commun d'éléments de terminologie et de métadonnées qui permettent un moyen rapide de découvrir et de récupérer des données à partir des centres d'échange de métadonnées. Les métadonnées basées sur des normes garantissent la cohérence et la qualité des informations et évitent que des parties importantes de la connaissance des données ne soient perdues.

Les données géographiques, qui peuvent être définies comme toute donnée comportant une composante géographique, sont souvent produites par un individu ou une organisation, et peuvent répondre aux besoins de divers utilisateurs, y compris les analystes de systèmes d'information, les planificateurs de programmes, les développeurs d'informations géographiques ou les décideurs. Une documentation standard appropriée sur les données géographiques permet aux différents utilisateurs de mieux évaluer la pertinence des données à utiliser pour la production, le stockage et la mise à jour des données.

Les normes de métadonnées prises en charge par GeoNetwork opensource sont les ISO 19115:2003 - approuvé par la communauté internationale en avril 2003 comme outil de définition des métadonnées dans le domaine de l'information géographique - et le FGDC - la norme de métadonnées adoptée aux États-Unis par le Federal Geographic Data Committee. De plus, GeoNetwork opensource prend également en charge la norme internationale Dublin-Core pour la description des documents généraux.

Cette norme ISO définit précisément comment les informations géographiques et les services associés doivent être décrits, en fournissant des sections de métadonnées obligatoires et conditionnelles, des entités de métadonnées et des éléments de métadonnées. Cette norme s'applique aux séries de données, aux jeux de données indépendants, aux entités géographiques individuelles et aux propriétés des entités. Bien que l'ISO 19115:2003 ait été conçue pour les données numériques, ses principes peuvent être étendus à de nombreuses autres formes de données géographiques telles que les cartes, les graphiques et les documents textuels ainsi que les données non géographiques.

Le format sous-jacent d'une métadonnée conforme à la norme ISO19115:2003 est XML. GeoNetwork utilise le Spécification technique ISO 19139 Information géographique - Métadonnées - Implémentation du schéma XML pour l'encodage de ce XML.


Conditions

  • pyproj>=2.2
  • geopy>=1.12.0
  • géopandas>=0.7
  • networkx>=2.3
  • numpy>=1.12.0
  • pandas>=0.25.0
  • galbée>=1.2.18
  • scipy>=0.19.0rc2
  • nez>=1.3.7

Installation

Problème lors de l'installation de GeoNetworkX sous Windows

Si vous utilisez conda sous Windows, les binaires téléchargés automatiquement sont cassés et rtree ne peut pas fonctionner correctement.

Une solution de contournement consiste à télécharger manuellement le binaire à partir de cette page Web. Veuillez télécharger le binaire correspondant à votre système et à votre version Python (3.6 ou 3.7). Vous devez notamment télécharger :


Infrastructure d'information spatiale de la FAO : GeoNetwork *

La FAO a un vaste mandat qui comprend des activités aussi diverses que la politique et la planification du développement agricole, la sécurité alimentaire, la foresterie, la pêche et la réduction de la pauvreté rurale. Ces entreprises, ainsi que d'autres dans le domaine du développement durable, utilisent les technologies du système d'information géographique (SIG) qui soutiennent la collecte, l'analyse et la prise de décision de données spatiales. Les données spatiales (également appelées informations géographiques, données géospatiales et géo-informations) est défini comme des données sur l'emplacement, la forme et les relations entre les entités géographiques. La plupart des données collectées, analysées et utilisées par la FAO et d'autres agences des Nations Unies (par exemple, imagerie satellitaire, recensement, statistiques sociales et économiques, rapports sur l'état environnemental d'un pays ou d'une région) sont liées à un lieu et, dans de nombreuses circonstances, bénéficier d'une présentation dans un contexte cartographique. En effet, l'identification de la composante spatiale de phénomènes tels que l'insécurité alimentaire et la pauvreté rurale est essentielle à la fois dans la conception et la mise en œuvre des interventions à court terme et des stratégies d'aide à long terme.

le Cadre stratégique de la FAO 2000-2015 reconnaît explicitement la pertinence des composantes spatiales des informations collectées par la FAO pour sa mission principale. En fait, l'Organisation a établi deux domaines prioritaires d'action interdisciplinaire (PAIA) pour traiter ces questions. Le PAIA sur les « outils de gestion de l'information spatiale et d'aide à la décision » vise à normaliser et à faciliter l'accès aux informations spatiales provenant de diverses sources et le PAIA sur la « définition, les méthodologies de normes et la qualité de l'information » traite de la cohérence et de la qualité des données de base.

