Suite

Fusion des antennes raster dans le problème QGIS

Fusion des antennes raster dans le problème QGIS


Je suis les instructions ici de très près et pourtant chaque fois que QGIS est pris dans une boucle. Cela prend quelques petits rasters totalement inférieurs à 100 Mo et crée d'énormes fichiers gb et ne s'arrêtera pas jusqu'à ce que python.exe soit tué dans le gestionnaire de tâches.

À partir d'une des métadonnées de l'ecw :

Driver GDAL provider ECW ERDAS Compressed Wavelets (SDK 5.0) Description du jeu de données E:/work/1680_U/aerials/1680_naip/global_mapper/defbri_gm/500ft_clips/87.ecw COLORSPACE=MULTIBAND COMPRESSION_RATE_TARGET=1 VERSION=2 Band 1 Band 2 Band 3 Band 4 Dimensions X : 36702 Y : 14147 Bandes : 4 X : 18351,Y 7073 X : 9175,Y 3536 X : 4587,Y 1768 X : 2293,Y 884 X : 1146,Y 442 X : 573,Y 221 Origine 614731,4.61751 e+06 Taille de pixel 1,-1 Aucune valeur de données *NoDataValue non défini* Type de données Octet - Entier non signé de huit bits Aperçus des pyramides Système de référence spatiale de la couche +proj=utm +zone=16 +ellps=GRS80 +towgs84=0,0, 0,0,0,0,0 +units=m +no_defs Étendue de la couche (projection de la source d'origine de la couche) 614730.9328588016796857,4603364.5349677717313170 : 651432.9328588016796857,4617511.5349677717313170 Bande Bande 1 Bande No 1 Aucune statistique Aucune statistique collectée pour le moment Bande Bande 3 Bande No 3 Aucune statistique Aucune statistique collectée pour le moment Bande Bande 4 Bande No 4 Aucune statistique Aucune statistique collectée pour le moment


Je doute que votre processus « soit pris dans une boucle », je pense que cela prendra juste beaucoup de temps car vos rasters sont en fait assez volumineux.

Ces "petits rasters totalement inférieurs à 100 Mo" sont d'environ 2 Go non compressés, chaque. Les propriétés de couche que vous avez incluses dans votre question montrent qu'un raster particulier a des dimensions de 36702 cols, 14147 lignes et 4 bandes avec un type de données 8 bits (1 octet). Par conséquent, la taille non compressée du raster est de 36702*14147*4 octets (1980,7 Mo).

La compression ECW est assez efficace…

L'année dernière, je faisais quelque chose de similaire et je me suis retrouvé avec un tiff de sortie qui aurait été de 2 To si je n'avais pas utilisé la compression. Le processus a duré environ une semaine.

Quelques options :

  1. Dans la boîte de dialogue de fusion, assurez-vous que les "options de création" sont cochées et sélectionnez la compression JPEG comme profil.

    • Cela prendra encore beaucoup de temps et ne donnera pas un taux de compression aussi bon que l'ECW.
    • Vous pouvez obtenir une compression encore meilleure si vous ajoutez une autre ligne aux options de création avec name=PHOTOMETRIC et value=YCBCR, mais JPEG YCBCR ne fonctionne que pour les images à trois bandes, vous devrez donc d'abord extraire les bandes RVB ou CIR (c'est-à-dire en utilisant un VRT ).
    • Notez que la compression JPEG est avec perte (tout comme ECW), mais vous obtiendrez une meilleure compression qu'avec les méthodes de compression sans perte telles que DEFLATE et LZW.
  2. Laissez vos rasters au format ECW et construisez un Virtual Raster (catalogue).

    • C'est l'option ci-dessus fusionner dans le menu QGIS Raster->Divers.
    • C'est ma recommandation car le Virtual Raster est un simple fichier texte (xml) qui pointe vers les ECW d'origine, il ne prend donc pratiquement pas d'espace disque et ne prendra que quelques secondes à générer.

ECW vient d'Erdas et n'est pas entièrement pris en charge par GDAL sans licence Erdas. D'après l'aide :

Le SDK ECW 4.x d'ERDAS est uniquement gratuit pour la décompression d'images. Pour compresser les images, il est nécessaire de créer avec le SDK de lecture/écriture et de fournir une clé de licence OEM au moment de l'exécution qui peut être achetée auprès d'ERDAS.

Vous pouvez donc décompresser votre image, mais pas la recompresser dans le même format, ce qui est probablement la raison pour laquelle vous vous retrouvez avec une image énorme sur le disque. Vous pouvez cependant sélectionner un autre type de sortie (par exemple tif) et définir le type de compression sur DEFLATE ou LZW (mieux, mais moins stable d'après mon expérience).

l'autre solution que je propose est de créer un vrt : ces fichiers virtuels créeront la mosaïque que vous pourrez lire dans QGIS sans pour autant créer un nouveau fichier image, mais il se comportera comme une mosaïque à analyser.


Voir la vidéo: GEOG-1026 Making Isochrones in QGIS