La prise de conscience de l'importance de l'information géographique s'est accrue à la suite de divers débats internationaux sur l'environnement et le développement tels que les conférences des Nations Unies de Rio de Janeiro et de Johannesburg en 1992 et 2002 respectivement, ainsi que d'autres forums nationaux et régionaux. Parallèlement, la capacité technique à acquérir, traiter, analyser, afficher et gérer des quantités massives de données spatiales a augmenté de façon exponentielle au cours des vingt dernières années. Par exemple, au cours de la dernière décennie, les progrès technologiques dans les capacités de télédétection d'une variété de satellites de ressources environnementales et terrestres ainsi que de logiciels SIG et de système de positionnement global (GPS) ont contribué à la création de nombreuses bases de données spatiales numériques, archives cartographiques et géospatiales. centres d'échange de données. Cependant, l'expansion spectaculaire de cette richesse d'informations géographiques n'a guère été compensée par la possibilité pour l'utilisateur d'accéder lui-même aux données spatiales. Cette lacune est cruciale étant donné que la valeur de l'information se mesure en grande partie par la capacité des utilisateurs potentiels à la trouver et à l'utiliser. Ainsi, un défi pour la FAO, ainsi que pour l'ensemble de la communauté du développement, est de rendre l'information spatiale plus accessible aux techniciens, décideurs et universitaires qui gèrent et étudient divers aspects du développement durable.

Afin de relever ce défi, la FAO, par le biais de son Service de l'environnement et des ressources naturelles (SDRN), a concentré ses efforts depuis la fin 2001 sur l'amélioration de l'accès dynamique et standardisé à ses fonds de données géospatiales, ainsi qu'à celles générées par et situées à divers d'organisations et d'institutions dans le monde avec des mandats complémentaires.

Cet effort s'est concrétisé par la création de GeoNetwork, une infrastructure de gestion de l'information spatiale dont l'objectif multiple est de fournir les moyens d'identifier, d'accéder, de rechercher, de récupérer et de combiner des informations géographiques, telles que des ensembles de données spatiales, des cartes thématiques et des images satellite, à partir d'un variété de sources en parcourant les serveurs connectés au réseau.

GeoNetwork combine les quatre fonctionnalités complémentaires et intégrées suivantes :

  • Bibliothèque mondiale de données géospatiales
  • Catalogue de métadonnées décrivant les données géospatiales permettant aux utilisateurs d'évaluer l'adéquation de ces dernières à leurs besoins d'analyse
  • Système de recherche, d'édition et de publication d'informations géospatiales
  • Service qui permet l'intégration de données géospatiales provenant de diverses sources.

Développements en cours de GeoNetwork

Au cours des deux dernières années, GeoNetwork s'est avéré être un atout de gestion de l'information précieux pour la mise en œuvre du mandat de la FAO. Les défis qui restent à relever sont, en partie, un résultat anticipé de l'évolution de la technologie SIG et émergent des développements dynamiques intrinsèques des initiatives de normalisation. Les normes et protocoles internationaux qui garantissent l'interopérabilité sont constamment révisés par l'ISO et l'OGC. En outre, le volume d'imagerie spatiale des ressources environnementales et terrestres, généré par la télédétection et les systèmes SIG/GPS continue de croître très rapidement, avec des pressions conséquentes sur les systèmes d'information pour gérer des volumes de données et de métadonnées de plus en plus importants. Par conséquent, l'architecture GeoNetwork - technologies, spécifications et procédures - doit être régulièrement mise à jour.

La capacité de GeoNetwork est appliquée avec succès, entre autres, aux programmes clés de la FAO pour surveiller la situation mondiale de l'offre et de la demande alimentaires, et prévoir et atténuer les crises alimentaires imminentes, comme l'a entrepris le Système mondial d'information et d'alerte rapide (SMIAR) de la FAO sur l'alimentation et l'agriculture. . En particulier, la tâche du SMIAR consistant à identifier les populations vulnérables à risque de sous-alimentation grave et de famine peut bénéficier du potentiel de GeoNetwork pour l'accès aux données spatiales et à l'information. Actuellement, le SMIAR utilise un poste de travail équipé d'une analyse de données spatiales, de fonctions de superposition de cartes et d'un outil automatisé de suivi des indicateurs. Le poste de travail du SMIAR est actuellement intégré à GeoNetwork, ce qui améliore la capacité d'accès et d'analyse des informations sur la sécurité alimentaire aux niveaux mondial, régional, national et sous-national.

D'autres opportunités de réaliser pleinement le potentiel de GeoNetwork se matérialiseront avec l'intégration de la base de données du système avancé d'information sur la surveillance environnementale en temps réel (ARTEMIS) de la FAO dans le système. L'intégration de la base de données ARTEMIS, un référentiel de données climatologiques spatiales, environnementales et agrométéorologiques satellitaires mises à jour tous les dix jours, dans GeoNetwork élargira considérablement le réservoir d'informations nécessaires au soutien efficace des programmes d'alerte précoce pour la sécurité alimentaire et la lutte antiparasitaire.

La base de données des Systèmes d'information et de cartographie sur l'insécurité alimentaire et la vulnérabilité (SICIAV) peut également être consultée au moyen du catalogue de métadonnées GeoNetwork et le SICIAV a contribué au développement et à la mise en œuvre de la capacité de recherche distribuée de GeoNetwork.

En outre, des développements supplémentaires sont en cours alors que GeoNetwork est identifié comme l'outil central de gestion de l'information pour les nouveaux programmes au sein du siège de la FAO, tels que le programme CE-FAO sur la sécurité alimentaire Phase II, « Informations pour l'action », qui doit démarrer en juillet. 2004.

L'un des principaux axes de l'activité de GeoNetwork est d'augmenter les opportunités de partage d'informations géographiques avec les agences des Nations Unies et les instituts de recherche actifs dans les domaines de l'agriculture, de l'évaluation environnementale et de la gestion des ressources naturelles, de la sécurité alimentaire et des opérations d'urgence. La FAO est un partenaire actif et chef de file dans diverses activités du Groupe de travail des Nations Unies sur l'information géographique (UNGIWG) et établit des partenariats avec diverses institutions travaillant dans le développement et la recherche agricole internationale. Récemment, la FAO a lancé un plan de développement conjoint avec le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) qui consolidera et étendra davantage la capacité et les performances de GeoNetwork en rendant son architecture plus flexible et donc capable de gérer un éventail plus large de métadonnées et de données spatiales. Des discussions de partenariat similaires sont en cours entre GeoNetwork et le Center for International Earth Science Information Network (CIESIN) de l'Université Columbia à New York.

La réussite de la mise en œuvre technique de GeoNetwork doit s'accompagner d'un effort de sensibilisation. Actuellement, afin de faciliter la diffusion de GeoNetwork et de soutenir en même temps un réseau d'utilisateurs capables d'installer et d'utiliser GeoNetwork de manière compétente et autonome, la FAO-SDRN crée des documents de support, comprenant un manuel d'installation de GeoNetwork pour les techniciens, un manuel d'utilisation des métadonnées pour les analystes et un recueil GeoNetwork pour les décideurs.

Les figures ci-dessous donnent un aperçu du site Web de GeoNetwork et de la procédure d'installation qui sera détaillée plus en détail dans un manuel d'installation.


Ajouter des couches à la carte¶

Du Onglet de recherche, cliquez sur la carte pour Carte physiographique de l'Eurasie septentrionale et centrale (Exemple d'enregistrement, veuillez supprimer !) pour afficher les métadonnées. Descendez la page jusqu'à ce que le Téléchargement et liens la partie est visible.

le Téléchargement et liens La section affiche les ressources externes associées à l'enregistrement de métadonnées, telles que :

  • Un fichier de téléchargement des données,
  • Des informations supplémentaires telles qu'une page Web,
  • Un lien Web Mapping Service (WMS) ou Web Feature Service (WFS) vers les données.

Localisez le lien intitulé Cet ensemble de données est publié dans le service de visualisation (WMS) disponible à l'adresse http://data.fao.org/maps/wms avec le nom de couche GEONETWORK:phy_landf_7386. et sélectionnez Ajouter à la carte.

Cette étape vous fera passer au Carte dans le catalogue, et après un court délai, la couche WMS sera ajoutée à la carte.

Les outils d'utilisation de la carte sont organisés en deux groupes dans la partie droite de la carte. Le groupe du haut ressemble à ceci :

  • Ajoutez de nouvelles couches à la carte. Vous pouvez rechercher dans le catalogue, ajouter des couches à partir de services Web, ou KML,
  • Gérer les couches existantes ou modifier le fond de carte (la valeur par défaut est openstreetmap),
  • Filtrer les couches sur la carte (si configuré),
  • Gérer la carte, en la rétablissant aux paramètres par défaut, en chargeant une nouvelle définition de carte, en téléchargeant la carte actuelle ou en enregistrant la configuration de la carte en tant que couche dans le catalogue,
  • Imprimer la carte,
  • Synchronisez les calques avec la petite carte dans l'onglet Recherche,
  • Mesurer les distances sur la carte,
  • Dessinez des annotations sur la carte.

Le groupe d'outils inférieur ressemble à ceci :

  • Zoomez sur la carte,
  • Dézoomer sur la carte,
  • Zoomez sur l'étendue initiale de la carte,
  • Zoomez sur votre position (si votre navigateur est géolocalisé),
  • Ajoutez un graticule (lignes de quadrillage) à votre carte.

De plus, il y a un outil de recherche géographique en haut à gauche.

À l'aide de l'outil Gérer les couches, sélectionnez le symbole de rouage à côté de Physiographie du relief de l'Eurasie septentrionale et centrale et sélectionnez Zoom sur le calque.

La carte zoomera sur l'étendue de cette couche.

Sélectionnez le pinceau à côté de la couche pour voir la légende, vous montrant la classification utilisée pour l'affichage. Vous pouvez fermer cette boîte de dialogue en sélectionnant le X dans le coin supérieur droit.

Sélectionnez une entité sur la carte correspondant à une catégorie dans la légende, telle qu'une zone d'eau. Effectuez un zoom et un panoramique sur la carte au besoin pour identifier une zone appropriée. En cliquant sur l'entité, une boîte d'identification s'affichera en bas de la carte et affichera les détails de la zone sélectionnée.


À propos de la page opensource GeoNetwork

GeoNetwork opensource est un environnement de gestion d'informations spatiales normalisé et décentralisé, conçu pour permettre l'accès à des bases de données géoréférencées, des produits cartographiques et des métadonnées associées à partir d'une variété de sources, améliorant l'échange et le partage d'informations spatiales entre les organisations et leur public, en utilisant les capacités d'Internet . Cette approche de gestion de l'information géographique vise à permettre à une large communauté d'utilisateurs de l'information spatiale d'avoir un accès facile et rapide aux données spatiales disponibles et aux cartes thématiques existantes qui pourraient soutenir une prise de décision éclairée.

Les cartes, y compris celles issues de l'imagerie satellitaire, sont des outils de communication efficaces et jouent un rôle important dans le travail de divers types d'utilisateurs :

  • Décideurs : par ex. Les planificateurs du développement durable et les gestionnaires humanitaires et d'urgence ont besoin de produits cartographiques rapides, fiables et à jour, conviviaux comme base d'action et de meilleure planification et suivi de leurs activités.
  • Experts SIG ayant besoin d'échanger des données géographiques cohérentes et mises à jour.
  • Analystes spatiaux ayant besoin de données multidisciplinaires pour effectuer des analyses géographiques préliminaires et des prévisions fiables afin de mieux mettre en place des interventions adaptées dans les zones vulnérables.

L'objectif principal de la GeoNetwork opensource logiciel est d'améliorer l'accessibilité d'une grande variété de données, ainsi que des informations associées, à différentes échelles et à partir de sources multidisciplinaires, organisées et documentées de manière standard et cohérente.

Le défi consiste à améliorer l'échange et le partage de données entre les organisations afin d'éviter les doublons, d'accroître la coopération et la coordination des efforts de collecte de données et de les rendre disponibles au profit de tous, en économisant les ressources et en préservant en même temps la propriété des données et des informations.

La FAO et le PAM, et plus récemment le PNUE, ont combiné leur expertise en matière de recherche et de cartographie pour développer GeoNetwork opensource comme stratégie commune pour partager efficacement leurs bases de données spatiales, y compris les cartes numériques, les images satellites et les statistiques associées. Les trois agences font un usage intensif d'outils de visualisation de données informatisés, connus sous le nom de logiciels de système d'information géographique (SIG) et de télédétection (RS), principalement pour créer des cartes qui combinent diverses couches d'informations. GeoNetwork opensource leur offre la possibilité d'accéder à une large sélection de cartes et d'autres informations spatiales stockées dans différentes bases de données à travers le monde via un point d'entrée unique.


Installer GeoNetwork ? - Systèmes d'information géographique

Classes et méthodes de gestion des réseaux ou des graphes dont les nœuds sont géographiques (c'est-à-dire des emplacements dans le globe). Créer, transformer, tracer.

Vous pouvez installer la version publiée du géoréseau de CRAN avec :

le géoréseau est en développement. Vous pouvez installer la version actuelle depuis GitHub avec :

Un géoréseau est un objet de classe igraph dont les nœuds ont géospatial attributs (c'est-à-dire coordonnées et CRS).

Considérez les distances (en km) entre 21 villes en Europe à partir du paquet de jeux de données. Une façon simple de construire un géoréseau consiste à combiner un data.frame de nœuds avec l'un des bords :

Plusieurs hypothèses ont été faites ici, sauf indication contraire :

La première colonne dans les villes a été mise en correspondance avec les deux premières colonnes dans les distances .

Les deuxième et troisième colonnes dans les villes ont été supposées être la longitude et la latitude en degrés décimaux dans un CRS WGS84.

La colonne restante dans les distances a été traitée comme une arête poids.

Maintenant, nous pouvons facilement tracer le réseau, éventuellement avec une couche géographique supplémentaire pour le contexte :


Conseil SIG

L'Université du Wisconsin-Milwaukee s'est imposée à l'échelle internationale en tant qu'institution de systèmes d'information géographique multidisciplinaire en milieu urbain qui utilise la technologie SIG et des données gouvernementales uniques dans la formation des futurs professionnels.

Nouvelles du Conseil SIG & Événements

Journée SIG 2019

Mercredi 20 novembre 2019
GIS Day offre un forum international aux utilisateurs de la technologie des systèmes d'information géographique (SIG) pour démontrer des applications du monde réel qui font une différence dans notre société. Qui devrait être présent? Des personnes de tous âges intéressées à en apprendre davantage sur la géographie et la technologie des SIG ! Lire la suite →

Donna G Genzmer, GISP, GIS Interview sur Wisconsin Public Radio

Dans la perspective de l'événement annuel GIS Day de l'UW-Milwaukee, Donna G Genzmer, directrice du Cartography & GIS Center, a été interviewée sur les SIG (systèmes d'information géographique) sur The Larry Meiller Show de Wisconsin Public Radio le 13 novembre 2018. En savoir plus →

Ateliers pour enseignants sur le pouvoir des données

Le pouvoir des données (POD) est un programme de développement professionnel qui permet aux enseignants du secondaire d'accroître les connaissances des élèves sur le contenu, les compétences du 21e siècle et la sensibilisation aux carrières en technologie géospatiale grâce à l'enquête géospatiale et à l'analyse de données. Les ateliers auront lieu du 4 au 8 juin ou du 18 au 22 juin 2018. Lire la suite →

À propos de nous

Depuis 1988, l'Université du Wisconsin-Milwaukee (UWM) a connu un intérêt croissant pour les systèmes d'information géographique (SIG) de la part des étudiants existants et potentiels, des professeurs de nombreuses disciplines différentes et d'un certain nombre d'organisations extérieures publiques et privées. Cette année-là, deux cours SIG ont été présentés aux étudiants diplômés et de premier cycle de divers programmes universitaires de l'Université. Au fil du temps et de l'ajout de cours, de plus en plus de professeurs et d'étudiants ont pris conscience du vaste potentiel offert par la technologie SIG dans tant de disciplines différentes.


Voir la vidéo: GeoNetwork Basics